-- NAVIGATION --

  • Teamspeak EDFR

  • 1

-- INTERFACE PILOTE --

-- EVENTS & MISSIONS --

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Aucun évènement à venir!

 

lundi 14 juin 2021

file L'éclosion

Plus d'informations
il y a 1 mois 5 jours #249967 par Dainslef
L'éclosion a été créé par Dainslef
Rag'Nox et moi avions été séparés dès notre premier jour. Premier jour qui fut d'ailleurs un vrai marathon : examens de santé, tests d'aptitude physique, tests de logique, de culture générale, de connaissances scientifiques, questionnaire de motivation, et enfin liste de souhait de carrière. Je n'ai pas été réellement surpris en apprenant que ce qui revenait quasi-constamment en haut de la liste des choix des postulants était pilote ; pilote de chasse, de transporteur, de véhicule de secours, pilote de bidule ou de machin, mais pilote. Et quand ce n'était pas le premier choix, c'était le second. Malheureusement, il y avait beaucoup de candidats, mais peu d'élus. En effet, pour plus de deux cent postulants, près de cent quatre-vingts avaient le même objectif que moi, mais il n'y avait que trente-deux places de pilotes à l'issue des classes. Autrement dit, une sévère concurrence m'attendait pendant ces prochaines semaines. En fin de journée, l'ensemble des résultats était affiché sur un grand tableau d'affichage à l'entrée de l'amphithéâtre où le responsable de l'académie donnerait sa première intervention.

Après avoir jeté un regard désabusé au dit tableau, je me dirigeai vers la salle de briefing, comme stipulé sur nos consignes. Il s'agissait d'un amphithéâtre lumineux, un plafond éclairant baignant la salle d'une lueur homogène ; aucune ombre ne venait ternir la brillance de la pièce, malgré l'absence de fenêtres sur l'extérieur. Cette absence d'ouverture était probablement une question de secret militaire. Tout en bas, une estrade surplombait les premiers rangs de sièges, et un bureau, pour l'instant vide, faisait face au reste de la salle. Au-dessus du bureau, un grand écran affichait le logo de la Fédération. Je retrouvai mon nouvel ami avec plaisir dans cette salle, assis au premier rang, comme le bon élève qu'il était. J'eus un large sourire en me présentant devant lui.
_ La place à côté de toi est prise ?
_ Devine ! Elle t'était réservée, en fait.
_ Super, dis-je en m'installant. J'ai jeté un œil au tableau, et j'ai vu tes résultats. Impressionnant, dis-donc ! Quatrième aux tests scientifiques, premier en culture générale, et enfin dans le peloton de tête en logique. Sacré palmarès, mon vieux !
_ Je suppose devoir remercier mes parents pour cette bonne nouvelle, vu le rabâchage que j'ai subi avec mes précepteurs. Le hic, c'est que je n'ai aucune envie de le faire.
_ C'est toi qui as répondu aux questionnaires, pas eux.
_ Tu as raison, c'est ce que je dois me dire. Et toi, à part en aptitudes physiques, je ne t'ai vu nulle part en tête de classement, ça va quand même ?
_ Soixante-cinquième en culture générale, quarante-deuxième ex-æquo en logique, et dans les limbes du fond du panier en sciences : une catastrophe. Avec ça, aucune chance de devenir pilote, surtout quand on sait …

Mais notre conversation fut arrêtée par l'arrivée d'une femme en uniforme qui alla se placer derrière le bureau, sa simple présence arrêtant net le brouhaha dans lequel l'amphithéâtre était plongé. Elle devait avoir la cinquantaine, et avait les cheveux noirs légèrement grisonnants, le visage typé oriental, avec un teint légèrement basané ; malgré ses quelques rides, elle était encore plutôt belle. Elle devait avoir été magnifique, il y a peu, me dis-je. L'air sévère, elle prit la parole d'un ton impérieux.
_ Quand un officier se présente, on se lève et on salue, recrues !
Nous nous exécutâmes comme un seul homme. Elle répondit par un salut et se détendit légèrement.
_ Repos ! Dorénavant, tout manquement à l'étiquette militaire sera sanctionné. Tenez-vous le pour dit. Je suis le commandant Hitomi Kobayashi, capitaine de frégate, et je serai responsable de votre formation militaire durant vos classes. Pendant les six mois qui viennent, vous m'appellerez « mon capitaine ». Pas de familiarités. Sachez que je serai sans pitié avec vous, que je me contrefous que de la raison qui vous a amenée ici : enrôlés, appelés par votre gouvernement local ou incorporés pour échapper à une sanction judiciaire, je m'en moque. Vous êtes tous de la bleusaille, sacrifiable à merci jusqu'à ce que vous ayez prouvé que vous valez plus que votre poids en viande. Comme attendu à chaque promotion, presque tout le monde se bouscule pour manier le manche, mais les élus seront rares. Croyez-vous franchement que la Fédération est riche au point de confier des vaisseaux de plusieurs millions de crédits, pour les moins chers, et plusieurs centaines de millions pour les plus grands, au premier venu ? Non ! Un tel honneur, ça se mérite !
Après une pause, au cours de laquelle le brouhaha reprit progressivement, elle invectiva l'assemblée.
_ Silence ! Ceux qui auront été assez modestes, ou plus probablement trop mauvais pour intégrer les rangs de la glorieuse école de pilotage, bénéficieront d'une formation dans un autre corps de métier. Mais comme presque tous les métiers de la Flotte sont voués à travailler pour permettre aux pilotes de remplir au mieux leurs fonctions, la Fédération ne garde que la crème de la crème. Et il n'y a que cent places et quelques dans l'ensemble des corps de métier pour l'ensemble des postulants. Mais ne vos inquiétez pas, les autres ne seront pas laissés sur le carreau ; en effet, comme vous l'avez peut-être remarqué dans votre contrat d'enrôlement, votre engagement n'est pas exclusivement cantonné à la Flotte. Par conséquent, durant vos classes, chaque semaine sera établi un classement basé sur une moyenne pondérée de vos aptitudes physiques, de vos connaissances scientifiques et de vos tests psychomoteurs de la semaine, et les dix derniers seront changés de corps d'armée : une place les attend dans le corps de l'infanterie blindée. De rien, vos remerciements me vont droit au cœur. Rompez !

Le brouhaha reprit de plus belle, la promotion dans son ensemble semblant anxieuse. Le capitaine eut un sourire en constatant la réaction à son intervention, certainement satisfaite par l'effet d'annonce qu'elle avait suscité. Je commençai à sentir le frisson de l'angoisse en saisissant les implications de ma médiocrité actuelle. Personne ne voulait rejoindre les rangs de l'infanterie blindée, qui avait la réputation de corps d'armée dans lequel le personnel était jetable comme des mouchoirs, littéralement de la chair à canon. Or, avec des résultats comme les miens, mon sort était réglé. Se tournant vers moi, Rag'Nox perçut mon désarroi, et pour me rassurer, me tapota l'épaule d'une main et dressa le pouce de l'autre, me signifiant que je ne serai pas seul pour affronter les prochaines semaines.

On peut tromper une personne mille fois, on peut tromper mille personnes une fois, mais moi, on ne peut pas me tromper deux fois.
Pour avoir accès à tous mes RP

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: KhorissblackseraphBobySkyfengerPhoneixZoranjimooRedfoxGibloodSloanneSahaquielleblaisepascalgranteeric
Temps de génération de la page : 0.122 secondes
403986d4dabbca3e4690579376de907e.jpeg