-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aucun évènement à venir!

 

lundi 19 août 2019
×
Mise à jour du Forum & Site (Fin Mai 2019) (10 Mai 2019)

Bonjour à tous et à toutes !

Voici une note importante concernant la mise à jour du site jusqu'en Octobre 2019...
Quelques changements importants dans l'équipe au niveau des rôles et une absence...

lock Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 9 mois - il y a 2 ans 9 mois #174810 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Journal du Cmdr DeimosReaper, le 05/11/3302.

La journée d’hier a été calme alors j’ai décidé d’organiser une petite fête au mess du Conqueror pour notre récente victoire contre les Stingers, ainsi que les combats sur les RES avec le Protecteur Jurema et le Maraudeur Azar. Les femmes de l’équipage dansaient en cercle au milieu de la salle et certains guerriers se jouaient en spectacle en combattant avec des battons et les yeux bandés. L’humeur était excellente et je pouvais enfin sentir les effets de l’alcool, après tout ce temps passé avec ces robots microscopiques qui circulaient dans mes veines. Je me suis levé de mon fauteuil pour faire une annonce.

- DeimosReaper : "Chers amis, s'il vous plaît ! J'ai quelque chose d'important à vous dire. Ça fait un bon bout de temps que ma charmante sœur, Samantha, m'a demandé comment appeler le mess du Conqueror. Alors j'ai décidé de l'appeler : 'La Grand Salle' comme au temps de nos ancêtres ! Et je lève ma corne à chacun de vous. Nul commandant rêverait d'un meilleur équipage !"

Ils ont tous hurlé leur joie en levant leurs verres et ont bu une gorgée généreuse et salissante de leur breuvage. J’ai pris un morceau de poulet rôti avec ma dague dans une main, et ma corne dans l’autre et je me suis avancé dans cette foule joyeuse et bruyante. Flash s’est présenté à moi avec un grand plateau.

- Flash : "Aîné, je te lance un défit. Si tu touche ce plateau avec ta dague d'un lancé de plus de huit mètres, je m'engage à nettoyer la verrière de la passerelle depuis l'extérieur, et dans l'espace !"

- DeimosReaper : "Hm ! Ça me va !"

- Flash : "Et si tu me touche, alors je resterais au minimum une semaine aux côtés de Freyja dans l'infirmerie."


J'ai arraché le morceau de poulet de ma lame et je l'ai dévoré en le fixant du regard.

- DeimosReaper, la bouche pleine : "Marché conclu."

- Flash : "Haha !"


Il s’est reculé de 8 ou 10 mètres, je ne me souviens plus. Pendant ce temps j’ai englouti tout ce qu’il restait dans ma corne. Lorsqu’il s’est arrêté, il s’est mis face à moi en présentant le plateau devant son torse.

- Flash : "Je suis prêt !"

- DeimosReaper : "Flash ?"

- Flash en faisant signe : "Je suis ici."

- DeimosReaper : "C'est bien toi là-bas ? Il y a tellement de monde ici. Je compte jusqu'à trois."

- Flash : "C'est parti !"

- DeimosReaper : "Un."


Et j'ai lancé ma dague. Elle a transpercé le centre du plateau. Certains m'ont applaudi.

- Flash, surpris : "Woaw !"

- DeimosReaper : "Hahaha ! A BOIRE !"


Flash a jeté le plateau et m'a rendu ma dague. Une main féminine a aussi rempli ma corne d’hydromel. Lorsque je me suis retourné, c’est Sam avec un grand sourire que j’ai vu. Ma sœur, qui comme toujours adorait me voir m’amuser.

- Flash : "J'ai quelque chose à te dire."

- DeimosReaper : "Quand j'aurais dormi, et aussi quand tu auras nettoyé la verrière."

- Flash : "J'ai récupéré tous les biens de Fizzy. Dans ses rapports de mission il disait qu'il n'avait pas l'habitude de faire ce genre de chose. En fait c'était faux. L'entrée de journal que tu as lue n'était pas la seule. Il tenait un journal depuis un moment."

- DeimosReaper : "Tu l'as avec toi ?"

- Flash : "Je l'ai laissé dans ses affaires."

- DeimosReaper : "Retrouve-le et apporte-le moi."

- Flash : "Bien. Je savais que ça t’intéresserai."


Je suis retourné dans mon fauteuil et quand j’ai remarqué que ma corne était encore vide, je l’ai balancée et je me suis affalé et regardant mon équipage s’amuser. Je suis étonné que Fizzy tenait un journal. Bon, depuis que notre espèce voyage dans l’espace, c’est devenu une mode. Mais venant de Fizzy, c’est surprenant. Bien sûr, le fait de lire le journal de quelqu’un d’autre est mal lorsqu’il s’agit d’une chose qui n’est pas publiée, même si l’auteur est mort. Mais je voulais savoir à quel moment tout à déraillé pour Fizzy.

Je me suis donc rendu dans mon bureau en titubant. Un holo-disque m’attendait prêt de mon terminal. Je l’ai inséré dans le lecteur et le fichier s’est ouvert. Il comptait pas mal de pages. J’ai commencé à lire le journal de Fizzy depuis le début:

Harlin Rico, chasseur de prime, entrée de journal 1
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Il avait démarré son journal le jour de notre rencontre. Il ne m’avait jamais parlé de sa vie d’avant. Là j’apprends qu’à ce moment il faisait son deuil et qu’il commençait juste dans le métier de chasseur de primes. J’ai avancé un peu dans ses entrées:


Fizzy, chasseur de prime, entrée de journal 6
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]



Fizzy, chasseur de prime, entrée de journal 11
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Ces trois entrées de journal racontent les débuts de notre entente en plusieurs pages. J’irais plus loin dans ce journal pour trouver ce qui a déclenché l’éloignement de Fizzy. Je présenterais les bonnes entrées dans mes prochaines diffusions.

Cmdr DeimosReaper, fin du journal.
Fly Safe!
Dernière édition: il y a 2 ans 9 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Benjoboy, Jurema
Le sujet a été verrouillé.
  • Jurema
  • Portrait de Jurema
  • Hors Ligne
  • L'Arbre-Monde ne sera jamais abattu
Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #177532 par Jurema
Réponse de Jurema sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Star Sword ::: Message à destination du Taylor........Transmission pour ::: "DeimosReaper" .......Transmission en cours

Salutations Ainé,

j'ai appris la bonne nouvelle concernant le recrutement et je suis prêt à vous aider pour l'évaluation des cadets.

Mais la vraie raison de ce message est que j'ai croisé une vieille connaissance qui a failli me tuer. Je l'ai capturer et il attend dans une cellule du Star Sword. Je vais vous le livrer car je pense qu'il va vous intéressé : c'est un des stingers qui a tué Marianne.

Vu que vous avez décidé de venir à Pailes Entreprise, que diriez-vous que je vous le livre maintenant ?

Protecteur Jurema, terminé
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benjoboy, DeimosReaper
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #177543 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
FC-Conqueror ::: Message à destination du Star Sword........Transmission pour ::: "Jurema" .......Transmission en cours

Salut Protecteur,

Pour le moment les cadets Genjar Ilat et Ddinistrioll sont prêts pour leur évaluation. Ce soir nous évaluerons le cadet Genjar. Je n'ai pas encore de nouvelles du Cmdr Farrek. Actuellement je suis chez notre "ami" Blaster, son équipe travaille sur les multi-canons du Conqueror. Tu pourras me confier le prisonnier ce soir avant l'évaluation de Genjar. Cette ordure de Stinger va déguster je te le garantis.

Aîné DeimosReaper, terminé.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jurema
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois - il y a 2 ans 8 mois #178669 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Journal du Cmdr DeimosReaper, le 26/11/3302.

Wedo, Ariah et moi avons reçu une invitation de ‘Doc’ des GreenPlanet. En réalité, cette invitation s’est présentée sous forme d’énigme:

Cmdr Sloanne:

Beausoleil à vous trois,

Là où je suis, il se dit que :

« Quand on a en tête des innovations aussi considérables, il faut attendre l'occasion favorable de les faire réussir; autrement on se brise, sans profit pour personne, contre l'étonnement des gens que rien n'a préparés à vous entendre ».

Et si cela ne vous rappelle rien, demandez 4 fois à l’Empereur ce que signifie : « Erhere » et vous ne pourrez pas me louper.

J’y serais les trois prochains jours quand la nuit tombe sur la Terre et j’aimerais beaucoup que nous nous y retrouvions pour palabrer autour de votre Confrérie.

D’ici là, que les nébuleuses vous chatouilent.

Doc.


Le Cmdr Zoran nous a aussi rendu visite à notre ambassade pour voir si nous avancions sur le sujet. Je lui ai demandé s’il n’y avait pas un lien avec l’Ordre de Ull, ou nos ancêtres car "Erhere" et "Empereur" me disaient vaguement quelque chose.

Mais il n’a pas fallu longtemps à Wedo pour trouver la solution. En fait, il s’agit de trouver le chiffrement par décalage du mot "Erhere" et Wedo a trouvé "Andana" avec un décalage de 4 (demandez 4 fois à l’Empereur). Il s’est rapidement renseigné et a trouvé qu’un système indépendant portait ce nom. Et c’est là que j’ai fait le lien avec les ancêtres de l’Ordre, les Vikings.

En effet après leurs incursions en Angleterre, les Vikings ont fini par faire la paix avec les anglais. Mais ils furent trahis par un roi, qui se servait des anciennes stratégies romaines pour les repousser. Les Vikings, Suédois et Norvégiens, avaient capturé de nombreux soldats anglais et ont appris leur langue. Et c’est de là qu’ils ont aussi appris à décoder le chiffrement par décalage. Ils ont rapidement utilisé le même concept pour le ‘Futhark’ (l’alphabet runique) en décalant les runes. Mais cela servait uniquement contre ceux qui comprenaient les runes nordique, donc les ennemis de l’intérieur.

La rencontre avec Sloanne sera détaillée sur cet holo-lien .

L'Ordre de Ull se remet de ses blessures grâce à l'arrivée de nouveaux membres prêts à servir la cause. Nous avons recruté des commandants qui manquent encore d'expérience, mais qui se débrouillent très bien. Le Capitaine Wedo se mêle même un peu de nos activités en testant leurs aptitudes en duel, et c'est très bien. Comme ça nous pouvons les entraîner et les aider à progresser.

Le Protecteur Jurema nous a fait un transfert de prisonnier à bord du Conqueror. Ce type, Wade Morrison, était l'un des Stingers qui ont pris Marianne en chasse avant qu'elle ne meurt. Autant dire que je ne vais pas lui servir le café le matin et lui préparer son lit le soir. Il paraît que ce fumier avait une affaire personnelle à régler avec Jurema, mais aussi avec moi. Il voulait se venger de Jurema à cause de son passé, et de moi pour avoir divisé les Stingers en détruisant deux de leurs vaisseaux amiraux.

C'est un vieil ami que j'ai vu monter à bord en premier, Thorgvar, portant le prisonnier inconscient sur son épaule comme une pauvre loque. L'ours m'a salué comme d'habitude, avec son regard décidé et un bref grognement. Il l'a amené lui même à la cellule sans dire un mot.

- Flash : "Encore un qui va morfler."

- DeimosReaper : "Je ne te le fais pas dire. Je sais qu'il faut accepter les risques quand on les prends, mais ce type a frapper là où il n'aurait pas dû. Alors il va payer."

- Flash : "Tu vas l'interroger sur les Stingers et la famille Taylor ?"

- DeimosReaper : "Jurema a déjà tout ce qu'il lui faut pour retrouver la famille d'Amélia et il m'a demandé de rester en dehors de cette affaire. Maintenant au sujet des Stingers, je m'en fiche un peu en fait. Ce que je veux c'est le faire souffrir, et le regarder dans les yeux quand je le tuerais."

- Flash : "Ce serait peut être bien de savoir si les Stingers sont toujours actifs, non ?"

- DeimosReaper : "(soupir) Oui tu as raison. Reste sur la passerelle, je vais m'occuper de lui. On reste docké."

- Flash : "Entendu."


Je suis descendu vers les cellules de détention et j'y a croisé le regard de cette pourriture de Wade.

- Wade : "Alors c'est toi ce 'Faucheur de Deimos' ? Le nouveau patron de mon pote Jurema ?"

- DeimosReaper : "Si j'ai bien compris vous n'êtes plus vraiment potes tous les deux."

- Wade : "Et toi ! Tu as saboté mes plans ! J'étais en train de me refaire avec les Stingers, et tu as tout incendié ! Je te jure que si je me détache tu vas crever comme ta famille, et après je finirais le boulot avec Jurema !"

- DeimosReaper : "Thorgvar, ouvre la cellule et retirs-lui ses bottes."


Pendant que Thorgvar ouvrait la cellule, j'ai pris une massette. Je suis retourné vers la montagne de muscles.

- DeimosReaper : "Tu peux retourner à bord du Star Sword. Merci mon ami."

- Thorgvar : "Ne salis pas trop ton beau vaisseau."

- DeimosReaper, en regardant Wade d'un air cruel : "Ça dépend de la résistance de ses os."


Thorgvar est parti et je suis entré dans la cellule. Wade était attaché à une chaise, je me suis mis à tourner autour de lui en le regarder avec une immense envie de lui arracher le cœur.

- DeimosReaper : "Tu as tué Marianne."

- Wade : "De qui tu parles ? J'ai tué tellement de gens que je ne me souviens plus de leurs noms."


Je me suis placé devant lui et je me suis accroupis.

- DeimosReaper : "Qu'est devenu l'Ocean Spike ?"

- Wade : "C'est quoi, un groupe de musique pour publicités ?"


J'ai éclaté la moitié des orteils de son pied gauche d'un coup de massette et il s'est mis à hurler.

- DeimosReaper : "L'Ocean ?!"

- Wade, en hurlant : "Vas te faire foutre ! Fils de chienne !"


Cette fois je lui ai brisé le pied gauche de deux coups et je me suis redressé.

- DeimosReaper : "Ça ne t'aidera pas. Réponds à ma question et j'arrête de te faire mal."

- Wade : "L'Ocean Spike a été revendu à un commandant indépendant. Il n'est plus sous la bannière des Stingers."

- DeimosReaper en haussant la voix : "Et les Stingers ? Sont-ils encore actifs ? Réponds !"

- Wade, avec difficulté : "Ils sont là ! A bord de ton vaisseau. Ils sont en train d'égorger ton équipage ! Hahaha !"


Je lui ai fracassé les deux genoux avec la massette.

- Wade : "Ouaaaaahaa !"

- DeimosReaper, en pointant la massette vers le visage de Wade : "Je vais refaire ta sale gueule."


Samantha est entrée à ce moment.

- Wade, avec difficulté : "T'es qui toi ? Salope !"

- Samantha, avec difficulté : "Je suis la sœur du bourrin qui vas te tuer. Et je te conseille de répondre à ses questions si tu ne veux pas souffrir davantage."

- Wade : "Vas te faire foutre !"

- DeimosReaper : "Personne ne parle comme ça à ma sœur. Personne."


J'ai balancé la massette sur le côté et j'ai sorti ma dague. Je lui ai planté la lame entre le tibia et le mollet de sa jambe droite et je lui ai arraché le mollet en mettant du sang partout. Je pense qu'on devait entendre ses hurlements dans tout le vaisseau.

- Samantha : "C'est pas vrai ! Jim ! Qui va nettoyer tout ça ?!"

- DeimosReaper : "Fais-lui respirer le Souffle du Berzerk."


Je me suis éloigné et j'ai nettoyé ma dague pendant que Sam lui faisait sentir la vapeur.

- Samantha : "Je pensais que tu voulais garder ça pour l’Aigle de Sang ?"

- DeimosReaper : "Là c'est une exception."

- Wade, faible : "Ça y est je me souviens. Si tu parlais du Raven tout à l'heure, oui c'est moi qui l'ait détruit. C'est moi qui ait tué la chienne. Je l'ai entendue hurler dans son comlink. Elle devait certainement griller vive ! Hahahaha !"

- DeimosReaper, en rage : "HAAAA ! CRÈVE !"


Je lui ai enfoncé plusieurs fois ma dague dans la cage thoracique et j'y ai enfoncé ma main. J'ai attrapé son cœur et je l'ai arraché. Grace au Souffle du Berzerk il est resté quelques secondes à vivre et pendant ce temps je le regardait en souriant, le visage recouvert de sang. Avant de mourir il a levé les yeux et m'a regardé aussi, les yeux vides. Je pouvais presque ressentir ce qu'il ressentais au moment de mourir.

- Samantha : "Bon, voilà. Encore un carnage à bord du Conqueror."

- DeimosReaper : "Pourquoi tu es venue, Sam ?"

- Samantha : "Je voulais le voir mourir. Il a tué Marianne, c'était mon amie."

- DeimosReaper : "Tu as aimé le spectacle ?"

- Samantha : "Un peu extrême, mais ça me convient. Les Stingers ont causé trop de dégâts."


J'étais surpris de la réaction presque naturelle de ma sœur. On dirait que ce genre de chose ne la dérange plus.

- DeimosReaper, surpris : "Sam ? Quelque chose a changé en toi."

- Samantha : "Sans doute le fait de vivre de cette manière. Je commence à avoir l'habitude."

- DeimosReaper : "Je vais nettoyer tout ce bordel."


Cherokee est entré à son tour. Et il s'est stoppé net lorsqu'il m'a vu avec le cœur encore chaud dans la main.

- Cherokee : "Ok. D'accord, alors c'est bien ce que je pensais. Tu as massacré un homme désarmé et attaché."

- DeimosReaper : "Il méritait de mourir."

- Cherokee, en souriant : "Euh, oui ! Je n'ai pas dit le contraire. M'enfin. Laisse tout ça, Aîné. Je vais nettoyer. Je suis assez doué pour faire disparaître les cadavres."


Il s'est approché et a admiré le désastre.

- Cherokee, en se grattant le tête : "Heh ! J'espère que je ne finirais pas de cette manière. Tu vas lancer une mode, Deimos, c'est sûr ! Il y a de l'imagination."

- DeimosReaper : "Il n'y a rien de réfléchi, ça vient tout seul."

- Cherokee : "Tu as pensé à ceux qui voudront s'allier à la Confrérie ? Si ils voient ce genre de chose, ils vont peut être rester neutre ?"

- DeimosReaper : "Justement. Les gens doivent comprendre qu'il ne faut pas se mettre en travers de notre route. Wedo en aurait fait autant."

- Cherokee : "Bien, bien. Allez tirez-vous tous les deux. J'ai du travail."

- DeimosReaper : "D'accord, évite d'en mettre partout, on vient de refaire les peintures. Lilly est dispo si tu as besoin d'elle."

- Cherokee : "J'ai pas envie qu'elle vomisse dans les couloirs. Ne t'inquiète pas, je vais me débrouiller."


Sam et moi sommes partis. Je me suis lavé et j'ai continué à inspecter le journal de Fizzy.

Fizzy, chasseur de prime, entrée de journal 26

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Cmdr DeimosReaper, fin du journal.
Dernière édition: il y a 2 ans 8 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Sloanne, Wedo, Jurema, Nemecta
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois #180460 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Journal du Cmdr DeimosReaper, le 04/12/3302.

Le Protecteur Jurema est parti en expédition vers Colonia et il m'a laissé la charge de m'occuper d'Amélia. Non, ce n'est pas du babysitting, une mission peut être ? Je dois m'occuper de la rencontre avec la famille Taylor.

Amélia et Torvi sont montée à bord du Conqueror et se sont présentées dans mon bureau alors que je discutais stratégies avec Cherokee.

- Torvi : "Alors ça tourne ?"

- Cherokee : "Tiens ! Des femelles !"

- DeimosReaper : "Bonjour mesdames."

- Torvi : "Sympa la nouvelle peinture du Conqueror."

- Amélia : "Le vaisseau phare de l'Ordre ne doit-il pas être présentable ?"

- Cherokee : "C'est ça. Ca fait longtemps qu'on attendait ce genre de peinture."

- DeimosReaper : "Correct."

- Torvi : "Quelles sont les nouvelles ? Je vois que vous êtes très concentrés tous les deux."

- Cherokee : "On va bâtir un nouveau Temple de Ull."

- Torvi : "Quoi ?!"

- DeimosReaper : "Pas tout à fait. J'ai décidé de laisser Samantha et Cherokee à Pailes Enterprise pour monter un QG provisoire."

- Cherokee : "Nous allons servir d'intermédiaires pour les pilotes de l'Ordre qui partent en mission. On a besoin d'un point fixe pour relayer les infos et transmettre les directives."

- Torvi : "On ne devrait pas faire ça dans une station bien à nous ? Ou au moins une base indépendante ? Je vous rappel qu'on est encerclé par la Fédération à 40 Ceti."

- DeimosReaper : "J'en ai conscience. Jurema a récolté toutes les infos nécessaires à Colonia et pour le moment il n'y a pas grand chose d'intéressant pour la Confrérie. Nous allons devoir attendre que ça se développe. On pourrait même y prendre part. Mais rien n'a encore été décidé."

- Torvi : "Je vois."

- DeimosReaper : "Amélia, je dois tester tes aptitudes au combat au corps à corps."

- Amélia : "Euh... oui. Je... suis prête."

- DeimosReaper : "C'est à moi de voir si tu es prête ou non."

- Torvi : "Aîné, c'est Jurema qui m'a chargé de l'entraîner. Il a insisté pour que je ne lui fasse pas trop mal."

- DeimosReaper : "Je m'en doutais. Et c'est bien là le problème."

- Torvi : "Attends avant de juger. Pour moi elle est apte."

- DeimosReaper : "On se retrouve sur le ring."


Amélia et Torvi on quitté le bureau. Je me suis levé de mon fauteuil et j'ai terminé mon hydromel d'une gorgée, dans le crâne éclaté de Wade.

- Cherokee : "Ne sois pas trop dur avec elle, Aîné. Ce n'est pas une guerrière."

- DeimosReaper : "Je veux des guerriers au sein de l'Ordre. Même Derek arrive à se battre correctement."

- Cherokee : "Jurema ne va pas apprécier de la retrouver avec des os brisés."

- DeimosReaper : "Ça dépend d'elle."


Je suis parti à la salle d'entraînement du Conqueror. Je ne veux pas entraîner mes hommes dans des salles de sport publiques. Je me ferais éjecter de la station sur le champ. Arrivé dans la salle, j'ai laissé mon manteau d'aviateur de côté et je suis monté sur le ring. J'avais remarqué que le corps d'Amélia avait déjà changé depuis notre première rencontre. Elle avait même presque un corps d'athlète. Elle était déjà prête, elle m'attendait avec son bâton long.

- DeimosReaper : "Nous allons voir ce que tu as dans le ventre, chère astro-physicienne."

Elle ne disait rien sur le moment. Elle était très concentrée, et elle me regardait dans les yeux. Déjà un bon point. J'ai commencé à l'attaquer d'un coup et elle paré mon bâton, toujours en me regardant dans les yeux, sûre d'elle. Alors j'ai enchaîné d'autres attaques qu'elle a parées rapidement et avec précision. Elle a même pris l'initiative de m'attraper le bras pour me balancer sur le côté en se servant de son poids. Mais comme je suis plus lourd qu'elle, ça n'a pas marché. Alors je lui ai donné un coups de poing en pleine figure.

Tovi semblait un peu stressée, mais Amélia gardait son calme. Le fait d'avoir un peu de sang aux lèvres ne semblait pas tellement la gêner. J'observai bien son regard et je voyais en elle un renforcement de l'esprit. Elle avait un but, et elle comptait bien y arriver. C'est elle qui m'a attaqué à son tour. J'ai paré ses six premières attaques et elle m'a mis un coups de poing dans la figure alors que nos bâtons étaient l'un contre l'autre. Alors je l'ai attrapée et je l'ai jetée au sol. Elle a lâché son bâton sur le coups alors j'ai jeté le miens sur le côté. J'ai attendu qu'elle se relève en faisant quelque pas sur les côtés en la regardant froidement.

- Torvi : "Vous n'allez pas vous entre-tuer quand même ?!"

On s'est alors battus à mains nues. Amélia m'a donné plusieurs coups de poing dans la figure, mais je ne les ressentais quasiment pas si ce n'est que la chaleur de sa peau et le choc provoqué par les coups qui basculait ma tête sur les côtés. J'ai répliqué en attaquant le bas de son corps. Deux coups de poing puissants dans l'abdomen et un dans la figure. Elle est tombée à nouveau. Mais elle s'est rapidement relevée et s'est préparée à m'attaquer.

- DeimosReaper : "C'est bon, j'ai vu ce que je voulais voir."

- Amélia : "Je n'en ai pas terminé, Aîné."

- DeimosReaper, en souriant : "Vraiment ? Tu veux mourir aujourd'hui, alors que tu ne te trouve pas sur un champ de bataille ?"

- Amélia : "Je veux vous donner une bonne leçon. Je vais avoir des bleus, je dois me venger."

- DeimosReaper : "Très bien."

- Torvi : "Mais c'est pas vrai ! Aîné ! Ce n'est pas Flash que vous avez en face de vous, ni Wedo !"


Amélia s'est ruée vers moi et elle m'a sauté dessus le pied en premier. J'ai reculé de deux mètres après le coup et elle m'a mis plusieurs coups de poing dans la figure. Même si je ne bougeais plus, elle continuait de se fracasser les poings dans ma trombine. Mais comme pour les coups précédents, je ne sentais pas grand chose. Mais je savais qu'elle utilisait toute sa force. C'est surtout son endurance qui m'a impressionné. Elle était infatigable. J'ai stoppé son dernier coup en attrapant son poignet et je l'ai regardée dans les yeux. Elle était essoufflée et en colère.

- DeimosReaper : "On pourrait peut être faire de toi un Guerrier Fauve ?"

- Amélia, essoufflée : "C'est quoi un... 'Guerrier Fauve' ?"

- DeimosReaper : "C'est comme ça qu'on appelait les chasseurs de prime au temps des Vikings. Des guerriers ayant connu d’innombrables batailles au service de leurs Jarls. Qui sont ensuite devenus des guerriers solitaires, trop ennuyés par l'attente des ordres d'un Jarl pour combattre. Ils étaient plus en quête d'un combat loyal leur permettant d'atteindre le Valhalla, plutôt que de l'argent."

- Amélia, en dégageant sa main : "Si vous l'dites."

- DeimosReaper : "Tu peux aller voir Freyja."


Son regard a changé et elle m'a fait un sourire. Puis elle est descendu du ring et a quitté le pont.

- Torvi : "J'ai vraiment cru que vous alliez la briser."

- DeimosReaper : "Pour qui tu me prends ? Nous ne sommes pas des spartiates. Nous ne tuons pas les guerriers qui échouent à un entraînement."

- Torvi : "J'ai déjà vu Vortex tuer un guerrier pendant un entraînement."

- DeimosReaper : "Oui, j'en ai entendu parler. Quoi qu'il en soit tu as bien entraîné Amélia. Mais elle a besoin de plus de force. Lorsqu'elle sera prête, je veux que tu la conduise à Flash pour qu'il voit comment elle se débrouille au tir."


Pendant ce temps je suis reparti dans mes quartiers pour terminer la lecture du journal de Fizzy. Ce que j'ai lu m'a prouvé que ce que je pensais était vrai. Fizzy était jaloux, il était perturbé et il le cachait très bien. Il n'a pas eu une vie facile et notre rencontre n'a pas arrangé les choses. Notre partenariat lui a trop apporté, et trop rapidement. Je l'ai tué le jours où nous nous sommes rencontrés.

Fizzy, chasseur de prime, entrée de journal 42


Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


C'était la dernière entrée de journal de Fizzy.

Cmdr DeimosReaper, fin du journal.
Fly Safe !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Hilfy d Anuurn, Sloanne, Jurema
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 8 mois - il y a 2 ans 8 mois #183074 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Journal du Cmdr DeimosReaper, le 10/12/3302.

Le Contact de Jurema, M. Chambers, a envoyé son message à Amélia donnant le lieu et la date du rendez-vous avec son père. Avec le Conqueror, nous avons alors rejoint le système Spocs 103. Ce lieu de rencontre m'a semblé bizarre pour une certaine raison, c'est que Spocs 103 est assez fréquenté par la Confrérie. Après peut être que le père d'Amélia voulait faire cette rencontre là où sa fille était en sécurité.

Alors que la vaisseau était en vol stationnaire aux coordonnées prévues, je suis allé voir Amélia à sa cabine provisoire. La porte était verrouillée alors j'ai sonné.

- Amélia, à l'intercom : "Qu'est-ce que c'est ?"

- DeimosReaper, à l'intercom : "Es-tu prête ?"


Là elle a ouvert la porte et elle est sortie de la cabine.

- Amélia : "Je suis un peu stressée. Je ne me souviens pas de ma famille."

- DeimosReaper : "Peut être que ces souvenirs reviendront petit à petit. Quoi qu'il en soit il s'agit de ta famille. Viens avec moi sur la passerelle."


Nous sommes montés à la passerelle et nous avons attendu l'arrivée du père d'Amélia. Elle restait debout derrière mon fauteuil, aussi raide qu'une pierre.

- DeimosReaper : "Calme-toi. Ça va bien se passer."

Puis sont arrivé deux vaisseaux à l'heure précise du rendez-vous, un Cutter escorté par un Vulture.



- DeimosReaper, à la comm : "Ici le FrostCore-Conqueror. Veuillez vous identifier."

- Cutter : "Ici l'Argos, Jason Taylor. Êtes-vous le commandant Jurema ?"

- DeimosReaper, à la comm : "A vrai dire certaines choses ont changé. Je suis l'Aîné DeimosReaper, un ami du commandant Jurema."

- Jason Taylor, à la comm : "Mais qu'est-ce que ça veut dire ?! Où est ma fille ?!"

- DeimosReaper, à la comm : "N'ayez crainte, Jason. Amélia est juste à côté de moi."


Je me suis retourné vers Amélia.

- DeimosReaper : "Vas-y. Dis-lui bonjour !"

- Amélia, à la comm : "Bonjour, père."

- Jason Taylor, à la comm : "Amélia ? Ma fille ! C'est toi ?! Je... je ne rêve pas ?!"

- DeimosReaper, à la comm : "Il faut que vous sachiez qu'Amélia est amnésique. Elle ne se souvient pas de son passé."

- Jason Taylor, à la comm : "Qu'est-ce que vous lui avez fait ?"

- Amélia, à la comm : "Père. Ne reproche rien aux Wraiths. Jurema m'a sauvé la vie. Ce sont des gens bien."

- Jason Taylor, à la comm : "Je demande à ce qu'Amélia rejoigne l'Argos."

- DeimosReaper, à la comm : "Très bien, Jason. Arrimez-vous au Conqueror."


Soudain un nouveau vaisseau est arrivé sur notre position en sortant de super-cruise. C'était un FDL blanc sous l'appellation "Emerald". Le FDL se dirigeait vers nous à grande vitesse. C'était un Stinger, une voix de femme avec un léger accent asiatique.



- Emerald : "Votre attention, pilotes. N'ouvrez pas le feu, s'il vous plaît. Le temps presse !"

- DeimosReaper, à la comm : "Emerald, veuillez faire demi-tour, ou nous vous prendrons pour cible."

- Emerald : "Non, ne tirez pas. Je suis ici pour vous prévenir que vous êtes en danger !"

- Jason Taylor, à la comm : "C'est une embuscade ! Fuyons !"

- DeimosReaper, à la comm : "Argos, tenez votre position. Nous ne vous avons pas menti."

- Jason Taylor, à la comm : "Je n'en crois pas un mot !"


L'Argos et son escorte ont mis en route leurs moteurs.

- DeimosReaper, à la comm : "Emerald, expliquez-vous sur le champ."

- Emerald : "L'Ocean Spike est ici, dans ce système. Ils vous cherchent !"

- DeimosReaper, à la comm : "Je croyais que les Stingers n'étaient plus actifs. Et comment vous saviez pour cette rencontre ?!"

- Emerald : "Je suis prête à combattre avec vous. Si vous acceptez, je vous raconterais tout après la bataille."

- Flash : "On ne peut pas lui faire confiance, commandant."

- DeimosReaper : "On n'a pas le choix. Intègre l'Argos et l'Emerald à notre wing. On va se défendre."

- Jason Taylor, à la comm : "Pourquoi vous nous envoyez cette invitation de wing ? Nous partons."

- DeimosReaper, à la comm : "Je vous ai dit que ce n'était pas un piège. Alors restez et battez-vous. Après vous pourrez retrouver votre fille."

- Jason Taylor, à la comm : "Vous ne comprenez rien. Les Stingers sont nos ennemis. Et nous ne sommes pas des combattants."

- DeimosReaper, à la comm : "Rassurez-vous. On s'est chargés d'une bonne partie de ces mercenaires. Il est temps d'en finir avec eux."

- Jason Taylor, à la comm : "Mais vous êtes cinglé ?!"

- DeimosReaper : "Amélia, ne reste pas debout, ça va secouer."


Un Anaconda escorté par trois FDL sont arrivés ensuite.

- DeimosReaper, à la comm : "Ecoutez-moi. Emerald, couvrez notre Clipper. N'attaquez pas l'Ocean Spike. Nous allons lancer un chasseur. Argos, demandez à votre Vulture d'attaquer les Fer-De-Lance ennemis."

- Jason Taylor, à la comm : "Mais c'est du suicide !!"

- DeimosReaper, à la comm : "Nous sommes plus nombreux. Faites ce que je vous dis et tout se passera bien !"


Cette fois nous n'avons pas laissé les Stingers ouvrir le feu les premiers comme ils le font si bien. Lilly a pris un poste de commande à distance de chasseurs embarqués et a lancé un Condor. A deux nous avons fracassé le bouclier de l’Ocean Spike tel Mjöllnir fracasserait un géant. Puis Lilly s’est attaquée à son générateur. Le Vulture des Taylors commençait à morfler aussi. Alors j’ai donné l’ordre à "Emerald" de l’assister. Deux des FDL ennemis étaient déjà détruits, et l’Ocean Spike avait perdu quelque ponts. Le Vulture était presque anéanti, je lui ai donc demandé de rester à l’écart et Emerald a détruit le dernier FDL grâce à l’aide de Lilly. Pour finir, mon équipage et moi avons fait sauter l’Ocean Spike sans même perdre le bouclier.

- DeimosReaper, à la comm : "Très bien tout le monde, on a gagné."

- Jason Taylor, à la comm : "Je suis désolé d'avoir douté de vous, commandant. Mais j'espère que vous ne liez pas ma fille à ce type d'expérience !"

- Amélia : "Euuuh..."

- DeimosReaper, à la comm : "Tout va bien maintenant. Argos, vous pouvez vous arrimer au Conqueror. Emerald..."

- Emerald : "Heureuse que nous ayons triomphé, pilotes. Il est temps pour moi de partir."

- DeimosReaper, à la comm : "Restez, Emerald. J'aimerais m'entretenir avec vous."

- Emerald : "Négatif. Je suis enfin libre. Il est temps pour moi de trouver mon chemin."

- DeimosReaper, à la comm : "Je ne comprends pas."

- Emerald : "Nous nous reverrons peut être, Confrérie. Emerald, terminé."


Elle a quitté l'escadrille et elle est partie comme un voleur. Dommage, ce que je voulais surtout c'était la faire enfermer dans les cellules de détention de mon vaisseau, là où Wade est mort. Qu'elle nous ait aidé n’efface en rien le fait qu'elle ait été une Stinger.

Jason s’est arrimé au Conqueror. Avant de monter à bord de l’Argos, je me suis équipé pour prendre quelques précautions : un mouchard subspatial et un analyseur sanguin électronique. Amélia et moi étions deux à traverser le sas pour rejoindre son bord, et nous avons rencontré Jason de l’autre côté. Ses yeux brillaient et il était figé quand il a vu Amélia. Par contre son garde du coups a fait un pas en arrière lorsqu’il m’a vu.

- Amélia : "Père ?"

- Jason : "Je ne le crois pas !"


Jason s’est approché d’Amélia et je me suis interposé.

- DeimosReaper : "Doucement vieil homme. Qu’est-ce qui nous prouve que vous êtes bien le père d’Amélia ?"

Jason s’est adressé à Amélia.

- Jason : "C’est qui ce tronc d’arbre?"

- Amélia : "L’Aîné DeimosReaper."

- Jason : "Je ne sais pas qui t’a raconté ce genre d’imbécillité. Mais je t’assure que ce géant n’est pas ton frère!"

- Amélia : "Hahahahaha ! Non, ‘Aîné’ c’est son grade au sein de sa faction."

- DeimosReaper : "Je suis l’un des dirigeants d’un Ordre de guerriers, qui fait partie d’une Confrérie anarchique."

- Jason : "Vous êtes des pirates?!"


J’ai attrapé son bras et je lui ai fait une piqûre avec l’analyseur sanguin électronique. Le garde du corps s’est approché brusquement mais je l’ai regardé froidement alors il est resté à l’écart.

- DeimosReaper : "Je vous fais juste une prise de sang."

- Jason : "Mais ça va pas?!"

- DeimosReaper, à la comm : "Betty, tu peux analyser l’échantillon?"

- Betty 2.5, à la comm : "Test positif. Il s’agit bien d’un membre de la famille d’Amélia."

- DeimosReaper, à la comm : "Merci."

- Jason : "Il faut vous faire soigner hein !"

- DeimosReaper : "C’est bon, maintenant vous pouvez embrasser votre fille."


J’ai laissé Amélia à bord de l’Argos en laissant quelques conditions. Amélia devra retourner auprès de Jurema. Lorsque je suis entré dans le sas, j’ai planqué le mouchard et je suis retourné à mon vaisseau.

Après tout ça, la Recrue MJ-Nether de la Confrérie a demandé du soutien pour une session de piraterie. La Recrue LittleBoy, la Sentinelle Genjar Ilat et moi avons répondu à son appel et nous nous sommes retrouvés dans le système Bevan’s Hope. Nether pilotait un Python, LittleBoy avait son Cutter, Genjar pilotait son FDL et je me suis mis aux commandes du Conqueror.

C’était un bon moment car nous avons eu l’occasion de massacrer des Fédéraux. Nous avons formé une très bonne équipe. Nether interceptait ses proies et faisait tomber la cargaison, LittleBoy jouait très bien son rôle de mule et avait un très bon mass lock, et Genjar retenait les forces de sécurité sans erreur. Au bout d’un moment on a même été attaqués par un chasseur de primes en Anaconda qui avait sa propre petite flotte de chasseurs embarqués. Avec un Cutter et une Corvette en face, le chasseur n’a eu aucune chance.

Durant tous ces évènements, Derek a gardé un œil sur la trace de l'Argos pour surveiller la position d'Amélia. Personnellement, pour moi son père a l'air d'un imbécile. C'est peut être pour ça qu'il n'a jamais pu retrouver sa fille. Mais Jurema rentrera bientôt et toute cette histoire ne me concernera plus.

Cmdr DeimosReaper, fin du journal.
Fly Safe !
Dernière édition: il y a 2 ans 8 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ddinistrioll, Hilfy d Anuurn, Jurema, Lévanah
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois - il y a 2 ans 7 mois #185937 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Journal du Cmdr DeimosReaper, le 05/01/3303.


1ère partie:

Après avoir servit de support logistique avec le Star Predator au Capitaine Wedo, pour plusieurs affaires avec l’engineering de quelques uns de ses vaisseaux, je suis reparti à Pailes Enterprise pour retrouver le Conqueror.



Samantha et Cherokee ont fait du bon travail pour établir notre centre de commandement au spatioport. Nous n’avons pas réussi à avoir d’accord pour nous installer, alors nous nous sommes établis grâce à notre nouveau vaisseau, le Ragnarok. Après tous ces efforts, nous nous sommes emparés d’un Imperial Cutter qui aura un rôle diversifié dans nos activités. En fait, le fait d’avoir atteint le rang nécessaire et les accréditations auprès de l’Empire n’a pas servit à grand chose.

Je me suis servit du conseil de Jurema pour trouver un Cutter à prix réduit, dans le système Harm. Malheureusement, le gouvernement local nous a refusé l’accession à ce vaisseau. L’Empire ne voulait pas laisser un tel bijoux entre les mains d’un clan indépendant. Mais ça n’a pas été un problème. On ne refuse rien à l’Ordre de Ull.

Notre ami, le Capitaine WoodenLeg s’est encore défoncé pour nous aider à atteindre nos objectifs. Flash l’a contacté et lui a expliqué notre problème, en lui indiquant que j’avais un plan pour prendre ce vaisseau de force. WoodenLeg, avec son influence a réussi à détourner des tas de données informatiques du chantier naval, et s’est également servit du ‘Réseau’ pour nous faciliter la tâche. Il faut dire que sans Wedo, WoodenLeg n’aurait pas eu autant d’influence dans le coin.

Wood nous a donné les plans standards du modèle Imperial Cutter, que nous avons étudié de A à Z. Mais il nous fallait aussi les plans du chantier naval du spatioport, pour savoir où aller et où frapper. A mon équipe d’infiltration étaient affectés Flash, Lilly, Derek et même Wood s’est joint à nous. Pendant ce temps, le Conqueror attendait hors zone neutre du spatioport car Betty était également de la partie.

Un chantier naval, c’est très grand. Surtout dans les ateliers qui assemblent les vaisseaux de classe large. Mais nous sommes quand même entrés par les conduites de ventilation. Chose difficile car nous devions ramper comme des rats pendant une bonne demi-heure. Flash n’arrêtait pas de donner des coups de pieds à Derek car il faisait trop de bruit à cause de l’effort. J’étais même surpris par le silence de WoodenLeg dans ses déplacements. Hahaha!

Lorsque nous sommes arrivés à la grille de ventilation donnant sur l’atelier du Cutter que nous cherchions, j’étais légèrement démotivé lorsque j’ai regardé à travers.

- DeimosReaper : "Bordel, les mecs ! On est au moins à 100 mètres du sol !"

- WoodenLeg : "N'importe quoi !"

- DeimosReaper : "Ouais je suis sûr que tu n'as pas pensé à nous lorsque tu nous a filé les plans. Toi t'as une jambe cybernétique."


Notre camarade pirate a alors jeté un œil à travers la grille et s'est mis à trembloter.

- WoodenLeg : "Merde ! Mais c'est qu'il a raison notre puissant guerrier !"

- DeimosReaper : "La ferme."

- Lilly : "On a bien un moyen de descendre par ici, avec notre équipement. Mais tous les ouvriers vont nous voir !"

- Flash : "Il faut qu'on trouve un autre chemin."

- Derek : "Pas question. Je n'en peux plus de ce tunnel Vietcong."

- Flash : "C'est quoi un 'Vietcong' ?"

- DeimosReaper : "T'occupes. On va descendre par ici. Le souffle de Derek hante encore mon crâne, moi aussi je dois sortir d'ici."

- WoodenLeg : "On ne peut pas jouer avec les systèmes environnementaux de cette section, pour distraire les ouvriers et les gardes ?"

- DeimosReaper : "Ça c'est une idée. Mais où est la solution ?"

- Derek : "Ah ! Je vois que vous êtes vraiment perdus sans moi !"

- DeimosReaper : "Je savais qu'on ne devait pas tous emprunter le même chemin pour cette infiltration."

- WoodenLeg : "Je suis d'accord."

- Derek : "Lilly, laisse-moi passer, je dois retourner en arrière."

- DeimosReaper : "Pourquoi ?"

- Derek : "On a croisé un panneau de contrôle, vingt mètre plus en arrière. De là je pourrais ouvrir les sas de décompression qui accèdent à la ventilation. Les conduites mènent vers l'extérieur du spatioport. Un système d'urgence s'activera pendant quelques secondes et la luminosité de l’atelier va changer. Les projecteurs vont s’éteindre et les signaux d’alerte se mettront en route. Là on pourra descendre, mais il faudra faire vite avant que les airlocks de secours se mettent en route."

- WoodenLeg : "T'es vraiment un..."

- Derek : "Un génie, je sais, je sais."

- WoodenLeg : "J'allais dire : un malade !"


Pendant qu’ils racontaient tous leurs âneries, je continuais de regarder à travers la grille en réfléchissant, et j’ai remarqué qu’un pont mobile passait de temps en temps sous notre position. Il passait à moins de trois mètres sous nos pieds. Alors j’ai démonté la grille et j’ai sauté sans prévenir au moment où le pont a refait un passage. Il s’agissait en fait d’un pont automatisé qui apportait les pièces des nacelles de propulsion du vaisseau, qui étaient ensuite soudées par d’autres robots. Nous étions arrivés au bon moment, comme prévu. L’assemblage du vaisseau était en phase terminale.

Les autres ont passé leurs têtes hors de la conduite en me regardant avec étonnement. Alors ils ont fait la même chose que moi lorsque le pont repassait près d’eux. Je me suis dirigé vers l’un des rails pour descendre tout en restant à l’abri des regards et nous nous sommes regroupés près d’un tas de terminaux de commandes.

- DeimosReaper : "Derek, dirige-toi vers le central informatique de l'atelier et attends que les tests du vaisseau soient terminés. Ensuite tu connecte Betty à l'ordinateur central avec ton émetteur pour pirater le secteur. Lilly, tu accompagne Derek et tu le protège."

- Lilly : "Je neutralise les gardes discrètement et notre écolier pourra jouer."

- DeimosReaper : "Wood, Flash, vous venez avec moi. On va attendre que la rampe d'accès du vaisseau s'abaisse pour entrer. En attendant que Betty amène le désordre, nous allons supprimer les gardes qui surveillent l'accès au vaisseau. Ils ne sont pas nombreux."


Nous avons alors exécute le plan et nous avons attendu…

- Flash : "J'espère que Lilly et Derek ne se sont pas fait choper !"

- DeimosReaper : "Patience. Souviens-toi de comment on a retrouver Derek. Il était à poils et enfermé, mais il a réussi à crasher le vaisseau dans lequel il était emprisonné."

- Flash : "Mouais."

- DeimosReaper : "Il est taré, mais pas stupide."


Les lumières de l'atelier se sont éteintes, puis elles se sont réactivées en quatre secondes. Tous les écrans des terminaux du secteur ont affiché Betty et on entendait sa voix résonner.

- Betty 2.5 : "Bonsoir, humains. Je suis Thargoïda, une intelligence artificielle créée par vos chers ennemis les Thargoïdes. Et je m'empare de ce vaisseau afin que mes concepteurs puissent étudier votre technologie. Si vous tentez quoi que ce soit, ils viendront à bord d'un vaisseau de colonisation, trois fois plus gros que ce spatioport. Vous serez capturés, puis disséqués et dévorés."

Puis tous les écrans se sont éteints, les machines se sont figées, les lumières ont tourné au vert, tout était sombre. Un son enregistré d'un Artefact Inconnu passait sur le réseau de communication et était diffusé par les haut-parleurs.

- Flash : "Je pense qu'elle a été convaincante."

- DeimosReaper : "Montons à bord ! Wood, attends Lilly et Derek, ils ne vont pas tarder. On démarre les systèmes."

- WoodenLeg : "Ne perdez pas de temps."


Flash et moi sommes montés à bord du Cutter, et même si c'était difficile, nous ne nous sommes pas arrêtés pour admirer le design. On s'est installés sur la passerelle et nous avons démarré tous les systèmes. Les autres sont arrivés essoufflés peut de temps après le générateur en marche.

- DeimosReaper : "Où est-ce qu'on en est ?"

- Derek, essoufflé : "La plateforme va être redirigée vers un hangar dans quelques secondes. Le reste, ce sera à toi de gérer !"

- Flash : "Et pour l'émetteur ?"

- Lilly : "J'ai placé la charge juste à côté comme convenu. Ça sautera quand on aura décollé."

- WoodenLeg : "Quelle importance ? Cet émetteur n'est lié qu'à une IA !"

- DeimosReaper : "Ce n'est pas une simple IA. C'est grâce à elle si nous sommes transportés jusqu'aux docks du spatioport. Attendez-vous à de la castagne."

- WoodenLeg : "Par défaut les vaisseaux de série sont indiqués comme 'alliés' avec les spatioport qui les assemblent. Les défenses automatiques ne nous tireront pas dessus."

- Lilly : "Les forces de sécurité le feront."


La plateforme s'est déverrouillée et s'est déplacée en avant vers le réseau de transfert de vaisseaux.

- DeimosReaper : "Prenez vos places, ça va bientôt secouer."

- Flash : "On a pas encore la liste de contacts. Les capteurs ne sont pas en route !"

- DeimosReaper : "Les capteurs sont activés. Patience, on arrive au hangar."

- Flash : "Ça y est ! La patrouille de sécurité est composée de quatre Vipers MkIII."

- DeimosReaper : "Ça devrait le faire."


La plateforme nous a emmenés jusqu'au hangar pad 09 du port. L'un des pads larges les plus prêts du airlock. Puis nous sommes arrivés à la surface.

- Flash : "On a le menu de décollage mais ça ne fonctionne pas !"

- DeimosReaper : "L'ordinateur de ce vaisseau n'a pas d'identité. Aucun droit sur les commandes de pads. Betty va s'en charger."

- Flight Control : "Imperial Cutter GIC09. Vous ne pouvez pas décoller. Si vous parvenez à décoller, une prime de 200 millions de crédits sera activée sur ce vaisseau. Notre escadrille de patrouille surveille le airlock. Nous avons appelé d'autres escadrilles en renfort. Vous êtes pris au piège."


Les propulseurs se sont mis en route, et les semelles magnétiques des trains d'atterissage se sont désactivées. Notre nouveau vaisseau était libre.

- Flight Control : "Qui que vous soyez, vous êtes à présent recherchés pour 200 millions de crédits. Si vous posez ce bâtiment, la prime sera désactivée et vous serez arrêtés. Aucun mal ne vous sera fait. Si vous tentez de quitter ce spatioport, vous serez pourchassés à travers toute la galaxie."

- DeimosReaper : "Dans ce cas, ouvrez la chasse !"


J'ai placé le vaisseau devant le airlock, puis j'ai donné un coup de boost pour le traverser. Deux des patrouilleurs positionnés de l'autre côté ont été pulvérisés contre notre bouclier.

- Conqueror : "Deimos ? Ça a marché, l'émetteur est détruit, ainsi que l'ordinateur central de l'atelier."

- DeimosReaper : "Parfait, couvrez nos arrières. L'un de ces patrouilleurs a un détecteur de sillage. Ils ne doivent pas nous retrouver !"


Cherokee, qui était aux commandes du Conqueror, s’est occupé des patrouilleurs et nous avons sauté. Nous avons semé nos poursuivants et nous sommes rentrés à Pailes Enterprise. Sur le chemin, Betty a activé l’ordinateur du Cutter et y a implanté un programme créant une fausse identité. Ça nous a permis d’accéder au port de Pailes Enterprise.

Une fois posés, j’ai mis le prix pour déclarer ce vaisseau et lui activer une assurance. Nous avons également commencé à l’améliorer, et nous avons changé son apparence. Avec l’ordinateur de bord activé et configuré, la prime de 200 millions de crédits a été effacée. Il ne reste plus aucune trace de l’ancien vaisseau, mais j’ai dû payer le prix fort pour y arriver. Le Réseau n’est pas gratuit.





2ème partie :

Azarzel a aussi montré un côté de sa personnalité auquel je ne m’attendais pas. Il a provoqué le Capitaine Wedo sans crainte, sans même reculer ou s’excuser. Alors un duel a eu lieu entre le Capitaine et la Sentinelle, dans le système Naitis. Au début j’ai été un peu sec avec Azarzel pour ses propos offensants envers le Capitaine. Wedo n’est pas son supérieur hierarchique, mais Azar lui doit quand même un minimum de respect, car Wedo est l’un des pilliers de la Confrérie.

Les seuls témoins étaient Jurema et moi, avec nos équipages. J’étais persuadé que Wedo serait le vainqueur, mais au final, c’est Azar qui a gagné. Il a su montrer que c’était un véritable guerrier, à l’esprit de l’Ordre de Ull. Azar, faisant partie de ma wing personnelle a volé de nombreuses fois à mes côtés. Et je dois avouer que je le croyais pas assez expérimenté pour affronter Wedo. Je suis heureux de m’être trompé.

J’ai récupéré Wedo dans sa nacelle de sauvetage. Je l’entendais rire à l’intérieur avant de l’ouvrir. Il semblait heureux de voir que Azar était très capable au combat, même si ça lui a coûté un Coursier Impérial.



3ème partie :

Pour planifier les prochaines missions de combat pour la Confrérie, mon équipage et moi sommes partis aider plusieurs factions indépendantes en guerre. Nous avons eu l’occasion de massacrer des impériaux et des dictateurs. Après tout l’Ordre de Ull est là pour ce genre d’activité. Cette escapade a servit à préparer le terrain pour la Confrérie, pour savoir ce qui serait le mieux pour nos gars.

Alors que nous revenions juste d’une sacrée bataille dans le système Haritanis, j’ai fait une rencontre à laquelle je ne m’attendais pas à Pailes Enterprise. J’étais sur la carlingue du Conqueror à bidouiller la mécanique sous les plaques de blindage, et je redescendais sur le pad de temps en temps pour piocher dans des caisses de matériel. J’étais le nez dans une caisse quand une jeune femme m’a interpelé. Personne ne l’avait remarquée, elle a réussi à pénétrer sur la plateforme sans se faire remarquer! Mais quand elle m’a interpellé et que je l’ai vue, j’ai réagit rapidement et je lui ai présenté ma dague sous la gorge.

- Inconnue, en souriant : "Bonjour Aîné."

- DeimosReaper : "Mais qui êtes vous ?"

- Inconnue : "Vous m'avez croisée sous l'appellation 'Emerald'."


J’étais surpris de rencontrer une femme blanche avec un accent chinois.



- DeimosReaper : "Vous ?! Comment êtes-vous arrivée jusqu'ici ?! J’ai demandé à couper les accès au pad, le temps de la maintenance de notre navire."

- Emerald : "Disons que je suis quelqu’un de discret, comme le Capitaine Ariah T’Soni.."

- DeimosReaper : "Vous avez l’air de bien nous connaître. Dites-moi ce que vous faites ici, avant que votre dernier souvenir soit celui de votre sang giclant sur mon visage."

- Emerald : "Après ce que j’ai fait pour vous, vous me tueriez? Je voulais simplement vous rencontrer en personne."

- DeimosReaper : "Vous êtes une Stinger. Si je vous tue - et je le ferais - la famille Taylor sera enfin tranquille.."

- Emerald : "Les Taylors sont en paix, les Stingers n’existent plus, grâce à vous… et moi! Et en tant que néo-Viking, je suis certaine que vous ne me tuerez pas sans un bon combat."

- DeimosReaper : "Vous seriez surprise de ce que je suis capable de faire."

- Emerald : "S’il vous plaît, essayez d’être un peu humain. Je ne suis pas votre ennemi."

- DeimosReaper : "Dans ce cas qu’est-ce que vous voulez?"

- Emerald : "Depuis que je suis libérée des Stingers, je cherche ma place dans cette galaxie."

- DeimosReaper : "Il y a assez de femmes dans mon équipage. Et si vous deviez séjourner à bord du Conqueror, ce sera dans les cellules de détention. Sinon, à part ça, je ne vois pas à quoi un cadavre pourrait me servir."

- Emerald : "Vous ne voulez pas connaître mon histoire? Et si je vous disais que j’étais forcée de faire partie de ce groupe de mercenaires, que je n’avais pas le choix?"

- DeimosReaper : "Seuls les esclaves n’ont pas le choix. Et ils ne pilotent pas de vaisseaux."

- Emerald : "Détrompez-vous."


Flash est arrivé à ce moment en courant, arme de poing à la main.

- DeimosReaper : "C’est pas trop tôt."

- Flash, ésoufflé : "Ca fait une demi-heure que je cours! Tu sais quel temps ça prend de parcourir tous le vaisseau, puis traverser cette immense plateforme?"

- DeimosReaper : "Enferme cette criminelle à bord du Conqueror. La famille Taylor va peut être adorer participer à son éxecution."

- Emerald : "Je m’attendais à cette réaction. Mais je n’ai jamais rien eu à perdre de toute façon."


Flash a fouillé la nouvelle prisonnière et lui a lié les mains. Puis ils ont embarqué à bord. Je suis quand même resté sur place à me poser des tas de questions. Cette femme nous a aidés à finir les Stingers, et elle s’est présentée à moi sachant qu’elle pouvait ne pas repartir libre. Elle semblait vouloir me faire comprendre qu’elle avait été enrôlée de force chez les Stingers.

Quoi qu’il en soit, c’est devenu trop dangereux de faire diffuser les journaux de bord. Nos ennemis peuvent en savoir assez sur nous, et nos frères et sœurs pirates aimeraient rester le plus discrets possible. C’est pourquoi cette entrée de journal est la dernière à être diffusée.

Cmdr DeimosReaper, fin du journal.

[HRP]
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Dernière édition: il y a 2 ans 7 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Hilfy d Anuurn, Sloanne, Jurema
Le sujet a été verrouillé.
  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
Plus d'informations
il y a 2 ans 7 mois - il y a 1 an 11 mois #187064 par DeimosReaper
Réponse de DeimosReaper sur le sujet Chaque pirate qui tue, fait naître un chasseur
Les aventures de l'équipage de FrostCore-Conqueror se poursuivent sur le sujet " A bord d'un Drakkar " .

Fly Safe !
Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par DeimosReaper.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jurema
Le sujet a été verrouillé.
Modérateurs: DeimosReaperZoranModerateur 1Moderateur 2Moderateur 3Moderateur 4JuremaSloanneNoxRider
Temps de génération de la page : 0.244 secondes
Elite Dangerous 2018 05 14   16 15 07