-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
25
05
Expédition regroupant des pilotes de toutes les factions.
3000 2998 2

 

samedi 25 mai 2019
×
Mise à jour du Forum & Site (Fin Mai 2019) (10 Mai 2019)

Bonjour à tous et à toutes !

Voici une note importante concernant la mise à jour du site jusqu'en Octobre 2019...
Quelques changements importants dans l'équipe au niveau des rôles et une absence...

map-pin L'Odyssée de Jotun

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 6 mois 1 semaine #242649 par DeimosReaper
L'Odyssée de Jotun a été créé par DeimosReaper
Introduction HRP


Greetings Cmdrs !

Nous lançons un nouveau sujet RP de groupe, qui poursuit les aventures des sujets suivants :

- "Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur" ,
- "A bord d'un Drakkar" ,
- "La Mer d'Etoiles" .

L'idée est de regrouper notre RP afin de vous permettre de suivre notre histoire sans avoir à chercher quel épisode suit l'autre. Il est possible que vous ayez des difficultés à charger les images comme sur les RP précédents. Je vous informe donc que notre RP est accessible sur notre site officiel, pour une lecture plus simple, et des images chargées rapidement. (Attention [18+] : les images ne sont pas censurées. Vous tomberez sur certaines images n'étant pas exposées sur ED.fr, ou mises en
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TheRuskoff, Lévanah, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 5 mois 3 semaines - il y a 3 mois 4 semaines #243243 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Au pas de course !


1er décembre 3304 :

Des élections avaient lieu dans le système Warao, dans lequel Star Norse Union venait de s’installer. La chute de la pire des dictatures locales, Justice Party, avait poussé les autres factions à réflexion. Les Space Vikings et leur flotte d’élite, les Jotunheim Raiders, étaient devenus très puissants. Ils assuraient une sécurité optimale dans le secteur, et leurs alliés étaient devenus des amis précieux. Car bien que S.N.U. employait des méthodes brutales contre l’ennemi, c’était un peuple prêt à tout pour protéger ses amis. Après l’ultime défaite de Justice Party, Star Norse Union a procédé à une purge dans ses systèmes contrôlés. La faction était plus forte que jamais, et elle devait profiter de cette force pour purifier son secteur, et rétablir la sécurité.





Le jour de la mort du lieutenant Marcus Kaeffer, fidèle haut-gradé de Justice Party et criminel de guerre, Star Norse Union s’est étendue dans le système -Mu-. La faction nordique et ses alliés ont subit de grandes pertes à cause du général Blake, le dirigeant de Justice Party. Mais voir le petit général se retrancher, et abandonner tout territoire la queue entre les jambes était trop beau à voir. Et S.N.U. n’en avait pas fini de le faire courir.

En parlant de ‘courir’, dans des rues sombres de la planète Warao A 3 un soir, une silhouette en plein sprint qui était en train de fuir quelque chose.




Des assassins, des sortes de ninjas de Justice Party, qui d’ailleurs n’avaient aucun droit de poser les pieds sur ce monde. Le fuyard était seul, habillé d’une combinaison Remlok au casque opaque fermé, et un ensemble de cuir sombre par-dessus. Il transportait à son dos un étui avec une épée. Ses poursuivants avaient du mal à le suivre, car ce fuyard était un athlète de haut niveau, difficile à épuiser et rapide. Ce dernier a fini par s’arrêter à un cul de sac, et il y a entraîné les assassins.


- Assassin 1 : « Enfin ! Un peu de répit. »

- Assassin 2 : « Pas encore. On doit décapiter cet enfant de putain et offrir sa tête au général Blake. »


- Assassin 1 : « A trois contre un ça ira vite. »

Les trois assassins ont avancé lentement vers le fuyard, qui restait à sa place sans bouger.




- Assassin 3 : « T’es fini, Bjarkan. Ton équipage va devoir se trouver un nouveau commandant. »

- Assassin 2 : « Ne perdons pas de temps à discuter. Coupez-lui la tête, que je puis shooter dedans ! Ça me soulagera ! »

Le fuyard a retiré son casque et les assassins se sont arrêtés, surpris de voir son visage.




- Assassin 3 : « C’est pas lui ! »

- Assassin 2 : « Meeerde ! Enfoiré ! »


- Assassin 1 : « J’ai un mauvais pressentiment. » dit-il en se retournant.

Deux amis du fuyard sont arrivés derrière eux. Ils portaient des tenues Remlok avec un camouflage urbain. Ils ont retiré leur casque à leur tour.




- Assassin 2 : « C’est un putain de piège ! »

- Shape : « Leech ! »

Les assassins étaient encerclés par des membres du commando du Helheim, sous les ordres du Haut Commandeur DeimosReaper, Skjør Bjarkan. A l’appel de Shape, sa sœur d’arme, Leech a sorti son épée et l’a lui a envoyer, un lancé de 15 mètres. Lorsqu’elle l’a attrapée, elle l’a allumée. C’était son épée énergétique personnelle. Et Leech devait la transporter, dans la même tenue que Skjør pour faire croire aux assassins qu’ils poursuivaient la bonne cible. Leech et le troisième, Igor, ont sorti leur couteau et ils ont tous les trois avancé vers les assassins. Ils ont chacun pris un adversaire. Shape ne s’est pas donné trop de mal, car elle a séparé le siens en deux parties grâce à son épée. Mais bien que ces types étaient censés être des pros, ils n’étaient pas très doués, du moins face aux membres du commando du Helheim. Lorsque les assassins sont morts, Shape, Igor et Leech se sont réunis.


- « Ça commence à devenir trop facile. »

- Leech : « Après ce que leur faction a pris ces derniers temps, c’est normal. Igor ? Qu’est-ce que tu en pense ? » demanda-t-il en souriant.

Igor était muet. Sa seule manière de communiquer était de se battre.


- « Hey le vampire. Arrête de le charrier comme ça. »

- « Ça va. Ce n’est pas de ma faute si il est né esclave et qu’on lui a arraché la langue à la naissance. »


- « Parfois je me demande ce que Kristen peut bien trouver à un salopard dans ton genre. »

- « La mission est terminée, on doit retourner au spatiodock. Et porter la même tenue que le commandant me met mal à l’aise. »

Le trio a traversé plusieurs ruelles pour rejoindre le métro qui menait au spatiodock. Ils ont regagné le hangar dans lequel le Helheim était posé.




Ils sont montés à bord et Shape a fait son compte-rendu à son supérieur direct, Geyser. Le commandant n’était pas à bord, car il était occupé en ville. La présidente de leur faction, qui était également sa sœur, avait besoin de lui pour assurer sa sécurité dans le cadre des élections. Il était accompagné par Sarah Manning, chef de la sécurité à bord de son vaisseau, et Asbjörn Baldrik, le porte-parole de S.N.U. et aussi membre de son équipage. Comme le général Chi Blake avait envoyé trois assassins pour éliminer Skjør, il fallait doubler de prudence. Mais comme les assassins ont été menés sur une fausse piste et mis hors d’état de nuire, il était évident que la présidente était en sécurité. Les space-vikings avaient beaucoup d’alliés dans les parages, des yeux et des oreilles partout. Blake ne pouvait plus compter sur le meurtre pour se débarrasser de ses ennemis.

Le système était gouverné par une démocratie fédérale, et Edmund Mahon profitait aussi de sa taille pour l’exploiter. Obtenir assez d’influence dans ce système pour en prendre le contrôle serait difficile pour Star Norse Union. Et il y avait un milliard de citoyens à convaincre. Mais l’objectif principal était d’offrir au peuple la possibilité de vivre sur la planète Warao A 3. Le gouvernement fédéral tenait la route, et le peuple n’était pas malheureux dans sa globalité.

Lorsque la présidente est retournée au quartier général, et Skjør à son vaisseau, il a été contacté par le ‘Týr’ [ᛏ] ЯedTurian ☭[ᛏ], l’un des membres des Jotunheim Raiders. Ce dernier s’était engagé à veiller sur l’un des systèmes cibles de S.N.U..



Il avait fait son rapport sur la situation de Star Norse Union dans le système -Me- et il a demandé une opération dans le but de renforcer la sécurité du secteur. Alors le Helheim a décollé, accompagné par le PFS Undaunted, son Alliance Crusader à bord duquel il volait avec sa fidèle partenaire, Vera. ЯedTurian ☭ était un sacré bon pilote, mais il avait une malchance hors du commun quand il s’agissait de faire confiance à la technologie. Il lui en est arrivé des bricoles, mais il a toujours su passer outre. D’ailleurs après cette opération bien réussie, il a rencontré d’autres problèmes, mais pas insurmontables pour un homme de son expérience. Skjør et lui sont partis quelques systèmes plus loin pour lui trouver un nouveau navire, qui répondait bien mieux au type de pilote qu’il était. C’était un Alliance Chieftain qu’il avait baptisé le ‘PFS Resolute II’.

Une journée remplie d’aventure de plus en moins ! Il était temps pour Skjør et ses hommes de se reposer. Avec ses officiers supérieurs, ils ont fait une dernière réunion, puis il est retourné à ses quartiers. Là, il a reçu un appel d’Oracle, le standardiste et chef des communications à bord du Helheim.


- Oracle, à la comm : « Commandant, nous avons un appel extérieur pour vous. »

- Skjør : « De qui s’agit-il ? »


- Oracle, à la comm : « Vous serez surpris, agréablement surpris je dirais même. C’est Janet. »

Skjør s’est retrouvé figé par cette nouvelle. Janet était autrefois amirale de la fédération, et par le passé elle et Skjør étaient ennemis. Ils se sont battus plusieurs fois l’un contre l’autre, mais bien que Janet ait toujours échoué, elle a toujours trouvé le moyens de survivre. Mais un jour, Janet a tendu un piège au commandant, et lorsqu’ils se sont rencontrés ce jour-là, il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui propose une association. Elle avait découvert le vrai visage de la Fédération, et elle a décidé de s’allier avec les Jotunheim Raiders. Puis ils sont devenus de plus en plus proches, elle a fini par intégrer son équipage, et elle a beaucoup aidé à donner vie à Star Norse Union. Malheureusement, son expérience avec l’équipage n’était pas ce qu’elle souhaitait, et ça ne s’est pas très bien passé. Alors elle est partie pour retourner dans le monde civil.


- Oracle, à la comm : « Est-ce que vous prenez l’appel ? »

- « Quelle question ! Bien sûr que je le prends. »


- Oracle, à la comm : « Je vous bascule sur le canal. Je n’écouterais pas votre conversation, ne vous en faites pas. Ce doit être très personnel. »

Il a attendu qu’Oracle relaye la transmission, son cœur battait fort. Il était impatient d’entendre de nouveau sa voix si calme, douce et apaisante. Puis le canal s’est ouvert. Il pouvait entendre de la musique de jazz en arrière plan, très classe et tranquille. Janet venait de sortir d’un bain, elle portait un peignoir et une serviette sur la tête, et elle buvait un verre de vin. Elle voulait prendre des nouvelles du Helheim le temps de sécher, et c’était pour cette raison qu’elle voulait une conversation uniquement audio.


- Janet, à la comm : « Bonjour, Skjør. »

- « Salut, Jane. Je suis très surpris de ton appel. C’est… c’est si agréable d’entendre ta voix. »


- Janet, à la comm : « C’est bon de t’entendre aussi. »

- « Si tu savais à quel point tu nous manque. Tu nous manque tellement. »


- Janet, à la comm : « Vous me manquez à moi aussi. Mais, c’était mon choix. »

- « Quand je t’ai vue dans la foule lorsque le Helheim s’apprêtait à décoller la dernière fois, j’ai reconnu de la tristesse dans tes yeux. J’espère que tout va bien pour toi. »


- Janet, à la comm : « C’est très calme… en réalité je m’ennuie. Mais je suis en sécurité. »

- « Je sais. C’est ce que tu voulais. »


- Janet, à la comm : « Non, pas vraiment. »

- « Je suis vraiment désolé. »


- Janet, à la comm : « Je ne t’ai pas appelé pour entendre ça, Skjør. J’ai eu assez de peine, je sais ce que tu ressens, et je n’ai pas besoin d’en entendre plus. Ne te fais plus de soucis pour moi, s’il te plaît. Pense à ton équipage, aux Jotunheim Raiders et à votre faction. C’est plus important. »

- « Ce que tu me demande est impossible, je ne pourrais jamais t’oublier. »


- Janet, à la comm : « (léger soupir) Je sais, et moi non plus je ne pourrais jamais vous oublier, sinon je n’aurais jamais appelé. Je vie une expérience étrange tu sais ? J’ai beaucoup de temps libre, et je ne sais pas quoi en faire. Sans compter que je suis souvent seule. En fait, il y a un grand vide dans ma vie à présent. C’est comme si j’avais renoncé à une grande partie de moi-même. Mais bien que je sois heureuse avec cette nouvelle vie, la partie qu’il me reste semble avoir du mal à se détacher de l’autre. Pour être plus précise, je veux voir vers l’avenir, mais je ne vois que le passé. »

- « Je comprends totalement ce que tu ressens. »


- Janet, à la comm : « Je le sais, tu as connu ça aussi, plusieurs fois. Et c’est pour ça que c’est à toi que je voulais en parler. On se connaît par cœur tous les deux. Nous aurions pu nous compléter à bord du Helheim, nous étions faits pour commander ensemble. Mais il y avait un prix à payer. La vie a tendance à vouloir mettre constamment des obstacles là où les choses vont trop bien. Et d’ailleurs ça recommence. Je ne devrais sans doute pas t’en parler, mais avec Josh, ça na va plus très bien. J’ai l’impression que je dois payer pour mes actes lorsque je faisais partie de la Fédération. »

- « Ne dis pas ça. Tu es la personne la plus pure et la plus juste que je connaisse. »

Janet s’est mise à sourire, mais une larme a aussi coulé de son œil. Skjør ne pouvait pas le voir, mais il pouvait l’entendre au son de sa voix.


- Janet, à la comm : « Ça m’a fait du bien de t’appeler, Skjør. »

- « Ça m’a fait beaucoup de bien aussi de t’entendre. J’aimerais tant te revoir. »


- Janet, à la comm : « Tu es en train de changer, et c’est ce que je voulais voir… Je voulais aussi te dire que, je suis très impressionnée de ce que vous avez accompli avec votre faction. »

- « C’est aussi la tienne, Janet. Tu l’as en partie créée. »


- Janet, à la comm : « Plus maintenant. Je suis officiellement citoyenne de Liberals. Et… bien que ma place n’est pas celle à laquelle je m’attendais, je m’y plais beaucoup… Je vais te laisser, maintenant. »

- « Déjà ? Non, s’il te plaît. »


- Janet, à la comm : « Il le faut. Ça ma fait plaisir de parler avec toi. Bonne nuit, Skjør. »

- « (léger soupir) Bonne nuit, Jane. » répondit-il, déçu.

La transmission s’est coupée, et Skjør s’est assis sur le bord de son lit pour repenser à ce que son amie lui a dit. Janet lui a dit plusieurs fois qu’elle était bien où elle était. Mais ce n’était pas l’impression qu’il avait après cette conversation, et le regard qu’elle lui a laissé la dernière fois qu’ils se sont vus. Elle lui a aussi dit de se concentrer sur ses hommes, ses amis et sa faction. Son équipage se portait très bien malgré le vide qu’a laissé Janet. La faction avait beaucoup de travail dans la conquête de son secteur. Et au sein des Jotunheim Raiders, Skjør avait des projets pour Jurema et ЯedTurian ☭. Il fallait concentrer tous les efforts de la faction sur deux systèmes en particulier. Et pour le Haut Commandeur c’était difficile, car il avait des regrets. Il voyait en Janet tout ce qu’il n’était pas, et il savait qu’ils étaient tous les deux plus heureux et efficaces lorsqu’ils étaient unis. Et ça le rongeait chaque jour depuis son départ.

Il a pris contact avec Amélia Taylor, la compagne du ‘Jera Ansuz’ [ᛃᚨ] Jurema [ᛃᚨ] et mère de son enfant, Jake.



Il voulait savoir comment il allait, car il était parti en escarmouche contre Justice Party pendant un temps. Il avait le cœur brisé à cause de ce que le général Blake lui a fait. Jurema avait monté une base personnelle sur une planète de type Terre. Blake a ordonné la destruction de cette base alors que Jurema était parti en exploration avec le Gnosis, un MegaShip qui devait se rendre dans un secteur inexploré, et qui a été attaqué par des intercepteurs Thargoids. Jurema a perdu sa petite sœur, Angela, et aussi une très bonne amie, Adeline Montaya.



Voilà le genre de guerre qu’a menée Star Norse Union face à Justice Party, une dictature assoiffée de meurtre. Le commandant Jurema a décidé de se venger après cela, et personne ne savait quand il s’arrêterait. Car le général Chi Blake était intouchable, mais au moins sa flotte a été vaincue. Finalement, il est rentré chez lui pour retourner auprès d’Amélia et son fils. Mais c’était un homme changé qu’Amélia a retrouvé.
Dernière édition: il y a 3 mois 4 semaines par DeimosReaper.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jurema
  • Portrait de Jurema
  • Hors Ligne
  • L'Arbre-Monde ne sera jamais abattu
Plus d'informations
il y a 5 mois 1 semaine - il y a 3 mois 4 semaines #243498 par Jurema
Réponse de Jurema sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Diriger son peuple



2 décembre 3304 :

Le cas de Justice Party était réglé, après la destruction du Harverster, Jurema avait fait un nettoyage, chaque base de Justice Party qui avait été découverte par la S.N.U. a eut la visite d'une flotte dont le vaisseau amiral était le Normandy.
Après cette désinfection, tout ce qui restait pour le général Blake, c'était quelques bras cassés qui lui étaient aveuglément loyaux. Ils ne valaient même plus la peine que le chef de guerre Jurema se déplace.

De son coté, Jurema était devenu le Jarl du système Warao et devais s'occuper de l'influence de la faction dans ce système.
Star Norse Union grimpait vite et fut rapidement appréciée par la majorité du peuple.
Grâce aux efforts du Jarl, la S.N.U. s'est rapidement emparée du contrôle d'un spatioport et du système.

Jurema était dans son nouvel appartement à bord de la station qui orbitait autour du monde habitable du système.
Bien que ce palace était trop grand au goût d'Amélia et de Jurema, il avait été impossible de le refuser. C'était le Haut Commandement, la Présidente Elin Bjarkan avait insisté pour que le nouveau Jarl vive dans un endroit digne de son rang. Comme elle l'avait fait pour son frère, Skjør, qui n'a pas supporté tout ce luxe.


- Amélia : « On ne va pas manquer de place ici. »

- Jurema : « Oui mais il ne faudra pas perdre Jake de vue quand il commencera à vadrouiller. »


- « On le retrouvera à chaque fois, ne t'inquiète pas. »

- « Je ne m'en fais plus, tu es une mère extraordinaire. »


- « Et toi, tu as encore quelques progrès à faire. »

- « Je sais mais maintenant, je ne saurais plus être là que pour vous, il y a des millions de personnes qui comptent sur moi maintenant. »


- « Dommage. »

- « Tu sais bien que je nous laisserais plus jamais, je ne répéterais pas mon erreur. »


- « Je le sais mieux que n'importe qui d'autre. »

- « Sinon, il faut quelqu'un pour me remplacer quand je serais parti à la chasse ou quand je quitte le système. »


- « C'est d'accord, je m'en chargerais. »

- « Tu me connais tellement bien, même plus besoin de te poser une question que tu me répond déjà. »


- « Cela t'étonnes encore après tout ce temps passé ensemble ? »

- « Pas vraiment. »


- « J'en profite pour te rappeler que tu as une réunion dans 5 minutes. »

- « Oui, je vais filer, à tout l'heure. »

Peu de temps après, la réunion a débuté.
Elle était axée sur la sécurité du système qui allait être renforcée.
Dernière édition: il y a 3 mois 4 semaines par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DeimosReaper, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 4 mois 3 semaines - il y a 3 mois 4 semaines #244339 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Évolution

2 décembre 3304 :

Sarah et Skjør se trouvaient à bord d’un T-10 pirate. Un navire difficile à suivre, car le capitaine savait effacer ses traces. Mais il a commit l’erreur de déposer sa cargaison volée au marché noir d’un spatioport, que Star Norse Union était sur le point de contrôler. C’est là que Sarah et Skjør se sont infiltrés à bord, et se sont cachés dans la soute. Et c’est à son décollage que le marché noir a été démantelé par Asbjörn et Samos.

Cela faisait un moment que ce pirate tuait des mineurs pour leur cargaison, et Skjør n’arrivait pas à le suivre tant qu’il lui courrait après aux commandes du Helheim. C’était la mission la plus difficile parmi les dizaines d’autres effectuées sous ordres de la présidente Elin Bjarkan. Des missions de convoyage, qui consistaient à apporter des données classifiées et du matériel dans deux systèmes en particulier pour préparer l’emménagement de la faction. Mais la présidente avait une priorité : la sécurité des systèmes contrôlés.



Cette dernière avait demandé un rassemblement de tous les chefs de guerre, ainsi qui le peuple de Star Norse Union au Grand Hall, pour une cérémonie suite à la prise de contrôle de deux systèmes importants. Alors Skjør devait terminer la mission le plus vite possible, pour que les mineurs n’aient plus à craindre le pirate. Sarah et Skjør ont alors attendu le prochain arrêt du bâtiment pirate, pour sortir de leur cachette. Le T-10 D s’est placé en stationnaire près d’un monde glacé. Ils ont quitté la soute et assommé les deux pirates qui étaient postés en surveillance.


- Oracle, à la comm : « Commandant ? Nous avons les coordonnées de votre position. Le Helheim est prêt à agir. »

Sarah montrait à Skjør son mécontentement. Elle voulait tellement s’occuper elle-même des pirates, que ça lui faisait presque peur.


- Skjør, à la comm : « Oracle, dites à Fritz qu’il y a une guerrière assoiffée de sang à bord de ce vaisseau. Vous viendrez quand je vous donnerez mon signal. »

- Fritz, à la comm : « J’ai tout entendu, commandant. Vous êtes gonflé tout de même. On avait dit que vous ne seriez à bord que pour traquer la cible. Pas pour tirer toute la couverture ! »


- Oracle, à la comm : « C’est vrai. Vous changez encore le plan. Ca devient une habitude »

- Sarah, à la comm : « Fritz, si vous touchez au bouclier de ce T-10, je vous botterez les fesses moi-même. »


- Skjør, à la comm : « Ça suffit, tout le monde. On a l’occasion de faire sauter la cible de l’intérieur. Alors on va en profiter. »

- Fritz, à la comm : « Bien, bien bien. » répondit-il en souriant. « Mais ne tardez pas. Vous manquez déjà à votre équipage. »


- Skjør, à la comm : « Dites à Paulie de sortir l’hydromel, on sera à bord du Helheim dans quelques minutes. »

- Fritz, à la comm : « Quoi ? »


- Sarah, à la comm : « Fin de transmission. »

Ils ont avancé dans les coursives du T-10, et ont arrêté quelques pirates. Leur objectif était l’unité centrale du vaisseau. Lorsqu’ils sont arrivés, ils ont éliminé les trois pirates qui y logeaient. Ils ont chacun pris un terminal, et se sont servit d’un code écrit par Betty 3.0 pour pirater le cerveau du vaisseau.

Betty était l’intelligence artificielle ultra développée de l’équipage de Skjør. Autrefois elle n’était qu’une simple puce composée de nanotechnologie. Mais elle a fini par devenir humaine, grâce aux talents du docteur Valarios, et de Derek, l’ingénieur.



Sarah s’est occupée de bloquer tout le système d’éjection du vaisseau, alors que Skjør programmait l’autodestruction. Grâce au code de Betty, le propriétaire du vaisseau lui-même ne pouvait plus reprendre le contrôle.


- « On dirait que les pirates se sont fait pirater ! »

- « C’est très amusant. Bon, on a combien de temps ? »


- « Le vaisseau sautera dans 50 secondes. » répondit-il en souriant.

- « Quoi ?? Mais ça va pas ?! Comment tu comptes sortir d’ici en si peu de temps ? »


- « Suis-moi. » répondit-il en lui prenant la main.

Ils ont quitté le local en courant en direction du récupérateur de cargaison.


- Skjør, à la comm : « Helheim ? Vous pouvez sauter sur notre position. »

- Fritz, à la comm : « Enfin ! Je commençais à m’endormir. »


- « On n’arrivera jamais à s’éloigner assez. On sera pris dans l’explosion. »

- « Sois un peu plus positive, s’il te plaît. »

Le Helheim est arrivé sur zone. Le pirate aux commandes du T-10 D ne pouvait pas diriger son vaisseau à cause de la procédure d’autodestruction.


- Skjør, à la comm : « Fritz, positionne le Helheim pour une récupération depuis l’écoutille de soute. On va s’éjecter par le récupérateur de cargaison de la cible. »

- Fritz, à la comm : « C’est une idée complètement délirante, mais j’adopte. »


- Oracle, à la comm : « Commandant, vous n’avez que 23 secondes avant l’explosion ! »

- « Je ne te croyais pas suicidaire, Skjør. Mais alors pas du tout. Mais tu te rends compte que tu vas m’emporter avec toi dans ta propre tombe ? Tu le sais ça ?! »


- « Shut, poupée. Ferme ton casque et profite du voyage. Ah, et aussi, sers ma main le plus fort possible, et accroupis-toi. »

- « Mais pourquoi ? »


- Fritz, à la comm : « On est prêts, commandant. A vous de jouer. »

Skjør a activé la commande d’ouverture de l’écoutille, et ils ont tous les deux été aspirés dans le vide sidéral. La dépressurisation les a expulsés du vaisseau. Ils se déplaçaient à plus de 80 mètres par secondes, droit vers le récupérateur de cargaison du Helheim. Ils se trouvaient à 240 mètres du T-10 lorsque ce dernier a explosé. Arrivés à mi-chemin, ils se sont servit des propulseurs de leurs combinaisons Remlok pour décélérer. Ils sont arrivés dans le récupérateur du Helheim un peu brutalement, mais ils ne se sont pas lâché la main. Ils ont attendu que l’écoutille soit complètement refermée, et que Fritz réactive le système de survie du module pour ouvrir leur casque.


- « Aaaah ! Ça valait le coup ! »

- « Mouais, c’était pas mal. Mais à l’avenir, préviens-moi avant. »


- « Je voulais te faire la surprise. Une petite balade en amoureux, dans l’espace, à près de 100 m/s. »

- « En amoureux ? Et… mais comment tu as fait pour ouvrir cette écoutille alors que le local était encore pressurisé ? »


- « J’ai contourné le système de sécurité lorsqu’on était à l’unité centrale. » répondit-il en souriant.

Abe, l’un des pilotes du Helheim est arrivé dans la cale, essoufflé.


- Abe : « Commandant ! Ça c’est le truc le plus fou que vous n’ayez jamais fait ! »

- « Détrompez-vous, Abe. On a fait bien pire. »


- « Oui Abe. On a seulement faillit s’écraser comme des moustiques au fond du récupérateur. » dit-elle en lui tapant sur l’épaule.

Sarah est retournée auprès de Skjør et lui a embrassé la joue.


- « Cette confiance que tu as envers moi… C’est vraiment impressionnant, je suis très touché. »

- « Je te hais. Je ne veux plus te voir de la journée. » dit-elle en souriant.

Sarah est partie pour rejoindre le centre de commandement du vaisseau.


- « Encore une mission accomplie bourrée d’héroïsme et d’artifices ! »

- « Regagnez votre poste, on dégage. La présidente nous attend. »

Le Helheim a quitté la zone pour retourner au quartier général. La faction n’attendait plus qu’eux pour la cérémonie.




Elin s’est présentée au peuple, les Jotunheim Raiders se tenaient juste derrière elle, et les chefs de guerre sur les côtés.


- Elin : « Bonjour à toutes et à tous, peuple honorable de Star Norse Union. Nous sommes réunis aujourd’hui pour marquer un évènement des plus importants. Nos efforts pour prendre le contrôle de ce secteur ont apporté leurs fruits. Nous vivons des jours de gloire grâce à notre partenariat avec nos alliés et amis, et notre détermination face à nos ennemis, et ceux de nos amis. Nous le devons à chaque citoyen de Star Norse Union, et à la coopération des factions alliées. Mais surtout, au formidable travail accompli par notre flotte de commandement d’élite, les Jotunheim Raiders… qui sont aussi nos fondateurs. »

Le peuple a applaudi suite à ces mots offrant joie et fierté.


- « Aujourd’hui, nous célébrons la prise de contrôle pacifique de deux nouveaux systèmes, qui seront désormais gouvernés par deux de nos précieux commandants. Mon frère, le Haut Commandeur Skjør Bjarkan, s’est engagé à vous présenter ces deux nouveaux gouverneurs. »

Elin s’est éloignée et Skjør s’est présenté au peuple sous les applaudissements.


- Skjør : « Afin d’améliorer le contrôle, et le maintien de la sécurité dans nos nouveaux systèmes, nous désignons deux nouveaux Jarls. Týr [ᛏ] ЯedTurian ☭[ᛏ], veuillez avancer. »

ЯedTurian ☭ s’est positionné près du Haut Commandeur, et il s’est tourné face à lui. Vera était présente, et elle était fière de lui.


- « Red, tu t’es porté volontaire pour devenir le gardien du système Merungas, et ton travail a permis à Star Norse Union de s’y installer, et d’en prendre le contrôle sans le moindre conflit. Tu as de nombreuses fois risqué ta propre vie pour protéger les citoyens de notre faction, ou des factions alliées. Nous sommes donc fiers et honorés de te nommer ‘Jarl’ du système Merungas. Les habitants de ce système seront sous ta responsabilité, et tu en seras le leader suprême. Félicitations. »

Skjør lui a offert le Sceau du Jarl, symbole de son autorité dans son propre système.



Red s’est tourné vers le peuple et tout le monde a applaudi. Puis il est retourné se ranger auprès des Jotunhem Raiders.


- « A présent, j’appelle le Jera Ansuz [ᛃᚨ] Jurema [ᛃᚨ]. »

Jurema s’est approché de Skjør à son tour, lui aussi applaudi par tout le monde.


- « Commandant Jurema. L’expansion de notre faction a été difficile face à un ennemi extrêmement dangereux. Nous avons tous souffert de ses attaques, mais tu fais partie de ceux qui ont perdu le plus. Cependant, tu as su conserver tes talents de commandant et tu as permis à Star Norse Union de prendre le contrôle d’un système comptant plus d’un milliard d’habitants. Il se trouve que notre QG manque de place pour soutenir les opérations AX, et ça tombe bien, nous contrôlons désormais une planète de type Terre. » dit-il en souriant. « Et cette planète est tienne. Nous te nommons ‘Jarl’ du système Warao, qui est à présent ton nouveau QG personnel, ainsi que le siège de la Division Sinmara. »



La Division Sinmara était sous le commandement de Jurema. Cette division des Jotunheim Raiders avait pour rôle l’exploration, le contact avec toute nouvelle espèce alien rencontrée, mais aussi les opérations Anti-Xéno. Skjør a offert son sceau de Jarl à Jurema et comme pour Red, tout le monde a applaudi.




14 décembre 3304 :

Le Helheim était posté sur un site d’extraction de ressources. C’était tellement calme qu’il n’avait pas eu à déployer son armement. Skjør a laissé les commandes à Julieta, l’un de ses pilotes. Il s’est arrêté à une baie d’observation pour discuter avec Asbjörn.





- « C’est agréable de voir cet endroit aussi calme. »

- Asbjörn : « Les pirates ont pris cher ces derniers temps. Mais d’autres viendront. »


- « On s’ennuie presque. »

- « On pourrait aller rendre visite au BCR. La ministre de la recherche et le développement vous a envoyé un messager hier. Nous ne sommes plus débordés. »


- « Ah, Charlène… » dit-il en souriant. « Ça fait bizarre de l’appeler ‘Ministre’. »

- « C’est la présidente qui l’a nommé à cette place. »


- « Oui, et elle le mérite. Cette petite a du talent. D’accord, allons la voir. »

- Asbjörn, à la comm : « Julieta, emmenez-nous au Bawman-Class Researcher. »


- Julieta, à la comm : « Monsieur ? »

- Asbjörn, à la comm : « Nous allons rendre visite à Charlène Koran. Elle a peut être de quoi nous occuper. »


- Julieta, à la comm : « A vos ordre. »

Le Helheim a quitté la ceinture d’astéroïdes pour rejoindre le mega-ship de recherche de la ministre R&D. Charlène Koran était une simple scientifique spécialisée en armement et hautes technologie lorsque Skjør l’a rencontrée. Et ils ont tous les deux eux quelques aventures. C’était une veuve et mère d’un petit garçon, et elle et Skjør sont rapidement devenus des amis proches. Au point de passer la nuit ensemble de temps en temps, mais ça n’allait pas plus loin.




Lorsque le Helheim est arrivé sur la position du BCR, Skjør et Asbjörn ont chacun embarqué à bord d’un Trident pour regagner le mega-ship. Le navire ne possédait aucune plateforme d’atterrissage, seuls des petits chasseurs pouvaient y apponter. Une fois à bord du vaisseau de recherche, Charlène Koran est venue elle-même les accueillir.




- Charlène : « Commandants DeimosReaper, et Asbjörn Baldrik. Soyez les bienvenus. » dit-elle en souriant les bras ouverts.

- « Salut Charlène. » dit-il en souriant.

Charlène et Skjør se sont enlacés, puis elle a serré la main à Asbjörn. Ce dernier voyait qu’ils étaient très proches aux regards et à leur façon de se comporter entre eux.


- « Je ne m’attendais pas à ce que ce soit la Ministre de Recherche et Développement en personne qui nous ouvre la porte ! »

- « Ah mais ne sois pas comme ça. C’est normal que je sois la première à voir notre Haut Commandeur, et notre précieux porte-parole. Venez avec moi, je vous offre un verre. »

Ils sont partis au messe du BCR et se sont installés à une table, autour d’une bonne bière bien fraîche.


- « Ça me fait tellement plaisir de vous revoir tous les deux. Je suppose que vous êtes venus suite au message que j’ai envoyé au Helheim ? »

- « C’est correct. » répondit-il en lui faisant un clin d’œil. « Et tes magnifiques yeux verts m’ont manqué. »


- « Nous avons été très occupé ces dernières semaines. »

- « Comment se passe la vie à ce nouveau poste ? »


- « Beaucoup de travail. Je suis heureuse, comme tout notre peuple. Et je suis près de mon fils. Que demander de plus ? »

- « Tu as mérité cette place. Alors ? Tu avais besoin de nous ? »


- « Oui. Nous avons reçu des rapports de l’extérieur sur des découvertes dans la Boucle interne d’Orion. Nous travaillons sur un tout nouveau type de circuit informatique qui pourrait améliorer les capacités d’Athéna 2.5, et servir dans d’autres projets. Mais nous avons besoin d’un nouveau type de composé. Une découverte d’un explorateur indépendant pourrait être la clé. »

- « Alors nous partons en exploration ? »


- « Ce n’est pas si loin, à quelques centaines d’années lumières de là. Le Helheim pourrait s’y rendre sans problème grâce à ses améliorations. Vous n’aurez donc pas besoin de transférer votre équipage. »

- « L’objectif ? »


- « Il faut se rendre dans un cumulus de Lagrange, soit Caeruleum, soit Rubicundus. Il faut examiner des cristaux métalliques de type Prasinus ou Purpueus. »

- « Devons-nous nous préparer à du danger ? »


- « Logiquement, non. Vous rencontrerez certainement des formes de vies, comme des mollusques cucurbitacées albulus selon les rapports. Les nuages se trouvent dans le système Corona Austr. Dark Region KS-T b3-3. »

- « Bon je ne comprends rien à tous ces termes, je ne suis pas scientifique. Gateway étudiera ces détails. »


- « Le docteur Valarios et Janet peuvent vous être utiles également. »

- « Janet ne fait plus partie de l’équipage, elle est partie. Ses connaissances scientifiques ne sont plus à notre portée. »


- « Désolée de l’apprendre. Je vais envoyer les données de mission au Helheim. Tout ce que vous aurez à faire, c’est aller là-bas, et scanner tout ce que vous pourrez. »

- « Bon tu sais quoi ? J’ai une idée. Nous allons chercher ces données en priorité pour toi au prochain voyage du Helheim. Ensuite, nous repartirons pour l’espace profond avec le Storm Seeker. »


- « Alors on part en explo pour de bon. »

- « J’ai vu qu’Amélia Taylor était partie vers Colonia avec l’équipage d’exploration du commandant Jurema. Notre chère Charlène a besoin de données d’exploration, alors on va la gâter. Nous sommes spécialisés en hautes technologies ici, alors nous avons besoin d’innover, et donc de ressources. »


- « Et pour la sécurité de nos systèmes ? »

- « Nous avons dû abandonner notre dernière expédition à cause de plusieurs conflits, mais cette fois nous contrôlons la sécurité d’une main de fer. J’ai confiance en notre flotte, et les Jotunheim Raiders. »


- « C’est parfait ! Où irez-vous ? »

- « Un peu partout, je vise déjà le Centre, on verra après. Nous resterons en contact. Allons-y, Asbjörn. On a du pain sur la planche. »

Skjør et Asbjörn ont quitté le BCR pour rejoindre le Helheim, qui est parti pour les nuages de Charlène. Skjør a fait monter Gateway sur la passerelle, l’expert en exploration de l’équipage, qui n’avait pas l’habitude d’y travailler. Mais il a rapidement pris ses marques quand il avait des données scientifiques sous le nez.



Ce dernier a été tellement efficace qu’il a réussi à trouver un vaisseau minier dans ce coin reculé. Le Helheim s’est arrêté dans une ceinture d’astéroïdes grâce au guidage de Gateway. Mais le fait de ne tomber que sur des mineurs en suivant un signal, n’était pas sans apporter aux yeux de l’équipage un spectacle inoubliable. Gateway était le porte-bonheur de l’équipage pour les missions d’exploration.



Suite à cela, le Helheim a repris son chemin pour suivre ses objectifs, vers le système Corona Austr. Dark Region KS-T b3-3. Et c’est dans un autre lieu magnifique, habité par d’étranges cristaux métalliques et formes de vie qu’il est tombé. Un Diamondback Explorer était aussi dans le nuage, intimidé par l’apparition du Helheim. Mais son pilote, le commandant Maldrokar, était finalement rassuré après avoir discuté brièvement avec Oracle pour apprendre les réelles intentions du vaisseau de guerre. Maldrokar avait déjà la chaire de poule alors qu’il était entouré des structures et des mollusques aliens. Une Corvette sûr-boostée n’arrangeait pas les choses. Mais Oracle avait le don de rassurer les autres, ou de les terrifier par la parole.



De retour au BCR, Skjør a livré les données à Charlène, qui avait le même sourire qu’un enfant un jour de Noël. Ca faisait plaisir au Haut Commandeur de voir à quel point elle adorait son travail. Peu après, le Helheim est retourné au spatioport et l’équipage a débarqué pour s’installer à bord du Storm Seeker avec les bagages. Skjør est allé prévenir Elin qu’ils se préparaient à partir pour l’espace profond. Elle a autorisé leur expédition, car tout se passait à merveille dans le secteur de S.N.U.. Le plein de vivres a été fait à bord du vaisseau d’exploration et il a quitté le système, lorsque chaque membre d’équipage était prêt à partir.

Le Storm Seeker est parti en direction de Sagittarius A* pour commencer le voyage. Des arrêts dans des systèmes intéressants étaient à prévoir. L’équipage était heureux de faire ce voyage, même si la décision du commandant était soudaine. Les précédentes expéditions ont été brèves, et annulées à chaque fois pour des urgences au QG. Mais cette fois, Skjør savait que le voyage allait durer plus longtemps.

[Premières images de l'expédition]
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 3 mois 4 semaines par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jurema
  • Portrait de Jurema
  • Hors Ligne
  • L'Arbre-Monde ne sera jamais abattu
Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 3 mois 4 semaines #244654 par Jurema
Réponse de Jurema sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Exploration et frustration



14 décembre 3304 :

Amélia était partie en exploration du coté de Colonia. Sa mission officielle était de rencontrer les ingénieurs de la région et de vérifier que les puissances se tiennent bien à l'écart de ce secteur de la Voie Lactée.
Elle faisait le voyage en solitaire mais cela lui en coutait de s'éloigner ainsi de son enfant, même si elle savait que Jake ne risquait absolument rien avec son père.

Elle s'était arrêtée autour d'une étoile de type F et utilisait le nouveau détecteur de découverte qui avait été intégré à tout les capteurs des vaisseaux.
La mise à jour des capteurs et des scanners de surface avait fortement changé la façon d'explorer.

Les capteurs du Krait Phantom, vaisseau que Jurema avait acheté et amélioré spécialement pour sa compagne, signalèrent des signaux biologiques sur une planète.
Amélia ouvrit le système de communication interne au vaisseau.


- Amélia : « On s'accroche derrière, on va se poser sur de la forte gravité. »

William Vakarian, ami de très longue date de Jurema et mécano pour cette expédition, répondit simplement :


- William : « J'espère que t'es moins brusque que l'autre andouille. »

L'atterrissage se passa sans difficulté, le Krait Phantom était tellement léger que même des propulseurs 4D étaient suffisant pour se poser sur 2G.


- « C'est tout en douceur avec moi. »

Le vaisseau s'était posé près d'une des sources de signal biologique, c'était des anémones lumineuses.


Depuis la mise à jour de l'équipement d'exploration, on trouvait de plus en plus de formes de vies sur des mondes sans atmosphère.


Pendant ce temps-là, dans le système Warao, le Jarl Jurema était en réunion avec les scientifiques et les pilotes de la division Sinmara.


- Jurema : « Alors, qu'est-ce que donne la formation des pilotes ? »

- Scientifique : « Nos rangs grossissent, malgré des pertes occasionnelles, nous sommes déjà presque à la centaine de pilotes compétents pour tuer des Cyclops en solo. »


- « Très bien mais si vous en voyez qui commencent à attrapez la grosse tête, rappelez-les à l'ordre avant qu'ils ne tentent de se farcir des Basilisks ou des Médusas en solo. »

- Scientifique : « Les spécimens dont vous parlez ont déjà été recadré plusieurs fois mais certains sont trop jeunes pour comprendre qu'ils doivent rester contre des Cyclops. »


- « Dites-leur que si ils désobéissent, ils ne seront pas décoré ni considéré comme des héros. Un héros met sa vie en jeu uniquement pour sauver quelqu'un dans le besoin, pas pour la gloire.»

La discussion avec les scientifiques fut plus brèves, rien n'avait été vraiment développé, ils avaient beaucoup de mal avec les matériaux Thargoids.

Cela mis le jarl de mauvaise humeur pour la réunion suivante, concernant la sécurité du système.

Quand la journée fut finie, Jurema ne parti pas à la chasse aux pirates comme à son habitude, il rentra chez lui et s'occupa de son fils.
En voyant Jake, il se remit à penser, comme souvent depuis le départ d'Amélia vers Colonia, qu'ils n'étaient pas officiellement mariés...
Dernière édition: il y a 3 mois 4 semaines par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DeimosReaper, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 3 mois 4 semaines - il y a 3 mois 4 semaines #245022 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Le Vide



15 décembre 3304 :

Le Storm Seeker se trouvait dans le Centre Galactique, et Gateway se faisait une joie immense de décortiquer toutes les données récoltées. Skjør et Asbjörn s’étaient installés au salon du vaisseau, à siroter de l’hydromel.


- Asbjörn : « Je dois dire que ça fait du bien, un peu de vacances. »

Les deux hommes ont trinqué avant de boire une bonne gorgée, quand Faith s’est présentée à eux.


- Faith : « Mes commandants… je viens vous faire mon rapport d’entretien du vaisseau. Le dernier cône a fait un grand lavage au réacteur FSD, mais les dégâts sont minimes. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’intervenir. Aucune faille dans les systèmes sensibles, et tous les organes de sécurité sont en parfait état. Les seuls dégâts apparents, et bien c’est l’usure de la peinture de la coque… »

- Skjør : « Taaatata. » dit-il en lui coupant la parole. « Mais qu’est-ce qui vous prend, Faith ? Détendez-vous. Nous ne partons pas au feu. »


- « Je sais bien, commandant. Je viens seulement d’effectuer un contrôle de routine avec mon équipe. »

- « Je sais que le Storm Seeker doit rester impeccable. Mais vous devriez profiter du voyage aussi. Et puis au fait ? Pourquoi vous me faites un rapport directement, et pas à Jade ou Derek ? »


- « C’est que… ils ne sont pas disponibles, monsieur. »

Skjør et Asbjörn se sont regardés sans rien dire, mais ils laissaient apparaître des sourires discrets. Ils avaient deviné qu’il y avait un petit ‘quelque chose’ entre Jade et Derek.


- « Je vois. A l’avenir, venez seulement me rendre compte s’il y a de quoi s’alarmer. Pour ce qui est de Jade et Derek, continuez de prendre exemple sur eux. Profitez, et c’est un ordre. »

- « Euh… beuheuu… A vos ordres, commandant. »

Faith est repartie et c’est Sarah qui est arrivée ensuite, alors que Skjør et Asbjörn riaient. Elle s’est installée près d’eux.


- Sarah : « Qu’y a-t-il de drôle ? »

- « Oh pas grand-chose. C’est l’ambiance globale qui fait plaisir à voir. »


- « Oui, tout le monde est détendu, mais les opérations de bord sont toujours accomplies sans la moindre baisse de vigilance. Je suis impressionnée. Certains savourent le moment en se relaxant, tandis que d’autres préfèrent le sport. Abe et Julieta s’amusent avec les chasseurs embarqués. »

- « Tant qu’ils font attention à la peinture, ça me va. »


- « Alors ? Où allons-nous après ? »

- « On va voir le trou noir. »


- « Oui, ça je le sais. Mais ensuite ? »

- « Nous ne sommes pas encore décidés en fait. »


- « Peut être Beagle Point. »

- « Mais il n’y a rien là-bas. Ne me dites pas que vous voulez remporter le défi d’atteindre ce système ? Ce serait une perte de temps, on sait déjà que le Storm Seeker en est capable. »


- « Sarah a peut être raison. C’est un long voyage pour pas grand-chose. Et c’est un exploit qui a été remporté par des tas de commandants. Je verrais ça avec Gateway. J’ai bien envie de le laisser décider de la route. Et puis lui, il y est déjà allé à Beagle Point. »

- « Ça lui ferait plaisir de décider, en effet. Et sans doute qu’il mènerait le vaisseau dans des lieux qui en valent la visite. »


- « Tant qu’il ne nous fait pas tomber sur le territoire des Thargoïds, je vous suis. »

- « C’est bien le problème, on ne sait pas d’où ils viennent. Mais pour ce qui est de nous suivre, vous n’avez pas tellement le choix. »


- « Oui… pas faux. »




A 25000 années lumières de là, dans le secteur de Star Norse Union, un directeur d’entreprise d’une faction alliée était en train de se tirer les cheveux à son bureau. Josh avait les résultats trimestriels de son entreprise sous les yeux. Et les chiffres ne lui plaisaient pas du tout, comme un méchant coup de masse dans la tripaille. Il rêvait d’une entrée importante de crédits pour maintenir la sauvegarde de ses activités. L’industrie de S.N.U. lui faisait de l’ombre et il était très inquiet pour son propre avenir.

Il en avait également après sa petite amie et partenaire, Janet. Elle était très fortunée, et elle n’a jamais investi le moindre crédit dans cette entreprise. La vérité, c’est qu’elle avait autant confiance en Josh, qu’en un chimpanzé en FA Off à bord d’un Imperial Fighter. Il s’est brutalement levé de son fauteuil et il s’est rendu au bureau de Janet. Lorsqu’il est entré, il a refermé la porte derrière lui.


- Janet : « Un souci ? »

- Josh : « Nos résultats sont catastrophiques. Nous avons perdu la moitié de nos contrats, nous avons subit une baisse d’effectifs de 35%. Nous ne pouvons plus financer nos activités, ni payer nos employés. Notre entreprise est en train de s’écrouler. »


- « Ton entreprise, Josh. »

- « On dirait que ça te fait plaisir. »


- « Non, je trouve ça dommage. Mais face à cette nouvelle concurrence écrasante, nous ne pouvons pas faire grand-chose. La solution serait de déménager, et éventuellement d’étendre le marché. »

- « C’est hors de question. Il y a des démarches colossales pour viser d’autres marchés. Et placer nos activités dans des systèmes plus reculés ça va prendre un temps fou. »


- « Josh, ce dont l’entreprise a besoin, c’est de se rapprocher du centre de la civilisation. Nous devons trouver de nouveaux clients, c’est pourtant évident. »

- « Non, il nous faut plus de moyens. Et pour plus de moyens, il me faut plus de crédits. Une somme importante, très importante de crédits. »

Janet voyait où il voulait en venir, un sujet de conversation agaçant au plus haut niveau. Ce suceur de lingots n'avait qu'une obsession, et ce n'était ni la magnifique voix, ni la beauté de Janet. Alors elle s’est mise à le fixer du regard.


- « Tu ne vas pas recommencer. » dit-elle en croisant les bras.

- « Tu ne me fais pas confiance ? 200 millions de crédits, et tu verras, nous deviendrons des rois dans le secteur. »


- « 200 ?? Mais ça va pas ? Et puis je ne sais même pas comment tu ais pu apprendre que j’avais ces moyens. Alors non, je n’ai pas confiance. »

- « Quoi ?? » demanda-t-il en haussant le ton.

Il s’est approché d’elle brusquement, les poings serrés. Il n'arrivait pas à obtenir ce qu'il voulait vraiment d'elle, et ça lui rongeait les entrailles.


- « Fais attention à ce que tu comptes faire. »

- « Ça suffit. Ces crédits… tu ne t’en sers pas. Mon entreprise en a besoin. »

Désespéré, il a attrapé Janet et il a essayé de l’étrangler. Mais elle a vite attrapé son bras gauche, et elle s’en est servit pour le maîtriser. Josh s’est retrouvé assis par terre, transformé en petite marionnette, le bras sur le point de casser.


- « Tu oublis d’où je viens. Ne lève plus jamais la main sur moi, tu as compris ? »

La honte était trop grande pour que Josh ne réponde, les yeux toujours fixés au sol, et les dents aussi serrées que les boulons d’un réacteur FSD.


- « Est-ce que c’est compris ? » demanda-t-elle à nouveau en le secouant.

- « Ouais… » répondit-il avec difficulté.

Elle l’a lâché et elle s’est dirigée vers la porte du bureau. Josh s’est relevé et son regard envers elle a changé. Il n’avait plus besoin de jouer la comédie avec elle.


- « Tu me fais perdre mon temps. Tu es virée. »

- « Ça par contre, ça fait plaisir à entendre. »

Elle a récupéré le peu d’affaires personnelles qu’elle emportait tous les jours, puis elle est partie en se sentant étrangement plus légère. Josh se tenait toujours debout dans le bureau, rouge de colère et sur le point de prendre une mauvaise décision. Il a pris contact avec un de ses ex-associés. La personne a décroché sans répondre, la manière habituelle de sinistre crapule qui avait pour but d’intimider.


- « Oui, c’est Stanford. Je prépare un nouveau contrat. Vous aurez bientôt de mes nouvelles. Alors soyez prêts et dispo. »

Puis Josh a coupé le lien. Il continuait de regarder droit devant lui, avec rage. Il s'imaginait tremper la tête de Janet dans l'un de ces puisards dégueulasses, que l'on trouve dans les cités pirates les plus moisies.



Janet est rentrée chez elle. Elle se disait que c’était une bonne chose qu’elle ne se soit pas encore installée avec ce diable à gueule d’ange. Mais elle allait tout de même devoir changer de domicile. Après ce qui venait de se passer, en plus de leurs mésententes passées, la séparation était évidente. Elle devait prendre une décision, mais elle n’était pas si difficile. Elle se rendait compte que son insertion dans le monde civil était un échec, et surtout que ce monde n’était pas fait pour elle. Et ça l’a aidée dans sa décision.

Elle a essayé de prendre contact avec le Helheim, avec honte. Mais elle n’arrivait à joindre personne. Elle se demandait alors qui contacter. Elin ? Kylee ? Ou bien l’un des commandants des Jotunheim Raiders toujours dans le secteur ?
Dernière édition: il y a 3 mois 4 semaines par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jurema

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 3 mois 3 semaines #245196 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Reconversion

20 décembre 3304 :



Le Storm Seeker était en stationnaire près de la balise de Sagittarius A*. Et le vaisseau n’était pas seul dans le coin. Un Beluga et deux Orcas étaient en visite également. Drôle d’endroit pour rencontrer de joyeux passants.


- Gateway : « C’est quand même incroyable. L’exploration a beaucoup évoluée. J’ignorais qu’une balise touristique avait été placée ici. »

- Skjør : « C’est vrai qu’on a plus de chances de rencontrer d’autres vaisseaux en partant explorer la Voie Lactée. Les temps changent, Gateway. Mais… vous êtes sûr qu’on ne craint rien aussi prêt de ce trou noir ? La température a monté de 17% en super navigation. »


- « Ne vous en faites pas, mon cher commandant. Les procédures de sécurité sont respectées. Sinon, cette balise ne serait pas là. Qu’y a-t-il ? Vous avez le mal de l’espace tout à coup ? »

- « C’est un trou noir super massif, l’entité astronomique la plus dangereuse de la galaxie. Si ça peut capturer la lumière, alors qu’est-ce que ça doit être avec un Anaconda ? »





- « Oh vous avez pourtant vu des tas de trous noirs ! Soyez tranquille, commandant, nous ne risquons rien. » dit-il en sautillant sur son fauteuil.

- « La vérité, c’est que je n’ai jamais été tranquille avec ces gouffres. Rien que la vue me fait froid dans le dos. »


- « C’est l’effet que ça nous fait à tous ! C’est pour ça qu’on a tendance à chercher ce genre d’objet astronomique, nous, explorateurs. »

Une escadrille composée d’un Krait Phantom et deux Asp Explorers est sortie de super navigation. Les trois vaisseaux ont déployé leurs armes et ont encerclé les explorateurs et touristes. Ça sentait déjà le perçage de tôle.


- Krait Phantom, à la comm : « Au nom de notre toute puissante Sagittarius, dévoreuse de galaxie, mère des ténèbres, vous allez tous payer pour votre hérésie ! »

- « Mais qu’est-ce que c’est que ça encore ? »


- Asbjörn : « Des illuminés qui prennent le Centre pour une divinité, et qui veulent sans doute punir les explorateurs qui se rendent sur leur lieu sacré sans autorisation. »

- « Eh ben… vous les connaissez ?? »


- « Simple supposition. »

- « Ah… Bon… » ajouta-t-il l’air suspicieux.


- « Quoi que l’on fasse et où qu’on aille, il faut qu’on tombe sur des emmerdeurs. De toute façon, notre devoir est de protéger les civils. »

- « On dirait qu’on se trouve au bon endroit et au bon moment. »


- « Ou alors au bon endroit, et au mauvais moment ! »

- « Ça dépend de quel point de vue on se place. J’active le hangar à chasseurs, dites à Fritz et Abe de se préparer. »


- « Mais commandant ! Le Storm Seeker n’est pas un vaisseau de guerre ! »

- « Il est fragile, mais il a des armes. Et ces fanatiques doivent avoir des vaisseaux allégés aussi. »

Le Storm Seeker a déployé ses chasseurs. Fritz et Abe ont chacun pris un Asp en chasse, alors que le vaisseau mère s’en est pris au Krait Phantom. Les fanatiques ne s’attendaient pas à rencontrer de la résistance, et Skjør n’avait pas l’habitude de combattre des vaisseaux aussi fragiles. Sauf que le Krait Phantom était aussi embêtant qu’un frelon dont le dard démange.




Dans le système HIP 75262, un groupe de guerriers était en mission dans un avant-poste en surface. Natasha, une des connaissances de Skjør, était à la tête de cette mission. Elle a repéré l’une des guerrières en plein combat, avec un regard admiratif. Cette dernière l’a impressionnée dans sa façon de combattre. Après la bataille, Natasha est allée la voir.




- Natasha : « Tu t’es incroyablement bien battue. Qui es-tu ? »

- Guerrière : « Une simple guerrière. »


- « J’ai l’impression de connaître cette voix. Tu peux retirer ton casque ? »

- « Pourquoi ? »


- « Je veux voir ton visage. Je crois que je te connais, et sinon, je veux voir le regard de celle qui a éliminé les trois quarts de nos ennemis aujourd’hui. »

- « Et si je refuse ? »


- « Quoi ? Bon ça suffit. Je t’en donne l’ordre. »

La mystérieuse guerrière a retiré son casque à contre cœur, et lorsque Natasha a vu son visage, l’impression d’avoir une hallucination l’a faite reculer d’un pas.




- « Vous ?? Mais qu’est-ce que vous faites là ??? » demanda-t-elle très surprise.

Pour échapper à Josh et ses désires malhonnêtes, Janet s’était présentée à un recruteur qui l’a facilement reconnue. Elle a postulé pour une place de guerrière mais ce dernier a refusé, car en tant que membre fondatrice de la faction, elle méritait une place bien plus élevée. Elle lui a proposé une belle somme pour entrer en tant que guerrière. Mais le recruteur voyant qu’elle était très décidée, a refusé ses crédits, l’a inscrite et a gardé le silence. Elle s’est fixé l’objectif de réintégrer Star Norse Union discrètement, et c’était réussi.


- Janet : « Je ne veux pas que ça se sache. »

- « Ça va être compliqué. Mais je ne comprends rien… pourquoi ? Pourquoi une simple guerrière ?? Et pourquoi garder ça secret ? »


- « C’est assez personnel. »

- « Ah ça y est. J’y suis. Vous vouliez revenir sans affronter le Haut Commandeur. »


- « C’est plus compliqué que ce que vous pensez. Ne dites rien à personne, s’il vous plaît. »

- « Tout le monde vous connaît ici. Vous ne resterez pas dans l’ombre longtemps. Et franchement, vous n’avez rien à craindre du Haut Commandeur. Il rêve de vous revoir intégrer son équipage. Je veux bien vous couvrir, mais à votre place j’irais droit au but au lieu de jouer à ce petit jeu. Enfilez votre casque, nous partons. »




Tout près de Sagittarius A*, un massacre venait de prendre fin. Le Storm Seeker avait pris quelques dégâts, mais il en est sorti vainqueur. Son générateur de bouclier entrelacé ne servait qu’en cas de frottements pendant les atterrissages. Autant dire qu’il ne pouvait pas empêcher le vaisseau de rétrécir de 20 mètres en cas de collision avec un astéroïde. Les navires touristiques se sont rapprochés de lui, pendant qu’il réparait sa coque à l’aide de drones. Sur la passerelle, Skjør, Asbjörn et Gateway pouvaient entendre les gens applaudir à travers les communications en arrière plan. Le Beluga a proposé de l’aide et il a envoyé ses propres drones pour assister aux réparations. Le Storm Seeker était comme neuf au bout de 10 minutes.


- « La MTA est en rechargement, et le synthétiseur va nous ressortir des drones. Ça fait comme s’il ne s’était rien passé. »

- « A part que nous perdons un peu de matériaux. »


- « C’est trois fois rien. On fera le plein sur une planète. Allez, il est temps de partir. Gateway, une suggestion ? »

- « Ma curiosité me dit d’aller toucher les étoiles dans l’espace de Colonia. Et je pense que la Forteresse d’Odin a quelques systèmes à nous présenter. »


- « Alors partons pour Colonia. Et qu’Odin nous accompagne pendant ce voyage. »

Le vaisseau d’exploration est parti en direction de la seconde Bulle, et il s’est arrêté quelques fois en chemin pour explorer d’autres lieux spectaculaires. Malgré la mise à mort des ‘illuminés’, le but du voyage était toujours de s’en mettre plein les mirettes.

Souvenirs du voyage :
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]





Dans le système HIP 75262, Janet avait rejoint son nouvel appartement sur Warao A 3. Avec sa place de guerrière au sein de Star Norse Union, elle s’était donné pour objectif d’évoluer jusqu’à Ochoa Terminal pour parler à la présidente en toute discrétion. Après cette journée chargée en éradications de cafards, elle avait besoin d’une bonne douche pour décrasser. Elle terminait lorsqu’elle a entendu du bruit dans l’appartement, alors qu’elle vivait seule, et que sa porte d’entrée était censé être verrouillée. Elle a enfilé ses sous-vêtements et elle s’est approchée de la porte de sa salle de bain pour faire une reconnaissance.



Elle a réussi à se faire assez discrète, pour que les deux types qu’elle a repérés ne se doutent pas qu’elle les observait. Deux coupe-jarrets, portant la tenue d’assassin de Justice Party. Leur tenue en disait assez sur leur origine, mais Janet restait persuadée que ces types avaient un lien avec Josh. Elle se doutait que le malfrat avait de vieilles relations avec des gens peu recommandables. Mais elle était choquée qu’il soit associé au général Chi Blake. D’un seul coup, le simple fait de repenser aux nuits passées avec cette pourriture la dégoûtait.



Par chance, Janet était très professionnelle. Elle gardait toujours son communicateur à proximité, et elle s’en est servit pour lancer un signal de détresse aux autorités. Mais elle savait que le temps que les secours arrivent, les truands auraient largement le temps de la trouver. Elle a attendu qu’ils aient le dos tourné, et elle s’est glissée derrière eux dans le silence. Marcher à pieds nus ça apporte beaucoup d’avantage, sauf lorsqu’on marche sur un truc pointu. Elle a donné un coup de coude bien placé dans le trapèze du premier, entre la nuque et l’épaule. Ca la sonné et il est tombé. Le second n’a pas eu le temps de réagir car il a pris un coup de pied dans la tête. Janet s’est retrouvée avec deux types au sol dans son appartement, alors que ces abrutis étaient censés être des pros. Mais elle devait rester prudente. Car ces gorilles avaient carte blanche pour faire ce qu’ils voulaient d’elle, y compris le viole et la torture. Josh était près à tout pour récupérer sa fortune. Mais vu la qualité de la femme qui venait de les surprendre, ces assassins préféraient la garder en vie pour profiter un max de sa chaire. Cependant, elle savait parfaitement se défendre.

Les meurtriers se sont rués en même temps sur Janet, mais elle en a repoussé un avec le pied, puis elle a bombardé la tête de l’autre de coups de poings. Ensuite, elle a eu le réflexe d’attraper l’une des lampes de sa table de nuit, celle qui était longue et très fine. Elle s’en est servit pour tuer son adversaire, en plantant le bout de la lampe sous sa mâchoire, jusqu’à la boîte crânienne. Après ça, elle a fait une roulade sur le plancher pour éviter l’autre assassin qui s’apprêtait à l’attraper. Ils se sont battus au corps à corps, mais il donné plus de coups qu’elle. Sauf qu’elle arrivait à les parer grâce à ses coudes et ses genoux. Soudain, la porte d’entrée de l’appartement s’est ouverte, et deux guerriers sont entrés. Ils ont arrosé l’assassin avec leurs armes.


- Guerrier : « Janet Peachfield ?? Quelle surprise !! Vous allez bien ? »

- « Je vais avoir quelques bleus, mais ça va aller. »


- « Je n’arrive pas à le croire ! C’est bien vous ? Je ne rêve pas ? »

- « Vous ne rêvez pas. Bon, est-ce que je peux avoir un peu d’intimité pour que je puisse me changer ? »


- « Oh, oh oui bien sûr. Désolé. Nous allons vous attendre dehors. Au fait, vous devrez venir avec nous après, pour rencontrer notre chef. Nous allons découvrir qui a envoyé ces lâches chez vous. »

- « D’accord, mais je sais déjà qui a engagé ces types. Qui est votre chef ? »


- « Kylee Høgsen, à la tête de la division ‘Spyd av Odin’, anciennement le ‘Bouclier de Freyr’. »

Janet allait devoir rencontrer Kylee, et lui expliquer qu’elle était revenue au sein de S.N.U. en tant que simple guerrière. Elle allait devoir la convaincre de ne pas dévoiler sa situation à Elin. Elle voulait gérer ça seule. Mais d’un autre côté, elle était ravie d’obtenir son aide pour coincer Josh Stanford. Kylee avait pris les commandes de la SAO suite à la décision du Haut Commandeur. Inutile de préciser qu’une division complète sera largement suffisante pour attraper un seul type.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 3 mois 1 semaine #245426 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Sur le chemin de retour



17 janvier 3305 :

Skjør et son équipage repartaient de Colonia. Leur voyage se déroulait très bien et ils en étaient à mi-chemin. Le Storm Seeker se dirigeait désormais vers la maison, mais il y avait encore des tas de systèmes à explorer. Oracle a envoyé un message au Bawman-Class Researcher pour informer la ministre R&D, Charlène, que les données allaient bientôt être livrées. La donzelle allait avoir une montagne de travail.




Il n’y avait pas que le Storm Seeker qui rentrait. Janet avait réussi à pénétrer au Grand Hall des Jotunheim Raiders, accompagnée par Natasha. Cette dernière lui a conseillé, même presque ordonné de rencontrer la présidente, car se cacher ne rimait à rien. Les deux guerrières se sont donc rendues au nouveau Uppsala, le temple des dieux, où Elin était en train de méditer avec un groupe. Natasha et Janet ont attendu que la séance de méditation soit terminée, par respect. Car pour les Nordiques, déranger quelqu’un qui était en lien avec les dieux était une faute impardonnable. Lorsqu’Elin a ouvert les yeux, et qu’elle a vu Janet, elle n’était même pas surprise. Elle s’est levée et les trois jeunes femmes se sont rejointes.




- Natasha : « Présidente, mes respects. »

- Elin : « C’est bon de vous voir toutes les deux. »


- « Si je vous manque, je peux réintégrer votre garde personnelle. »

- « Nat, je ne vais pas vous forcer à revenir si vous préférez aller sur le terrain. Vous le savez bien. »


- Janet : « Alors ma présence ne te choque pas ? »

Elin s’est approchée de Janet pour lui prendre les mains.


- « Jane, ne prends pas cette absence de réaction pour un manque d’affection en ton égard. Je savais que tu reviendrais, les dieux m’ont envoyé un signe. »

- « Les dieux ? Un signe ? »

Janet n’était pas encore à l’aise avec les croyances de la faction. Ce n’était pas une religion forcée, mais Janet la respectait. Quand on a été élevé par la Fédération, ce genre de chose ne signifiait rien du tout. Mais en vivant auprès des Nordiques, elle avait changé sa façon d’être et de percevoir les choses. Ca l’a aidé à s’intégrer, et à comprendre le peuple de Star Norse Union.


- « Ta seule décision de rejoindre HIP 75262 Liberals m’a choquée. Tu es membre fondatrice de Star Norse Union, ta place est à nos côtés. »

- « Skjør et moi sommes en froid. Je ne pouvais plus supporter cette situation. »


-- « Natasha, j’aimerais être seule avec Janet. »

- « Bien sûr. A bientôt. »

Natasha est partie à ses occupations, et Elin et Janet ont fait quelques pas ensemble dans le temple pour discuter entre elles. Elin a bien fait comprendre à Janet qu’elle et Skjør n’étaient pas en froid, mais qu’en réalité, elle seule l’était. Sa réaction était compréhensible, mais elle n’a pas agit comme il le fallait, et ça a fait du mal à Skjør. Mais Janet commençait à s’attacher à lui, et aussi à l’équipage. Et elle avait peur que Skjør ait encore une fois le cœur brisé, comme pour Léanna, Marianne, Noah, Fizzy, Russel, Cherokee, Flash ou encore son frère Ingmar. Et elle ne voulait pas que Skjør s’attache trop à elle, pour éviter que ça ne recommence si jamais elle disparaissait aussi. Alors qu’elle pensait que Skjør prenait ses distances avec elle, à fréquenter d’autres femmes, à lui donner les ordres qu’elle n’aimait pas, et organiser des réunions sans elle, c’était elle en réalité qui s’éloignait de lui. Skjør de son côté l’a remarqué, mais il ne voulait pas montrer les dents, alors il a tristement laissé Janet prendre ses distances.

Elin lui a donc dit de discuter avec lui, qu’il n’était plus un enfant. Mais pour Janet, Skjør était un âne, qui aimait prendre des risque et qui prenait tout pour de la rigolade. C’était aussi son imprudence qui faisait peur à Janet. Mais elle devait voir la vérité en face. Lorsqu’ils étaient ensemble, ils se complétaient, et ils n’étaient plus qu’un lorsqu’ils commandaient le Helheim. Pour Skjør, Janet est rapidement devenue sa sœur d’arme, car elle lui a prouvé qu’il pouvait lui faire confiance et il la respectait énormément. Mais Janet a été élevée en tant que soldat au sein de la Fédération, et elle a toujours été un soldat. Elle n’avait pas beaucoup d’amis dans son ancienne vie, car les soldats fédéraux ne vivaient pas longtemps en général. Lorsqu’elle a rejoint l’équipage du Helheim, elle a découvert des émotions, et des sentiments qu’elle ne connaissait pas avant. Elle s’est attachée au peuple de Star Norse Union, à l’équipage, et elle eu tellement peur de tout perdre qu’elle s’est défilée.

Tout cela en plus du comportement imprévisible et souvent agaçant de Skjør, l’ont poussée à se cacher loin de tout ce qu’elle avait appris à aimer. Mais elle s’est fait plus de mal que de bien, et Elin l’a compris grâce à leur conversation. Alors elle lui a demandé de rester à ses côtés, le temps que Skjør et son équipage reviennent de leur exploration. La présidente a employé les mots qui ont déverrouillé le cœur de Janet. En se fermant à toutes ces bonnes choses que la vie lui offrait, elle se faisait du mal, mais elle faisait aussi du mal aux personnes qui l’adoraient. De plus, Janet avait fait de grands sacrifices pour contribuer à la naissance de la faction. Sa place était au sein du commandement de Star Norse Union, et pas une toute petite faction alliée à un poste de commerciale. Il était temps pour elle de laisser la machine fédérale qu’elle était autrefois loin derrière elle, et de devenir enfin ce que S.N.U. attendait d’elle : une grande guerrière ouvrant son cœur à sa nouvelle famille.

L’hologramme d’Athéna 2.5 est apparu près d’elles. Autrefois, c’était l’intelligence artificielle embarquée du commandant Jurema. Mais il a décidé de la laisser au QG de S.N.U.. Grâce à l’aide de Betty 3.0, Athéna a reçu des améliorations pour arriver à la version 2.5, qui lui permettait d’être douée d’émotions et d’avoir la faculté de libre arbitre. Malgré sa présence sous forme de puce informatique, et d’hologrammes, Athéna 2.5 était considérée comme un individu.




- Athéna 2.5 : « Janet ! Je savais que c’était vous. C’est bon de vous revoir. »

- « C’est bon de te revoir aussi, Athéna. Et toutes mes condoléances pour la perte d’Amanda et Adeline. »


- « Vous l’avez appris ? »

- « Je suis partie, mais je n’étais pas loin. D’un côté, partir de Star Norse Union m’a permis de voir comment est perçue la faction d’un point de vue extérieur. On n’entend parler que de vous dans le secteur. »


- « Et vous voilà de retour. J’étais sûre que vous ne tiendrez pas longtemps sans votre famille. »





Le Storm Seeker s’était arrêté en orbite d’un monde aquatique pour faire une pause bien méritée. Skjør a reçu un message d’une personne qu’il avait contactée peu de temps avant l’expédition. Le commandant Sidvidia, qui était intéressé pour rejoindre les Jotunheim Raiders. Il opérait dans le secteur du Sovereign Justice Collective, pour une autre faction indépendante. Mais seul, il avait des difficultés, et il cherchait toujours sa place dans les étoiles.

Skjør avait alors pris contact avec lui, et il lui a proposé de rejoindre Star Norse Union. Sidvidia lui a répondu qu’il souhaitait rejoindre les rangs. Et comme tout se passait très bien pour S.N.U., les JR sont tous partis chacun de leur côté pour régler des affaires personnelles. Alors Skjør devait écourter le voyage pour accueillir le commandant Sidvidia au QG.

Il était au centre de commandement du Storm Seeker avec Gateway.


- Skjør : « Nous devons accélérer pour rentrer à la maison. Nous allons intégrer un nouveau commandant au sein des Jotunheim Raiders. »

- Gateway : « C’est vous le chef. Après, nous avons suffisamment de données pour la charmante Charlène Koran. Oracle a reçu un message de la demoiselle. Une fois que nous aurons livré les données, le BCR partira récolter les ressources. »


- « Notre job d’éclaireur est terminé. J’espère que Charlène et son équipe trouveront ce qu’ils cherchent. »




Dans le système HIP 75262, le Berserker, le vaisseau amiral de la Spyd av Odin, a capturé Josh Stanford alors qu’il était en déplacement. Les hommes de Kylee, capitaine du vaisseau, ont amené le misérable moins que rien sur la passerelle.




- Kylee : « Alors le voilà, le vilain chef d’entreprise qui veut du mal à mon amie Janet. Méchant, va ! »

Elle lui a pris la main droite et a tapé dessus, comme une correction à un enfant bordélique. Puis elle s’est mise à lui tourner autour, avec une démarche de vipère. Josh se demandait sur quel genre de folle il était tombé.


- « Plutôt séduisant je dois dire. Mais comme on dit, beau à l’extérieur, et dégoûtant à l’intérieur. »

- Josh : « Qu’attendez-vous de moi ? »

Elle lui a éclaté l’arcade avec un coup de poing. Puis elle a adopté un autre comportement, comme si elle avait de la peine pour lui. Elle s’est collée à Josh, et a essuyé le sang sur son visage avec le pouce.


- « Ça fait mal ? Pauvre choux. » dit-elle avant de s’éloigner de lui. « Ici c’est moi qui pose les questions, crapule. Bon ! Comment allons-nous régler votre cas ? Il faut savoir que chez nous, le meurtre, aussi bien que la tentative de meurtre, c’est puni de mort. » dit-elle en prenant l’épée d’un de ses guerriers. « Et en plus, vous aviez un contrat avec des mercenaires de Justice Party, qui est un ennemi de Star Norse Union. Vous, qui faites partie d’une faction alliée, ce qui fait de vous un traitre. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? »

- « Je ne voulais pas la tuer, juste lui faire… »

Il n’a pas eu le temps de terminer sa phrase, Kylee lui a tranché la tête.


- « Coupable. »

Le gueux étant raccourcis, et le plancher de la passerelle souillé comme Kylee le voulait, elle a laissé ses techniciens de surface de bord astiquer et elle a pu reprendre ses affaires.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 3 mois 15 heures - il y a 3 mois 15 heures #245725 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

L’Agora

19 janvier 3305 :




Le Storm Seeker venait d’apponter avec Ochoa Terminal, le siège de Star Norse Union et QG des Jotunheim Raiders. Tous les transferts du Storm Seeker au Helheim se sont faits rapidement. Skjør est parti rendre compte à Elin.


- Elin : « Mon frère ! Bon retour parmi nous ! »

- Skjør : « Aaah la plus belle présidente de la galaxie. J’adore quand tu me reçois de cette manière. »




- « Tu aurais au moins pu m’écrire pendant tout ce temps. »

- « Désolé, frangine. Nous étions tous émerveillés devant le captivant spectacle qui s’offrait à nous là-bas. Nous avons quelques points à traiter. Nous devons voir Charlène qui doit attendre avec impatience pour avoir ses données scientifiques. Mais avant, je dois rencontrer un nouvel arrivant. »


- « Oui, un certain commandant Sidvidia semblait te chercher. Lorsque tu auras fini, il faudrait que tu te rendes à Darwin Estate. Il y a quelqu’un là-bas que je veux que tu vois. Tu comprendras une fois sur place. »

- « Aucun problème. Je te laisse, alors. »

Il est parti rejoindre le Helheim et il a contacté le commandant Sidvidia. Ils se sont fixé un rendez-vous sur l’un des mondes glacés du système. Le Helheim s’est posé près d’une zone à geysers de glace, puis Sidvidia a rejoint sa position à bord de son T-6. Les deux vaisseaux ont alors fait une petite promenade dans un immense canyon pour discuter.

Skjør lui a expliqué la vie chez les Nordiques, et les JR. Puis il lui a posé quelques questions sur ses compétences, avant de le tester. Sidvidia était pilote depuis peu de temps, et il n’avait déjà aucune difficulté à naviguer. Skjør a déployé un Trident et il a demandé à la recrue de le toucher avec son laser minier. Et il a réussi, chose qui n’était pas facile. Skjør voyait que Sidvidia en voulait et qu’il avait assez de tripes pour se défendre. Alors ils se sont retrouvés sur un site d’extraction de ressources pour chasser ensemble. Sidvidia pilotait son Cobra Mk III pour le combat. Son appareil n’était pas très performant, mais il savait le piloter. Skjør quant à lui, l’a accompagné à bord du Black Manta, son propre Cobra Mk III.




Les forces de sécurité de S.N.U. étaient présentes et les pirates vivaient un cauchemar. Sidvidia n’avait pas l’habitude de voler en escadrille, mais il se débrouillait très bien. Skjør savait qu’il deviendrait rapidement un grand guerrier. Après les derniers tests, Skjør a annoncé aux Jotunheim Raiders que Sidvidia faisait désormais partie de la famille, et ce dernier s’est installé bien confortablement à sa nouvelle base. Le Haut Commandement s’est occupé de lui comme d’un roi. Après tout, les Jotunheim Raiders représentaient le pilier de la faction.




Le Helheim s’est présenté au Bawman-Class Researcher. Lorsque Skjør est parti rendre visite à Charlène, elle était avec son fils au messe du mega-ship. La poulette attendait l’arrivée de Skjør avec impatience. La raison n’était pas uniquement son attirance personnelle envers lui, mais surtout la base de données bien chargée qu’il était censé lui apporter. Car bien que la femelle avait un grand appétit pour le guerrier, elle en avait tout autant pour le savoir, ou tout ce qui pouvait gonfler son cerveau.




- Charlène : « Regarde, Erik, c’est lui. »

- Erik : « C’est le Haut Commandeur DeimosReaper ?? Woaaaa trop cool ! »

Skjør s’est approché et s’est abaissé devant le garçon de 7 ans.




- « Bonjour petit homme, nous nous rencontrons enfin. Dis-moi, tu m’as l’air très fort ! »

- « Un jour je serais un grand guerrier aussi, comme Geyser ! Et aussi un grand pilote comme Fritz Barrera ! »


- « Hahaha ! Je n’en doute pas. »

- « C’est vrai que vous avez 5000 ans ? »


- « C’est presque ça, à 1000 ans près. »

- « C’était comment le Moyen Âge ? »


- « Désolé mon cher, je n’ai pas vécu l’époque du Moyen Âge. »

- « Erik, le Haut Commandeur est plus ancien. Tu devrais réviser un peu plus tes leçons d’histoire. »


- « Quand est-ce que je pourrais visiter le Helheim ? »

- « Allez, ça suffit Erik. Tu poses trop de questions. » dit-elle en souriant. « Retourne dans nos quartiers, le Haut Commandeur et moi devons discuter. Je te rejoins tout à l’heure. »


- « Mais mamaaaan ! »

- « Allez allez, on ne discute pas les ordres de sa mère. »

Le garçon est parti en soupirant. Skjør s’est redressé et il a tendu l’holo-disque à Charlène.


- « C’est un bon gamin. »

- « Je ne m’ennuie pas avec lui. Ce sont les données ? »


- « Absolument. Ça va faire beaucoup de travail à tes équipes. »

- « Merci. Ça s’est bien passé ? »

Skjør lui a brièvement raconté comment s’était déroulé le voyage. Elle lui a annoncé que le BCR partirait récolter les ressources une fois les analyses terminées. Les projets de son équipe étaient lancés, et il y aurait peut être même une surprise pour Athéna 2.5. Le Haut Commandement allait devoir surveiller le signal du mega-ship pendant son voyage. Car il ne possédait aucun hangar, et aucune flotte ne pouvait l’escorter.

Charlène a proposé un verre à Skjør, mais il a gentiment refusé car il avait encore des choses sur le feu. Il est retourné à bord du Helheim, puis le vaisseau amiral s’est rendu à Darwin Estate.





Le vaisseau est entré dans l’un des corridors qui déployait un pont d’arrimage. L’installation ne possédait pas de hangar pour permettre à un vaisseau de cette taille de se poser. Elle était peuplée, mais ce n’était pas un lieu de passage important, au point d’établir une zone neutre.




Skjør a traversé l’accès seul. Lorsqu’il a atteint le hall, une seule personne l’attendait. Sa présence l’a figé et la porte du sas s’est refermée derrière lui. Il s’est dit qu’il ne pouvait pas fuir ce qui l’attendait, et qu’Elin l’avait encore bien eu.




- Janet : « Bonjour, Skjør. » dit-elle avec timidité.

Il s’est approché d’elle prudemment, le souffle presque coupé, car il était curieux de savoir ce qu’elle faisait là. Il se demandait également si ce n’était pas une illusion, ou un rêve. Il a posé sa main contre l’épaule de Janet, et quand il a vu que ce n’était pas un hologramme, il l’a enlacée. Janet a perdu tout son stresse sur le moment. Ils ne voulaient plus se lâcher, et ils savouraient ce précieux moment. Ni l’un ni l’autre n’avait besoin de prononcer le moindre mot, car ils ressentaient la même chose. Au bout de quelques secondes, ils se sont démêlés pour s’admirer. Skjør avait encore du mal à croire qu’elle se trouvait juste devant lui, qu’il pouvait la toucher, sentir son parfum, entendre le son de sa voix, et admirer ses yeux.


- « Je sais que tu m’en veux… »

- « Quoi ?? » demanda-t-il en lui coupant la parole. « Nonnonnonnon. Je ne t’en veux pas voyons. Je suis le seul à blâmer. »


- « On a commit des erreurs l’un comme l’autre. Nous avons des choses à nous dire depuis quelques temps, alors je pense que c’est le moment. »

- « C’est vrai. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Je veux dire que nous savons très bien quel lien nous uni. »


- « Nous devons parler, alors je vais commencer. Depuis que je te connais, et que nous travaillons ensemble, je n’ai jamais été aussi épanouie. Avec toi, et l’équipage, je me sens tellement bien. Je n’avais pas l’habitude d’une telle vie, et je ne pouvais pas rêver mieux. Nous sommes devenus très proches, et j’avais peur que tout ça disparaisse pour toujours. Alors j’ai préféré fuir, car je sais que je ne supporterais pas de voir tout ce qu’on a construit ensemble s’écrouler. »

- « Alors tu n’es pas partie à cause de la mission que je vous ai donnée, à Sarah et toi ? »


- « Il y a un peu de ça aussi. J’ai compris ce que tu voulais faire, tu voulais nous réconcilier. Mais ce n’était pas nécessaire, et ça ne m’a pas fait plaisir que tu ais pensé nous gérer comme des enfants. »

- « Tu étais têtue, et tu sais que je ne supporte pas de voir des conflits au sein de mon équipage… Je le cachais aux autres, mais tout ce temps passé sans toi était difficile. »


- « Chaque seconde passée sans vous tous a été très difficile pour moi aussi. »

- « Lorsque tu es partie, ce n’est pas seulement un être cher qui s’est éloigné de moi, mais aussi une partie de moi-même. Tu étais la personne qui me comprenait le mieux au sein de l’équipage, et c’était réciproque. Nos échanges de regards me manquaient. Lorsqu’ils se croisaient, dans les moments difficiles, ça faisait comme si on se réconfortait mutuellement. Nos esprits se mêlaient, nous avions la même façon de commander, de piloter. Et nous avons traversé de lourdes épreuves ensemble. Nous étions toujours là l’un pour l’autre… Ma musique préférée était le son de ta voix, le chef-d’œuvre le plus beau que j’ai vu était ton visage, mes meilleurs choix étaient les tiens, et ta personnalité était ma propre conscience. J’ai voulu t’empêcher de partir, mais tu étais décidée. Alors j’ai respecté ton choix, autant que je te respecte. Car même si mon cœur saignait, je ne voulais pas que tu souffre. Te revoir après cette longue absence est le plus beau cadeau que l’on m’ait fait en 4000 ans. »


- « J’ai… j’ai grandit au sein de la Fédération. Je n’ai jamais eu de famille biologique, et très peu de proches autrefois. Et on ne m’a jamais dit d’aussi belles choses. » dit-elle, déroutée.

Il voyait qu’elle portait sa tenue d’autrefois, et il devinait qu’elle comptait réintégrer l’équipage.


- « Tu n’as pas besoin de prononcer le moindre mot pour reprendre ta vie d’avant. »

- « Tu n’as rien d’autre à me dire ? »

Il s’est approché d’elle et il s’est mis à l’embrasser en la serrant dans ses bras. Janet, dans sa tête, était en train de crier : ‘Ce n’est pas trop tôt !!’. Surprise même si c’était ce qu’elle attendait, elle s’est accrochée fort à lui. Il était Haut Commandeur, et elle avait permis que la faction prenne vie. Ils avaient tous les deux une place très importante au sommet de Star Norse Union, et rester unis aux yeux de tous était logique. Mais ils avaient peur que l’exhibition de leur amour complique tout, alors ils ont chacun préféré jouer la comédie, et se mentir à soit même. Désormais, ce poids qui pesait sur leurs épaules a disparu, et tout allait s’arranger.


- « Y a-t-il vraiment quoi que ce soit à ajouter ? » demanda-t-il en souriant.

- « Hm… non je ne crois pas. »

Elle l’a embrassé à son tour, puis ils ont pris le chemin pour embarquer à bord du Helheim, en se tenant la main et en se laissant des regards. Janet était soulagée, car tout s’était bien passé. En fait, ça s’était mieux passé qu’elle ne l’avait espéré, car elle savait désormais que Skjør éprouvait plus que de la camaraderie pour elle.

Lorsqu’ils sont montés à bord du Helheim, ils étaient accueillis par Sarah et Geyser. Ils ont remarqué comment ils se tenaient tous les deux.




- Geyser : « Janet ? Mais c’est une excellente surprise ! »

Il s’est approché d’elle pour lui serrer la main, agréablement surpris.


- « Bonjour, Geyser. Ça fait plaisir de vous revoir. »

Sarah s’est approchée à son tour pour la saluer.


- Sarah : « En effet, c’est une surprise… » dit-elle en regardant Skjør.

Sarah avait prédit à Skjør que Janet finirait par revenir. Mais elle ne s’attendait pas à ce que son retour se passe ainsi, intimement rapprochée de lui.


- « Soyez la bienvenue chez vous. Je suis heureuse de voir que vous allez bien, et que vous reprenez du service. »

- « Mon amie, je ne vous ai pas écoutée, et je le regrette. Vous êtes vraiment une personne droite et digne de confiance. »


- « ‘Digne de confiance’ ? Je n’en suis pas sûre. Encore bienvenue à bord. » dit-elle avant de partir.

Janet n’a pas compris sa réaction. Sarah savait depuis longtemps qu’il se passait quelque chose entre Janet et Skjør. Mais comme ils n’avaient pas l’air décidés à passer à l’acte tous les deux, et que Janet est partie, elle s’est laissé tomber sous le charme de Skjør. Les choses allaient devenir compliquées, ou aussi chaotiques qu’une cour de récréation. Mais cette fois, cela ne viendrait pas de Skjør. Car bien qu’il ait été avec de nombreuses femmes, il savait reconnaître la bonne, et se fermer à toute autre tentation.

Ils ont décampé et Janet a retrouvé ses quartiers. Skjør a laissé une note à Oracle pour prévenir l’équipage du retour de Janet au poste de chef des opérations, et commandant secondaire. Chaque personne que Janet croisait était émerveillée de la revoir. Elle venait d’apprendre la mort de Josh par les communications d’Oracle. Tout redevenait comme avant, mais avec quelques changements. Elle était devenue encore plus proche de Skjør, et elle devait apprendre à supporter Sarah. Elle a deviné que la responsable de la sécurité avait eu une petite aventure avec le vieux viking pendant son absence.
Dernière édition: il y a 3 mois 15 heures par DeimosReaper.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 mois 3 semaines - il y a 2 mois 3 semaines #245843 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Défense du Bastion

24 janvier 3305 :

Le Helheim et un Cobra Mk III se sont unis pour massacrer quelques pirates. Le commandant Sidvidia commençait à se faire un nom au sein de Star Norse Union. La faction venait de s’installer dans le système Daha, et Sidvidia était très déterminé à la faire progresser. Pendant ce temps, le Jarl Jurema était parti à son tour en exploration, au même moment que le BCR, qui devait parcourir la galaxie pour trouver des ressources.

Le commandant Leonidovitch repartait vers Colonia. La dernière activité du Jarl ЯedTurian ☭ a été d’escorter des convois Nordiques avec le PFS Resolute, mais il se faisait très discret.



Ca bougeait un peu partout. Seuls les commandants DeimosReaper et Sidvidia pouvaient faire avancer les choses dans le système Daha. Les autres avaient des soucis personnels à régler.

Skjør était en réunion avec ses officiers dans la salle de briefing du Helheim.


- Skjør : « Le commandant Sidvidia va se charger de programmer les objectifs pour la conquête du système Daha. La Spyd av Odin sera de la partie en cas de guerre. »

- Sarah : « Ce sera donc la première fois que Kylee Høgsen déploiera sa flotte pour un affrontement. »


- Asbjörn : « Tout à fait, mais ça se passera bien. Elle est forte. »

- Derek : « On a des nouvelles de Charlène Koran ? J’aimerais bien savoir ce qu’elle réserve à Athéna. »


- Janet : « Tu as peur qu’elle devienne plus performante que Betty ? »

- Betty 3.0 : « Je ne vois pas comment. »


- Fritz : « Hahaha ! »

- « Le BCR ne rentrera pas avant un bon mois je pense. Enfin bref, nous allons devoir effectuer quelques opérations de combat et de livraison. Et le commandant Sidvidia a besoin d’assistance pour se forger une jolie flotte. »


- « Alors quel est le programme ? »

- « Chasse aux pirates pour améliorer la sécurité. Et nous allons faire de la logistique pour aider le peuple à s’installer confortablement. En cas de guerre, il se pourrait que j’invite le commandant Sidvidia à bord. Il doit voir comment ça se passe. Pour l’instant, il n’a pas les moyens de survivre sur zone de conflit. Voilà pour le programme du Helheim et du Ragnarok. »


- « On va reprendre la baston, c’est bon ça ! »

- Geyser : « Oui, mais mon équipe risque de s’ennuyer. »


- « Ne vous en faites pas, j’aurais du travail pour vous. »

La réunion a pris fin. Janet et Skjør sont restés pour fermer la salle de briefing. En partant, Sarah a jeté un dernier regard sur eux. Elle appréciait le retour de Janet, mais elle avait peur que son aventure avec Skjør pose problème.




- « On va repasser aux choses sérieuses. Maintenant que tu es là, plus rien ne nous arrêtera. »

- « Pourquoi tu dis ça ? Ça ne se passe pas bien avec Asbjörn ? »


- « Bien au contraire, c’est un pro et je pense même que c’est le guerrier le plus fort de toute la faction. Mais je me sens plus motivé quand tu es là. » dit-il en se frottant les mains.

- « Au moins il y aura une personne de plus pour te surveiller. » ajouta-t-elle en souriant.

Ils se sont rendus sur la passerelle alors qu’Asbjörn les attendait, et ils ont pris leur place. Janet a savouré ce moment, son fauteuil lui manquait.


- « Alors ? Qu’est-ce que ça fait ? » demanda-t-il en ouvrant ses menus.

- « J’avais presque oublié à quel point il était confortable, ce fauteuil. J’espère que je n’ai pas trop perdu la main. »


- « Toi ? Perdre la main ? Quelle sottise. »

- « Allez, j’ai hâte de faire cracher nos tourelles. »


- « Ça fait plaisir à entendre. Je vais m’occuper de la gestion. »

- Skjør, à la comm : « Ici le Helheim, nous allons décoller. »


- Kristen, à la comm : « Bonjour, Helheim. Tout est dans le vert, bonne chasse. »

Le Helheim a quitté Ochoa Terminal et il a retrouvé le commandant Sidvidia sur un RES HAZ. Sidvidia pilotait toujours son Cobra Mk III. Ils ont détruit plusieurs escadrilles de pirates, et Sidvidia s’est amélioré au pilotage. Il a engagé des tactiques efficaces pour maintenir son vaisseau en bon état. Son bouclier était très faible. Mais le Helheim faisait tout ce qu’il pouvait pour le maintenir à 100%, à l’aide de son rayon régénérant. La session de chasse s’est déroulée à merveille. L’appareil de Sidvidia a pris quelques dégâts, mais le Helheim a su le réparer avec des drones. Les pirates n’ont pas eu cette chance. Les JR sont partis récupérer leurs primes dans le système Daha, histoire d’augmenter les statistiques de sécurité. Puis ils se sont séparés pour effectuer d’autres activités individuellement, toujours pour la conquête du système.






Lorsque le Helheim a fait une pause, Janet s’est rendue au centre de commandement pour assister Sarah. Elle voyait que tout était parfaitement bien géré.


- « Vous faites du bon boulot, vous n’avez plus besoin d’aide à ce que je vois. »

- « Merci. Après il faut savoir que cette salle ne servirait à rien s’il n’y avait pas d’équipage, ni une faction à gérer. »


- « Vous aurez préféré que Skjør soit seul à bord ? »

- « Bien sûr que non. Un tel navire avec un équipage est bien plus efficace. Je ne suis pas pilote, mais je sais que cet engin peut être piloté par une seule personne, je disais ça comme ça… Changeons de sujet. Je dois vous avouer quelque chose… »


- « Ne vous fatiguez pas, j’ai deviné. » dit-elle en lui coupant la parole. « Je dois dire que je vous en veux quand même. »

- « Quel culot. Vous êtes partie et vous avez dit que ce serait définitif. »


- « Ce n’est pas une raison. De toute façon je dois savoir. Est-ce que vous éprouvez quoi que ce soit de sérieux pour lui ? »

- « J’ai voulu essayer, mais non. C’est trop bizarre pour moi. Je suis âgée, mais Skjør est un être d’un âge encore plus lointain, et c’est mon recruteur. De plus il est difficile pour moi de le cerner, donc soyez tranquille. Vous le comprenez bien mieux que moi, et vous êtes déjà très proches. »


- « C’est vrai, je le comprends. Je suis d’accord avec vous, il n’est pas facile de le connaître. Elin est sa sœur, Betty s’est déjà retrouvée dans sa tête, Kylee et Asbjörn le connaissent depuis longtemps. J’ai tout appris de lui et nous avons vécu des choses fortes tous les deux. Vous, vous n’avez rien de tout ça. »

- « Vous pourriez être moins brutale. Je vous ai dit que vous n’aviez rien à craindre. »


- « Je vous surveillerais quand même. »

Skjør s’était arrêté au messe et Kido était à sa table. Ils ont parlé de la fin de l’histoire entre Janet et son ex-compagnon. Kido était amusé par le ‘procès équitable’ que Kylee a accordé à Stanford. Elle l’a décapsulé sans lui laisser le temps de vomir ses mensonges. Et il était impressionné par la façon dont Janet s’est défendue contre les guignols de Justice Party, qui lui ont rendu visite dans son appartement. Ces types étaient bien préparés, mais elle leur a mis une belle dérouillée, et ça a rapidement fait le tour du spatioport. Janet était un modèle pour Kido, comme pour d’autres. Et il aurait aimé que Kylee suive son exemple, mais elle était trop différente.

Les choses ne se sont pas goupillées de la meilleure des façons entre Kylee et Kido. Elle était encore dépendante de ces saloperies de drogues, mais plus il avait de contact avec elle, plus elle l’attirait. Ils sont devenus amis et il a voulu l’aider à se débarrasser de sa dépendance. Puis peu à peu elle a commencé à se séparer des substances, mais pas complètement. Malgré sa forte volonté à suivre les conseils de son nouvel ami, un soir, elle a succombé à la tentation et elle a fini par prendre une forte dose. Mais elle a eu de la chance, car Kido attendait de ses nouvelles à ce moment, il est entré chez elle, inquiet et c’est là qu’il l’a surprise à tenter de se pendre. Lorsqu’il l’a vue en train de se balancer au bout de la corde, il a eu le réflexe de tirer dessus avec son arme et Kylee s’est retrouvée sur le plancher, toujours consciente. Après cela, Kido s’est occupé d’elle et il a veillé sur elle jusqu’au jour où Skjør l’a forcée à faire une cure de désintoxication.

L’expérience a été très difficile et douloureuse, mais elle a réussi à vider son corps de toute impureté. En réalité, c’étaient les ordres de Skjør qui la motivaient à suivre le traitement. Elle s’est mise à la place d’une machine bête et disciplinée et ça a fonctionné. Puis elle a pris la place de chef de division après sa guérison. Le Haut Commandeur ignorait la tentative de suicide de Kylee, et Kido ne voulait pas en parler même si il pouvait se vanter de l’avoir sauvée.

Kylee est enfin tombée amoureuse de son sauveur, et elle a fait un trait sur son passé chaotique pour démarrer une nouvelle vie. Tout ce qu’elle a traversé l’a rendue un peu plus folle, mais Kido l’aimait mieux comme ça, et en bonne santé.




Alors que le vaisseau était en stationnaire près de Darwin Estate, une flotte de pirates est arrivée. Les anarchistes ont ouvert le feu sur le Helheim en premier. Skjør a filé jusqu’à la passerelle, toujours avec sa corne remplie de bière en main. Il a réussi à courir dans les tremblements sans renverser la moindre goutte sur le plancher. La bière pour les Nordiques, c’est sacré. Il a croisé Shape sur le chemin à qui il a laissé sa bière, elle l’a terminée d’un trait et tout le monde s’est installé.


- « Le bouclier ? »

- « 99,7 %. »


- « Quoi ?? Vu comment ça secoue, ils doivent pourtant nous tirer dessus avec du gros ! »

- « Accélérateurs à plasma. »


- « Bien, très bien. On a quand même un sacré bon Drakkar ! Allez, montrons à ces crasseux qu’on n’est pas contents. »

Le Helheim a envoyé toute sa puissance de feu sur les pirates. Il était plus petit que l’installation, mais les guerriers de la flotte de défense avaient l’impression qu’il lui faisait de l’ombre. Et avec Fritz et Julieta qui dansaient avec lui à bord de leurs Tridents, le spectacle valait le coup de se retrouver sur le champ de bataille.

Darwin Estate subissait souvent des raids de pirates. Mais cette fois, ils avaient décidé de venir deux fois plus nombreux. Certains vaisseaux ont réussi à pirater deux parties de l’installation. Et ils y ont envoyé des nacelles habitées, deux groupes de pirates ont réussi à entrer. Le Helheim était en pleine glissade pour en mettre plein le cœur d’un Anaconda. Une fois qu’il lui a bourré le générateur, il ne s’est pas attardé à admirer l’explosion. Il s’est positionné devant l’un des sas de Darwin Estate, et le commando est sorti, avec Sarah à sa tête.



Le commando, une fois à bord de l’installation, a rejoint un petit groupe de gardes.


- « Où se dirigent-ils ? »

- Guerrier : « L’un des groupes s’est séparé, ils partent chacun de leur côté en solo. Ils ont déjà commencé à faire des dégâts. L’autre groupe reste uni, et il est à trois niveaux au dessus de nous. »


- « Prenez vos hommes et traquez ceux qui se sont séparés. Mes hommes et moi allons intercepter les autres. »

- « Bonne chance. Victoire ou Valhalla ! »

Sarah et le commando ont suivit les indications des gardes pour se diriger sur le trajet des pirates. Les bruits de combats résonnaient dans les corridors. Ils ont fini par prendre position sur le chemin du groupe ennemi, 100 mètres droit devant eux, et ils les ont attendus cachés dans l’ombre. Au bout du couloir, il y avait une porte. Ils devaient attendre que les pirates la franchissent pour les surprendre.

Pendant ce temps, le Helheim et la flotte de sécurité en faisaient baver aux appareils ennemis. Ils venaient de repousser la troisième vague.


- « Ça fait du bien de se retrouver au cœur de l’action, plutôt que de lire les infos en fin de journée sur Galnet. »

- « J’aime te voir aussi passionnée par le métier, Jane. Après ça, on ira tous sur l’une des plages de Warao A 3 pour fêter cette victoire. »


- « Betty a pris la place de Sarah en salle de commandement. Elle m’informe qu’il y a des corps étrangers près de la coque. »

- « Je viens juste de recevoir la notification. »


- « Apparemment ce sont des pirates. »

- « Ils ne peuvent pas monter à bord. Mais ils peuvent saboter des circuits externes. »


- Skjør, à la comm : « SN-S104, nous avons besoin de la puissance de votre bouclier. »

- SN-S104, à la comm : « A vos ordres, Haut Commandeur. Quel est le plan ? »


- Skjør, à la comm : « Ne bougez pas. Nous allons entrer en collision. Je dois débarrasser ma carlingue de quelques fourmis. »

- SN-S104, à la comm : « Aucun problème, nous maintenons la position. Equipage, attention à la secousse ! »

Le Helheim a engagé son turbo en direction de l’Anaconda allié et lui a rentré dedans. Les cinq pirates attachés à la coque ont été projetés et ils sont morts sur le coup. Ensuite, le Helheim a régénéré le bouclier de l’Anaconda, et une autre vague de pirates est arrivée.

A l’intérieur de l’installation, le commando a reçu le groupe de pirates qu’il attendait. Ils sont tous tombés comme des mouches sans avoir le temps de résister. Quant aux gardes de Darwin Estate, ils ont réussi à neutraliser tous les autres envahisseurs. Les combats ont pris fin aussi bien dans l’espace qu’à l’intérieur de Darwin Estate, sans aucune perte du côté des Nordiques.


- Sarah, à la comm : « Helheim ? Nous sommes prêts à remonter à bord. »

- Skjør, à la comm : « Ce n’est pas pour tout de suite, Sarah. On a de multiples contacts de Daha Jet Nectoms & Co. »


- Sarah, à la comm : « Comment ? »

Depuis la passerelle du Helheim, Skjør était ébloui par des rafales de flashs FSD. Une gigantesque armada d’une faction étrangère en formation, faisait face au Helheim et la flotte de sécurité. Les guerriers se sont mis en formation à leur tour, et ils étaient en sous nombre. Les équipages de Daha JNC étaient confiants avec leur position de supériorité. Jusqu’à ce que le Berserker et sa division apparaissent juste derrière eux. La flotte étrangère était là pour tout sauf des échanges pacifiques, vu ses effectifs et sa formation.


- Skjør, à la comm : « Vaisseaux de Daha Jet Netcoms & Co, ici le Haut Commandement de Star Norse Union. Vous êtes sur une propriété privée. Veuillez clarifier vos intentions. »

- « A mon avis, leurs intentions sont hostiles. »


- « Ça je le sais, kjære, je ne fais que suivre les procédures. »

- « Ils ne doivent pas apprécier notre expansion dans leur système. Et lorsque la présidente est allée rencontrer les factions là-bas, ça ne s’est pas très bien passé… comme à chaque fois. »


- « Tous les peuples du secteur savent ce qu’on vaut, la plupart nous craignent. Ils ne sont pas décidés à répondre, qu’est-ce qu’on fait ? »

- « Le raid des pirates juste avant leur arrivée n’est pas une coïncidence, je pense qu’ils voulaient tester le terrain. On avance sur eux. »


- Janet, à la comm : « Berserker, nous allons comprimer la flotte étrangère. »

- Kylee, à la comm : « Oui, comme les mâchoires de Fenrir. Nous faisons machines avant. »

Les deux flottes Nordiques ont avancé sur celle de Daha JNC pour la prendre en sandwich. Comme les étrangers ne faisaient encore rien de mal, ils n’ont pas ouvert le feu. Le but était simplement de les intimider. Les étrangers pensaient piéger les Nordiques au départ, et ils se sont mis à trembler en voyant qu’ils se frottaient à plus dangereux que prévu. La peur s’installait, alors ils ont rentré leurs armes et ils sont tous passés en FSD pour regagner leur système. L’équipage du Helheim se demandait comment interpréter ce qu’il venait de se passer. Pouvait-il y avoir une déclaration de guerre sans affrontement ? Skjør voulait garder cette faction à l’œil, grâce au Ragnarok déployé dans le système Daha. Ce vaisseau était moins manœuvrable et protégé que le Helheim, mais il avait une meilleure capacité de soute et une meilleure portée de saut.

Dernière édition: il y a 2 mois 3 semaines par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92, Jurema, Red Razgriz

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jurema
  • Portrait de Jurema
  • Hors Ligne
  • L'Arbre-Monde ne sera jamais abattu
Plus d'informations
il y a 2 mois 1 semaine - il y a 2 mois 1 semaine #245991 par Jurema
Réponse de Jurema sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Exploration et vacances



1er février 3305:

L'expédition Distant World II avançait à son rythme, tout tranquille.

Amélia et Jurema étaient partis en vacances avec le petit Jake en participant à l'expédition, Jurema ayant prétexté représenter Star Norse Union pour participer à la construction de la station orbitale qui devait étudier Sagittarrius A*.

Jurema n'était pas contrait par son rôle de Jarl de Warao, le Tempête étant équipé d'un appareil de communication longue distance, ils pouvaient toujours être appelés en cas d'urgence pour les décisions importantes.
S.N.U. dirigeait toutes les stations importantes et la majorité du peuple supportait la faction, plus de 70% leur était favorable.


- Amélia : « Déjà presque 20 jours qu'on est partis. »

Ils étaient tout les trois dans le cockpit, en train d'admirer les étoiles pendant le voyage vers une tellurique pour la sonder.


- Jurema : « C'est de longues vacances qu'on a pris, Distant World est très loin d'être fini. »

- « Jake pourra se vanter d'avoir un anniversaire hors du commun. »


- « Ce ne sera que le premier d'une longue série. »

- « Il pourra aussi se vanter d'avoir été voir Sagittarius A* et Beagle Point. »


- « Il atteindra même Salomé's Reach. »

- « On aura vraiment fait beaucoup de chemin ensemble, littéralement. »

Ils se sont mis à rire, puis lorsqu'ils sont arrivés à la planète, Jurema a laissé Amélia la sonder pendant qu'il consultait le rapport de la division Sinmara.

Les formations des pilotes se passaient à merveille, S.N.U. disposait désormais de plus de 100 pilotes capables de détruire des Cyclops sans assistance.
La division Sinmara accumulait tellement de crédits avec les primes de la Fédération des Pilotes qu'elle se finançait d'elle-même.
Les pilotes achetaient leurs propres vaisseaux et les équipaient eux-même, Jurema recevait régulièrement des demandes de conseils d'ailleurs.

Ensuite, les rapports de l'agriculture sur leur monde tellurique et ainsi de suite, même si Jurema prenait des vacances, il suivait de très près l'état de son système et de sa division.


- « Cette planète n'abrite aucune forme de vie intelligente. »

- « Dommage, j'aimerais bien établir un premier contact une fois. »


- « Avec ce vaisseau d'exploration qui n'a pas de défense ? »

- « Je noterais la position de la planète et j'irais chercher quelque chose de plus lourd. Même si on est pacifique, il faut rester prudent et avoir de quoi encaisser les premiers tirs. »


- « Et si ils sont définitivement hostiles ? »

- « Tu sais bien ce que je fais à ceux qui sont hostiles et qui ne veulent pas tenter de faire la paix. »


- « Tu anéantirais une espèce entière parce qu'elle est hostile ? »

- « Oui et non, ça serait au cas par cas. Les Thargoids par exemple : ça fait des millions d'années qu'ils sont hostiles a toutes formes de vie intelligente, ils n'accepteront jamais une paix. Mais si j'arrive sur une planète moins évoluée que nous, je me contenterais de leur faire comprendre qu'ils sont pas en position de force et qu'ils arriveront pas à m'avoir. J'anéantirais toutes leurs armes. »


- « Forcer la paix par le désarmement. »

- « On pourrait dire ça mais une fois le désarmement fini, je me contenterais de voler sur place en leur envoyant des messages radio. »


- « Le principale, c'est que tu ne tire pas le premier. »

- « Bah, de toute façon, une espèce moins évoluée ne me fera pas vraiment de mal. »

Jurema s'est mis à observer la carte de la planète et il a repéré quelque chose d'intéressant.


- « La météo de ce coin semble ensoleillée, l'atmosphère est respirable, ça te dirais d'aller à la plage ? »

- « Un peu de bronzette ne nous fera pas de mal. Les verrières filtrent trop les UV, on fera des jaloux quand on rentrera de nos vacances. »
Dernière édition: il y a 2 mois 1 semaine par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92, DeimosReaper

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 mois 1 semaine - il y a 2 mois 1 semaine #246014 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet L'Odyssée de Jotun
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Rage





02 février 3305 :

Le Ragnarok était posé à bord de Burbank Orbital, dans le système Daha. Il devait livrer 256 conteneurs pour Star Norse Union, ainsi que des tas de données. Il s’agissait de matériels informatiques accompagnés de copies d’archives de la faction. A cela s’ajoutaient des tonnes de commodités basiques. Tout cela servait à l’installation d’un poste de commandement opérationnel, pour piloter les activités dans le système. Le commandant Sidvidia s’était chargé d’y suivre la progression des Nordiques.

Janet était installée sur le siège secondaire, juste à côté de Skjør.


- Janet : « Je n’ai pas encore vu le canon laser à rafales de classe 4 en action. Il doit faire assez mal. »

- Skjør : « En rapport dégâts par secondes, le Ragnarok est égal au Helheim. Sauf qu’il a de plus grands besoins en munitions à cause des missiles TC. Le laser classe 4 surchargé XXL est aussi puissant que les deux MC classe 4 surchargés à munitions incendiaires. L’avantage du Ragnarok est qu’il chauffe moins, mais sa manœuvrabilité… bof. »


- « Deux lasers à rafales de classe 4 surchargés XXL montés sur le Helheim, ça doit faire bien mal. »

- Asbjörn : « On a déjà essayé pendant votre absence. Contre un seul vaisseau, c’est efficace. Mais en zone de conflit, le Helheim n’a pas une assez grande capacité en énergie. Il faudrait un vaisseau capital pour ça. »


- « C’est dommage. Ou alors il faudrait que les Ingénieurs sachent bidouiller les générateurs Guardians. »

- « Si on entre en guerre contre JNC, le Helheim prendra le relais. Il est fait pour affronter plusieurs vaisseaux à la fois. Le Ragnarok est puissant, mais il s’essouffle vite. »


- « En gros, Helheim est éternel, alors que le Ragnarok ne dure qu’un temps. »

- « Bien pensé. » dit-elle en souriant.

Le Ragnarok a fini de décharger sa soute, et il a quitté le spatioport pour partir à la chasse. Star Norse Union devait montrer qu’elle était plus efficace que les factions natives, pour renforcer la sécurité. Là, Janet allait pouvoir admirer la puissance de feu du drakkar.





Betty était restée à bord d’Ochoa Terminal pour un diagnostique supervisé par le docteur Valarios. Une fois par mois, le docteur devait faire une sorte de contrôle technique, car Betty était unique. Un être humain avec le cerveau d’une intelligence artificielle ultra développée, créé par des procédés de clonage, dont les cellules souches provenaient de Kylee. Et justement, Kylee était en permanence, et elle était venue au laboratoire pour soulager sa curiosité.


- Kylee : « Salut docteur ! Quoi de neuf ? » dit-elle en lui frappant l’épaule.

- Valarios : « Oubf ! Mademoiselle Høgsen ! » répondit-il en sursaut. « A l’avenir, évitez de me surprendre de la sorte ! J’ai faillit avoir une attaque. »


- « Alors c’est elle ? »

- « En effet, je vous présente Betty 3.0. Vous ne vous êtes jamais rencontrés ? »


- « Au moment de sa mise à jour, j’ai eu quelques soucis personnels. Et ces derniers temps, j’étais très occupée. Alors non. »

Elle s’est mise à tourner autour de Betty, alors qu’elle était suspendue au dessus de son socle magnétique, pour l’observer de près.




- « Ah… oui… Mais non, je ne vois aucune ressemblance. »

- « Forcément. Son corps a été créé à partir de votre ADN. Mais il ne faut pas mettre de côté le fait que Betty avait déjà son propre code ADN auparavant. Le simple fait que le résultat final lui donne l’apparence humaine, prouve que Julia Kane, sa créatrice, a réalisé une parfaite invention. »


- « Hanhan. J’ai connu Julia Kane, docteur. Je sais qu’elle était très brillante et sa mort a été une très grosse perte… Finalement, en regardant bien, Betty a un peu de mes yeux et ma bouche. »

Soudain Betty a ouvert les yeux. Et en voyant qu’ils étaient aussi blancs que la barbe d’Odin, Kylee a changé d’avis.




- « Ah beh non. La forme y est, mais pas la couleur. »

- « Que vous le vouliez ou non, vous êtes demi-sœurs. Ses yeux sont composés de nanites qui forment un globe en mailles. Ces couches de mailles servent de récepteurs à son cerveau, et lui offrent une vision bien supérieure à la nôtre. »


- « Mmouais. »

Valarios a désactivé les scanners et le socle magnétique.


- Betty 3.0 : « Bonjour Kylee. »

- « Euh… salut frangine. Dis-moi, il va falloir que tu change tes habitudes. On ne se met pas toute nue gratuitement devant n’importe qui. »


- « Mais c’est le docteur, il a construit ce corps. »

- « Ma chère Betty, vous êtes en parfait état… en parfaite santé, pardon. Comme toujours. »


- « Merci mon bon docteur. Je vais donc revêtir ma combinaison Remlok et reprendre le travail. » répondit-elle, joyeuse.



Betty est partie à son vestiaire, et ce n’était pas sans faire tourner des têtes dans les locaux.


- « Dites-moi, vous êtes sûr qu’elle n’est pas un peu folle sur les bords ? Elle n’aurait pas quelques bugs ? »

- « Nous pourrions éventuellement avancer que son attitude peut parfois paraître assez singulière. Ceci étant dit, je n’en suis que partiellement étonné. Il faut tout de même retenir qu’elle a un peu de vous en elle. »


- « Ca veut dire quoi ça ? Que je suis plus bizarre qu’elle ?? Non mais vous vous êtes regardé vous ? Vous ne vous entendez jamais quand vous parlez ? On dirait un aristo impérial, ou pire : un androïde ménager pour aristo impérial ! »





Dans le système Daha, le Ragnarok avait répondu à un appel de détresse. Il s’agissait d’un Diamondback Scout en panne sèche, appartenant à Jet Netcoms & Co. Skjør a proposé au pilote de l’aider, mais ce dernier avait un étrange comportement.




- Skjør, à la comm : « Mais qu’est-ce qui vous prend, pilote ? Nous pouvons vous assister, notre navire est équipé. »

- DBS, à la comm : « Non non non. J’attends des vaisseaux de soutiens de ma faction. Vous pouvez repartir. »


- Skjør, à la comm : « Vous venez de me dire que des corsaires vous avaient rendu visite. Et votre système de communication longue distance est défaillant. Vous ne tiendrez pas longtemps si vous attendez que vos amis détectent votre source de signal. »

- DBS, à la comm : « Partez, on ne veut pas de vous ici. Si vous envoyez vos drones, je m’auto détruis. »


- « Il est malade ce mec ! »

- « Ça doit avoir un rapport avec la visite de l’armada chez nous l’autre jour. »

Soudain, trois flashs FSD ont apparus derrière le DBS, 5 km plus loin. Trois vaisseaux de la sécurité de JNC fonçaient sur leur position, armes sorties. Le Ragnarok a déployé son armement à son tour.




- Sécurité 1, à la comm : « Vaisseau de Star Norse Union. Rendez-vous immédiatement. »

- Skjør, à la comm : « Peut-on savoir pourquoi on nous arrête ? »


- Sécurité 1, à la comm : « Ne jouez pas l’innocent, commandant. Vous avez attaqué un vaisseau civil. Vous allez immobiliser votre navire le temps que nos unités arrivent pour vous aborder. »

- Skjør, à la comm : « Vous faites erreur, nous sommes ici pour secourir ce pilote. »


- DBS, à la comm : « Je vous avais dit de partir, vous auriez dû m’écouter. »

- Skjør, à la comm : « On ne se laissera pas faire. Si vous voulez nous arrêter, alors venez nous chercher. »

Le Ragnarok a fait demi-tour. Il ne pouvait pas attaquer le premier, sous peine d’activer une prime de la Fédération des Pilotes. Mais les vaisseaux de la sécurité l’ont poursuivit et ils ont commencé à frapper fort, avec toutes les armes. A partir de là, le Ragnarok pouvait s’amuser.

Les tourelles ont commencé à cracher sur les cibles. Le Ragnarok affrontait deux Vultures et un Krait Mk II. Il a déployé un Condor quand les Vultures ont perdu leur bouclier. Après avoir pris des dégâts importants, l’un d’entre eux a tenté de partir en FSD.

Quelques minutes plus tard, le Ragnarok ne pouvait se faire les dents que sur des débris. Il a abandonné le DBS et il est rentré au QG. Skjør devait prévenir Elin de ce qui venait de se passer. Star Norse Union voyait venir la déclaration de guerre. Daha Jet Netcoms & Co faisait tout pour déranger les Nordiques, sans se douter que c’était une mauvaise idée.

Skjør et Janet ont retrouvé Elin au Haut Commandement, avec Manuel Juarez, le donneur d’ordres de la faction et président par intérim.


- « Bien le bonjour les chefs. »

- Manuel : « Bonjour… euh chefs aussi. »


- Elin : « C’est agréable de vous voir tous les deux, de nouveau ensemble. »

- « Nous avons un problème avec l’une des factions natives de Daha. »


- « En effet, Jet Netcoms & Co cherche la bagarre. »

- « Ils ont essayé de nous piéger à l’instant. »


- « Et ils viennent d’évacuer 200 prisonniers pour le compte de HIP 75262 Justice Party. Notre cher général Chi Blake leur a proposé un contrat, pour transporter des prisonniers détournés à HIP 75262 Liberals. »

- « C’est pas vrai ! Ils se sont alliés ? »


- « Blake est dans une très mauvaise position. S’allier avec nos ennemis est le seul choix qu’il lui reste. Liberals nous a prévenus de la disparition des prisonniers. Alors le Berserker s’est chargé de retrouver le convoi. Kylee Høgsen a réussi à mettre la main dessus, et ce sont des vaisseaux de JNC qu’elle a trouvé. »

- « Alors elle a réussi à récupérer les prisonniers ? »


- « Ah non non ! Pas du tout. Tout le monde est mort ! »

- « Hahahahahaa ! »


- « Et maintenant, Liberals nous demande un dédommagement… 50 millions de crédits. »

- « Dites-leur qu’ils peuvent toujours s’accrocher. Ils n’ont plus de prisonnier en liberté au moins. »


- « C’est déjà fait. Maintenant, nous allons ouvrir la chasse. JNC a été trop loin, nous avons toutes les preuves et les raisons pour partir en guerre. Je veux qu’Asbjörn Baldrik aille à leur rencontre pour faire le point. »

- « Ca me plaît d’entendre ça. »
Dernière édition: il y a 2 mois 1 semaine par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: blueagle92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: DeimosReaperZoranModerateur 1Moderateur 2Moderateur 3Moderateur 4JuremaSloanne
Temps de génération de la page : 0.332 secondes
Elite Dangerous 2018 05 14   16 15 07