-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Aucun évènement à venir!

 

jeudi 21 novembre 2019
×
Mise à jour du Forum & Site (Fin Mai 2019) (10 Mai 2019)

Bonjour à tous et à toutes !

Voici une note importante concernant la mise à jour du site jusqu'en Octobre 2019...
Quelques changements importants dans l'équipe au niveau des rôles et une absence...

file RP de Sucette (Django)

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois - il y a 1 an 4 mois #238420 par Sucette
RP de Sucette (Django) a été créé par Sucette
Station Mitra Estate, Système Farack. Secteur de l’Alliance.

Les systèmes pressurisés se mirent en marche et d’un bruit fatigué la porte s’ouvrit devant l’homme. Alors qu’il pénétrait dans le bar Il ferma brièvement les yeux et écouta les notes du vieux blues oublié qui résonnaient dans l’établissement enfumé.
Au loin la serveuse le reconnu et sorti une bouteille de whisky de sa réserve tout en le regardant s’avancer aux milieux de la salle vers le comptoir.
Il possédait toujours cette démarche nonchalante caractéristique et paraissait presque glisser dans la foule, trouvant des espaces là où ils ne semblaient pas exister. Un homme intéressant. Mais un homme dangereux. On ne se retrouvait pas à Farack par hasard non plus.

Quand il fut avancé jusqu’au zinc, elle fit glisser un verre jusqu’à lui et le salua :
- Alors Django, ce dernier contrat ? J’ai entendu dire que les gars de Mc Cready reniflaient la bonne affaire
- J’ai un accord avec lui Marlène, il ne me posera pas de problème jusqu’à ce qu’il oublie la valeur de la parole donnée.
- Alors je te conseille de rester sur tes gardes dès maintenant.

Un léger sourire se dessina au coin de ses lèvres avant qu’il ne réponde.

- Je connais assez bien l’animal, mais je te remercie de te soucier de ma santé.
- C’est d’un de mes plus gros clients dont je me préoccupe, comment je fais tourner cet établissement si tu te fais trouer la peau par cet enfoiré ?

Il but une courte gorgée de son verre et la regarda dans les yeux. L’implant cybernétique qu’il possédait à la place de son œil gauche n’exprimait rien d’autre qu’un vide gris, mais ce qu’elle vit dans l’autre lui confirma que si Mac Cready voulait jouer au malin, il s’était trompé de cible.

- « Au fait je ne t’ai jamais demandé comment tu t’es fait ça ? » dit-elle en désignant la longue cicatrice qui barrait son visage de haut en bas en passant par son œil.
- « Une prostituée d’Ao Guang n’a pas aimé mes faveurs.
- Arrête de te foutre de moi, je connais t’es bobards par cœur. » Ajouta-Marlène en posant une main sur son verre, comme pour le lui retirer.
- « La version courte c’est qu’un type s’est amusé me tirer dessus. Ma verrière n’a pas aimé ça et un morceau s’est fiché dans mon visage quand elle a explosé. Lui n’a pas aimé ce qui est arrivé par la suite ». Il sera son verre entre ses doigts et le ramena à lui. « Li Yong-Rui te raconteras ça mieux que moi ».

Rien ne transparaissait sur son visage, mais la serveuse savait discerner quand une conversation se terminait, et celle-ci venait de finir à l’instant.

- J’ai rarement l’occasion de discuter avec lui et je dois m’occuper d’autres clients maintenant, tu restes sage ok ? »

Il leva son verre pour la saluer puis le porta à ses lèvres pour le vider d’une traite. Django savoura le goût du whisky qui coulait le long de sa gorge. L’avantage des systèmes dont l’économie reposait sur l’agriculture, c’est que les arômes de l’alcool n’étaient pas synthétiques contrairement à ce qu’on pouvait trouver ailleurs, où a des prix hors de sa portée.

Li Yong-Rui et Sirius Corp. En y repensant il ne lui en voulait pas. Après tout ce dernier avait fini par lui accorder une licence de pilote indépendant en récompense de ses années de service. Mais Il avait tout laissé là-bas : amis, famille et femme. Ils avaient essayé de poursuivre leur histoire, mais elle n’avait pas été libérée de ses obligations envers Sirius et leur relation n’avait pas tenu.
Il se souvenait des cris, des disputes, et de leur séparation qui en était la seule conséquence possible. Pourtant, au fond de lui, il l’aimait encore un peu et la simple évocation de ces années le rendait maussade.

Après leur rupture il avait volé de contrats en contrats près de Sirius pour la Fédération, mais il avait rapidement décidé de changer de vie. L’Empire ? Il était prêt à beaucoup de choses, parfois à se salir les mains, mais l’esclavage organisé le révulsait. Lui qui gouttais tant sa nouvelle liberté ne pouvait se résoudre à condamner à la servitude d’autres individus. Restait le secteur contrôlé par l’Alliance, la structure même de cette superpuissance lui garantissant une pléthore de contrats juteux, sans avoir à lier d’attaches particulières.

Il lui était arrivé de travailler comme contrebandier pour des organisations criminelles, et possédait même un certain talent dans ce domaine. Ceci lui avait valu de rapidement se faire repérer par les services secrets de l’Alliance qui lui avait proposé un contrat à leur manière : exécuter des missions pour eux en tant qu’agent indépendant ou l’enfermement à vie. Le choix était simple, et l’un dans l’autre, il considérait désormais l’Alliance comme sa nouvelle maison. Aider à sa protection lui avait semblé une cause valable.

Il tata une poche de sa combinaison sur sa poitrine. L’artefact s’y trouvait toujours. Bien qu’il ne sache pas du tout de quoi il s’agissait, son contact avait été clair : Il devait livrer le colis provenant de la nébuleuse de Californie à Pellegrino Station coûte que coûte, même si il devait perdre la vie pour ça. Le pôle scientifique de Remlok Industries, basé sur cette station, était réputé un des plus compétent de l’Alliance et en attendait la réception pour analyse. Mais personne ne devait être au courant de l’existence de cette chose, surtout pas les forces fédérales ou impériales.

Glissant une poignée de crédits sur le comptoir pour régler sa note, il fit signe à Marlène et quitta rapidement l’établissement, ne voulant trop s’y attarder de crainte d’attirer l’attention. La station était vieillissante et l’air légèrement vicié produit par les recycleurs d’oxygène possédait une légère odeur âcre caractéristique qui lui était devenu familière. Alors qu’il se déambulait dans les couloirs de la station, une voix rauque et désagréable résonna derrière lui.
« Django dit Sucette, mon ami, par quel heureux hasard nous retrouvons nous ? ».

Mc Cready.
Dernière édition: il y a 1 an 4 mois par Sucette.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sloanne, Nicou, Almatysain, rtcnmp, Kouz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 mois 3 semaines - il y a 10 mois 3 semaines #244102 par Sucette
Réponse de Sucette sur le sujet RP de Sucette (Django)
Il s’arrêta. Résigné Django ferma brièvement les yeux avant de se retourner. Il reconnut tout de suite l’homme malingre au visage grêlé qui lui faisait face, mais pas les quatre autres à la mine patibulaire qui l’accompagnaient. Django resta sur ses gardes, sous ses allures de petite frappe Mc Cready était un des chefs de gang les plus influent de la station et surtout pas quelqu’un à prendre à la légère.

«- Mc Cready, je t’avais dit que je passais dans le coin. Je suis surpris que tu daigne rendre personnellement visite à un pauvre pilote comme moi.
- J’aime toujours voir ta tronche de balafré quand j’en ai l’occasion, surtout que je sais que tes visites ne sont jamais dues au hasard.
- On en a déjà discuté. La petite balade que le t’ai offerte pour tes dernières vacances à l’ombre ne t’as pas plu ?
- J’ai accepté de te laisser transporter quelques babioles sans prélever ma part Django, mais je n’aime pas qu’on se paye ma tête. Je te pensais plus intelligent que ça.
- J’ai juste quelques tonnes de dope qui doivent éviter les services de sécurité. Je n’ai jamais essayé de t’entuber tu le sais.
- C’est ce que je pensais aussi jusqu’à présent. Mais j’ai eu tort, et je n’aime pas ça.

Django vit le regard du mafieux le scruter lentement avant de fixer avec convoitise la protubérance que formait l’artefact sur sa poche de veste. Il savait, mais comment ? Tous ses sens se mirent en alerte. Les choses venaient de changer et n’allaient pas tarder à dégénérer. Mc Cready se tourna alors vers ses hommes de mains et hurla

« Chopez le les gars ! »
Django se mit à courir presque instantanément dans les couloirs de la station. Ses poursuivants le talonnaient et il prit à peine le temps d’ouvrir son communicateur vocal :
« Ariel, prépare de Rogue, il faut qu’on se tire d’ici et vite ! »
La voix familière de sa copilote se fit rapidement entendre.
« Tu as en encore fait des bêtises ? » demanda-t-elle d’un ton légèrement moqueur.
« Tout de suite ! »
Tels qu’il les connaissait, les services de station allaient mettre un bon moment à rappliquer, s’ils n’avaient pas été payés par Mc Cready pour faire une pause au bon moment.

Le spatioport était le cœur de de Mitra Estate, mais dans un système aussi peu habité que Farack son activité était loin d’être la ruche que l’on pouvait imaginer. Alors qu’il courait entre les docks la forme familière du Nebular Rogue se dessina dans les travées et il se rua vers elle. Son vieil Asp Explorer avait déjà les propulseurs allumés, prêts à rugir. Ariel Sharp ne l’avait jamais déçu elle non plus.

Django se retourna en haletant mais ne distingua aucun signe de ses poursuivants et il grimpa à toute l’allure l’échelle menant au vaisseau. A peine entré il se senti légèrement perdre l’équilibre quand le Rogue décolla. Il activa ses bottes magnétiques et s’appuya sur un mur en reprenant lentement son souffle.
Le Rogue quittait déjà la station lorsqu’il pénétra dans le cockpit et prit place sur le siège du pilote. Il entendit Ariel tapoter sur un clavier derrière lui et les commandes du vaisseau lui furent réattribuées.

« Une fois, j’aimerais quand même piloter ce vaisseau
- C’est le mien.
- Tu oublies que j’ai déjà participé à une finale de Buckyball ! Ce n’est pas rien !
- Avec tout l’argent que tu me prends, tu pourrais te payer ton propre vaisseau si tu le voulais."
Leur attention à tout deux fut captée par une nouvelle information qui apparut sur l’affichage tête haute : quatre viper mk3 venaient d’être repérés par les capteurs et quittaient la station comme eux.

« Je suppose que Mc Cready n’a pas respecté votre accord ?
Django hésita avant de répondre mais d’un ton laconique fini par avouer « je crois que les torts sont partagés. On part pour Bragurom Du le plus vite possible. »

Les réacteurs FSD du vaisseau s’activèrent dès la zone d’exclusion de Mitra Estate quittée. L’espace-temps se déforma légèrement autours de l'appareil, comme une vibration qui l’entourait avec douceur. Puis il devint un gouffre ténébreux qui absorba l’appareil vers sa destination, plaquant les occupants contre leur siège.

Système Bragurom Du. Système principal de Remlok Industries. Secteur d’Alliance.

Le Nebular Rogue à peine arrivé leurs quatre poursuivants arrivèrent aussi. Django ne s’y était pas attendu. Mc Cready était un ponte de la mafia de Farack, mais pas assez influent pour oser le suivre ici, dans un système à haute sécurité. Les choses ne collaient définitivement pas.

« Ariel, on met tout de suite le cap sur Pellegrino Station
- Django, avec la décélération gravitationnelle à l’approche de la station ils auront tout le temps de nous intercepter et à un contre quatre ça va mal se passer.
- T’as vu cette grosse gazeuse autour de laquelle orbite la station ? Fair voir le plan orbital.
- Nombreux corps satellites détectés, mais de l’autre côté de l’objet céleste par rapport à notre position.
- Parfait. On fait le tour et on les perd dans les champs gravitationnels. Ça devrait les ralentir assez pour qu’on arrive sur la station. »

La vitesse de supercruise de l’appareil commença à diminuer à l’approche de Bragurom Du 2, l’attraction de cette planète commençant à interférer avec les mécanismes de fonctionnement du FSD. Le vieil Asp Explorer commença à contourner la planète alors que les signaux de leurs poursuivants se rapprochaient, moins influencés pour le moment par le champ gravitationnel de l’astre.

Lorsqu’ils ne furent plus qu’à quelques instants de se faire intercepter, Django fit plonger l’appareil entre deux lunes de la planète avant de redresser brutalement sa course. Surprit par la manœuvre le premier poursuivant se retrouva capturé par la gravité des deux astres et le Rogue put reprendre ses distances.
Dernière édition: il y a 10 mois 3 semaines par Sucette.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 mois 3 semaines #244103 par Sucette
Réponse de Sucette sur le sujet RP de Sucette (Django)
« Deux vaisseaux en position d’interception, passage en mode échappée » déclara Ariel d’un ton ferme et maîtrisé.

Le vaisseau sembla subitement happé en arrière alors que son affichage se couvrait d’informations. Django colla au plus près du vecteur d’évitement mais sans parvenir à semer ses poursuivants pour le moment. Malgré les mouvements chaotiques du vaisseau il repéra la direction d’un des satellites de Bragurom Du 2 et dirigea l’appareil vers celui-ci. L’indicateur d’interception adverse se remplissait mais une fois trop proche de la lune les systèmes de sécurité de l’intercepteur se mirent en marche et coupèrent la procédure.

« Ils font nous foutre la paix le temps que leur FSD redémarre. Où est le dernier ?
- il semble arrêter la poursuite, je le vois repartir vers la balise de navig ation du système.
- Ok, direction Pellegrino qu’on livre enfin ce truc et qu’on en finisse.
- Les instruments de bord indiquent 10 Mm avant arrivée
- J’espère qu’ils ont un truc à boire ces scientifiques » ajouta Django avant d’ajuster la vitesse du vaisseau pour arrêter le FSD à bonne distance de la station.

Django se retrouva subitement plaqué de nouveau sur son siège alors les alarmes d’interception se remirent à hurler.
" Mais c’est qui celui-là ? Je pensais qu’on les avait semés ?
- Agresseur inconnu à bord d’un Vulture.
- Un Vulture ? Mc Cready n’a pas braqué les Duval à ma connaissance, il peut pas se payer ça.
- J’essaye de hacker ses systèmes pour en savoir plus pendant que tu nous sors de là.
- C’est mal barré, en contournant la planète nous sommes trop rentrés dans son attraction."

Le pilote essaya de lutter du mieux qu’il pouvait, mais l’agilité supérieure du vaisseau de leur poursuivant lui fournissait un trop gros avantage.

« Django, le cryptage des infos est trop complexe pour les capacités du Rogue
- C’est qui ce type ? Salomé réincarnée ?
- Non. C’était bien caché mais j’ai trouvé : c’est du cryptage fédéral.
- La fédé ? Mc Cready était juste leurre, il nous voulait ici ! Ca explique comment ce salaud était au courant pour l’artefact ! »

La station n’était plus qu’à 1 Mm du vaisseau, mais l’interception en cours rendait ne rendait tout arrêt standard impossible. Le pilote saisis alors un levier sous le regard médusé d’Ariel et l’activa. Les mots « soumission à l’interception » s’affichèrent en grand sur l’affichage.

Le vaisseau décrit une course folle dès qu’il sortit de super navigation sans l’équilibrage préalable des distorsions gravitationnelles. Cela devrait être pire encore pour leur poursuivant, leur permettant de prendre un peu d’avance. L’arrêt du fsd les avait laissés à 30 km de Pellegrino station. S’ils parvenaient à s’approcher sous les 10 km, les services de sécurité devraient repousser leur poursuivant.

Django ne perdit pas une seconde et mit les gaz au maximum vers leur objectif. Le vulture était à seulement cinq kilomètres d’eux quand il sembla reprendre le contrôle de sa trajectoire et qu’il s’élança derrière eux.

Une lumières rouge se mit à clignoter dans l’habitacle d’Asp. « Deux missile en approche ! » hurla Ariel. La défense ponctuelle du Rogue se mit à cracher ses munitions et un premier missile explosa dans l’espace. Le choc suivant faillit arracher les deux occupants de leur siège alors que les commandes cessèrent de répondre.

« Touchés par le deuxième, le propulseur droit mort ! On accélère plus !
- Si je revois celui qui m’a conseillé de ne pas mettre de bouclier sur un vaisseau d’explo, je le tue ! Ils ont toujours pas compris avec le Gnosis ?» grommela Django.

Le contrebandier coupa alors l’assistance de vol, leur dernière chance étant de profiter de leur vitesse actuelle pour couvrir les derniers kilomètres avant la station. De multiples impacts de multi-canons percèrent la coque du vaisseau, laissant des trous gros comme un poing dans la coque. Des débris restèrent en sustentation dans le cockpit alors qu’un incendie électrique se déclarait. Django et Ariel restèrent silencieux, retenant leur souffle en regardant défiler la distance les séparant de la station.

Quatre points verts apparurent sur le radar et le cockpit du Rogue s’illumina alors que tirs de lasers fusaient en direction de leur assaillant qui abandonna aussitôt la poursuite. Deux des vaisseaux se dirigèrent en direction de sa signature FSD mais Django savait que cela devait être peine perdue.

Les comms si mirent à grésiller :
« Ici les forces de sécurité de Remlok Industries, nous avons été prévenu de votre arrivée. Nous vous escortons jusqu’à la station. Etat de votre appareil ?
-Critique. Nos commandes ne répondent plus et notre générateur est gravement endommagé. Notre trajectoire actuelle nous emmène directement sur la station.
-Nous appelons des renforts pour vous récupérer
-Vous vous rendez compte qu’à notre vitesse actuelle, la station c’est dans trente secondes qu’on la percute ? »

Django coupa momentanément la communication.

« Ariel, est-ce que tu peux diriger assez de jus dans les propulseurs annexes pour corriger notre trajectoire ?
-C’est possible, si je coupe le module de survie je pourrai tirer assez d’énergie.
- Alors met ton casque et espère qu’on réussisse. On va rentrer dans cette station. »

Le Rogue filait à plusieurs centaines de mètres seconde. Profitant de l’inertie due à la désactivation de l’assistance de vol Django donna quelques impulsions latérales pour viser l’entrée de la station mais les propulseurs endommagés parvinrent à peine à décaler l’appareil.

« Plus que cent mètres avant arrivée ! »

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 mois 3 semaines - il y a 10 mois 3 semaines #244104 par Sucette
Réponse de Sucette sur le sujet RP de Sucette (Django)
Le pilote vit le vaisseau pénétrer dans la grille de la station, mais leur trajectoire n’avait pas été assez rectifiée. Un choc brutal les secoua alors que le vaisseau percuta l’entrée et partit en vrille dans la station. Il eut à peine le temps de voir l’intérieur de la station de consteller des signaux d’alarmes avant que le Rogue ne s’écrase au milieu du spatioport dans un vacarme assourdissant. Puis le noir total.

Pellegrino station, Bragurom Du, secteur de l'Alliance

Une lumière violente lui brula les yeux et une forte douleur dans son flanc droit le réveilla. Puis la vue lui revint. Il était dans un lit et trois hommes inconnus se tenaient devant lui et discutaient entre eux, avant que l’un d’eux ne le remarque.

« Ha ! vous êtes réveillé. Je suis heureux de vous savoir en vie.
- Je suis où ?
- Vous êtes bien arrivé sur Pellegrino station. Avant que vous ne posiez la question, votre copilote se porte bien, elle se repose dans la chambre d’à côté. Je suis le directeur de Remlok Industries, Nicou.
- J’espère que je n’ai pas trop abimé votre spatioport en arrivant, désolé du dérangement.
- Ca nous donnera l’occasion de réactiver une relation commerciale pour les réparations et de toute façon nous devions y faire un peu de rangement.
- Je suppose que vous avez récupéré le colis en provenance de California ?
- Effectivement. A ce sujet, il y a eu une légère complication dont vous devez être tenu au courant.
- Ah ouai ? Vous voulez parler de la fédé qui me colle un agent spécial au cul ? D’où l’info a fuité ?
- C’est une question à laquelle nous devrons répondre, mais d’abord un autre sujet nous préoccupe. Ingénieurs Yue et Kralone, veuillez expliquer à Django ce dont nous discutions a l’instant.

Les deux autres individus se mirent à baragouiner dans un jargon scientifique dont Django ne saisit que quelques mots. « Organisme cultivé à partir de molécules d’origine thargoides » « dans votre poche » « enfoncé dans votre poitrine lors du crash » « retiré mais traitement à vie à partir de méta-alliages ».

« Et comment je fais pour trouver du méta alliage ? Ça ne se trouve pas par terre en se levant le matin il me semble
Le directeur reprit la parole :
« Remlok industries en possède un stock duquel il nous sera aisé de vous fournir votre traitement.
- Et qu’est-ce que vous voulez en échange ?
- Rien. A part vous faire une proposition. Notre corporation cherche toujours des pilotes de talent et je pense que vos … compétences … pourraient nous être utile.
- Les services secrets de l’alliance ne risquent pas d’apprécier ça.
- Je l’ai ait contacté. Ils pensent que cette mission vous a de toute façon trop exposé, et ils me doivent quelques services. Cela ne posera donc pas de problème majeur. Vous resterez juste un contact sur le système Farack pour eux. Cette offre tient aussi pour votre copilote évidemment.
- Si je résume, vous me proposez un job, un salaire, et de retrouver une certaine indépendance. Où est le piège ?
- Nulle part. Comme je vous ais dis, je recherche quelqu’un possédant vos talents. Et vos contacts avec l’alliance nous serons aussi utiles. J’ai promis au premier ministre Mahon de l’aider plus activement et directement d’ici peu."

Les trois hommes se dirigèrent vers la porte mais le directeur reprit une dernière fois la parole.

" Ha ! J’oubliais. Votre vaisseau est comme vous l’imaginez entièrement détruit. Mais l’alliance a tenue à vous remercier pour vos services. Vous trouverez deux cadeaux sur les quais 8D et 8E. Ils sont pour vous. Surement un peu brut pour le moment, mais je suppose que vous connaissez des individus capables de les transformer bientôt en petits fleurons bardés de technologie."

Une fois les hommes sortis de la pièce Django sorti son terminal personnel et consulta les registres du spatioport. Il requêta les quais 8D et E et les hologrammes d’un Chieftain et d’un Krait mk2 se mirent à tournoyer lentement au-dessus de l’écran.

« Mmhh… peut-être que ce nouveau job n’est pas si mal après tout. » murmura-t-il en souriant.
Dernière édition: il y a 10 mois 3 semaines par Sucette.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 mois 3 semaines #244105 par Sucette
Réponse de Sucette sur le sujet RP de Sucette (Django)
Fin rushé comme un gros sale car il fallait que je finisse un jour, vous me pardonerez les facilités TACM et autre "tu prends relativement bien d'avoir chopé un virus extraterrestre."
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: NicouZoranSloanne
Temps de génération de la page : 0.141 secondes
Elite Dangerous 2018 05 14   16 15 07