-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aucun évènement à venir!

 

jeudi 5 décembre 2019
×
Mise à jour du Forum & Site (Fin Mai 2019) (10 Mai 2019)

Bonjour à tous et à toutes !

Voici une note importante concernant la mise à jour du site jusqu'en Octobre 2019...
Quelques changements importants dans l'équipe au niveau des rôles et une absence...

× Que vous soyez un membre isolé ou dans un groupe, vous trouverez ici toutes vos aventures, histoires et autres Role Play (RP).

file Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 3 ans 4 semaines #174809 par Sloanne
Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood a été créé par Sloanne
Sloanne avait commandé un bon viel indi-whiskey , classique mais toujours aussi plaisant à déguster.

Cela faisait un pt'it quart d'heure qu’il était assis dans le tripot de la petite station pirate qu’affectionnait particulièrement le Capitaine Bachila.

L’ambiance y était toujours aussi chaleureuse et électrique, ici on portait le verbe haut mais les altercations finissaient la plupart du temps en éclats de rire. La vie de contrebandiers et de pirates était suffisamment contraignante pour que la plupart des hommes et des femmes présents, combattants aguerris dans l’espace comme au sol, s’accordent ici un vrai moment de répit.

Sloanne qui avait beaucoup fréquenté ce genre de caboulot aux débuts de L’Essaim Ḁbolition avait réussi à se faire accepter, bien que sa bobine fasse la « une » mais les provocations et les sobriquets à son égard avaient d’eux-mêmes cessés, après deux ou trois joutes verbales, physiques et alcoolisées…

Sloanne avait envoyé une invitation informelle mais codée à Ariah, Wedo et DeimosRiper.

Il ne savait pas s’il viendrait tous les trois, juste l’un(e) d’entre eux ou pas du tout… Mais la création de cette Confrérie pirates aux aspirations spatio-anarchistes, faisait vibrer l’activiste alter-spatialiste toujours présent en lui et qui avait, au fil du temps, céder du terrain à "l’Officiel" qu'il était devenu !

Par jeu et pour voir si ces chers pirates pratiquaient aussi l’art du mystère et il s’était amusé à leur envoyer un message gentiment énigmatique sur leur canaux privés :

Beausoleil à vous trois,

Là où je suis, il se dit que :

« Quand on a en tête des innovations aussi considérables, il faut attendre l'occasion favorable de les faire réussir; autrement on se brise, sans profit pour personne, contre l'étonnement des gens que rien n'a préparés à vous entendre ». 

Et si cela ne vous rappelle rien, demandez 4 fois à l’Empereur ce que signifie : « Erhere »  et vous ne pourrez pas me louper.

J’y serais les trois prochains jours quand la nuit tombe sur la Terre et j’aimerais beaucoup que nous nous y retrouvions pour palabrer autour de votre Confrérie.

D’ici là, que les nébuleuses vous chatouilent.

Doc.

Pour se mettre dans l’ambiance, Sloanne avait demandé au barman de lui passer les titres d’un vieil album rétro-terrien qu’il avait trouvé de circonstance…


Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Wedo, Ariah, blueagle92, Little Boy, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines #175533 par Wedo
Réponse de Wedo sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
L’invitation de Sloanne piqua ma curiosité, et nous nous empressâmes de déchiffrer son énigme. Le Cmdr Jurema tenta de s’y atteler sans grand résultat, je décidais donc de m’y mettre. La première partie de l’énigme :

« Quand on a en tête des innovations aussi considérables, il faut attendre l'occasion favorable de les faire réussir; autrement on se brise, sans profit pour personne, contre l'étonnement des gens que rien n'a préparé à vous entendre »

Etait une citation d’un ingénieur navale terrien du 19ème siècle Henri Dupuy de Lôme.

La seconde partie par contre me demanda plus de réflexion : « demandez 4 fois à l’Empereur ce que signifie : « Erhere » et vous ne pourrez pas me louper. »

Après plusieurs heures de réflexion et de recherche de liens entre cryptologie et empereur, j’ai pu faire le lien avec le Chiffre de César qui consiste à décaler d’un nombre N les lettres pour décoder le message. Demander 4 fois à l’empereur signifiait que le nombre N était quatre et si l’on appliquait la méthode « Erhere » devint Andana. Je me rendis donc dans la salle des cartographes de la confrérie pour vérifier si un système portait ce nom.

Wedo : Bingo ! Très malin de votre part Sloanne, sur que les abrutis de l’Empire et de la Fédération ne penserons pas à utiliser une cryptologie qui date d’une cinquantaine d’année avant JC pour tenter de trouver la localisation de notre destination. J’ai hâte de vous rencontrer en personne.

Je demandais à Deimos et Ariah de me rejoindre au Messe, je me servi un petit verre de la dernière cargaison qu’Ariah nous avait ramené, en attendant patiemment et voir si ils avaient trouvé une solution à l’énigme tout en sachant que si je n’avais pas eu de nouvelles c’est qu’il bloquait et l’idée de les avoir mouché au poteau m’amusa.

Wedo bu son verre avec un petit sourire narquois, quand soudain le sas du Messe s’ouvrit.

Wedo : « Ah vous voilà, alors ça avance cette foutu énigme du nouveau ? »

Ariah : « J’ai une tête à résoudre des énigmes ? Encore, y aurait un trésor à la clé… C’est qui ce mec d’abord ? »

Wedo : « Tu n’as peut être pas entendu parler de lui mais tu as forcément entendu parler de l’Essaim Abolition, un groupe qui menait des actes de pirateries mais qui visait uniquement les esclavagistes, des abolitionnistes, Pallorina m’en avait parlé à quelques reprises, il les respectait énormément bien qu’ils n’étaient vraiment des pirates.

Ariah : « Ah oui ! Je connais… effectivement, j’ai déjà entendu parler d’eux. »

Deimos : « Non, mais ça me dit quelque chose. Ca a un léger rapport avec le temps des Vikings, j'en suis sûr. »

Wedo : « Bon je pense savoir dans quelle système nous devons nous rendre. »

Deimos : « Et voilà notre tête pensante. Alors comme ça tu as trouvé. »

Ariah : « Cool… c’est sympa qu’au moins un de nous n’ait rien d’autre à faire de ces soirées qu’à réfléchir à ce genre de truc… Je plaisante ! Te fâche pas… Mais je veux bien que tu expliques du coup ton raisonnement. »

Wedo : « demande 4 fois à l’Empereur, l’Empereur c’est César, dont une technique cryptologique qui porte son nom « le chiffre de César » demande 4 fois nous devions donc décaler de 4 les lettres, en appliquant cette méthode à Ehere, j’ai obtenu le système Andana un système Anarchique pas très loin d’ici. Nous n’avons malheureusement pas la carte du système, il va donc falloir aller en reconnaissance sur place. Je propose d’y aller y jeter un œil voir peut être le reste de l’énigme sera plus clair en arrivant dans le système. Deimos tu es partant ?

Deimos : « Le Chiffrement par décalage, c'est bien ça ! Les anglais se servaient de stratégies romaines pour combattre les Vikings lorsqu'ils les ont trahis. Les Vikings avaient capturé des prisonniers et appris leur langue, et c'est comme ça qu'ils ont compris le truc. Allons voir cela de plus près.»

Wedo : « je savais que ça te parlerai une fois la solution révélée. »

Ariah : « Intéressant… pas mal son système. Utiliser un système de cryptage de l’ancien temps… fallait y penser, c’est clair. Doit être cultiver le mec n’empêche. Bravo Wedo pour le décryptage… comme quoi, on peut être bourré du matin au soir au Rhum et garder quelques facultés… Range moi cette arme de suite ! C’était pour rire ! Par contre moi, je reste dans le coin»

Wedo : « C’est sûr que si fallait que l’on compte sur toi, on ne serait pas rendu ha ha ha ha, si j’avais du compter sur toi pour nous sortir du pétrin dans lequel tu nous avais fouré la fois ou on s’est retrouvé capturé des esclavagistes qui voulait nous revendre aux Impérieux à cause d’une de tes brillante idée qui a bien failli nous coûter la vie et si je n’avais pas été là tu y serais restée. »

Nous nous mimes en route, en nous donnant rendez-vous Deimos et moi dans un système à côté d’Andana afin de faire le dernier saut ensemble. En arrivant sur place, je fis un petit scan rapide du système et la solution me sauta aux yeux immédiatement, un avant-poste était présent dans ce système du nom de Dupuy De Lôme’s Exile.


Nous nous mîmes en route vers cet avant-poste. Sur place nous observâmes de loin car nous étions venus avec de trop gros vaisseaux et nous étions dans l’impossibilité de nous docker je pris mon chasseur pour m’approcher un peu de l’avant-poste, c’était un avant-poste pirate. A priori, aucune menace à l’horizon, nous décidâmes d’aller nous docker dans le système Tpheirseit pour faire venir de plus petit vaisseau et laisser le temps au Cmdr Ariah de nous rejoindre le lendemain.







Quelle surprise en me dockant à Kandel orbital et que je vis que ce système était contrôlé par les Green Planet. La prochaine fois je me renseignerai un peu plus sur les gens qui demandent à nous voir ça nous fera gagner du temps. Je fis une demande pour transférer le Medusa et j’allai faire un petit tour du côté du chantier Naval. Je m’achetai un Cobra MKIV, faut dire qu’il n’y avait pas trop de choix de vaisseaux dans cette station. Je ne sais pas encore ce que j’en ferai mais je lui trouverai bien une utilité. Je retournai ensuite dans ma cabine à bord du Nyarlathotep pour passer la nuit après avoir pris un ou deux verre avec Deimos, il rejoignit le Taylor, nous ne voulions pas trop nous faire remarquer.


That is not dead which can eternal lie and with Strange aeons even death may die!!

Rejoindre the Wraiths brotherhood
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Sloanne, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines - il y a 3 ans 3 semaines #175535 par Zoran
Réponse de Zoran sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
HRP: ce message n'influant pas sur le récit, je le met en spoiler ;)

Pendant ce temps dans le laboratoire de conception d'IA Ex-Machina de Zoran:

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 3 ans 3 semaines par Zoran.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Wedo, blueagle92, Tengoku, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines - il y a 3 ans 3 semaines #175688 par Wedo
Réponse de Wedo sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Le Medusa a mis à peu près 43 min pour arriver, j’ai dû quitter Deimos un moment le temps de vérifier mon Cobra puis je l’ai rejoint dans ma cabine pour finir la bouteille qui était entamée et discuter de la Confrérie. Après ça, il est retourné à bords du Taylor pour passer la nuit et attendre l’arrivée d’Ariah le lendemain.

J’ai contacté Ariah le lendemain, qui m’a répondu presque aussitôt, une fois qu’elle eut pris sa douche, et s’est mise en route rapidement. Le temps qu’elle arrive, j’en ai profité pour aller visiter la seconde station du système Tpheirset qui est magnifique il faut l’avouer. Les Green Planet n’ont pas usurpé leur nom.



Je reçu un message d’Ariah pour nous dire qu’elle était arrivée. Nous avons donc sauté Deimos et moi pour la retrouver dans le système Andana, puis nous avons pris la direction de l’outpost Dupuy de Lome’s Exile.
Nous nous sommes approchés de l’outpost.



Puis nous sommes allés nous docker.





Wedo par l’intercom….

Wedo : « Ok, on se regroupe au hangar et on ouvre l’œil, voir si nous n’avons pas été suivi. Regardez bien dans les coins. »
Ariah : « Gaffe aux angles morts… souvent ça pardonne pas. Je fermerai la marche Wedo »
Wedo : « Évite de me tirer dans le dos, cette fois… »

Je quittai mon cockpit et me dirigea à l’arrière de l’appareil pour les rejoindre dans le hangar. Je vis Ariah et deimos arriver.


Wedo : « Le Bar est par là, ça me rappelle des souvenirs hein Ariah ! »

Ariah : « Si tu fais allusion ce à quoi je pense… évitez de vous pochetronner comme des gorets… faudra revenir aux vaisseaux après. Sympa ce petit outpost n’empêche… »

Wedo : « Oh ça va, j’étais pas si imbiber que ça, j’avais réussi à retirer la prothèse de WoodenLeg, pour voir si il arrivait à se battre sur une jambe après tout ce qu’il avait bu, on a bien rigolé mais il se défendait bien le bougre ha ha ha.»

Ariah : « C’est vrai que limite, il était plus dangereux sans qu’avec ! J’ai cru qu’il allait finir par nous fracasser le crâne… on a bien rigolé ha ha ha… »

Wedo : « Il m’en a voulu après ! Faut dire que tout son équipage a pu profiter de cette humiliation ha ha ha. Je le revois encore en train de sautiller sur une jambe en voulant me mettre un coup de sabre. Je voulais l’inviter mais bon vu qu’il n’était pas convié, je ne voulais pas froissé notre mystérieux Interlocuteur. »

Ariah : « Oui bah méfie-toi quand même… on le dit plus rancunier que moi encore… alors s’il n’a pas oublié, peut-être que c’est aujourd’hui qu’il va te fendre le crâne… je surveille tes arrières comme toujours t’inquiète pas ! ha ha ha »

Lorsque le sas du bar s’ouvrit, de nombreux regards se tournèrent vers nous, certains curieux, d’autres suspicieux, d’autres plus menaçants. Certains sont retournés à leurs verres en voyant le pavillon du DeepOne sur mon col. Tandis que nous avancions dans le bar, je vis un homme seul, les cheveux grisonnant, une barbe et qui fit mine de ne pas nous avoir entendu ou vu entrer. Il continuait de siroter son verre. Nous nous dirigeâmes vers sa table.
Je donnais un coup de coude à Deimos.

Wedo : « Tiens regarde, ça doit être lui là-bas. »
Ariah : « Euh… j’suis pas certaine moi… il n’a pas l’air super heureux de nous voir. Par contre les autres qui nous regardent…»

Après quelques pas...


Ariah :« Alors les mecs ? On se bourre la gueule pour oublier sa misère sexuelle ? Y a pas à dire les bouseux, vous savez mettre l’ambiance »… plus bas sur un ton murmuré… « Tu restes à côté hein Wedo… des fois que ça parte en couille… »

Nous nous assîmes à sa table, et il nous regarda avec un sourire en coin.

Wedo : « Bien le bonjour doc, vous nous payez un verre ? »

Ariah : « Salut… oui c’est la moindre des choses… parce que se taper autant d’années lumières pour résoudre une énigme comme celle-ci, moi je dis que ça mérite bien un verre… même deux en fait »

Au même moment l’intercom de Wedo se mit en route et une voix roque en sorti

Woodenleg : « Hey Wedo, t’es où ? J’ai vu que tu avais quitté la Confrérie hier avec Deimos et qu’Ariah vous avez rejoint, qu’est-ce que vous foutez tous les trois ??? Vous voulez que je vous rejoigne, il y a quoi à Andana ? »

Wedo : « Merde, j’aurai du effacer notre départ…. Aye Wood, heu non rien de spécial, pas la peine que tu te déranges, nous sommes juste parti vérifier une info, rien d’important. »

Woodenleg : « Rien d’important ? Pour que vous partiez à trois, tu te fous de ma gueule !!! Toi tu me caches quelques choses je vous rejoins !!!!! »

Wedo : « Négatif, j’ai laissé des instructions, deux pilotes doivent te faire leur rapport de mission, tu es le seul Capitaine présent actuellement, je dois te laisser Wood. »

Woodenleg : « T’as bien manigancé ton coup, tu vas voir quand tu rentres, je n’ai pas oublié le coup de l’autre fois avec ma prothèse, m’humilier comme ça devant mon équipage tu ne perds ri….. »

Des rires éclatèrent à la suite de cette anecdote

WoodenLeg : HEY mais quoi ce bordel derrière, ils se foutent de ma gueule ou quoi ? WEDO TU VAS M..

Wedo : « Je dois te laisser, Wedo Terminé……………….. On a eu chaud, un peu plus et il se ramenait. »

Ariah : « Oh putain, il va encore nous casser les couilles quand on va rentrer lui je le sens… tu te démerdes avec… j’veux rien savoir moi »

Des murmures, se faisaient entendre, c’est bien Wedo le Capitaine du DeepOne… mais c’est qui le type à la barbe avec lui, il a pas une allure de pirate… à sa démarche on dirait un Chasseur….

Wedo : « Doc désolé pour ce petit contretemps, donc ou en étions nous, ah oui ce verre alors ? »

That is not dead which can eternal lie and with Strange aeons even death may die!!

Rejoindre the Wraiths brotherhood
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 3 ans 3 semaines par Wedo.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Boby, Ddinistrioll, Sloanne, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines #175760 par Lévanah
Réponse de Lévanah sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Elle savait se faire oublier.
Elle savait cacher ses formes trop parfaites qu’elle avait fini par détester à cause du regard graveleux que les hommes portaient sur elle.
Elle avait laissé sa combinaison de pilote et enfilé un vulgaire pantalon de chantier et un gros blouson sans forme.
Elle avait caché ses grand yeux violets derrière des lunettes à deux crédits et ses cheveux blond vénitien sous un gros bonnet de laine.
Et elle les observait.

Elle venait souvent trainer dans le coin à cause de Bachila.
Elle avait essayé de lui faire cracher le morceau, qu’il avoue que c’était lui, le chroniqueur de Zone Libre qui se faisait appeler Edward mais y’avait rien eu à faire… Mais c’était une autre histoire.

Elle était connue chez les Black Birds pour souvent charier les petits hommes verts mais dans le fond, elle les aimait bien, because c’étaient des vrais gentils.

Par contre, les 3 « clients » qui venaient de se pointer, s’était du lourd. Et comme elle traçait le Wedo depuis qu’il l’avait contacté par radio, quand son vaisseau, s’était présenté la vieille, elle avait suivi ses plans de vol sur le central des Capitaineries et pour le coup, elle se disait qu’elle était au bon endroit, au bon moment.

Mais pour l’instant, elle se contenterait d’être au spectacle.

Dans les contes pour enfants, les princesses donnent un baiser aux crapauds et ceux-ci se transforment en princes charmants. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.
Paulo Coelho - Poète terrien originaire de Sol.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines - il y a 3 ans 3 semaines #175836 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
[img size=250]https://e-nautia.com/sloanne.yalniz/disk/Elite/bar 3.png

Sloanne eu un petit sourire en coin, en voyant débarquer ces trois-là… Il les reconnut sans même avoir à re-consulter les clichés que lui avaient fait parvenir ses services de renseignements… À mesure qu’ils s’avançaient vers lui, ils laissaient dans leur sillage, des ondes d’émotions variées qui passaient de l’approbation à l’envie, de l’indifférence au dédain…

Car si la création d’une Confrérie de pirates et de contrebandiers enchantait certain, d’autres y voyaient une compromission intolérable.

Mais ce qui ne faisait aucun doute, c’est que trois fauves venaient de débarquer dans la station et Sloanne sentit, en réaction à l’ambiance générale qui s’était légèrement électrisée, ses cinq sens passer en mode analytique « prana bindu ».

DiemosReaper dégageait la force tranquille d’un guerrier aguerri, rompu aux rixes autant sur terre que dans l’espace.

Wedo paraissait plus félin, plus souple et son regard reflétait un sens aigu de l’anticipation.

Ariah avait l’air plus mystérieuse, presque sur ses gardes, une retenue trompeuse car sa démarche qu’il devinait silencieuse, trahissait une promptitude au combat qui avait dû en surprendre plus d’un.

Une bande de « zozos » comme il les avait toujours aimés. Des indomptables mais espérait-il, au regard de la Confrérie qu’ils étaient en train de créer, animés par des valeurs humaines spatio-anarchiste, celles d’un idéal qui s’élevait contre toutes formes d’autocratie et prônait la liberté des êtres et l’égalité des chances.

Ils prirent place autour de lui, tout en continuant leurs échanges, ce qui dénotait d’une certaine habitude à évoluer ensemble.

Wedo venait à peine de terminer sa phrase qu’une serveuse toute en rondeur, cintrée dans une robe affriolante déposait sur la table quatre grandes coupes de « Kif Kif » un cocktail très en vogue dans les bars de Green Planet et que le Doc avait « exporté » jusqu’ici.

Il sourit franchement à ses hôtes.

- Un mélange subtil de mezcal, d’absinthe et de citron vert, agrémenté d’un pétale de williamsii Tpheirtienne, connu pour ouvrir les esprits déclara-t-il d’une voix grave et posée. Une invitation à goûter aux charmes de la verdure Green planétarienne que vous avez déjà, et je vous en remercie, en partie accepté. En d’autres termes : Je suis très heureux de vous avoir ici et qui plus est : Tous les trois ! ajouta-t-il en levant son verre.

Donnant le ton, il s’offrit une franche rasade et déposa son verre vide sur la table.

- Nous n’attendons plus personne ? dit-il souriant, faisant référence à la communication que venait d’avoir Wedo. J’ai l’impression que… Ariah ? C’est bien ça ? Ariah… demanda-t-il en fixant sans ambages l’unique femme du trio, N’espérait pas vraiment la compagnie de ce fameux : « Jambe de bois » ! Il jeta un bref regard autour d’eux et ajouta d’un ton apaisant : en tout cas, pour ce qui est des gars d’ici, ce ne sont pas des mauvais bougres, des pirates et des contrebandiers pour la plupart qui n‘emmerdent personnes à partir du moment où on ne les emmerde pas non plus. Et s’ils ont parfois les oreilles qui trainent, ça ne me gêne pas car je suis ici pour vous parler en toute transparence. Il laissa trainer un court silence avant d’ajouter, je considère que nous naviguons sur la même « mer d’étoiles» et il me semble que nous pourrions même, être bercés par les mêmes courants ?…
Dernière édition: il y a 3 ans 3 semaines par Sloanne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Bachila, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Bachila
  • Portrait de Bachila
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Compétent
  • "La fin justifie les moyens dans ta gueule" Cp V.B
Plus d'informations
il y a 3 ans 3 semaines - il y a 3 ans 3 semaines #176087 par Bachila
Réponse de Bachila sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Bachila Surveillait le déchargement d'une cargaison d'armes modifié hors du Cuirassé Bakounine à Maia



Une guerre sanglante opposait la fédération au manette d'une faction local fantoche et un groupe mafieux pas franchement recommandable.
Un partie locale de militant pacifistes avait demandé de l'aide à Green Planet pour mettre sur pied une action pour désarmer le conflits. Ils avaient infiltré les circuits de distribution des vendeurs d'armes et avaient modifié les mitrailleuses laser pour en faire des paintball aux couleurs plus flashies les unes que les autres.

Son holo-pad beepa. Il passa en mode transmission neuronal avec Betty, sa secrétaire sur Tpheirset.

- Ouaip.
- Je vous ai mis sur canal sécurisé, un appel pour vous depuis Andana.
- Fait péter cocotte.
- Mon pied dans vos couilles cocotes !

La voix qui se synthétisa dans son crâne changea de Nature.

- Salut mon p'tit pote.
- Lenny quoi de neuf mec ?
- Bon écoute tu sais que je te suis vachement reconnaissant à toi et au Green pour le coups de main dans mon implantation, et depuis, à pars deux trois conneries, on a pas eu de soucis, j'ai les mains libre vous aussi, le liens est pas mauvais, discret,, franchement j'ai rien à vous reprocher et...
- Bordel arrête de me lécher les glandes lachrymales et dit moi c'est quoi le pépin?
- Ecoute : qu'il passe de temps en temps rassurer son ego et travailler son prana bindu tu sais que ça me fait plaisir... mais quand même faut pas qu'il se plante sur ma clientèle
- Le Doc?
- Ouai, écoute là je sais pas si il s'est pas foutus dans la merde. On a troix zig qui viennent d'entrer, ils sont entrain de se faire un nom dans la profession et si ton boss se fout dans la merde avec eux je vais pas pouvoir arrondir les angles facilement.
- La demoiselle de la dernière fois traine toujours dans le coin ?
- Ouai elle s'est pointé déguisé en mode hippies rétro-terrien c'est à la mode en ce moment dans certains coins mais ça m'a étonné de la part de la miss.

Bachila réfléchis deux secondes...

- Laisse pisser ça devrait bien se passé...

Il coupa la communication avec Lenny
- Chéris.
- Ouai...
- Tu te souviens de ce drône qu'on avait défoncé?
-Ouais.
- Tu te souviens d'où on la laissé?
- Ben Oui,
-Ok si ça par en couille il est OP?
- Normalement...

Bachila se concentra sur la cargaison, un responsable de Pleiade Ressource Enterprise s'approchait.

"Do I look like a guy with a Plan?" " je te jure viens! Les green sont cool et puis y'a plein de meuf, un peu farouche mais vraiment chouettes "
Le commandant V. Bachila à un ancien camarade au galaxy bar
Dernière édition: il y a 3 ans 3 semaines par Bachila.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Wedo, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #176835 par Ariah
Réponse de Ariah sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Les yeux posés sur nous ne sont finalement pas ce qui me dérange le plus dans ce genre d’endroit. Pour être franche, j’y suis carrément habituée. Déjà parce qu’en tant que femme, nous ne sommes pas tant que ça à pratiquer la piraterie. Peut-être un peu plus côté contrebande, qui sait. Moi j’aime toucher aux deux et je crois que jamais je ne pourrais choisir l’une ou l’autre de ses deux activités, passer exclusivement à l’une plutôt qu’à l’autre. J’ai toujours considéré qu’en réalité, elles sont complémentaires. Façon personnelle de voir les choses et comme j’aime toujours me démarquer de tout le monde, autant continuer dans cette voie. Non, les regards ne sont pas le souci. S’ils l’avaient été, peut-être que j’aurais fini par changer de tenue par exemple, alors que je me plais tant à évoluer dans cette combinaison qui ne cache rien de mes formes sans pour autant chercher à les souligner, mettre en valeur. Art subtile de revendiquer ma féminité, l’affirmer sans jamais chercher à provoquer le comportement typique des mâles en manque de douceur dans ce genre de cloaques. Mon visage lui est presque toujours dissimulé en partie, dans ce capuchon assorti à ma tenue, cachant mes longs cheveux noirs et soyeux. J’ai toujours aimé jouer de mystère. Seul souvent mon regard perce la pénombre, la semi-obscurité qu’offre mon capuchon. Un regard malicieux, taquin, souvent moqueur, pétillant, parfois même provocateur mais jamais mauvais. Finalement, ils sont peu à m’avoir vu sans. Mon équipage, Wedo, d’autres membres de la Confrérie, des membres du Black Bird Squadron lorsque j’en faisais partie mais jamais d’inconnu. Façon aussi de cacher mes yeux en amande typé asiatique, le léger maquillage qui couvre mes lèvres à la façon d’une geisha. Et non, une geisha n’est rien en prostituée. Raccourci tellement réducteur comme souvent de la part d’hommes quand il s’agit des femmes…

Ariah : « Ariah, c’est bien ça oui Doc… »

Besoin de confirmer mon identité ? Pure politesse je dirais. L’homme face à moi n’a pas l’air d’un mauvais bougre non. En tout cas, bien moins que les autres qui nous entourent et que je surveille toujours d’un œil. Parce que je suis ainsi. Je déteste les surprises et je sais que trop bien que dans ce genre d’endroit, tout peut arriver, n’importe quand, surtout quand on s’y attend le moins en réalité. Une simple dispute dégénère souvent en affrontement, une bagarre peut dévaster complètement le bar, le mobilier et dans ce genre de bouge, on a la gâchette facile. À l’image de ces vieux films du 21ème siècle retraçant l’épopée de la colonisation de ce qui était jadis, la colonisation des États-Unis d’Amérique, un pays sur Terre. Ce qui me gêne le plus ici, ce sont les oreilles indiscrètes, les individus lambda, qui semblent si calmes, inoffensifs qu’ils n’aspirent qu’une seule réaction possible de ma part : la méfiance. Pas que je sois une parano convaincue mais je sais par expérience que se fondre dans le décor, n’est jamais anodin, gratuit. Il y a toujours une raison derrière. Et moi-même, j’ai souvent assez pratiqué ce véritable art de passer inaperçu pour savoir que la collecte de renseignements se fait d’autant plus facilement.

Ariah : « Je ne doute pas que l’on navigue tous sur la même « mer d’étoiles »… à savoir maintenant si l’on maintient le même cap, à la recherche de la même terre d’abondance, ce nouveau monde, de celui qui offrira à tous les plus courageux d’entre nous, une nouvelle vie, un nouveau départ. »

Référence à cette recherche constante de cette liberté adorée, tant chérie, cette indépendance sur laquelle je veille farouchement et pour qui naturellement, je serais prête à donner ma vie. Ce besoin sans limite d’être la seule aux commandes de ma vie, de mon destin. Oh bien sûr, il y a la Confrérie comme il y eut avant ça le Black Bird Squadron et encore avant eux, d’autres groupuscules. Toutes ces anciennes vies pour un seul et même but au final : s’affranchir des lois, des autorités, des gouvernements corrompus, incompétents, despotiques. Car malgré toutes les promesses, les beaux discours, les apparences toujours trompeuses, il n’y a qu’une seule chose qui continue de faire tourner toujours et encore le monde, l’humanité : l’argent. L’argent et le pouvoir. Reste qu’on n’est pas venu ici pour débattre de politique, d’argent, de gouvernement ou même de religion. Le verre proposé est accepté avec un sourire de ma part. Un toast et cul sec. Sauf que naturellement, je ne m’attendais pas à ce genre de breuvage et la toux qui s’en suit m’arrache presque un poumon. Je m’accroche à la table pour faire passer le tout, grimaçant comme jamais jusqu’ici face au côté amère de la boisson, à la limite de tomber le cul de ma chaise tant ce truc est fort et costaud…

Ariah : « Mais… putain de merde… c’est quoi ce truc ?! »
Wedo : « Bah alors gamine, tu veux peut être un verre de lait à la place.»
Ariah : « Gamine ? Moi ? Mais ta gue… bouche toi… c’est toi que je dois surveiller sans cesse comme un sale mioche »
Wedo : « Oh la gamine a du répondant ! Tu veux que j’évoque la fois où tu as déclenché une bagarre dans le bar d’une station du système Lave, parce que tu avais fait un concours d’alcool et que tu as finis complètement ivre ? Que tu as commencé à insulter tout le monde dans le bar dont un parrain local avec qui on devait faire un deal pour récupérer de la contrebande ? Qui t’as sauvé les miches ma belle, nettoyé tout le merdier et qui as dû te porter jusqu’à ton vaisseau parce que tu n’étais pas foutu de marcher droite avec la moitié du bar qui nous coursait sabre au clair ? Sans parler que j’ai du m’occuper de leurs appareils avec ton tas de ferraille ! »
Ariah : « Euh donc, déjà, ce coup-là, ça ne compte pas… l’alcool était frelaté et dégueulasse… Ensuite… je tenais debout c’est juste que le sol de ce spatioport était merdique et pas droit du tout ! Donc hein… pis on a dit qu’on ne parlerait plus de cette fois-là ! »

Taquine, moqueuse comme toujours. Surtout avec lui. Parce qu’avec lui je peux, je le connais suffisamment pour savoir, connaître les limites à ne pas dépasser…

Ariah : « C’est grâce à ce tord-boyaux que vous trouvez l’inspiration pour vos énigmes Doc ? »

La grimace que j’ai aura du mal à partir, comme cette sensation de brûlure en mes entrailles. Puis ce regard, de ce type, plutôt impressionnant, sur ma droite. Le genre molosse de presque 2m en hauteur pour un poids que j’estime aux alentours d’un bon 120kilos. Moi à côté, j’ai l’air d’une allumette. Je regarde Wedo, pas la moins discrète du monde…

Wedo : « OOh non Ariah ne commence pas… Je n’aime pas du tout ce regard, arrête ça t… »
Ariah : « Pourquoi il me regarde comme ça le gros ?! Non mais ça se fait pas… est-ce que je vais lui dire qu’avec son gros groin, il n’arrive même pas à boire proprement ? Non... donc voilà… »
Molosse : « T’as dit quoi la mioche ? Tu veux que je t’en fasse un de groin ? J’vais te défoncer la tête, tu vas voir… sale merdeuse »
Wedo : « Et c’est reparti »
Ariah : « Ah oué ? T’es sérieux là ? Wedo… il est à toi »

Pas le temps de finir ma phrase que Wedo s’est déjà levé, placé sa dague sous la gorge du molosse en question, sans que celui-ci ne puisse réagir, contrer sa prise fulgurante. Pour ça aussi que j’apprécie de faire équipe avec lui. Il n’a pas l’air comme ça mais Wedo est vif comme l’éclair. Et ça aide pas mal je dois avouer, surtout en ce genre de situation…

Wedo : « Écoute l’ami, je suis sûr que tu as envie de pouvoir déguster un autre verre sans que ça ressorte par l’ouverture que je pourrai faire… Excuse ma seconde, elle ne tient pas l’alcool. Donc je te propose de te rassoir bien gentiment sans faire d’histoire, le prochain verre est offert par le monsieur là-bas à notre table.»
Molosse : « Ok, ok…. C’est vrai t’as raison je l’avais provoqué, désolé Capitaine. »
Wedo : « Ah bah je préfère ça, je ne suis pas venu ici pour faire couler le sang juste boire un verre PEINARD... » tout en me regardant furieux... «et papoter, et arrête de la mater mon gros, tu n’es pas son genre. »

Voilà comme j’aime le voir réagir. Je ne peux que sourire tout en reprenant une gorgée de cette liqueur infernale. Le moment que Wedo choisit naturellement pour me filer une tape dans le dos, tout en revenant s’asseoir à la table. Tape dans le dos qui a pour effet de me faire avaler de travers et me faire tousser à nouveau, en manquant de m’étouffer…

Wedo : « toi, tu vas me payer ça ! »
Ariah : « Quoi ? C’est toi le diplomate ici… t’as géré comme toujours »
Wedo : « Tu vas finir par me faire tuer, un de ces jours… »

Une partie de mon attention retourne sur le Doc. Le reste me sert à surveiller les autres, cherchant à anticiper une attaque, à confondre un éventuel chasseur de primes caché parmi l’assistance ou bien encore, à éviter de trop en dire…

Ariah : « Qu’est-ce qu’on peut faire pour vous Doc ? »
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Ariah.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Ddinistrioll, Sloanne, Wedo, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #176939 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Un chat pensa-t-il en regardant plus précisément Ariah, elle se plaçait de sorte que la lumière ne franchisse jamais complètement l’ombre portée de sa capuche qui laissait entrevoir des lèvres pleines, ornées d’un brin de couleur et un regard sombre empli de vivacité.

Elle ne pouvait être sans savoir que le mystère suscitait davantage de curiosité, voir même de convoitise dans le regard des autres et comme elle n’avait pas sa langue dans la poche, Wedo devait certainement jouer assez souvent de la dague pour calmer les esprits…

Ils formaient un duo bien au point, ce serait intéressant de les voir évoluer en binôme dans l’espace…

Si cette bande de « zozos » maniaient le sabre aussi bien que leurs parangons de pirates, il se ferait un plaisir de tirer le fer avec eux dans sa salle d’arme à Tpheirset.

Il leur fit un sourire enjôleur avant de déclamer d'un ton légèrement emphatique :

- « Nous libérons les esclaves, nous tuons les tyrans, et nous volons les criminels de guerre ! ». Ce n’est pas moi qui le dis mais l’un d’entre vous affirma-t-il en jetant un coup d'œil à DeimosReaper qui était jusqu’ici, resté bien silencieux. Cette phrase résume relativement bien les activités auxquelles je me livrais, moi-même, il y-a encore une vingtaine d’années ! Aujourd’hui, je suis devenu un gouvernant et j’ai en partie, la responsabilité de sept milliards de spacecitoyens rien que dans le système Tpheirset.

J’ai appris qu’il fallait composer pour le bien de chacun et que beaucoup de nos choix s’accompagnent d’une bonne dose de concordances et surtout j’ai appris à agir avec moins de fougue et plus de discernement.

Chez Green Planet nous sommes des humanistes alterspatialistes, ce qui compte avant tout, c’est l’épanouissement de la personne humaine et comme vous, nous sommes capables de nous situer en dehors des lois dès qu’il s’agit de briser les chaines de l’oppression. Nul système, qu’il soit indépendant ou qu’il appartienne au triumvirat ne saurait se soustraire à notre volonté d’éclosion des libertés à l’échelle galactique.

Pour autant, nous sommes capable de combattre aux côtés de la Pincesse Aysling Duval quand elle agit au sein de l’Empire pour en abolir l’esclavage, même s’il ne s’agit que d’une étape vers la liberté ! Et nous pouvons tout autant nous retourner contre une démocratie, si elle fait de ses lois un instrument pour opprimer les spatio-citoyens.

Nous choisissons nos cibles avec discernement et n’avons recours à la force armée qu’en cas d’extrême nécessité.

Et nous aussi, Ariah…
dit-il en fixant posément la jeune femme, Oui, nous aussi avons au cœur de trouver une terre d’accueil pour tous les opprimés… Mais ce n’est pas qu’une vue de l’esprit… Pour nous : « Demain, c’est maintenant !» et la liberté porte un nom : Héméra ! Une super terre habitable sur laquelle nos travaillons déjà pour accueillir les réfugiés, les poètes, les savants et les voyageurs des quatre coins de la grande spirale.

*Il savait capter l’attention, c’était devenu son métier : Jouer sur le ton, les regards, le silence… mais il parlait trop ! Cette mécanique de la narration devenait trop envahissante à son goût mais il avait encore bien du mal à s’y soustraire !*

Il se mit à rire de lui-même…

- Pardon ! Je parle trop ! Les spatio-médias m’ont déformé !

Il fit signe à la serveuse.

- En gros, je pense que nous aurons mille raisons de combattre côte à côtes, si votre confrérie a la force de s’accomplir véritablement dans le cadre du code d’honneur qu'elle s’est fixée. Et quant à votre fougue et votre désir de répandre la discorde, il est louable et je le comprends pleinement !….

Il sourit en secouant la tête…

- Mes quelques années d’activisme armé, m’ont ouvert les yeux sur le fait que l’accélération du désordre débouche toujours sur une tyrannie et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous menons des actions essentiellement pacifiques. Alors...
Ce que j’attends de vous ?...
dit-il en s’adossant contre le dossier de sa chaise, au regard de tout ce que je viens de vous dire : de la complicité au sens propre comme au figuré précisa-t-il en souriant alors que la serveuse redéposait déjà quatre coupes sur la table, de l’entraide et du respect de la parole donnée… Ainsi que quelques passes d’armes… Voir de beaux duels au sabre ou à l’épée, si cela tente certain d’entre vous s’exclama-t-il en levant une nouvelle fois son verre.
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Sloanne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Boby, Ddinistrioll, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #176948 par Zoran
Réponse de Zoran sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Zoran avait attendu que les vaisseaux de Deimos et Wedo se soient posé avant de decoler de Kandel Orbital.

Une fois a Dupuy de Lome's Exile ll avait placé le Senfina Horizonto en orbite de la station et avait pris le contrôle des systèmes de sécurité.
Puis s’étant donné les accès aux sas de toute la station, s’était infiltré dans la station a l'aide d'un Taïpan furtif de son invention.

Il était entré dans le Bar par l'accès de service.
Kalyne (qui travaillais pour Lenny) le reconnu dans l'arrière boutique et l'avait pris à parti discrètement
Qu'est ce que tu fous là toi ?
Zoran plaça un doigt sur sa bouche et lui fit un clin d’œil Avant de rentrer dans le bar.

Il profitait du fait qu'aucun des Pirates ne l'ai déjà croisé en dehors de leurs communications vocales. de fait, personne ne connaissait son visage.
Il s'assit près d'un gros dur qu'il vennait de voir se faire corriger par Wedo (simple déduction, l'agilité de cet homme le plaçais dans la catégorie pirate, tandis que l'autre homme quand a lui, démontrant une force brute et réfléchie, devait être chasseur de prime.)

hé, gros bras !
L'homme le regarda l'air mauvais
Du calme ma poule, j'ai un taff pour toi dit il en tendant une carte électronique affichant 1.000 Cr
L'homme posa la main sur la carte et fixa Zoran.
Tu vois le vieux face à la jolie minette ? met lui en une bonne dans la gueule de ma part. Kalynne, un hydromel !
La brute se leva, et se dirigea vers Sloanne
tu veux faire buter ton chef ?
Non, je veux que mon chef gagne le respect de ces 3 bourrins, ils respectent la sagesse ET la force.
t'es vraiment un fouteur de merde chéri !
(par sécurité il tapota sur son bracelet une commande qui lui permettrais d’éteindre les lumières du bar si la situation échappait à son contrôle)
Zoran lui adressa un large sourire avant de se retourner pour assister à la scène.
Tu va voir un gorille se faire déglinguer par un maitre du Prana-Bindu. Tu sais compter jusqu'a 3 ?

Le gorille posa la main sur l’épaule de Sloanne tandis que ce dernier levait son verre, un large sourire au coin.
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Zoran.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Boby, Ddinistrioll, Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #176992 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Sloanne regarda l’homme sans broncher puis s’adressa à Ariah et lui déclara calmement.

- On dirait que c’est à moi que votre copain a décidé de déclarer sa flamme.

- De quoi ? grogna le colosse interloqué, je dois juste vous en coller une de la part du gadjo assis là-bas se justifia-t-il en désignant un homme assis un peu plus loin, un bonnet vissé sur la tête.

Sloanne regarda l’homme assis avec un air de reproche tout en échappant son épaule vers le bas, de sorte que la brute se trouva déséquilibrée vers l’avant. De sa main droite, il remonta sa coupe vers le visage de son adversaire et la glissa entre les dents de l’homme qui venait d’ouvrir la bouche, surpris par la douleur fulgurante causé par la main gauche du Doc qui était remontée gentiment le long de son dos, jusqu’à sa nuque, pour exercer une pression brutale au niveau du cervelet - petite zone vulnérable qui gère la motricité et la notion d’équilibre du corps humain - de sorte que le géant sembla soudainement comme un ados qui avait trop bu, abandonné dans les bras de son papa.

Sloanne se leva et fit quelque pas…

Du haut de ses 1 mètre 80 pour 80 kilos et bien qu’il s’astreignait à un entrainement quotidien, il dû faire jouer tous ses muscles pour assoir, presque tendrement, le colosse à la table d’une jeune femme habillée d’un blouson de chantier et qui portait de vieilles lunettes rétro-terrienne avec des verres au mercure.

L’homme s’effondra sur la table.

- Je vous le confie dit-il à la jeune femme puis il alla se rassoir en lançant à l’homme au bonnet : Allez viens t’assoir avec nous ! C’était pas drôle… puis aux autres : ce sale gosse supporte mal la solitude.
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Sloanne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #177012 par Zoran
Réponse de Zoran sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
1
Sloanne fit un petit mouvement de l’épaule pour la dégager, déséquilibrant le colosse
2
Il passa la main dans le dos de l'homme pour appliquer une pression a l'arrière de la nuque
3
l'homme s'affaissa comme "déconnecté"
Sloanne le porta a grand peine et l'assis un peut plus loin.

Sloanne lança a l'intention de Zoran
Allez viens t’assoir avec nous ! C’était pas drôle

Zoran passa son bracelet sur le capteur pour payer son verre et ajouta
les consos du gros sont pour moi, et j'prendrais deux bouteilles d'hydromel, une pour mes potes là bas et l'autre pour la maison
Il adressa un petit signe à Sloanne avant d'aller récupérer la carte contenant les 1.000Cr dans la poche arrière du Gorille tout en lui glissant a l'oreille.
Zoran Hat's-trick le bourrin
L'homme grogna mais ne bougea pas, face à lui, une jeune femme, Zoran lui adressa un hochement d’épaules l'air de dire "désolé" avant d’aller rejoindre Sloanne.

Une fois assis Il lança
Désolé Doc' je m'ennuyais. Voici donc celui qui porte le titre d'Ainé : Deimos Reaper. le gentilhomme de mauvaise augure que voila doit être Wedo . . . t'a le bonjour d'AvA l'ami.
Il tourna enfin le regard vers la jeune femme
Et toi, féline et mystérieuse, dangereuse et sans défenses, tu dois être Ariah T'soni ? il semble bien que les jolies fleurs aient des épines . . .
Je suis convaincu que le doc à su vous parler intelligemment et de façon convaincante. De mon coté j'ai un cadeau.


Zoran tendis une carte memoire à Ariah. Sur celle ci on pouvait lire: "Plans de vol Mercantiles"

ça viens de nos "copains" de 40 Ceti, corporation secrète tentaculaire et esclavagistes avérés. j'ai nommé "Les Maitres de Thrall".
c'est juste un cadeau, pas une proposition de quoi que ce soit.


Kalynne déposa la bouteille commandé sur la table, Zoran s'en saisit et la leva puis regarda Sloanne.
Vous en étiez là non ?
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Zoran.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines #177035 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
L'un des clients au fond fixait le trio du regard en faisant tournoyer un couteau entre ses doigts. Puis le regard clair d'un guerrier endurci par les batailles et une vie de ténèbres a croisé le sien. Le client à l'allure de crapule a déposé délicatement son couteau, et s'est mis à fixer son verre comme si sa mère venait de le corriger.

Il était là à écouter et observer, comme d'habitude. A sa droite, un frère qui l'a récemment empêché de mettre fin à sa propre vie par désespoir. Une entente entre les deux s'est établie, et le chasseur a retrouvé son chemin. Et plus loin encore à sa droite, une sœur furtive et agile comme le vent, aux origines toujours cachées dans l'ombre. Parfois une vraie casse-pieds, mais ce n'est rien à côté de sa grande affection envers les siens.

Il a pris une gorgée de cette substance étrange qu'il ne connaissait pas avant. Le liquide dans sa bouche lui faisait penser à un mélange de rouille et d'acide de batterie de multi-canon. Sûr que ses souvenirs de mécano sont remontés d'une vie lointaine. Et c'est la seule raison pour laquelle il reprit un autre verre. Avoir connu l'enfer n'empêche en rien le fait d'apprécier un breuvage aussi médiocre. Ou alors avait-il vraiment oublié toutes les bonnes choses qui existent encore dans cette cruelle galaxie.

Oui, "cruelle" désigne bien ce que la galaxie est devenue à cause des actes de la Fédération. Et le fait d'avoir conservé ce titre de "DeimosReaper" a pour but de ne jamais oublier pourquoi il est ce qu'il est. Les pilotes incompétents de la Fédération lui ont donné ce nom, et lui-même ne considère pas que c'est grâce à un exploit. Détruire un Anaconda à l'aide d'un SideWinder transformé en bombe n'est rien comparé à ce qu'il souhaite être capable de faire pour anéantir ses rivaux.

A tel point qu'il a renoncé à son propre plaisir. La chance d'avoir un ami comme Wedo, qui lui donne des coups de coude dans le bras à chacune de ses petites blagues accompagnés par de grands sourires. Cette fidélité et cette loyauté, chose si rare de nos jours. Les formes du visage et l'allure de la charmante Ariah et sa personnalité hors du commun. Beaucoup d'hommes sombreraient dans la folie en croisant une telle jeune femme. Mais pas lui, car son cœur est brisé, déchiré par tant de souvenirs sombres et douloureux. Des souvenirs cruels reflétant parfaitement la galaxie.

Mais il écoutait, et observait... Et il voyait en cet homme plus âgé d'apparence qu'une très grande partie de la mer d'étoiles avait été touchée par ces yeux pourtant si jeunes. Pendant un moment, DeimosReaper ne faisait plus attention à ce qu'il se passait. Seul Sloanne était là, et il a même cru voir l'image de son propre père, ou était-ce Sandro 'Vortex' lui-même ? Un aventurier dont le plus grand ennemi était le temps. Car bien qu'ayant vu défiler d’innombrables étoiles, il se rend compte que la vie d'un homme n'est pas assez longue pour être remplie par les fruits de ses propres ambitions.

La vie d'un seul homme est certes trop courte. Mais si cet homme rencontre des associés aux mêmes ambitions, le Temps ne se retrouve-t-il pas face à un ennemi plus fort ? C'est ça le message que les paroles de Sloanne ont transmit à l'esprit du guerrier. Là, la salle devenait pour lui plus vivante. Il sentait enfin le coude de Wedo heurter son bras, et il remarquait la présence d'Ariah, ses deux amis si proches l'un de l'autre. Il s'est rendu compte que ça lui faisait du bien de voir Ariah et Wedo s'entendre aussi bien, de les voir s'amuser.

Mais il s'est aussi rendu compte que le bonheur, bien que rare, ne dure qu'un temps lorsqu'il a vu une espèce de pachyderme approcher. Et le fait que cet énorme type lui arrache cet instant agréable en posant sa main sur l'épaule de Sloanne, l'a énervé comme un bon coup de poing dans la trombine. Énervement qui a ordonné à sa main de serrer le verre si fort que ce dernier a éclaté.

Mais DeimosReaper a bien observé la détente de Sloanne et il savait que quelque chose de surprenant allait arriver. Avec le temps et l'expérience il a appris ces choses-là. Mais il ne s'attendait pas à ce que tout ceci pouvait être commandité par l'un des propres amis de l'hôte. DeimosReaper s'est tourné vers Ariah et Wedo et a prononcé une phrase qui commentait bien les évènements...

"Det som göms i snö, kommer fram vid tö." Ce qui est caché dans la neige est révélé au dégel.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, Bachila

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 2 semaines - il y a 3 ans 2 semaines #177066 par Lévanah
Réponse de Lévanah sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Elle ne broncha pas.
L’homme effondré sur la table était complètement out de toute façon.
Le garçon au bonnet, récupéra la tune de son contrat.
Pas sûr que ce soit une bonne idée.
Et alla se joindre au groupe.
Elle se reconcentra sur la salle en sirotant son verre.

Pas de doute, elle avait tiré le bon ticket, le spectacle était au rendez-vous ce soir.

Dans les contes pour enfants, les princesses donnent un baiser aux crapauds et ceux-ci se transforment en princes charmants. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.
Paulo Coelho - Poète terrien originaire de Sol.
Dernière édition: il y a 3 ans 2 semaines par Lévanah.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 1 semaine - il y a 3 ans 1 semaine #178733 par Wedo
Réponse de Wedo sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Wedo Jeta un œil à la table ou avait atterri le gros tas, et souris à la femme qui était assise à celle-ci et fit un signe de la main, il la connaissait bien, cette femme au cheveux blond Vénitien, une contrebandière, elle le suivait depuis qu'il lui avait proposé de rejoindre la Confrérie

Wedo : « Dis-moi, Lévanah, retire moi cette tenue ridicule et viens nous rejoindre à notre table au lieu de rester toute seule là-bas, il ne manque plus que toi ici, certains sont déjà venus squatter (en regardant Zoran), au point où on en est, ça pourrait peut-être t’intéresser et ça t’évitera de m’espionner maladroitement.

Ariah : « Tu la connais ? C’est qui ? »

Avec un petit air très soupçonneux et pas des plus agréables. Jalousie ou besoin de capter toute l’attention sur elle et elle seule ?

Wedo : «Quesqu'il y a, c'est quoi cette tête gamine, ne me dis pas que tu es jalouse, ha ha ha ha!!??

Un haussement d'épaule, un regard inquisiteur mais qui cache son petit côté vexé par son ami Wedo qui, comme toujours, sait voir juste chez elle. Il en sera sûrement quitte pour une petite crise de bouderie passagère...

Ariah : « Pauv’con !! »

Wedo lui souris et lui donna une petite tape amical sur l'épaule

Wedo : «Ne boude pas, tu sais que tu es irremplaçable, laisse moi t'expliquer plutôt. Elle avait rejoint les Black Birds quand tu étais en planque, une contrebandière comme toi, mais elle a du sang Impérial, genre de la haute !!! T’imagine bien qu’une mignonne qui se pointe comme ça, elle n’est pas passé inaperçue, Je l'ai vu tout de suite. Elle dit qu’elle a tout quitté pour plus d’aventure. Je l’ai contacté récemment pour lui proposer de nous rejoindre, je me suis dit que tu te sentirais moins seule avec une seconde contrebandière dans l’équipe. Elle me suit depuis que je l’ai contacté.



Pendant ce court laps de temps, Sloanne nous avait rejoint.

Wedo : « Joli technique, c’est ça que vous appelez le Prana bindu ??? Ça serait très intéressant d’échanger avec vous. D’ailleurs Ariah ça fait longtemps que tu n’es pas venue t’entraîner il va falloir que tu reprennes sérieusement, je peux voir dans la façon dont tu te déplaces que tu t’es un peu rouillée.

Ariah : « T’essaye de dire que j’ai un gros cul là ? J’espère que non… sinon je peux encore te fracasser le crâne sur la table hein… Mais oui, faudra qu’on reprenne l’entraînement… histoire de ne pas perdre la main sur les petites frappes qu’on a l’habitude de croiser…. »

Wedo : « Tout de suite, j'ai dit que tu étais un peu rouillée, quoi que par rapport à la petite nouvelle là ha ha ha ha. Non je plaisante, calme toi ma belle, t’as le plus beau cul de la galaxie, je te l’ai déjà dit, je disais juste que dans ta démarche je peux voir que tu as perdu un peu de tes réflexes, mais ça reviendra vite si l’on reprend l’entraînement, tu ne voudrais pas laisser Shiva te dépasser quand même !!!
Alors Lévanah, arrête de faire cette tête d'ahurie et viens te joindre à nous, fait pas ta timide!!!

That is not dead which can eternal lie and with Strange aeons even death may die!!

Rejoindre the Wraiths brotherhood
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 3 ans 1 semaine par Wedo.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Boby, Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Sloanne, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Bachila, Valarios

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 6 jours #179164 par Lévanah
Réponse de Lévanah sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Elle retira ses lunettes dévoilant son regard mauve et enleva son bonnet qui laissa retomber en cascade sa chevelure mi-blonde, mi-rousse.
Elle se leva et s’approcha doucement de la table avec cette démarche particulière qu’elle avait apprise en même temps que les bonnes manières dans les salons de l’Empire. Démarche qui s’était sérieusement affutée à force de se défendre à coup d’esquives et de frappes ciblées et qui avait l’avantage de faire hésiter les gros lourdingue qui aurait voulu la palucher.
Hésitation fatale en général.

Elle regarda Wedo :
« On dirait que je suis un peu rouillée question filature. »

Elle sourit à Deimos :
« lik och rostiga vapen du hittar»

Elle eut un petit hochement de tête à l’intention d’Ariah.
« Je suis enchantée. Vraiment. »

Elle fixa Zoran du coin de l’œil.
« Donner c’est donner, reprendre c’est voler.

Elle tira une chaise libre et prit place à la table et s’adressa au Doc.

« Vous êtes mieux en vrai Doc. Mais je m’en voudrais d’interrompre votre conversation. Avant de me changer en spectre, j’aimerais bien savoir si vos fraternités vont s’entendre, juste pour savoir si mon plat principal va s’accommoder d'un peu de salade. »

Dans les contes pour enfants, les princesses donnent un baiser aux crapauds et ceux-ci se transforment en princes charmants. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.
Paulo Coelho - Poète terrien originaire de Sol.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Hilfy d Anuurn, Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, DeimosReaper, Bachila

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 3 ans 17 heures - il y a 2 ans 11 mois #180524 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
DeimosReaper avait fait exploser le verre qu’il tenait entre les mains sans même broncher.

« Ce qui est caché dans la neige est révélé au dégel »
[/i]
Sloanne naviguait entre l'infraconscience et le supraconscient, un état qu'il avait lui-même provoqué lorsqu'il était passé d'une extrême concentration à l'action combative... L'homme face à lui n’était pas un combattant ordinaire, Sloanne percevait une grande souffrance en lui et une résistance certainement innée à la douleur. Un roc qui encaissait les tempêtes et sur lequel venait se briser la proue des navires…

Face à lui, il fallait être comme le vent qui n'est qu'esquives et finit par faire glisser la petite pierre cachée qui soutient le rocher.

Mais le guerrier n’avait aucune agressivité à son égard, on aurait presque cru le contraire… À tel point que Sloanne se demanda si l’homme du nord avait perçu quelque chose en lui de sa vraie nature…

Étonnant.

Il se contenta donc de le regarder « vraiment » et il eut le sentiment que Deimos flottait entre le Valhalla et le monde réel, comme s’il était déjà mort…

Mais Wedo l’interpella : « Joli technique, c’est ça que vous appelez le Prana bindu ??? » puis dans la foulée, il invectiva une certaine Lévanah… qui se leva pour venir à leur rencontre.

Sloanne sourit à la jeune femme dont il devinait le corps athlétique dissimulé sous des vêtements trop grands et dont l’assurance avait quelque chose de réconfortant.

- Vous êtes mieux en vrai Doc lui lança-t-elle en conclusion d’une salve de répliques qu’elle avait servi avec talent à chacun des convives.

Il la regarda, puis revint aux autres.

- Si vous aimez les duels au sabre ou à l’épée comme vos ancêtres pirates et guerriers, j’ai une très belle salle d’arme à Tpheirset ou je « tire » régulièrement et j’y pratique aussi le Prana Bindu… Vous êtes mes invités déclara-t-il en regardant tour à tour ses trois hôtes.

Puis il se tourna vers Lévanah.

- Merci répondit-il à son compliment avant de lancer à la tablée, Je suis réconforté de voir à quel point, quelques uns des meilleurs éléments des Black Birds, attirés par la magie du corbeau ont fini par fuir la rigueur dictatorial pour revenir à de biens plus belles aspirations ! En tout cas, la balle est dans votre camp ! Et comme le dit si bien la commandante Lévanah :

« Est-ce que vous prendrez un peu de salade avec votre viande !? »
[/i]

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 2 ans 11 mois par Sloanne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Bachila

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois - il y a 2 ans 11 mois #182573 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Le Faucheur était surpris par l'arrivée de la demoiselle vêtue comme un clown. Du sang frais qui sentait l'Empire, mais une chaire qui comprenait et parlait les langues nordiques.

Mais quelle était cette réponse étrange à sa remarque, « lik och rostiga vapen du hittar »?

Cela voulait-il dire que ce cher Sloanne, bien qu'assez rusé et perfectionné dans sa maîtrise, s'était mis à vivre loin d'un passé de mort ? La Confrérie étant pourtant composée de tueurs, dont certains ayant des techniques pas très propres.

Bref, le guerrier commençait à se lasser de cette conversation ennuyeuse. Malgré les récents évènements, il manquait de l'action. Il a essuyé sa main sur le manteau de Wedo et a hurlé haut et fort qu'il voulait encore de ce breuvage peu comestible. Finalement, lui qui étant plus jeune avait tout, pouvait tout de même se contenter du minimum. Puis lorsque son verre lui a été servi, et qu'il a talentueusement fait disparaître son contenu, il s'est levé brusquement et a claqué du poing sur la table.

DeimosReaper : "Cette conversation m'ennuie au plus haut point. Venez-en au fait, Doc."

Wedo : "Calme-toi, Deimos, ce que le doc attend de nous, c’est de la coopération. Mais nous ne sommes pas des pacifiques, si vous attendez de nous de traiter les Impériaux et les Fédéraux de façon pacifique, nous laissons ça aux Green Planets. Si vous avez besoin de nous, nous pouvons vous aider de façon Factuel mais chacun ses méthodes. Pour les passes d’armes je n’y vois pas d’inconvénient. Sur ce, Doc, nous allons vous laissez. Merci pour l’invitation, ce fut un plaisir de vous rencontrer et de vous voir à l’œuvre."

Wedo : "Oh et Lévanah, je pense que l’on se reverra très bientôt. Ariah, on bouge, et cesse de faire cette tête !"


Au moment où le trio s'est levé et a pris la direction de la sortie, les Wraiths puent sentir des intentions menaçantes à leur encontre. Avant d’arriver jusqu’à la porte, un groupe leur barra le chemin, des types ressemblant fort à des chasseurs de primes.

Chasseur 1 : "Désolé mais il y a un bon paquet de crédits sur vos têtes à tous les trois. On ne peut pas passer à côté d’une telle somme !"

DeimosReaper : « Hahahaha ! »

Wedo : "Tu imagines bien que si nos primes sont si importantes, c’est que beaucoup sont morts en se mettant en travers de notre route, t’es sûr de toi sur ce coup ?"

Chasseur 2 : "Nous sommes plus nombreux que vous. La Fédération et l’Empire nous récompenseront bien comme il faut quand on leur rapportera vos têtes."

Wedo : "Bon je crois, qu’on n'y échappera pas. BARMAN, ON S’EXCUSE D’AVANCE POUR LA CASSE !! LE DOC SE CHARGERA DE LA NOTE !! Deimos près pour un peu d’action ?"

DeimosReaper : "Quelle question stupide."

Chasseur 1 : "Allez on va se les faire, ils ne sont que trois, leur réputation est surfaite, ne vous laissez pas avoir !"

Wedo : "Ariah, j’espère que tu n’es pas si rouillée. On va leur montrer, tu es prête ? On va s’amuser comme au bon vieux temps !" (Lança Wedo avec un petit sourire en coin en jetant un œil à Ariah.)

Les chasseurs commencèrent à se disperser et encercler les Wraiths.

Ariah : "Prête carrément ! Par contre, cette fois-ci, tu ne fais pas ton enfoiré et tu m'en laisses un peu hein !? Je veille sur ton petit cul." (Répondit Ariah avec le même sourire complice.)

Wedo : "C’est parti ! Deimos ne reste pas trop près je ne voudrai pas que tu prennes un coup perdu, on ne l’a pas adapté pour trois !! »

Ariah et Wedo se positionnèrent soudainement dos à dos avec une garde des plus étrange, leurs déplacements et leurs mouvements se synchronisèrent, Ariah passa son doigt dans un petit anneau et tira, laissant apparaître une lame recourbée qu’elle tenait en Reverse Grip.

Wedo : "Ah, je vois que tu as toujours mon petit cadeau ! Tu en as pris soin j’espère !"

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Wedo tira à son tour deux épées d’en dessous de son manteau et commença à décrire des cercles avec. Ses mouvements semblaient répondre à ceux d’Ariah et vice versa. DeimosReaper était sur le côté, l'épaule contre un mur et les bras croisés. Il sentait venir l'amusement en voyant cette coordination entre Ariah et Wedo.

Wedo : "Que la fête commence alors qui veut être le premier ? Approchez n’ayez pas peur notre réputation est surfaite."

Chasseur 3 : "Tu l’ouvres trop, je vais te la fermer pour de bon !!!"

Le chasseur se jeta sur Wedo sabre au clair pour un coup d’estoc, que Wedo dévia avec l’une de ses épée et coupa la main avec l’autre, puis s’en suivi une série de coupes rapides sur tous les angles qui laissa le corps sanguinolent de son adversaire, sous des spasmes encore debout avant de le dégager d’un coup de pied.

Wedo : "Ah voilà, c’est bon je suis échauffé ! On va pouvoir passer aux choses sérieuse !!"

Le regard de Wedo changea radicalement, et laissait apparaître une férocité, telle un animal assoiffé de sang. Deux autres se lançaient. Un sur Ariah et l’autre sur Wedo. Ariah esquiva la coupe en se décalant sur le côté. Wedo bougea naturellement en même temps qu’Ariah, elle se mit à taillader son adversaire d’une série de coupes visant les tendons de son adversaire. Son agilité, sa rapidité et le poids de son arme lui permettaient de submerger son adversaire de coupes multiples. Elle enchaîna une roulade, venant couper le tendon d’Achille de l’adversaire de Wedo qui tomba.

Wedo au moment de la roulade avait transpercé d’un coup d’estoc l’adversaire d’Ariah qui se trouvait derrière lui, tandis qu’Ariah avait fini celui de Wedo d’une coupe à la gorge, et ils se replacèrent dos à dos toujours avec la même synchronisation, se déplaçant en cercle, en regardant férocement leurs adversaires.

Wedo : "Je vois que tu n’as pas perdu la main ! Ça va le doc, le spectacle vous plaît ? C’est un de vos gars qui les a payé aussi ceux-là ou bien ?"

Un autre attaqua Wedo dans une coupe diagonale. Wedo dévia la lame de son adversaire et le désarma avec une extrême dextérité et facilité et le repoussa d’un coup de pied.

Wedo : "Bon c’est trop simple, on va essayer de leurs laisser une chance !"

Il rangea ses sabres, et attendit patiemment que son adversaire attaque, ce qu’il fit très rapidement. Le chasseur envoya un direct du droit. Wedo dévia le coup de la main gauche puis saisi le bras de sa main droite en tirant vers lui. L’adversaire tenta de riposter en attaquant avec sa main restante, Wedo dévia et saisie l’autre main. L’adversaire se retrouvait bloqué les bras croisé avec une clé au niveau du coude. Wedo n’avait plus qu’à tourner pour faire levier et projeter son adversaire au sol.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


La projection fut si violente qu’elle disloqua le coude. Il le finit d’un coup de phalange puissant à la gorge.

Quant à Ariah, elle en avait encore mit un autre à terre. Encore plein de spasmes, un liquide blanc sortant de sa bouche, les coupes n’avaient pourtant pas l’air mortel. Un dernier se jeta sur elle avec une dague. Envoyant un coup d’estoc, elle dévia le coup avec sa main droite armée, tandis qu’elle saisit le bras de son adversaire de la main gauche en tirant, enchaîna une coupe dans le creux du coude, puis un coup de coude sur un point nerveux de l’avant-bras de la main gauche, avant d’enchaîner une frappe en revers du poing sur un point nerveux se trouvant derrière l’oreille avec la même main.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


L’adversaire était sonné, Wedo fini le boulot en brisant la nuque par derrière et d’un coup de pied, il l’envoya valser dans une table.

Wedo : "Je vois que tu as maîtrisé Palamut, bien joué gamine !"

Ariah : "Oui  je voulais le tester justement, mais merde tu aurais pu me laisser le finir."

Wedo : "Ouais mais tu en fous partout, au moins là c’est propre. Deimos c’est comment pour toi, je crois que pour nous c’est bon?"

A ce moment Wedo s'est retourné vers DeimosReaper, qui se tenait toujours contre le mur, impressionné par la performance de ses amis. Les trois derniers chasseurs avaient décidé d'éviter Ariah et Wedo. Ils se sont dit que le Wraith qui ne faisait qu'observer devait être plus faible. Les chasseurs ont approché de lui. Deimos s'est redressé et a mis un coup de tête au type du milieu, lui fracassant quelques dents et le nez sur le coup.

Rapidement il donna un coup de pied dans le ventre de son adversaire de gauche pour le faire tomber et il s'est attaqué au dernier debout. Le chasseur de prime lui a mis un coup de poing dans la figure mais ça n'a fait ni chaud ni froid à DeimosReaper. Là c'était au tour d'Ariah et de Wedo d'admirer le spectacle avec sourire.

DeimosReaper s'est mis à donner une suite de coups de poing puissants dans la figure de son adversaire et le dernier lui a décroché la mâchoire. Cette pauvre victime est tombée au sol avec le visage recouvert de sang et une expression inspirant une solitude et une souffrance terrible. Mais le chasseur qui s'était pris qu'un simple coup de pied dans le ventre (à en vomir pendant une semaine) s'est enfin décidé à se relever. Il a préparé un très joli couteau d'une lame de 20 cm très bien affûtée. A ce moment le Faucher continuait de regarder le dernier mis à terre, le visage sans expression comme si ce qui se passait était banal. Mais il a levé le regard et a croisé celui d'Ariah qui semblait se retenir d'alerter du danger.

Il s'est retourné rapidement en se baissant et sur ce moment il a remarqué qu'il venait d'éviter la décapitation. Mais son adversaire a anticipé et lui a donné un coup de poing en pleine poire. Une chose que DeimosReaper sait faire : encaisser. Le chasseur de prime a tenté un autre coup de couteau mais DeimosReaper a frappé son avant-bras dans son élan et lui a fait lâcher le couteau. Il a attrapé son bras, l'a forcé à se pencher en avant, lui a mis un coup de genoux dans la poitrine, un coup de poing dans la gorge et un autre dans le nez. Mais pour le terminer, alors qu'il tenait encore son bras, il lui a cassé une jambe d'un coup de pied bien placé, lui a démis l'épaule, et l'a fait tomber à plat ventre. Alors que la proie était au sol, DeimosReaper lui a écrasé la nuque avec le pied.

Le guerrier s'est alors adressé à Sloanne :

DeimosReaper : "Vous avez un avant-goût du genre de personnes avec lesquelles vous désirez vous allier, Doc. Maintenant la question est : Êtes-vous réellement sûr de vouloir vous allier avec des tueurs ?"

DeimosReaper a alors attrapé Ariah et Wedo sous ses bras et le trio a quitté la salle. Le Pirate et la Contrebandière sont rapides, agiles et précis. Tandis que le Guerrier, plus lourd, est plus lent, mais fort et solide. Un bel exemple de ce qu'est la Confrérie des Wraiths, car ils possèdent tous des compétences différentes, mais efficaces lorsqu'ils sont unis.
Dernière édition: il y a 2 ans 11 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Sloanne, Wedo, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #182628 par Lévanah
Réponse de Lévanah sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Le combat s’était déroulé en à peine plus d’une minute et Lévanah s’était levée et rapprochée pour assister au spectacle.
Alors que le groupe s’en allait bras dessus-bras dessous, un homme resté dissimulé dans l’ombre avait surgit avec une grenade paralysante qu’il s’apprêtait à balancer. C’est que ces trois-là valaient plus cher, s’ils étaient capturés vivants.

Lévanah s’était alors emparée d’un énorme diffuseur de parfum exotique pour assommer le gadjo.

[img size=250]https://e-nautia.com/levanah.bartodi/disk/Partage/lévanah boum !.jpg

Elle récupéra ensuite la grenade pour la glisser dans sa poche et se dirigea vers le groupe en disant à Wedo :

« Ma flotte c’est un Cobra MK III. The Fliegende Holländer qu’il s’apelle, alors si vous n’avez pas peur des fantômes, je suis prête à voler dans votre sillage »

Dans les contes pour enfants, les princesses donnent un baiser aux crapauds et ceux-ci se transforment en princes charmants. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.
Paulo Coelho - Poète terrien originaire de Sol.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Phoneix, Boby, Hilfy d Anuurn, Sloanne, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, DeimosReaper, Zoran

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois - il y a 2 ans 11 mois #182895 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Sloanne regarda le groupe s’éloigner avec dans leur foulée la fougueuse Lévanah.

Il soupira en laissant s’écouler lentement son flux expiratoire.

Il reporta ensuite toute son attention sur le spectacle sanguinolent qu’ils avaient laissé sur leur passage. Cette bande de zozos savait se battre et s’ils étaient aussi agiles dans l’espace que sur la terre ferme, cela promettait d’être intéressant. Ils agissaient toutefois avec l’indifférence du cœur, ils se battaient contre des cibles avec cette implacable insensibilité qui caractérise les exécuteurs.

« Êtes-vous réellement sûr de vouloir vous allier avec des tueurs ?»

Doc se tourna vers Zoran.

- Ils sont parfaits ! De véritables guerriers à la rétroterienne… Prêts à massacrer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un quelconque autoritarisme… il fronça les sourcils, Dis-donc !? La petite phrase de Deimosreaper ? T’as pris ça pour un oui ? C’était un « oui »… Non ?... Je crois que c’était un « oui »….

(court silence)

- Finalement, c’est plutôt pas mal de les avoir de notre côté… Contre l’Empire par exemple ! ajouta-t-il légèrement en proie au doute, ce n’est pas du mercenariat puisqu’ils ont des convictions ! J’ai dit des convictions pas une idéologie…. J’avais cru à la lecture de leur… Il prit une grande inspiration : Code de l’ordre et du Conseil Pirate et de l'ordre de Ull, qu’ils avaient une sorte de pensée… Euh.. de pensée…. Comment dirais-je… Révolutionnaire ? Mais en fait…. En fait… ils n’ont pas dit grand choses ? Je me trompe ?
Ils ont une pensée… euh… hum ! hum ! Pratique ! Hein ? C’est ça ? On ne peut pas leur reprocher de ne pas aller à l’essentiel ! Ce sont des personnes… Euh… Pratiques ! Et finalement, il faut se dire que c’est peut-être juste pratique, de les avoir sous la main ? Non ?


Il regarda Zoran et cru comprendre dans le regard de celui-ci, qu’il était en train de se faire les questions et les réponses.
Dernière édition: il y a 2 ans 11 mois par Sloanne.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Ariah, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper, Valarios

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #183391 par Zoran
Réponse de Zoran sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
Sloanne monologuais, regardant Zoran sans véritablement le voir. Sous la table, les mains de Zoran desserraient leurs emprise sur les deux grenades Falsh qu'il avait empoigné dès le début du combat.

Zoran souriait
"Parfait, ils sont parfaits, des bourrins qui aiment le sang, prets à se battre pour leurs idées" se dit il

Replaçant les grenades dans sa poche, Zoran se concentra sur Sloanne:
Doc, redescend, je t'ai conseillé de les contacter pour une seule et bonne raison, nous avons besoin d'eux !
Nous menons une guerre Idéologique pour la liberté et nous avons déjà dû combattre dans ce but. Nous avons parfois tué pour cette idée !
Eux sont juste moins empreint de doute quand aux moyens qu'ils mettent en œuvre pour survivre . . .


Sloanne semblait toujours en plein combat intérieur

Bachila a déjà tué de sang froid . . . pour la liberté.
Quand l'univers sera humain,juste et libre, il sera temps de nous demander si nous avons ou non perdu notre humanité pour l'offrir à d'autres d'ici là nous avons besoin de personnes prêtes à laisser leur cerveau reptilien parler a notre place.


Zoran se leva commanda deux verres d'alcool fort et les ramena à la table.

ce n’était sans doute pas un "oui" ni vraiment un "non". nous aurons l’occasion de les entendre nous donner une réponse claire quand nous nous battrons ensemble. Ce jour là je lèverais mon verre en leur compagnie et ceux pour une seule conviction.

Zoran se leva et hurla a plein poumons

pour la liberté !

Des pirates se levèrent, d'autres acquiescèrent simplement, la plupart levèrent leurs verres. Zoran fixait toujours Sloanne attendant une réaction.

.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Boby, Ddinistrioll, Sloanne, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Sloanne
  • Portrait de Sloanne Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Un pacifiste est toujours un peu désarmant !
Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #183417 par Sloanne
Réponse de Sloanne sur le sujet Sur un pt’it air de Wraiths Brotherhood
- A la liberté ! renchérit Sloanne en levant son verre, et comme le dit si bien mon pote Berthold, il se leva pour porter son toast : « Ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu ! »
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Boby, blueagle92, Tengoku, Jurema, Lévanah, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: ZoranSloanneblaisepascalRedfox
Temps de génération de la page : 0.235 secondes
Elite Dangerous 2018 05 14   16 15 07