-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aucun évènement à venir!

 

mardi 11 août 2020
×
Mise à jour du Forum & Site (Fin Mai 2019) (10 Mai 2019)

Bonjour à tous et à toutes !

Voici une note importante concernant la mise à jour du site jusqu'en Octobre 2019...
Quelques changements importants dans l'équipe au niveau des rôles et une absence...

× Que vous soyez un membre isolé ou dans un groupe, vous trouverez ici toutes vos aventures, histoires et autres Role Play (RP).

file Pour Barrayar

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 6 mois 3 semaines #248619 par blueagle92
Pour Barrayar a été créé par blueagle92
Episode 1 : visite inattendue

La situation était très étrange … Alex se trouvait sur Barrayar … plus exactement au-dessus de Barrayar … Il pouvait voir les villes brûlées, tachetées de flaques verdâtres d’où s’échappait une sorte de vapeur toxique. Le monde était ravagé. Alex flottait à quelques kilomètres d’altitude, comme en apesanteur. Tout à coup, il sentit un frémissement à sa gauche. Un énorme vaisseau passa à côté de lui. D’une forme étrange, comme une étoile à 6 branches recouverte d’une carapace. Des traînées rougeâtres suivaient cette forme qui semblait se déplacer avec une fluidité déconcertante. Le son émis par cet étrange vaisseau était particulier, un son régulier, comme une vague. Ce son rappelait un peu les vieux radars de la vieille Terre.
Le vaisseau se retourna et sembla regarder Alex droit dans les yeux. Les lumières vertes présentes sur le vaisseau virèrent au rouge et ce dernier émit un bruit semblable à un cri d’intimidation … Peu après, des dizaines de petits drones sortirent de derrière le vaisseau et fondirent sur Alex.

Alex se réveilla en sursaut, il transpirait abondamment et avait le souffle court. Ce cauchemar lui semblait si réel, presque comme une vision …
Ce rêve, ou plutôt ce cauchemar, était récurrent. Presque toutes les nuits depuis que les médias avaient annoncé la découverte d’un vaisseau extraterrestre écrasé dans le secteur de Maia.
Alex avait eu l’occasion d’étudier la guerre contre les Thargoides grâce aux archives des BlackBirds, il savait donc que la découverte de ces vaisseaux ne signifiait rien de bon, et cela le préoccupait assez pour troublez son sommeil.

Le jeune homme se leva et pris une bonne douche avant de préparer son petit déjeuner. Il déjeuna devant la grande baie vitrée de son appartement de Finney Ring laissant apparaitre les bulletins d’informations sur une partie de la vitre.
Alors qu’il venait de terminer son café, la sonnette de la porte d’entrée sonna, et Cortana n’étant toujours pas rentrée de son voyage avec Jefferson, il ne pouvait lui demander qui sonnait ainsi à sa porte à 5h du matin.

Alex s’éloigna de la baie vitrée pour aller ouvrir la porte à son visiteur. La porte glissa latéralement dans un bruissement à peine perceptible. Devant Alex se trouva un homme très grand à la musculature assez développée, il était habillé en civil mais son attitude relevait plus du militaire que du vendeur porte à porte.
La porte était à peine ouverte que l’homme tendit un badge qu’Alex ne connaissait que trop bien.
Capitaine Valaris, Sécurité Impériale de Barrayar

V : « Je vais devoir vous demander de me suivre commandant »

l’expression neutre de son visage souligne assez bien l’absence total de vie dans sa voix … pensa Alex.
A : « Et que me vaut l’honneur de cette demande ? » répliqua le jeune homme en soupirant.

V : « Ma mission est de vous emmener voir une personne importante qui se trouve actuellement dans son vaisseau. Je n’ai pas les autorisations nécessaires pour vous divulguer de plus amples d’informations ... ». Il regarda furtivement autour de lui alors qu’un couple passait dans le couloir, « … et je précise que c’est une affaire urgente. »

Alex marqua une pose avant de répondre. Il n’avait à priori rien à craindre de la sécurité impériale mais leur présence aussi loin de l’impérium les rendait suspects. Il allait rester sur ses gardes.
A : « Très bien, je vous suis, mais cela par pur courtoisie envers votre employeur … »

Ou plutôt par curiosité, pensa Alex.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Dante01, Zoran, Dainslef

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 6 mois 2 semaines #248636 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 2 : un vieil ami


Alex et le capitaine Valaris arrivèrent jusqu'à un discret quai de Finney Ring. Un Cobra MK3 noir attendait patiemment leur arrivée. Alex observa quelques instants l’appareil qui semblait vieillissant mais refait à neuf et son apparente simplicité cachait en fait une coque renforcée et des moteurs améliorés ; ce vaisseau était une bête qui cachait ses griffes …

De plus en plus intrigué, le jeune homme suivit l’officier Barrayaran dans le vaisseau.
L’intérieur de ce dernier était luxueux mais sobre, un pilote en combinaison complète était installé aux commandes et ne prononça pas un mot. Valaris conduisit Alex devant une porte ou il invita le jeune homme à entrer. La pièce était un bureau simple, très épuré, où était assis un homme de 70 ans environ. Il était svelte et athlétique pour son âge, mais on pouvait distinguer une profonde cicatrice tout le long de son crâne chauve.

Alex avait en face de lui un vieil ami de son père : l’ancien chef de la sécurité impériale Barrayaran, Simon Illyan. Dans la sphère politique Barrayaran, rien que le fait de prononcer son nom pouvait refroidir radicalement l’ambiance ; il est craint et respecté.

Il fut contraint de prendre sa retraite suite à un attentat raté qui avait détruit sa puce mémorielle et avait failli le tuer. Depuis, il s’occupait de ses affaires personnelles et rendait service à l’Empereur ou à ses vieux amis lorsque l’occasion se présentait. Alex le connaissait depuis qu’il était enfant, lorsque son père, alors tuteur de l’empereur et chef du gouvernement le recevait à la résidence Vorkosigan. Il était comme une sorte d’oncle ou de mentor pour lui et Alex était une des rares personnes à pouvoir le tutoyer.
Alex sourit tandis que le vieil homme leva les yeux sur lui.

A : « Bonjour Simon, que viens-tu faire dans un coin aussi reculé de la bulle humaine ? Parce que si c’est pour me souhaiter mon anniversaire, saches que tu as 2 semaines de retard … »

Simon sourit et répliqua,

S : « Bonne anniversaire Alex, même si je dois avouer que j’avais oublié … »

Alex lui fit signe qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur, après tout, il n’accordait lui-même que peu d’importance à la célébration de la date où on l’avait sorti de son réplicateur utérin. Simon continua,

S : « Je suis venu ici pour te demander un service, au nom de l’Empereur … Tu comprendras que Gregor ne pouvait pas se déplacer en personne, pas aussi discrètement que moi en tout cas … »

Alex serra les dents, Gregor Vorbara est l’empereur de Barrayar, et accessoirement un ami d’enfance. Ils avaient grandi ensemble et étaient comme des frères. Si Simon avait employé le terme « au nom de l’empereur » c’est que quelque chose d’important était en train de se préparer.

A : « Et quel service L’Empereur (Alex insista sur ce mot), veut-il que je lui rende ? »
Simon se redressa et commença son explication,

S : « Tu n’es pas sans savoir qu’un vaisseau non identifié et écrasé, a été repéré du côté des Pléiades, et que cela fait écho aux mystérieuses balanes découvertes il y a quelques mois … » Alex acquiesça : « Bien, nous aurions besoin de tes talents de pilote ainsi que de ton impérial clipper pour transporter une scientifique Barrayaran sur place afin qu’elle puisse effectuer des recherches, pour nous sur le lieu du crash. »

Alex était intrigué, si Illyan avait fait tout ce chemin sur ordre de l’empereur lui-même, c’est que cette affaire était plus complexe qu’une simple affaire de transport.

A : « Tu ne me dis pas tout Simon, pourquoi moi en particulier, tu as de nombreux vaisseaux du gouvernement bien meilleurs que le mien, et les pilotes qui vont avec … » Simon sourit et marqua une pose avant de répondre.

S : « Tu es toujours aussi perspicace, en effet la situation est beaucoup plus complexe que cela en a l’air. L’empire a pris le contrôle du site du crash, et ils interdisent toute personne non autorisée de s’en approcher. »

En effet, depuis la découverte du vaisseau, un vaisseau de classe Interdictor restait positionné en permanence au-dessus du lieu du crash, interdisant toute opération non autorisée par l’Empire.

S : « Heureusement pour nous, nos bonnes relations diplomatiques nous ont permis d’obtenir le droit qu’un scientifique se rende sur place. Le problème c’est que nous n’avons pas l’autorisation d’envoyer le vaisseau qui va avec … il nous faut donc un pilote en mission non officielle, qui n’a, à priori, aucun lien avec Barrayar et qui entretient d’excellentes relations avec l’Empire. Nous avons donc besoin de ta couverture, le Commandant Blueagle, un citoyen impérial de rang baron, qui aura été recruté par la dite scientifique afin de l’escorter jusque dans les Pléiades. »



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zoran, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 6 mois 2 semaines #248658 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 3 : bénévolat


A : « Le moment est mal choisi pour moi, Simon. La LOSP a subi une crise politique et des groupes dissidents sèment le trouble dans toute notre sphère d’influence, toutes nos forces sont mobilisées et mon absence pourrai se faire sentir … »

Le sourire de Simon se durcit.

S : « Alex, je suis conscient de ton implication dans cette organisation, mais saches que cette mission est extrêmement importante pour Barrayar. La menace Thargoïd est prise très au sérieux et nous manquons cruellement d’information. Saches que tu es la seule personne digne de confiance de Gregor dans cette situation. Tu connais du monde dans l’empire, tu es très expérimenté en terme de combat et d’exploration spatiale et tu as reçu une éducation poussée en science et en ingénierie … Tes connaissances te permettront d’épauler notre scientifique. »

Simon marqua une pose

S : « Cette mission est officieuse et top secrète, même la scientifique ne sera pas au courant de ta véritable identité, je te le demande en tant qu’ami. »

Alex passa les mains sur son visage, il était encore fatigué de la nuit agitée qu’il avait passée.
Avant de partir dans le vide spatial et de devenir le commandant Blueagle, il avait tenté d’entrer dans l’armée sans succès. Il avait échoué au test psychologique, et il savait très bien pourquoi … Certaines blessures laissent des traces invisibles, des blessures de l’esprit.
Depuis qu’il était gamin il voulait servir Barrayar mais le temps avait passé et aujourd’hui il était devenu très impliqué dans un projet qu’il avait participé à agrandir : la LOSP. Il avait réussi à devenir quelqu'un et ce, sans utiliser son nom. C’était un vétéran, un explorateur, un commerçant, et aujourd’hui Barrayar demandait son aide, alors que Barrayar lui avait auparavant refusé.

A : « Et qu’est-ce que j’y gagnerais ? » demanda-t-il au bout de quelques instants.

S : « Un service, ainsi que des offres d’emploi potentielles dans un futur plus ou moins proche »

A : « Rien en somme … pas de prime, pas de vaisseaux, de cargaison etc. … c’est une mission de charité. »

S : « Le comité scientifique de Barrayar couvrira les frais de transport inclus dans un contrat spatial classique car nous ne pouvons te rémunérer directement pour ce travail sans attirer l’attention de l’Empire. Mais Barrayar aura une dette envers toi. De plus, si tu réussis cette mission, alors la sécurité impériale saura faire appel à toi pour des missions particulières dont ses agents ne peuvent pas se charger eux-mêmes …»

Alex pris une profonde inspiration et après 2 bonnes minutes de silence et de réflexion répondit :

A : « C’est d’accord, j’accepte. Pour Barrayar … »

Simon émis un signe de tête d’approbation et sortit une bouteille de whisky d’Eranin,

S : « Tu prendras un verre pour sceller notre accord ? » demanda-t-il.

A : « Tu sais très bien que je ne bois pas d’alcool » répondit Alex.

Décidément il obtient toujours ce qu’il veut, il m’a complètement embobiné. L’âge n’a pas l’air de l’affecter tant que ça, pensa Alex. Ils réglèrent les derniers détails avant qu’Alex ne prenne congé et retourne dans ses appartements.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Dante01, Zoran, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 6 mois 1 semaine #248683 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 4 : Une bonne surprise


Opératrice radio : « Gutamaya Bravo Lima Uniform, autorisé à l’appontage quai 37. Vous pouvez utiliser l’appontage automatique »

Alex lâcha les commandes et le Clipper se posa délicatement dans le spatioport flambant neuf de Komar, la deuxième planète de l’empire Barrayaran. Il avait pris rendez-vous avec Jane Foster, la scientifique que le comité scientifique Barrayaran avait désigné pour aller examiner le site Alien.

Il ne l’avait jamais rencontré et leur seul échange s’était fait par message écrit. Alex espérait le plus fort du monde qu’il ne se retrouverait pas enfermé pendant plusieurs semaines avec une vieille bique de l’université de Vorbar Sultana. Il n’avait trouvé aucun renseignement sur Jane Foster, pas de publication, ou même de conférence. Il ne savait pas à quoi s’attendre et cela l’énervait au plus haut point.
Une fois le clipper immobilisé, Alex contacta la scientifique pour lui indiquer où il était docker. Puis il descendit sur le quai pour l’accueillir. Au bout de quelque minutes une jeune femme d’environ 25 ans apparut et se dirigea vers lui.

Ce doit être son assistante, pensa Alex.
La jeune femme interpella Alex,

? : « Bonjour ! Vous pouvez me dire où je peux trouver le commandant Blueagle ?

A : « Vous l’avez devant vous, vous êtes l’assistance du professeur Foster ? » La jeune femme parut surprise.

J : « Oh pardonnez-moi, je m’attendais à trouver quelqu'un de plus vieux … Je suis Mademoiselle Jane Foster, mais je ne suis pas professeur, pas encore … »

Ce fut au tour d’Alex d’être surpris

A : « Oh pardonnez-moi également, je m’attendais également à quelqu'un de plus vieux … » Mais je suis tout à fait satisfait de ne pas voir ce à quoi je m’attendais, pensa-t-il.

Jane Foster était un peu plus petite qu’Alex. Elle mesurait 1m65 environ. Sa chevelure noire était attachée en queue de cheval qui lui tombait sur la nuque, elle avait des yeux marron sombre dans lesquelles Alex se plongeait volontiers. Elle était habillée d’un pantalon et d’une veste passe partout qui lui allait très bien. De toute façon tout lui irait bien, elle est magnifique … pensa Alex.
Le jeune homme se demanda soudainement à quoi lui-même ressemblait. Il était mal rasé, en combinaison de pilote et devait avoir des cernes titanesques. Il avait fait le trajet de Jitabos à Komar d’une seule traite. Les techniciens de Jitabos avaient fini les aménagements du Clipper avec 13h de retard et Alex avait dû se dépêcher pour arriver à l’heure.

A : « Veuillez excuser ma tenue Mademoiselle, mais j’ai bien cru que j’allais être en retard, j’ai eu des complications dans mon système de départ. »

J : « Pas de problème commandant, je sais ce que c’est. Je n’en suis pas à mon premier voyage. Et vous pouvez m’appeler Jane. »

A : « D’accord, mais à condition que vous m’appeliez Blue, le titre de commandant est un peu pompeux pour un voyage de plusieurs semaines » ironisa Alex.

La jeune femme sourit ; Bon sang mais même son sourire est splendide ...
Jane se tourna vers le Clipper

J : « C’est un magnifique vaisseau … je m’attendais plutôt à un Type 6 ou un ASP mais je dois dire que je ne suis pas déçu … »

A : « Je vous présente le Mont Blanc, cet impérial clipper a déjà quelques heures de vol mais c’est un excellent appareil, très rapide pour sa taille. Mais continuons cette discussion dans le vaisseau. Vous avez d’autres valises ? » Dit-il en désignant le sac de voyage à ses pieds.

Jane fit non de la tête et ils se dirigèrent vers l’appareil.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Dante01, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 6 mois 6 jours #248695 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 5 : Visite guidée


Le sas du Clipper se referma et Alex commença la visite du Mont Blanc. Il commença par montrer les parties techniques et le poste de pilotage, décrivant les différentes consignes de sécurité et les recommandations d’usage. Puis il dirigea la jeune femme vers le laboratoire qu’il avait fait installer.
Lorsque les portes du laboratoire s’ouvrirent, la jeune femme écarquilla les yeux.

J : « Mais tout ce matériel est flambant neuf ! Et ce sont les derniers modèles ! »

En effet, Alex n’avait pas lésiné sur les moyens, il avait équipé le laboratoire des dernières technologies disponibles. Ce laboratoire pouvait tout analyser, ou presque.

J : « Je croyais que le comité avait pris un vaisseau scientifique le moins cher possible pour pouvoir rentrer dans ses frais … » Avoua la jeune femme.

Ça c’est clair, vu ce qu’ils me payent, il n’aurait normalement pas eu accès à ce genre de matériel, pensa Alex.

A : « En vérité je me préparais à me rendre seul sur place, mais un ami m’a contacté pour me proposer un contrat de la part de l’Académie de Vorbar Sultana pour emmener un scientifique avec moi. Alors tant qu’à faire, cela me payait le voyage et rendait service. Mais effectivement, ils ne payent pas très cher. »

En fait, Alex avait dû aménager le vaisseau à ses frais et comme il ne savait pas de quoi la scientifique avait besoin il avait acheté un laboratoire complet.

A : « Je vais te montrer vos quartiers, histoire que vous puissiez vous installer »

Ils se dirigèrent donc vers la cabine passager. Alex avait fait installer une cabine haut de gamme, il s’agissait donc plus d’un appartement que d’une simple cabine. Il en avait également profité pour faire rénover ses propres quartiers.

J : « Je crois que ce voyage sera le plus agréable que j’ai connu … » Murmura Jane lorsque la porte s’ouvrit.

A : « En tout cas j’essayerai de faire en sorte que ce soit le cas ! » Lança Alex avec un grand sourire « Rejoins moi au poste de pilotage dès que tu seras prête à partir ». Elle acquiesça silencieusement, un grand sourire aux lèvres.

Le jeune homme retourna donc dans le cockpit afin de préparer leur départ. Il est vrai que son impérial clipper avait bien changé pour cette mission. Le vaisseau avait toujours été équipé pour le combat ou le commerce, mais il est vrai que cet aspect luxueux de transport de passagers lui allait assez bien. Il avait dû supprimer tout l’armement, puisque l’empire n’acceptait que des vaisseaux désarmés sur le lieu du crash. Alex avait également installé un générateur de bouclier beaucoup plus petit permettant ainsi de réduire le générateur d’énergie et par conséquent de diminuer grandement le poids du vaisseau. Dans cette même ligne de conduite, il avait enlevé le blindage et installé les meilleurs propulseurs du marché. Ainsi le clipper était certes incapable de se battre mais, il avait gagné 200 m/s de vitesse de pointe et 8 AL de portée de saut. Il était insaisissable de par sa vitesse et pouvait voyager beaucoup plus aisément.

Jane entra dans le cockpit peu après qu’Alex ait terminé les formalités du départ. Elle s’était changée et portait désormais une combinaison de pilote. Alex ne put s’empêcher de remarquer les nombreuses marques et écussons cousus sur la combinaison. Il reconnut ceux de plusieurs expéditions scientifiques organisées ces dernières années.

A : « Je vois que tu n’avais pas menti lorsque tu disais avoir déjà voyagé … »

J : « En effet j’ai participé à pas mal d’expéditions ces dernières années mais je te raconterai tout ça plus tard. Allons-y ! »

A : « A ta guise ! » Lança Alex alors qu’il déclenchait la procédure de décollage.

Peu de temps après, Le Mont Blanc quitta le spatio-port et enclencha son réacteur FSD pour le premier saut en direction des Pléiades.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Dante01, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 3 semaines - il y a 5 mois 3 semaines #248728 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 6 : La scientifique


Cela faisait maintenant quelques heures que le Mont Blanc enchaînait les sauts, et la bulle humaine était déjà à quelques années lumières derrière lui. Alex choisit un système avec une magnifique géante gazeuse violette qui était dotée d’une double ceinture d’astéroïdes : l’une de glace et l’autre de roche. Il positionna le mont blanc en orbite basse juste au-dessus de la ceinture d’astéroïdes et stoppa les moteurs, ils allaient s’arrêter là pour aujourd’hui.

Alex avait déjà parcouru près de la moitié du trajet qui devait les emmener à Maïa, où il devait prendre contact avec l’ambassade impériale pour finaliser leur autorisation d’accès au site du crash.
Il avait fait vite car il redoutait une éventuelle interception dans la bulle humaine ; compte tenu du fait que son vaisseau était désarmé, il ne voulait pas prendre de risque, bien qu’il serait certainement beaucoup plus rapide que la plupart de ses assaillants.

Jane s’était retirée dans ses appartements peu de temps après avoir quitté l’espace Barrayaran. Elle avait prétexté vouloir dormir un peu mais Alex avait surpris plusieurs communications sortantes qu’il avait choisi de ne pas analyser. Après tout, elle avait le droit de communiquer comme elle voulait, et ce n’était pas à lui de regarder les messages qu’elle envoyait à sa famille ou à ses amis …

Une fois le clipper mis en orbite, Alex alla prévenir sa passagère qu’ils allaient stopper ici le temps de manger et de se reposer. Il lui proposa de dîner ensemble une heure plus tard sur le pont panoramique, ce qu’elle accepta volontiers.
Alex avait ainsi dans l’idée de mieux connaitre la scientifique et de détendre définitivement l’atmosphère. Après une douche rapide, il se mit donc à préparer le repas. Au bout de quelques minutes Jane fit son apparition dans l’entrebâillement de la cuisine de l’équipage « besoin d’aide ? » lança-t-elle avec un grand sourire.
Alex l’invita à entrer et ils commencèrent à discuter alors qu’Alex cuisinait.

J : « Je ne m’attendais pas à ce que le commandant d’un tel vaisseau fasse la cuisine lui-même ! »

A : « Il s’agit d’un pur plaisir personnel ! De plus, bien manger est essentiel au moral lors de longs voyages spatiaux. »

Alex marqua une pause le temps de mélanger la sauce qu’il préparait.

A : « Alors, maintenant que nous avons un peu de temps devant nous, raconte-moi un peu ce que fait une jeune scientifique dans les récentes expéditions d’exploration. » lança Alex.

J : « Oh, c’est très simple » répondit la jeune femme. « À la fin de mes études en xenobiologie, j’ai préparé une thèse sur les formes de vie extraterrestres des mondes d’Ammoniac. Ce qui est étonnant, c’est que nos connaissances sur ces formes de vie sont plutôt limitées alors que nous connaissons leur existence depuis longtemps. Dans le cadre de ma thèse, j’ai participé à une expédition visant à répertorié les mondes d’ammoniac dans un secteur éloigné de la bulle humaine. J’ai pu recueillir toutes les informations dont j’avais besoin et j’ai donc eu mon diplôme. Mais mon véritable objectif était tout autre. Je m’intéressais au monde d’Ammoniac car ce sont les planètes d’origine supposée des Thargoïdes. » Elle marqua une pause alors qu’ils s’installèrent à table, « Vous connaissez l’histoire des Thargoïdes ? » Demanda-t-elle.

Alex la connaissait en effet, les Black Birds était alliés avec la LOSP et Alex avait eu l’occasion de lire certaines de leurs archives ; il en connaissait donc un rayon sur la grande guerre contre les Thargoïdes, et ce, même si Barrayar n’y avait pas participé.

A : « Oui en effet je connais bien la grande guerre Thargoïde mais pas les Thargoïdes eux-mêmes. » Avoua-t-il.

J : « C’est parce que l’on a très peu d’informations sur eux en vérité. Les Thargoïdes restent un mystère pour nous sur bien des aspects ; les expéditions auxquelles j’ai participé m’ont permis d’en apprendre plus sur les mondes d’Ammoniac, mais je n’ai rencontré aucune espèce ressemblant de près ou de loin à leur description, ce qui est très étrange. De plus, les archives que j’ai pu consulter sur l’analyse de leur reste semble indiquer qu’ils ne sont pas issus d’un processus naturel d’évolution sur ce type de planète. Ma conclusion est donc qu’ils peuvent vivre sur ces planètes mais qu’ils n’en sont peut-être pas originaires. »

Alex écoutait attentivement, il s’intéressait beaucoup aux Thargoïdes, surtout depuis l’apparition d’étranges balises spatiales pointant vers Maia et la découverte de ces fameuses Balanes dans la région. Jane continua :

J : « Mes expéditions les plus récentes furent dédiées à l’étude des artefacts inconnus et des étranges balises retrouvées dans l’espace. J’ai également eu l’occasion de me rendre auprès des fameuses Balanes mais je n’ai pas pu les analyser concrètement puisque l’Empire et la Fédération en ont rapidement pris le contrôle. » Elle marqua une pause et regarda Alex avec un sourire plein de malice

J : « À votre tour Commandant (elle insista sur ce mot) Blueagle !»



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Dernière édition: il y a 5 mois 3 semaines par blueagle92.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Dante01, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 3 semaines #248737 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 7 : Le guerrier


Alex resta pensif quelques secondes, il devait être prudent quant aux informations à lui donner pour ne pas révéler sa véritable identité. Il ne voulait cependant pas lui mentir, il fallait juste esquiver habilement certains sujets.

A : « Je crains que mes aventures ne soient moins respectables que les vôtres … J’ai mené des expéditions d’exploration, j’ai également fait du commerce mais mon activité principale reste la guerre … »

Alex marqua une pause afin d’observer Jane ; cette dernière semblait marquée de l’intérêt sans s’offusquer particulièrement.

A : « J’ai participé à de nombreux conflits en tant que freelance, bien que je me sois toujours engagé dans des factions par conviction et non par appât du gain. J’ai également beaucoup travaillé en tant que chasseur de prime. Je patrouillais dans les ceintures d’Astéroïdes afin de protéger les mineurs des pirates. On peut dire que j’ai acquis une certaine réputation dans certains systèmes et auprès des superpuissances. »

Sans parler des missions secrètes pour l’Empire et la Fédération pensa Alex.

J : « De quel système venez-vous ? je suppose, vu le vaisseau, que vous êtes impérial mais d’où exactement ? »

Alex se crispa, il ne pouvait lui dire la vérité sans briser sa couverture.

A : « Disons que je préfère garder cela pour moi. Désolé » Jane parut interloquée mais ne releva pas.

J : « Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir un combattant dans ce cas ? »
Demanda-t-elle avec un air à nouveau malicieux. Le visage d’Alex s’assombrit, et ce n’était pas de la colère ; il s’agissait plutôt d’une profonde introspection, comme si un sujet sensible avait été abordé.

A : « Je me bats car je le dois … ça peut paraître étrange dit comme ça, mais tant de personnes ont besoin d’être défendues. Que ce soit par la piraterie ou la guerre, des milliers d’innocents meurent chaque jour car personne n’est là pour les sauver au moment où ils en ont besoin. Je suis doué pour ça … Tuer … c’est triste à dire, mais je suis doué pour le combat, qu’il soit spatial ou terrestre. Si je cessais de me battre pour ceux qui ne peuvent se défendre seuls, je me sentirais coupable de les avoir abandonnés … »

Alex avait maintenant le regard dans le vide, comme absorbé par ses pensées.

A : « Tu sais, j’ai vécu pas mal de choses malgré mon jeune Age. J’ai reçu une très bonne éducation, j’aurais pu finir diplomate, ingénieur ou même scientifique … Pourtant je n’ai toujours aspiré qu’à défendre les gens, les aider comme je le pouvais. Et pourtant, derrière chaque ennemi abattu, il y a des gens avec des histoires différentes, une famille, des amis. C’est dur parfois.

Le visage de Jane était maintenant triste, elle semblait éprouver une forme de compassion.

A : « J’ai l’intime conviction que l’humanité est attirée par le conflit. C’est triste à dire, mais je crains que le pacifisme total ne soit qu’une utopie pour l’humanité. Nous sommes condamnés à vivre avec des conflits. Après tout, si l’on revient aux origines de notre espèce, nous sommes des animaux territoriaux, et il n’est donc pas étonnant que nous soyons autant revendicatifs. Et pourtant, j’espère toujours que les conflits armés disparaîtront. L’histoire nous a prouvé que c’était possible d’ailleurs ; en Grèce antique les Jeux Olympiques ont été créés afin de canaliser le besoin d’affrontement des cités états Hellénique. La Rome antique avait son Colisée et ses combats de gladiateur et durant le 21ème siècle, les jeux et les films sur la guerre permettaient également de canaliser ce besoin. Je pense qu’il est possible que l’humanité cesse de s’entretuer, mais cela ne pourra se faire que si un ennemi commun suffisamment fort apparaissait ou que les conflits étaient reportés sur d’autres domaines. ».

Un silence quelque peu pesant s’installa, mais Alex finit par briser ce dernier afin d’aborder des sujets moins lourds et de restaurer la bonne humeur initialement présente.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 2 semaines #248746 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 8 : Manque de courtoisie


La fin du trajet vers Maia fut rapide, il suffit d’une demi-journée supplémentaire pour atteindre Obsidian orbital. À leur arrivée dans le système, les deux jeunes gens furent éblouis par l’étoile géante. Sa lumière avait un aspect bleuté qui semblait d’une pureté sans pareille.

L’escale à Obsidian orbital avait deux objectifs ; premièrement, cela leur permettait d’effectuer les dernières préparations nécessaires aux recherches avant de se diriger vers le système où se trouvait le vaisseau écrasé. Deuxièmement, Alex devait confirmer ses autorisations auprès de l’ambassadeur impérial de la région.

Opératrice radio : « Appontage confirmé, ancre magnétique active, moteur désactivé … Bienvenue à Obsidian orbital, commandant. »

Alex demanda à descendre dans le hangar, ce que l’opératrice effectua immédiatement.
Une fois le vaisseau immobilisé, le jeune homme quitta la passerelle et se dirigea vers la cabine de sa passagère.

A : « Jane ? Etes-vous prête ? »

J : « Presque ! Vous pouvez entrer ! »

Alex entra dans la pièce et trouva Jane en train de lacer ses chaussures. Elle avait retrouvé ses vêtements civils passe-partout et avait attaché ses cheveux en queue de cheval. Le jeune homme resta silencieux une seconde, ne parvenant pas a rassembler ses idées.

A : « euh … je vais me diriger vers l’ambassade vous avez la liste de ce qu’il vous faut acheter ? »

J : « Oui j’ai fini l’inventaire tout à l’heure ; la liste est courte mais trouver ce matériel ici pourrait s’avérer compliqué … et cher … mais je vais me débrouiller. »

A : « très bien dans ce cas on se retrouve sur le Mont Blanc après que je sois passé à l’ambassade, à tout à l’heure ! »

J : « très bien ! a tout à l’heure ! »

Après cette courte discussion, Alex quitta le vaisseau et se dirigea vers le quartier des ambassades. Il préférait aller voir l’ambassadeur seul afin d’avoir une plus large marge de manœuvre auprès de lui. En effet, pour l’empire Alex avait deux facettes, le Barrayaran et Blueagle92. Or, ces deux facettes pouvaient parfois se superposer lorsque le besoin s’en faisait sentir. En effet, les impériaux savaient peu de chose sur Blueagle92 et, bien que personne n’ait clairement lié le commandant à la famille Vorkosigan, ils avaient déjà effectué un lien entre Blueagle92 et Barrayar. Les impériaux pensaient simplement que le commandant avait ses entrées dans les salons de la noblesse Barrayaran mais que ce dernier n’était rien de plus qu’un partenaire privilégié.
Dans le doute, ne prenons pas le risque de griller notre couverture auprès de Jane, pensa Alex.

Le quartier des ambassades était agité, les tensions diplomatiques entre l’Empire et la Fédération avaient créé une forte activité diplomatique dans la région. Espérons que l’ambassadeur puisse nous recevoir malgré tout … pensa Alex.

Il s’engouffra dans l’ambassade après avoir montrés ses documents officiels et sollicita un rendez-vous avec l’ambassadeur ; par chance ce dernier passa justement devant l’accueil.

A : « Ambassadeur ! Veuillez excuser mon interjection, mais j’aurais besoin de vous voir quelques instants pour une affaire diplomatique urgente avec Barrayar. Ce ne sera pas long je vous rassure. »

L’ambassadeur s’arrêta et dévisagea Alex d’un œil dédaigneux. Alex était vêtu de vêtements civils de qualité et d’un goût certain. Il était rasé de près et coiffé dans un style militaire très simple. Sa tenue était parfaitement adaptée à une rencontre diplomatique informelle comme le nécessitait la situation. Malgré cela, l’ambassadeur semblait éprouver un certain dégoût pour l’homme en face de lui.

Ambassadeur : « Je n’ai pas de temps à perdre avec un bouseux de Barrayaran, prenez-rendez-vous et peut-être que j’accorderai quelques minutes à vos doléances. »

Sur ces mots l’ambassadeur, tourna les talons et disparut derrière la porte de son bureau.
Alex resta figé durant quelques secondes, c’était la première fois qu’un ambassadeur le traitait de la sorte. Son sang de Vorkosigan bouillait dans ses veines, il se sentait insulté, sali. Non seulement l’ambassadeur avait insulté sa terre natale, mais en plus il avait manqué de respect à son statut de citoyen impérial.
Malgré tout, Alex réussit à garder son calme, il avait déjà agi en diplomate pour certaines missions, avait appris à garder son sang-froid et à utiliser les bons leviers pour arriver à ses fins.
La secrétaire de l’ambassadeur interpella Alex, un peu gênée ;

S : « voulez-vous prendre rendez-vous ? »

Alex se retourna dans le plus grand calme et s’adressa à la secrétaire avec un grand sourire.

A : « dites à l’ambassadeur que je reviens dans 25 min »



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 1 semaine #248758 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 9 : L’habit ne fait pas le moine


Alex était retourné sur le Mont Blanc, avait veillé à ce que Jane ne soit pas dans les parages et s’était dirigé vers sa propre cabine.
Il sortit un sac de sous le bureau, puis ouvrit sa penderie. Dans cette dernière se trouvaient des combinaisons de pilote, quelques vêtements civils et une housse hermétique. Le jeune homme décrocha cette dernière et la rangea délicatement dans le sac. Il saisit ensuite une petite boite en bois exotique et lustrée qu’il mit également dans le sac.

Il retourna alors à l’ambassade avec son sac sous le bras.
Lorsque la secrétaire le vit revenir, elle regarda sa montre ; Alex n’était parti que depuis 20 minutes.

S : « Dois-je contacter Mr l’Ambassadeur ? Monsieur … ? »

A : « Je suis le Commandant Blueagle92, et ce n’est pas nécessaire dans l’immédiat ; où sont les toilettes je vous prie ? »

La secrétaire indiqua une porte à Alex et ce dernier y entra.
Le jeune homme verrouilla la porte et sortis la boite ainsi que la housse de son sac. Il ouvrit la housse et en sortit son uniforme de Vorkosigan.
L’uniforme avait une allure très militaire, un peu dans un style du 19ème siècle. Il était d’une couleur havane sur l’ensemble du tissu avec des broderies et des manchettes couleur argent. Pour qui s’y connaissait en uniforme Barrayaran, les couleurs indiquaient clairement la famille à laquelle appartenait l’individu, mais pour les néophytes cela ressemblait juste à un vieil uniforme Barrayaran démodé. Il était donc très peu probable que l’ambassadeur reconnaisse la famille à laquelle appartenait Alex. Cependant, l’allure donnée par l’uniforme impliquait une forme de reconnaissance et un certain respect.

Alex sortit délicatement un objet de forme longiligne qui était fixé au fond de la housse.
Une fois déballé il admira quelques secondes la rapière que lui avait offerte son père lors de son départ pour l’académie de pilotage. Sa lame avait été forgée avec les restes du sabre de bataille de son arrière-grand-père, lui-même forgé avec du métal issu du vaisseau de colonisation qui s’était échoué sur Barrayar. La garde était décorée par des motifs dorés qui courraient jusque sur le début de la lame. La poignée était faite de lanières de cuir de deux couleurs différentes qui s’entrelaçaient. Même s’il ne s’agissait que d’une arme de parade, Alex entretenait régulièrement la lame et elle était extrêmement tranchante.

Pour les membres de la noblesse Barrayaran, les armes blanches sont des objets qui doivent être respectés et qui représentent leur autorité. Mais cette arme représente aussi le devoir qu’ils ont envers leur peuple. C’est donc un symbole important pour un Barrayaran, et il est d’usage de ne sortir ce sabre que lorsque la guerre fait rage ou que la situation est importante. Or, il est certain que l’ambassadeur savait cela ; tous les ambassadeurs de l’Empire connaissent les coutumes les plus importantes de Barrayar. Amener son sabre lors d’une rencontre diplomatique n’est donc pas anodin.

Alex revêtit son uniforme et accrocha sa rapière à la ceinture. Il ouvrit ensuite la boite en bois qu’il avait apportés. Il sortit une à une toutes les médailles militaires qu’il avait obtenues durant sa courte carrière. Il y en avait déjà beaucoup. Dans le lot il y avait beaucoup de médailles issues de systèmes indépendants pour lesquels Alex avait combattu. Mais il y en avait également quelques-unes issues de la flotte Fédérale, notamment pour certains conflits opposant des systèmes fédéraux à des esclavagistes ou des pirates. Mais les plus importantes étaient celles délivrées par l’Empire.

Alex avait été décoré par l’Empire à plusieurs reprises et ce, pour plusieurs conflits. Outre l’importance déjà grande de ces médailles, c’est la dernière qui était la plus utile.
Il s’agissait de la médaille de l’Empereur, une distinction rare réservée aux exploits les plus importants. Alex l’avait obtenue en défendant un convoi seul contre une escadrille entière de vaisseaux. Il apprit plus tard que le général que le vaisseau transportait était un proche de l’Impératrice. Cette dernière accorda donc le privilège rare de cette distinction à Alex et lui remit la médaille en personne.

Autant dire que lorsque quelqu’un arborait cette médaille, il était presque aussi respecté que l’Empereur lui-même, et le respect est très important pour les impériaux.
Une fois qu’Alex eu fini d’accrocher ses médailles, il prit quelques instants pour s’admirer dans la glace.
Il ne sortait pas souvent avec toutes ses médailles et son sabre ; lorsqu’il était sur Barrayar, il portait simplement son uniforme et cela était déjà suffisant. Il n’y a que pour certaines cérémonies officielles qu’il avait déjà arborées toutes ses médailles et sa rapière. De plus, à l’époque, il avait beaucoup moins de décoration …

Alex sortit des toilettes et se dirigea vers le bureau de la secrétaire. 25 min tout pile pensa le jeune homme.
La secrétaire resta bouche bée durant un instant avant de prendre la parole,

S : « Mr, pardon, Commandant, voulez-vous que je contacte l’ambassadeur ? »

A : « Oui s’il vous plait, dite lui que je sollicite un entretient immédiat. »

La secrétaire appuya sur l’intercom

S : « Mr l’ambassadeur, le commandant Blueagle92 s’est présenté au bureau et souhaite vous parler immédiatement »

Ambassadeur : « Je ne connais pas de Commandant Blueagle92, quel est son vrai nom ? »

S : « Je ne sais pas Monsieur, il s’agit du Barrayaran qui s’est présenté tout à l’heure »

Am : « Et bien ma réponse n’a pas changé, qu’il prenne rendez-vous ; je n’ai pas de temps à perdre avec des arriérés de Barrayaran. »

Sur ces mots, Alex se dirigea vers la porte du bureau de l’ambassadeur d’un pas décidé.

S « je crois qu’il va entrer quand même Monsieur … »



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 1 jour #248785 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 10 : Leçon de diplomatie


L’ambassadeur était plongé dans un rapport concernant les tensions économiques du système voisin de Maïa dont il avait également la charge. L’arrivée massive des forces militaires et des curieux suite à la découverte du vaisseau écrasé, avait créé de fortes tensions au niveau de l’approvisionnement des stations et les prix augmentaient fortement. L’ambassadeur devait également préparer un rapport sur les relations avec les forces fédérales dans le secteur pour le compte d’un groupe de sénateurs. Depuis sa nomination lors de l’ouverture de la station et la colonisation du système, il n’avait jamais été autant débordé.
Tout à coup, son interphone sonna et la voix de sa secrétaire résonna dans la pièce :

S : « Mr l’ambassadeur, le commandant Blueagle92 s’est présenté au bureau et souhaite vous parler immédiatement »

L’ambassadeur s’agaça d’être une nouvelle fois dérangé et répondit sur un ton abrupt à sa secrétaire :

Am : « Je ne connais pas de Commandant Blueagle92, quel est son vrai nom ? »

S : « Je ne sais pas Monsieur, il s’agit du Barrayaran qui s’est présenté tout à l’heure »

L’ambassadeur leva les yeux au ciel et pesta silencieusement.

Am : « Et bien ma réponse n’a pas changé, qu’il prenne rendez-vous ; je n’ai pas de temps à perdre avec des arriérés de Barrayaran. »

S « Je crois qu’il va entrer quand même Monsieur … »

Sur ces mots les portes de son bureau s’ouvrirent brusquement. Alors que l’ambassadeur allait copieusement réprimander les gardes qui était censés garder la porte, il vit ces derniers au garde à vous saluant l’homme qui entrait sans autorisation dans son bureau.

L’homme en question était bien le Barrayaran qu’il avait aperçu tout à l’heure mais ce dernier avait changé d’apparence.
Il avait revêtu un uniforme militaire d’apparat qui semblait indiquer une importance beaucoup plus grande que ce qu’il pensait dans l’organisation gouvernementale Barrayaran. De plus, l’homme arborait de multiples décorations militaires issues de toute la galaxie, Empire et Fédération inclus.
Le Barrayaran avait également apporté son arme blanche, signe que cette entrevue était très importante pour le peuple Barrayaran.
Enfin le jeune homme était décoré de la médaille de l’Empereur, la plus haute distinction impériale.
L’ambassadeur sentit son sang se glacer dans ses veines ; il venait de commettre une lourde erreur diplomatique. L’homme se leva d’un bond et s’adressa d’une voix tremblotante au Barrayaran.

Am : « Veuillez accepter toutes mes excuses Monsieur, je n’ai pas été prévenu de votre arrivée … »

Le Barrayaran le regarda d’un air sévère et se dirigea silencieusement vers le fauteuil situé devant le bureau de l’ambassadeur.

Am : « Je suis tout à vous, quelle est la raison de votre visite Monsieur … ? »

Le jeune homme s’assit et répondit sur un ton autoritaire.

A : « Je suis le commandant Blueagle, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir ; en tout premier lieu, je souhaite des excuses diplomatiques officielles envers Barrayar pour les propos que vous m’avez tenus tout à l’heure »

L’ambassadeur sentait le sol se dérober sous ses pieds.

Am : « Bien entendu, je suis sincèrement navré ; loin de moi l’idée de traiter des partenaires de l’Empire tel que l’Empire Barrayaran de manière déshonorante. Ces mots sont entièrement de mon fait et ne reflètent pas la volonté de l’Empire. J’ai été insultant et j’en suis sincèrement désolé. »

Le commandant répliqua sur un ton moins autoritaire mais ferme :

A : « Bien, je vais mettre cela sur le compte de la fatigue, vous devez être surchargé de travail avec les événements récents. Cependant, sachez que je n’oublierai pas cet affront de votre part bien que je n’en tienne pas l’Empire pour responsable. »

Le jeune homme marqua une seconde de silence en regardant l’ambassadeur droit dans les yeux.

A : « Je suis missionné par l’empereur Gregor ainsi que l’Académie de Vorbar Sultana afin d’escorter une scientifique jusqu’au site du crash de l’appareil non identifié, afin qu’elle puisse effectuer des analyses pour le compte de l’Empire Barrayaran. Cette autorisation a été préalablement accordée par l’Empire lors d’une rencontre diplomatique entre l’empereur Gregor et des sénateurs impériaux. Vous avez été préalablement informé de cela il y a 9 jours. Vous êtes sensé valider notre passage et informer le commandement Imperial de notre présence. »

L’ambassadeur réfléchit rapidement et formula une proposition généreuse pour tenter de redorer son blason :

Am : « Oui je comprends, je me souviens d’avoir vu passer cette missive. Je vais vous obtenir tous les passe-droits nécessaires. Afin de me faire pardonner je vais également vous donnez un délai de 7 jours supplémentaires pour votre étude du site de fouille portant donc à 14 le nombre de jours autorisés sur place. Je me dois cependant de vous rappeler que le vaisseau doit être désarmé. »

A : « Pas de problème pour cela nous avions prévu ce détail, une dernière chose : la scientifique aurait besoin de matériel pour ses études ; pouvez-vous faire en sorte d’en faciliter l’acquisition ? »

Am : « Bien entendu, je ferai en sorte que le service d’approvisionnement de la flotte lui fournisse tout ce dont elle aurait besoin et ce, à mes frais … »

A : « Parfait, lorsque cela sera prêt, transférez l’autorisation au quai numéro 37 ; le vaisseau s’appelle le Mont Blanc, je vous ferai parvenir la liste du matériel nécessaire d’ici quelques minutes »

Sur ces mots, le commandant se leva et se dirigea vers la porte, il s’arrêta sur le seuil et regarda l’ambassadeur :

A : « J’apprécie vos efforts pour vous excuser de cet incident ; sachez toutefois que je ne donne pas de troisième chance … j’espère que nous pourrons continuer sur de meilleures bases lors de nos prochains échanges. Au revoir Monsieur l’ambassadeur. »

Le commandant quitta alors la pièce et les gardes refermèrent la porte. L’ambassadeur, qui était resté debout durant tout l’échange s’assit lourdement sur son siège et poussa un long soupir de soulagement, il avait évité le pire …



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 5 mois 1 jour #248786 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 10 : Leçon de diplomatie


L’ambassadeur était plongé dans un rapport concernant les tensions économiques du système voisin de Maïa dont il avait également la charge. L’arrivée massive des forces militaires et des curieux suite à la découverte du vaisseau écrasé, avait créé de fortes tensions au niveau de l’approvisionnement des stations et les prix augmentaient fortement. L’ambassadeur devait également préparer un rapport sur les relations avec les forces fédérales dans le secteur pour le compte d’un groupe de sénateurs. Depuis sa nomination lors de l’ouverture de la station et la colonisation du système, il n’avait jamais été autant débordé.
Tout à coup, son interphone sonna et la voix de sa secrétaire résonna dans la pièce :

S : « Mr l’ambassadeur, le commandant Blueagle92 s’est présenté au bureau et souhaite vous parler immédiatement »

L’ambassadeur s’agaça d’être une nouvelle fois dérangé et répondit sur un ton abrupt à sa secrétaire :

Am : « Je ne connais pas de Commandant Blueagle92, quel est son vrai nom ? »

S : « Je ne sais pas Monsieur, il s’agit du Barrayaran qui s’est présenté tout à l’heure »

L’ambassadeur leva les yeux au ciel et pesta silencieusement.

Am : « Et bien ma réponse n’a pas changé, qu’il prenne rendez-vous ; je n’ai pas de temps à perdre avec des arriérés de Barrayaran. »

S « Je crois qu’il va entrer quand même Monsieur … »

Sur ces mots les portes de son bureau s’ouvrirent brusquement. Alors que l’ambassadeur allait copieusement réprimander les gardes qui était censés garder la porte, il vit ces derniers au garde à vous saluant l’homme qui entrait sans autorisation dans son bureau.

L’homme en question était bien le Barrayaran qu’il avait aperçu tout à l’heure mais ce dernier avait changé d’apparence.
Il avait revêtu un uniforme militaire d’apparat qui semblait indiquer une importance beaucoup plus grande que ce qu’il pensait dans l’organisation gouvernementale Barrayaran. De plus, l’homme arborait de multiples décorations militaires issues de toute la galaxie, Empire et Fédération inclus.
Le Barrayaran avait également apporté son arme blanche, signe que cette entrevue était très importante pour le peuple Barrayaran.
Enfin le jeune homme était décoré de la médaille de l’Empereur, la plus haute distinction impériale.
L’ambassadeur sentit son sang se glacer dans ses veines ; il venait de commettre une lourde erreur diplomatique. L’homme se leva d’un bond et s’adressa d’une voix tremblotante au Barrayaran.

Am : « Veuillez accepter toutes mes excuses Monsieur, je n’ai pas été prévenu de votre arrivée … »

Le Barrayaran le regarda d’un air sévère et se dirigea silencieusement vers le fauteuil situé devant le bureau de l’ambassadeur.

Am : « Je suis tout à vous, quelle est la raison de votre visite Monsieur … ? »

Le jeune homme s’assit et répondit sur un ton autoritaire.

A : « Je suis le commandant Blueagle, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir ; en tout premier lieu, je souhaite des excuses diplomatiques officielles envers Barrayar pour les propos que vous m’avez tenus tout à l’heure »

L’ambassadeur sentait le sol se dérober sous ses pieds.

Am : « Bien entendu, je suis sincèrement navré ; loin de moi l’idée de traiter des partenaires de l’Empire tel que l’Empire Barrayaran de manière déshonorante. Ces mots sont entièrement de mon fait et ne reflètent pas la volonté de l’Empire. J’ai été insultant et j’en suis sincèrement désolé. »

Le commandant répliqua sur un ton moins autoritaire mais ferme :

A : « Bien, je vais mettre cela sur le compte de la fatigue, vous devez être surchargé de travail avec les événements récents. Cependant, sachez que je n’oublierai pas cet affront de votre part bien que je n’en tienne pas l’Empire pour responsable. »

Le jeune homme marqua une seconde de silence en regardant l’ambassadeur droit dans les yeux.

A : « Je suis missionné par l’empereur Gregor ainsi que l’Académie de Vorbar Sultana afin d’escorter une scientifique jusqu’au site du crash de l’appareil non identifié, afin qu’elle puisse effectuer des analyses pour le compte de l’Empire Barrayaran. Cette autorisation a été préalablement accordée par l’Empire lors d’une rencontre diplomatique entre l’empereur Gregor et des sénateurs impériaux. Vous avez été préalablement informé de cela il y a 9 jours. Vous êtes sensé valider notre passage et informer le commandement Imperial de notre présence. »

L’ambassadeur réfléchit rapidement et formula une proposition généreuse pour tenter de redorer son blason :

Am : « Oui je comprends, je me souviens d’avoir vu passer cette missive. Je vais vous obtenir tous les passe-droits nécessaires. Afin de me faire pardonner je vais également vous donnez un délai de 7 jours supplémentaires pour votre étude du site de fouille portant donc à 14 le nombre de jours autorisés sur place. Je me dois cependant de vous rappeler que le vaisseau doit être désarmé. »

A : « Pas de problème pour cela nous avions prévu ce détail, une dernière chose : la scientifique aurait besoin de matériel pour ses études ; pouvez-vous faire en sorte d’en faciliter l’acquisition ? »

Am : « Bien entendu, je ferai en sorte que le service d’approvisionnement de la flotte lui fournisse tout ce dont elle aurait besoin et ce, à mes frais … »

A : « Parfait, lorsque cela sera prêt, transférez l’autorisation au quai numéro 37 ; le vaisseau s’appelle le Mont Blanc, je vous ferai parvenir la liste du matériel nécessaire d’ici quelques minutes »

Sur ces mots, le commandant se leva et se dirigea vers la porte, il s’arrêta sur le seuil et regarda l’ambassadeur :

A : « J’apprécie vos efforts pour vous excuser de cet incident ; sachez toutefois que je ne donne pas de troisième chance … j’espère que nous pourrons continuer sur de meilleures bases lors de nos prochains échanges. Au revoir Monsieur l’ambassadeur. »

Le commandant quitta alors la pièce et les gardes refermèrent la porte. L’ambassadeur, qui était resté debout durant tout l’échange s’assit lourdement sur son siège et poussa un long soupir de soulagement, il avait évité le pire …



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 4 mois 4 semaines #248799 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 11 : Manipulation


Quelques minutes plus tôt

Alex respira un grand coup et se dirigea vers la porte du bureau de l’ambassadeur d’un pas décidé. Il va falloir jouer serré … pensa le jeune homme.
À sa grande surprise, les gardes de l’ambassadeur se mirent au garde à vous et ouvrirent la porte du bureau à l’approche du jeune homme.
L’ambassadeur sembla d’abord surpris, mais son visage se décomposa au fur et à mesure qu’il analysait la tenue d’Alex.
On peut lire la terreur dans son regard, pensa le jeune homme.

L’ambassadeur marmonna maladroitement quelques excuses et formules de politesse.

Alex profita alors du désarroi de l’ambassadeur. Afin de consolider son image d’autorité dans l’esprit du diplomate, il l’ignora complètement et alla s’assoir dans le fauteuil sans attendre l’invitation de son hôte. Cette manœuvre allait forcer l’ambassadeur à reconnaître l’autorité d’Alex sur la présente situation, donnant ainsi d’avantage d’ascendant au jeune homme.

Am : « Je suis tout à vous, qu’elle est la raison de votre visite Monsieur … ? »

Parfait c’est presque comme s’il était désormais sous mes ordres … pensa Alex, tâchons désormais de le culpabiliser encore un peu …

A : « Je suis le commandant Blueagle, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir, en tout premier lieu je souhaite des excuses diplomatiques officielles envers Barrayar pour les propos que vous m’avez tenus tout à l’heure »

L’ambassadeur sembla sur le point de faire un malaise, il devenait blanc à vue d’œil.

J’y suis peut-être allé un peu fort …

L’ambassadeur présenta alors des excuses officielles en bonne et due forme, s’accablant lui-même plutôt que d’accabler l’Empire ; l’homme semblait être à la limite de la tachycardie.

Il est à point, tâchons d’obtenir ce qu’il nous faut … pensa le jeune homme.

A : « Je suis missionné par l’Empereur Gregor ainsi que l’Académie de Vorbar Sultana afin d’escorter une scientifique jusqu’au site du crash de l’appareil non identifié, afin qu’elle puisse effectuer des analyses pour le compte de l’Empire Barrayaran. Cette autorisation a été préalablement accordée par l’Empire lors d’une rencontre diplomatique entre l’empereur Gregor et des sénateurs impériaux. Vous avez été préalablement informé de cela il y a 9 jours. Vous êtes sensé valider notre passage et informer le commandement Imperial de notre présence. »

En vérité le jeune homme bluffait, les tractations s’était déroulées en sous-main entre les services secrets Barrayaran et quelques sénateurs qui devaient un service à l’Empereur Gregor. Tout cela était officiel mais aucune missive n’avait été envoyée à l’ambassade. Alex pariait sur la surcharge de travail de l’ambassadeur pour qu’il pense avoir raté la missive. Enfin, le fait d’expliquer à l’ambassadeur ce qu’il était censé faire permettait à Alex d’orienter les solutions que le diplomate lui proposerait.

Am : « Oui je comprends, je me souviens avoir vu passer cette missive. Je vais vous obtenir tous les passe-droits nécessaires. Afin de me faire pardonner je vais également vous donner un délai de 7 jours supplémentaires pour votre étude du site de fouille portant donc à 14 le nombres de jours autorisés sur place. Je me dois cependant de vous rappeler que le vaisseau doit être désarmé. »

Il a parfaitement mordu à l’hameçon, je lui demande la main et il me donne carrément son bras ! pensa Alex, je dois pouvoir en tirer encore quelque chose …

Le jeune homme pensa rapidement au matériel que Jane essayait de trouver dans la station.

A : « Pas de problème pour cela nous avions prévu ce détail, une dernière chose la scientifique aurait besoin de matériel pour ses études, pouvez-vous faire en sorte d’en faciliter l’acquisition ? »

Alex avait posé la question habilement car en sollicitant son aide il redonnait un peu de crédit à l’ambassadeur. Ce dernier ne pouvait donc que difficilement refuser d’aider le jeune homme si il souhaitait un peu d’estime en retour.

Am : « Bien entendu, je ferai en sorte que le service d’approvisionnement de la flotte lui fournisse tout ce dont elle aurait besoin et ce, à mes frais … »

Parfait ! n’abusons pas trop de la poule aux œufs d’or. Nous allons en rester là. Pensa Alex.

A : « Parfait, lorsque cela sera prêt, transférez l’autorisation au quai numéro 37, le vaisseau s’appelle le Mont Blanc, je vous ferai parvenir la liste du matériel nécessaire d’ici quelques minutes »

Il est temps de partir avec classe, avant que l’ambassadeur ne reprenne ses esprits et ne pose trop de question … pensa Alex.

Le commandant se leva et se dirigea vers la porte, s’arrêta sur le seuil et regarda l’ambassadeur.

Tâchons de se le mettre dans la poche pour notre prochaine rencontre …

A : « J’apprécie vos efforts pour vous excuser de cet incident ; sachez toutefois que je ne donne pas de troisième chance … j’espère que nous pourrons continuer sur de meilleures bases lors de nos prochains échanges. Au revoir Monsieur l’ambassadeur. »

Sans attendre la réponse de l’ambassadeur Alex quitta la pièce et les gardes refermèrent la porte, toujours au garde à vous.

Réprimant un sourire de satisfaction, le jeune homme retourna le plus sérieusement du monde dans les toilettes, se changea pour revêtir ses habits civils, puis quitta l’ambassade en saluant poliment la secrétaire.

Une fois à l’extérieur, il put laisser éclater le grand sourire qu’il cachait depuis qu’il était sorti du bureau. Le jeune homme envoya rapidement un message à Jane afin que cette dernière envoie la liste de matériel dont elle avait besoin à l’ambassadeur. Une fois de retour sur le Mont Blanc, Alex constata que les autorisations avaient déjà été transmises au vaisseau. Jane arriva peu après et interrogea Alex sur son entrevue avec l’ambassadeur.

J : « Alors je suppose, vu le message que tu m’as envoyé, que ton rendez-vous avec l’ambassadeur c’est bien déroulé ? »

Alex se mit à rire sous le regard effaré de Jane.

A : « Oui on peut dire que ça s’est bien passé … même encore mieux que prévu ! »



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 4 mois 4 semaines #248812 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 12 : Vieil ennemi

L'inconnu n'angoisse que si l'on prend conscience de son existence. Alain LEBLAY


L’impérial Clipper amorçait son approche du site de fouille, le commandant du Majestic Classe Interdictor qui flottait à quelques kilomètres au-dessus de l’épave avait confirmé l’autorisation d’approche du Mont Blanc. Alex et Jane étaient tous les deux dans le cockpit, fixant la carcasse écrasée qui se rapprochait lentement. Le spectacle auxquels ils assistaient était angoissant.

Le soleil rasait l’horizon, il restait encore de longues heures avant que l’étoile ne disparaisse complètement car la planète tournait très lentement sur elle-même. L’absence d’atmosphère faisait que la lumière de l’étoile était crue ; la naine rouge laissait planer une inquiétante lumière légèrement orangée qui dessinait d’immenses ombres avec le relief.
L’étrange vaisseau était échoué au fond d’un canyon de près de près de 1000m de profondeur. La lumière de l’étoile arrivait de manière quasiment alignée avec ce dernier. Le mont blanc effectuait une approche avec l’étoile dans le dos afin de mieux voir l’épave lorsqu’il s’en approcherait.
Il régnait dans le cockpit comme une atmosphère de malaise ou de crainte ; le silence était pesant et l’on entendait que les bruits métalliques et électriques du vaisseau. Ce dernier grinçait sous l’influence de la gravité ; on entendait les propulseurs de manœuvre situés sous le vaisseau qui maintenait ce dernier comme suspendu dans le vide.

Alex stoppa son approche à environ 200m du vaisseau : il se tourna vers Jane et le regard qu’ils échangèrent leur permit de partager leurs craintes devenues certitudes.

A : « Il est plus gros que ce que je pensais » chuchota Alex en regardant à nouveau l’épave. Jane ne répondit pas.

Le spectacle qui s’offrait à leurs yeux était édifiant. A moitié enfoncé dans le sol, on devinait une forme ronde avec une spirale en son centre. De grandes ailes étaient encore reliées à ce qui semblait être le centre du vaisseau et d’autres de ses ailes se trouvaient autour de l’épave. La trace laissée dans le sol par l’impact était longue de près de 300m et des débris verdâtres illuminaient faiblement cette dernière.

La matière du vaisseau semblait être organique, on pouvait voir couler une sorte de matière verdâtre et légèrement fluorescente sur les morceaux de l’épave. L’ambiance était soulignée par les grandes ombres produites par les immenses morceaux du vaisseau, donnant un effet presque horrifique à l’ensemble. Le sentiment qui dominait Alex s’approchait de la peur. Il n’avait cependant pas peur de l’inconnu, car ce qui se trouvait en face de lui était familier.

Il se tourna une nouvelle fois vers Jane et lui adressa la parole :

A : « Tout le monde le pense mais moi je le dis. Ça ! C’est un Thargoide … »

Alex avait prononcé ses mots avec une fermeté qui cachait son inquiétude. La dernière fois que les humains et les Thargoides s’étaient affrontés, il s’en été fallu de peu pour que les hommes ne soient pas écrasés.
Jane acquiesça silencieusement de la tête. La jeune scientifique ne semblait pas apeurée. Son regard laissait transparaître une inquiétude certes, mais également une grande détermination.

Jane Répondit sur un ton tout aussi ferme.

J : « Mettons-nous au travail. »

Sur ces mots Alex posa le mont blanc à quelques centaines de mètres de l’épave et les deux partenaires installèrent leurs équipements en vue de commencer les analyses dès le lendemain.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 4 mois 2 semaines #248878 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 13 : Fouille

La méthode scientifique consiste à essayer de prouver que l’on a tort. Si on ne trouve aucune autre solution convaincante au problème que l’on rencontre, alors on finit par accepter que notre solution était la bonne.

Mais devant cette carcasse inerte il était difficile pour Alex d’envisager autre chose que ce qui lui sautait aux yeux. Les descriptions des Thargoides telles que les archives les décrivent ressemblaient énormément à ce qu’il avait sous les yeux.

Après 9 jours passés à étudier l’épave sous toutes les coutures, il était persuadé que ces monstres n’avaient pas disparu avec le virus Mycoide. Certes le vide spatial fait que la dégradation est beaucoup plus lente que sur une planète avec atmosphère ; mais l’absence d’impact de météorite ainsi que les relevés d’exploration de la planète datant de seulement 3 ans semblaient indiquer que l’épave était toute récente.

Il était cependant compliqué d’expliquer pourquoi il s’était écrasé. La rétro-ingénierie ne donnait pas grand-chose. Les modules étaient parfaitement incompréhensibles, tout comme les matériaux employés pour la fabrication. Jane avait relevé tout un tas d’échantillons et mené des expériences sur les matériaux retrouvés sur place. Les fluides du vaisseau étaient corrosifs pour tout ce qui était métallique ou plastique. Les propriétés de ces fluides étaient également très étranges. Leur fonction n’était pas claire ; il pouvait s’agir à la fois d’un système de circulation d’énergie dans le vaisseau mais aussi d’un système défensif capable de réparer des dégâts sur la coque et les modules. Ce fluide parcourait tout le vaisseau et était probablement brassé par des sortes de cœurs présents dans les ailes du vaisseau. Les ailes elles-mêmes étaient un mystère. Aucun système d’armement ou de propulsion n’avait pu être identifié dessus. Jane pensait que ces ailes servaient à refroidir le fluide en question, à la manière des oreilles des vieux éléphants d’Afrique. Mais Alex pensait qu’il s’agissait peut-être de système de récupération d’énergie.
Quoiqu’il en soit, il était impossible de trouver une utilité exacte aux différentes parties du vaisseau. Outre le fait que l’épave était très gravement endommagée, il semblait manquer certaines parties, comme si elles avaient été préalablement prélevées.

L’analyse du fonctionnement du vaisseau était donc compliquée voire impossible. Jane décida qu’il fallait par conséquent se focaliser sur la récupération d’échantillons et d’analyse de surface afin de pouvoir réutiliser ces données une fois rentrés sur Barrayar.
Alex n’avait qu’une idée en tête, il voulait pouvoir effectuer des tests d’armement sur les différents matériaux afin de savoir s’il était au moins possible d’abattre ces monstres avec des armes conventionnelles.
Jane avait cependant prévenu le jeune homme que même si le matériau était percé il était possible que le fluide répare rapidement les dégâts.
En effet, des traces de « cicatrisation » étaient visibles sur le noyau principal du vaisseau. Comme s’il avait tenté en vain de se réparer suite au crash.

Tout cela n’était guère rassurant quant au risque de conflit avec les Thargoides, bien qu’Alex espérait que l’on trouverait le moyen d’éviter de commettre les mêmes erreurs que lors de la première guerre. C’est en effet les humains qui avaient tiré les premiers. Suite aux premiers engagements il y avait eu une escalade de violence et l’humanité s’était alors retrouvée en guerre contre ces étranges vaisseaux. Faire le tri entre les mythes et les légendes créées sur les Thargoides durant cette guerre et la vérité n’était pas une mince affaire. Ce qui était sûr c’est que la guerre s’était terminée lorsque les humains avaient créé le virus Mycoide. Ce virus issu d’un champignon rongeait le matériau dont était constitué les Thargoides. Ces derniers furent alors tués à petit feu et ils finirent par se retirer complètement des zones contrôlées par l’humanité.

Nul ne sait où ils se retirèrent ; ils ont comme disparu de la galaxie. L’humanité put alors se reconstruire et cette guerre finit par être oubliée de presque tous. L’existence même des Thargoides devint un mythe. Ce n’est que lorsque d’étranges sondes spatiales inconnues furent découvertes que la communauté scientifique déterra les archives oubliées de la guerre. La présence de ces sondes ainsi que de mystérieuses installations appelées Balane sur les planètes de la région des pléiades avait alors conduit à la colonisation des systèmes environnants, à commencer par le système Maia qui devint alors le noyau des activités spatiales de la région.

Mais la découverte de ce vaisseau écrasé était beaucoup plus importante. C’était la preuve que ce qui avait été observé était bien lié aux vieux ennemis de l’humanité.

Un jour Jane osa demander à Alex s’il avait peur que l’humanité aie à combattre à nouveaux les Thargoides, et sa réponse avait été plutôt radicale :

A : « L’humanité aime le sang, elle n’attend réellement qu’une seule chose, une raison de s’unir. Si les Thargoides nous attaquent et qu’ils parviennent à nous frapper dans les systèmes centraux, alors l’humanité toute entière s’unira sous une même bannière et je pense que rien ne pourra nous résister. L’humanité sait s’adapter et se battre, nous avons des millénaires de conflits derrière nous ainsi qu’une première guerre gagnée contre eux. Je pense que si quoique ce soit arrivait à se mettre toute l’humanité à dos, la galaxie sera trop petite pour qu’il puisse s’enfuir. »

En vérité Alex n’avait pas réellement de crainte quant à la disparition de l’humanité, mais il redoutait cependant le nombre de morts côté humain. Les planètes ravagées, les cultures et les traditions perdues à jamais. Barrayar avait expérimenté ce que pouvait être une humanité aux abois, contrainte de se battre contre son environnement pour sa survie. Les premiers Barrayaran connaissaient les grands principes de démocratie, des droits de l’homme et de la liberté. Mais face à l’adversité, ils avaient été contraints de mettre toutes ces avancées entre parenthèse.

Alex était fier de sa culture et de l’histoire de son pays. Mais il ne souhaitait pas que toute l’humanité connaisse le sort de Barrayar. Toutes les souffrances endurées par son peuple n’étaient pas souhaitables pour l’humanité.

Prions pour que la diplomatie fonctionne cette fois … pensa le jeune homme.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 3 mois 4 semaines #249081 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 14 : Rapprochement

Les 14 jours sur le site de fouilles avaient semblé durer des années. Les deux jeunes gens s’étaient jetés à corps perdu dans le travail, et ne s’étaient que peu reposés.
Jane était complètement absorbée par ses réflexions et ses expériences. La jeune femme ne s’était pas permis une seule pause durant les deux semaines précédentes. Aussi elle ne commença à se détendre que lorsque le Mont Blanc quitta le lieu du crash.

Durant tout le temps où elle était plongée dans le travail, le commandant avait pris soin de s’occuper de tout ce dont la jeune femme avait besoin. Nourriture, entretien du matériel, ravitaillement et même ménage de ses quartiers et du laboratoire. Les compétences scientifiques du commandant étaient certes assez poussées, mais la complexité des études que Jane devait mener le dépassait. Ainsi, ne pouvant pas aider Jane pour l’analyse précise des données, le jeune homme avait alors décidé de tout faire pour faciliter le travail de la scientifique. Outre le fait de s’occuper de tout ce qui n’était pas scientifique, ce dernier servait de laborantin pour les expériences plus simples et effectuait la plupart des relevés sur le terrain. Bref il se tapait tout le sale boulot.

Mais même absorbé par son travail, les quelques moments de convivialité partagés avec Blueagle avaient marqué la jeune femme. Elle avait cru déceler dans le regard du commandant un intérêt personnel envers elle. Bien que les contacts qu’ils entretenaient restaient parfaitement professionnels, elle aussi avait grandement apprécié les moments passés ensemble.
Sur le chemin du retour, alors que la pression retombait et que la fatigue se faisait sentir, elle avait commencé à regarder différemment le commandant. Elle l’appréciait énormément, mais le mystère qu’il entretenait sur ses origines laissait planer une ombre sur la personnalité de ce dernier.
Non pas que Jane trouvait cela repoussant, au contraire, cette part de mystère participait à l’attirance qu’elle avait envers le jeune homme. Mais elle sentait une lourde responsabilité qui pesait sur ses épaules, comme s’il s’interdisait de trop sympathiser.
On dirait presque qu’il est en mission, pensa la jeune femme.
Alors qu’ils se trouvaient à la moitié du trajet de retour elle décida de le rejoindre dans le cockpit pour lui tirer les vers du nez.

J : « Scientifique sur la passerelle ! »

Annonça-t-elle joyeusement en entrant dans le poste de pilotage.

A : « À votre service madame ! »

Répliqua le jeune homme sur un ton tout aussi joyeux tinté d’ironie ;

A : « Qu’est ce qui t’amène ? »

J : « Je m’ennuyais toute seule dans ma cabine, alors je viens discuter un peu. »

Le jeune homme lui indiqua le siège du copilote où elle s’installa prestement.

J : « Maintenant que ma mission est terminée, je viens essayer de percer le mystère du commandant Blueagle »

Elle prononça ces mots avec une pointe de malice dans la voix. Le commandant répliqua avec un grand sourire :

A : « Je suis un mystère pour moi-même, je risque donc d’être fort peu utile »

J : « On va faire un jeu, je te pose 1 question, tu y réponds sans mentir et je réponds à la même question pour moi-même »

Alex sembla embarrassé ;

A : « Je ne suis pas sûr de vouloir jouer à ce jeu … »

J : « T’as pas le choix ça vient déjà de commencer, as-tu des frères et sœurs ? »

Le commandant fit une moue désagréable et sembla réfléchir quelques instants avant de répondre :

A : « Bien comme tu voudras … C’est compliqué, disons que j’ai deux frères mais que l’un n’est pas exactement issu de notre famille. »
J : « C’est-à-dire ? »

A : « Eh bien l’un est clone de l’autre … »

Jane écarquilla les yeux.
J : « Effectivement ce n’est pas banal … »

A : « Et toi ? fille unique ou tu as des frangins et frangines ? »

J : « fille unique, au grand dam de mon père … Question suivante ; as-tu quelqu’un ou es-tu célibataire ? »

Jane sembla déceler une pointe de rougeur sur les joues du commandant.

A : « Je suis célibataire »

Voilà qui est très intéressant ! pensa la jeune femme.

J : « Et ça fait longtemps ? »

Alex soupira un grand coup avant de répondre.

A : « Ma dernière petite amie remonte au temps de la fin de mes études il y 4 ans. Je ne suis pas vraiment le genre à courir après les filles. »

J : « Pas intéressé ? » Répliqua la jeune femme de manière interrogative.

A : « Disons plutôt que j’attends de trouver quelqu’un qui me correspond. »

Beau gosse, intelligent, charmant, intentionné et même sentimental ! mais cet homme est parfait ! pensa avec humour la jeune femme.

J : « Eh bien moi aussi, non pas que je n’ai pas eu beaucoup de petits amis car j’avais beaucoup de succès à la fac, mais ma famille n’appréciait pas vraiment que j’aie des amours frivoles. »

La jeune femme sembla tout à coup pensive.

A : « je connais ça aussi » Acquiesça le jeune homme.

J : « Bien, pour changer de sujet, pourquoi Blueagle92 ? D’où cela vient-il ? »

A : « C’est l’indicatif que j’avais lors de mon premier engagement au combat. Je faisais partie d’une escadrille de chasseurs de type Eagle. Mon groupe était le groupe bleu et 92 signifiait que j’étais le neuvième appareil de l’escadron numéro deux du groupe de combat. Je n’ai fait que conserver cet indicatif au cours du temps et c’est resté voilà tout. »

J : « Ah … je m’attendais à quelque chose de plus exotique … eh bien moi, on me surnomme Jane en rapport avec l’héroïne des romans à succès de l’auteure Lois McMaster Bujold. J’en étais fan quand j’étais à la fac. »

Jane se retourna vers le commandant mais celui-ci ne l’écoutait plus. Il semblait subitement être passé en mode alerte et regardait fixement le radar.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • blueagle92
  • Portrait de blueagle92 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • Combattu souvent, battu parfois, abattu Jamais
Plus d'informations
il y a 3 mois 4 semaines #249082 par blueagle92
Réponse de blueagle92 sur le sujet Pour Barrayar
Episode 14 : Rapprochement

Les 14 jours sur le site de fouilles avaient semblé durer des années. Les deux jeunes gens s’étaient jetés à corps perdu dans le travail, et ne s’étaient que peu reposés.
Jane était complètement absorbée par ses réflexions et ses expériences. La jeune femme ne s’était pas permis une seule pause durant les deux semaines précédentes. Aussi elle ne commença à se détendre que lorsque le Mont Blanc quitta le lieu du crash.

Durant tout le temps où elle était plongée dans le travail, le commandant avait pris soin de s’occuper de tout ce dont la jeune femme avait besoin. Nourriture, entretien du matériel, ravitaillement et même ménage de ses quartiers et du laboratoire. Les compétences scientifiques du commandant étaient certes assez poussées, mais la complexité des études que Jane devait mener le dépassait. Ainsi, ne pouvant pas aider Jane pour l’analyse précise des données, le jeune homme avait alors décidé de tout faire pour faciliter le travail de la scientifique. Outre le fait de s’occuper de tout ce qui n’était pas scientifique, ce dernier servait de laborantin pour les expériences plus simples et effectuait la plupart des relevés sur le terrain. Bref il se tapait tout le sale boulot.

Mais même absorbé par son travail, les quelques moments de convivialité partagés avec Blueagle avaient marqué la jeune femme. Elle avait cru déceler dans le regard du commandant un intérêt personnel envers elle. Bien que les contacts qu’ils entretenaient restaient parfaitement professionnels, elle aussi avait grandement apprécié les moments passés ensemble.
Sur le chemin du retour, alors que la pression retombait et que la fatigue se faisait sentir, elle avait commencé à regarder différemment le commandant. Elle l’appréciait énormément, mais le mystère qu’il entretenait sur ses origines laissait planer une ombre sur la personnalité de ce dernier.
Non pas que Jane trouvait cela repoussant, au contraire, cette part de mystère participait à l’attirance qu’elle avait envers le jeune homme. Mais elle sentait une lourde responsabilité qui pesait sur ses épaules, comme s’il s’interdisait de trop sympathiser.
On dirait presque qu’il est en mission, pensa la jeune femme.
Alors qu’ils se trouvaient à la moitié du trajet de retour elle décida de le rejoindre dans le cockpit pour lui tirer les vers du nez.

J : « Scientifique sur la passerelle ! »

Annonça-t-elle joyeusement en entrant dans le poste de pilotage.

A : « À votre service madame ! »

Répliqua le jeune homme sur un ton tout aussi joyeux tinté d’ironie ;

A : « Qu’est ce qui t’amène ? »

J : « Je m’ennuyais toute seule dans ma cabine, alors je viens discuter un peu. »

Le jeune homme lui indiqua le siège du copilote où elle s’installa prestement.

J : « Maintenant que ma mission est terminée, je viens essayer de percer le mystère du commandant Blueagle »

Elle prononça ces mots avec une pointe de malice dans la voix. Le commandant répliqua avec un grand sourire :

A : « Je suis un mystère pour moi-même, je risque donc d’être fort peu utile »

J : « On va faire un jeu, je te pose 1 question, tu y réponds sans mentir et je réponds à la même question pour moi-même »

Alex sembla embarrassé ;

A : « Je ne suis pas sûr de vouloir jouer à ce jeu … »

J : « T’as pas le choix ça vient déjà de commencer, as-tu des frères et sœurs ? »

Le commandant fit une moue désagréable et sembla réfléchir quelques instants avant de répondre :

A : « Bien comme tu voudras … C’est compliqué, disons que j’ai deux frères mais que l’un n’est pas exactement issu de notre famille. »
J : « C’est-à-dire ? »

A : « Eh bien l’un est clone de l’autre … »

Jane écarquilla les yeux.
J : « Effectivement ce n’est pas banal … »

A : « Et toi ? fille unique ou tu as des frangins et frangines ? »

J : « fille unique, au grand dam de mon père … Question suivante ; as-tu quelqu’un ou es-tu célibataire ? »

Jane sembla déceler une pointe de rougeur sur les joues du commandant.

A : « Je suis célibataire »

Voilà qui est très intéressant ! pensa la jeune femme.

J : « Et ça fait longtemps ? »

Alex soupira un grand coup avant de répondre.

A : « Ma dernière petite amie remonte au temps de la fin de mes études il y 4 ans. Je ne suis pas vraiment le genre à courir après les filles. »

J : « Pas intéressé ? » Répliqua la jeune femme de manière interrogative.

A : « Disons plutôt que j’attends de trouver quelqu’un qui me correspond. »

Beau gosse, intelligent, charmant, intentionné et même sentimental ! mais cet homme est parfait ! pensa avec humour la jeune femme.

J : « Eh bien moi aussi, non pas que je n’ai pas eu beaucoup de petits amis car j’avais beaucoup de succès à la fac, mais ma famille n’appréciait pas vraiment que j’aie des amours frivoles. »

La jeune femme sembla tout à coup pensive.

A : « je connais ça aussi » Acquiesça le jeune homme.

J : « Bien, pour changer de sujet, pourquoi Blueagle92 ? D’où cela vient-il ? »

A : « C’est l’indicatif que j’avais lors de mon premier engagement au combat. Je faisais partie d’une escadrille de chasseurs de type Eagle. Mon groupe était le groupe bleu et 92 signifiait que j’étais le neuvième appareil de l’escadron numéro deux du groupe de combat. Je n’ai fait que conserver cet indicatif au cours du temps et c’est resté voilà tout. »

J : « Ah … je m’attendais à quelque chose de plus exotique … eh bien moi, on me surnomme Jane en rapport avec l’héroïne des romans à succès de l’auteure Lois McMaster Bujold. J’en étais fan quand j’étais à la fac. »

Jane se retourna vers le commandant mais celui-ci ne l’écoutait plus. Il semblait subitement être passé en mode alerte et regardait fixement le radar.



CMDR blueagle92 - ED Pilot License

Combat █ █ █ █ █ █ █ █ █ █ Commerce █ █ █ █ █ █ █ █ █ Exploration █ █ █ █ █ █ █ █ █
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: ZoranSloanneblaisepascalRedfox
Temps de génération de la page : 0.272 secondes
Elite Dangerous 2018 05 14   16 15 07