Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Que vous soyez un membre isolé ou dans un groupe, vous trouverez ici toutes vos aventures, histoires et autres Role Play (RP).

SUJET : [RP] Unique entrée du journal de bord

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214099

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
( Bonjour ! ceci est un premier jet venu d'inspiration subite, relatant les débuts assez nébuleux de mon personnage jusqu'au présent je vous souhaite une bonne lecture et prendrais note de vos retours merci ! )

Nouvelle entrée

5 Juillet 3303

Début d'enregistrement. . . .

Qu'on soit bien clair dès le départ, c'est pas un message d'adieu ni une tentative d'accéder à la gloire ou la postérité, j'ai juste décidé qu'il était temps de consigner tout ce foutoir arrivé depuis...hé bien des années désormais.

Au départ je suis originaire de la Terre, comme bon nombre de personnes et j'ai migré de stations en stations comme la plus part des civils pour au final atterrir sur le système 40 CETI, j'gagne de quoi survivre en faisant des boulots de basse œuvre afin d'avoir de quoi souper et un coin où dormir rien de plus, puis la lassitude et le ras le bol m'ont fait changer de cap un beau matin en voyant dans quel merdier j'étais, j'ai alors décidé d'aller me faire recruter par l'une des organisations régissant la station commerciale, j'ai pu me faire former aux bases du pilotage, datapad à la main, vol d'essai avec instructeur et tout le tintouin, au final ce fut la première fois que j'étais heureux j'crois.

Ca a duré quelques temps, rien de bien long à vrai dire puis...le chef instructeur avait quelques faveurs à propos de moi pour pas mal de services rendus, tant en réparations qu'en «dépannage »

J'allais enfin pouvoir m'envoler de mes ailes et quitter cette maudite station, Pailes Enterprise, à bord d'une petite navette d'approvisionnement, un hauler, ma vie commençait réellement.

Ce hauler qui n'avait comme nom que le « cercueil volant » était un vieux coucou dont plus personne ne voulait, après divers passages entre les mains de novice en pilotage ou de gars se sentant plus et fonçant en plein boost dans la station sans compter les rebelles tentant d'échapper à des pirates surarmés le vaisseau était encore miraculeusement à peu près en état de fonctionnement.

Pas mal d'avaries pouvant survenir n'importe quand...un passage en hyper-espace qui résonne comme le hurlement de la mort voulant vous arracher à cette carcasse...sans compter le fait que la structure pouvait à tout moment se disloquer...enfin c'est ce qu'on me disait.

Pendant pas mal de temps j'ai bossé comme simple intermédiaire, livreur entre les gars de Pailes Enterprise et leurs contacts sur d'autres systèmes que ce soit des stations ou des bases planétaires, ça payait vachement plus mais le risque n'était pas absent...même pour des simples rations de bouffe un pirate désespéré peut tenter de vous faire la peau si la contribution n'est pas assez à ses yeux.

Des voyages interminables, des heures à ne plus compter mais au moins j'voyais le bout du tunnel et de par mes transactions et la liste de contacts que j'me faisais sans compter la « réputation » auprès des clients j'commençais à avoir des courses plus lucratives...et quelques avantages, un beau matin je reçu un communiqué d'une entreprise partenaire à Pailes m'invitant à aller voir leur attaché commercial, ce que je fit et la surprise n'en fut pas moindre...
Un gars taillé dans un costard à la tronche bien franchouillarde et sympathique m'attendait au pas du sas d'arrivée avec un sourire qui pouvait vous éblouir limite...

" Nous sommes heureux de vous savoir arrivé sain et sauf Monsieur Stunwell et nous avons une offre très intéressante à vous proposer " sur ces mots le gars m'invita à le suivre et m'entraîna dans un dédale de couloirs dans les hangars puis après quelques minutes on arriva devant un sas portant le logo de son entreprise, il déverrouilla le sas et j'ai de suite pigé.

Un transporteur Lakon 6e du nom ou comme on le raccourci un T6 flambant neuf était appareillé à la baie amarrage, l'gars s'est retourné d'un air ravis « Nous vous offrons mieux que ce vaisseau délabré qui par miracle fonctionne toujours mais...jusqu'à quand ? Vous ne pouvez décemment pas continuer d'exercer votre activité en ces conditions voyez-vous aussi serais-je concis, si vous acceptez vous travaillerez pour la société que je représente qui offrira moults avantages ainsi que des contrats bien plus diversifiés que ceux à quoi vous avez été habitué « Vu le vaisseau et l'offre du mec j'ai pas hésité j'lui ai fait signe j'étais d'accord, de toute manière ça ne pouvait pas être pire.

Ainsi donc un second tournant dans ma vie, j'appris bien vite que j'bossais désormais pour une « superpuissance » La Fédération, j'savais pas trop ce que ça signifiais et d'un coté je m'en cognais, tant que j'pouvais m'assurer un avenir, m'habituer à ce gros lourdeau fut plus compliqué que prévu...la masse est tellement différente et son agilité désastreuse...encore heureux que je suis un minimum doué...mais l'gars mentais pas c'était un très bon vaisseau limite on pouvait respirer les sièges en cuir tout neuf...et bordel la soute que ce monstre a ! j'me sentais tel un empereur au sommet de sa citadelle une fois dans le cockpit...et cette vue...bref j'vais pas commencer à partir dans tous les sens.

Les missions qu'on me confiait était pas mal diverses ouais, de l'approvisionnement d'armes pour des forces de sécurité, du ravitaillement de rations d'urgence pour des bases en crise, ou des médicaments pour des coins touchés par des maladies étranges au nom que j'retiens jamais ah et j'ai oublié de préciser j'touchais une prime de risque...surtout vu la nature parfois assez...risquée de ma marchandise mais bon j'étais au sommet, j'attendais chaque nouvelle assignation avec impatience j'avais l'impression de revivre !

Les mois puis les années passèrent, les tentatives d'extorsion des pirates ça m'tombait dessus comme pas mal de monde et parfois ça passait...parfois pas m'bon j'suis loin d'être con et j'ai toujours réussi à leur échapper à peu près proprement, pendant quelques temps j'expérimentais d'autres activités proposées par cette société, le minage entre autre mais j'ai vite pigé que ça allait me gaver alors j'ai pratiqué que pendant un temps...puis j'ai fait un break de tout ça, j'ai revendu le transporteur avec une jolie économie de coté et j'ai décidé de changer du tout au tout...

Le choix était large...mais pas mon fric alors j'ai pris au mieux en comparant comme il fallait...au final mon nouveau bébé était face à moi...un viper 3e génération, un intercepteur à la vitesse folle et largement réputé pour ses atouts pour pas mal de gars tant à la sécurité que les chasseurs de primes

Au final j'ai craqué j'ai commandé les pièces, les armes et tout le reste et je me suis attelé seul dans un hangar une fois le vaisseau arrimé « nature » à remplacer les pièces d'origine, mettre les mains dans son cœur, sentir son âme, le régler au poil de cul près afin qu'il aille dans le sens que je désirais...bon ça n'a pas été sans conneries...comme une surcharge du répartiteur ou le réacteur FSD qui était en panne après de mauvaises variables ajoutées...mais bon faut bien apprendre de ses conneries, ce bijou j'le destinais pour une chose, rendre la monnaie de leur pièce à ces connards de pirates qui adorent faire chier les gens de bonne volonté, les commerçants aussi je l'ai repeint complètement en noir afin qu'il se fasse plus discret, ajoutant des capsules d'évacuation thermique et un armement à majorité balistique avec quelques lasers histoire de présenter mes salutations à ces emmerdeurs.

Si j'disais que le t6 était assez mou le viper était tout autre, nerveux et répondant en un claquement de doigt c'était la nuit et le jour et les sensations lors du boost c'était comme d'aller de 0 à 100 en 2 secondes mais bordel que je l'adorais...bref j'vais éviter de trop m'étaler, mes débuts en tant que chasseur de primes furent rudes, pas mal de fois j'ai faillit me faire piéger en me frottant à plus gros que moi mais connaissant mon bébé j'arrivais à échapper jusqu'à ce que je prenne la main et change la donne, j'appris à mes dépends que les signaux de détresse étaient majoritairement des pièges à con aussi mais bon en faisant le compte de tout ce que j'amassais...j'vivais comme un roi.

Les crédits pleuvaient, et plus ça allait plus j'me faisais une réputation partout où je chassais, j'ai même reçu des messages m'invitant à traquer des « seigneurs pirates « avec des offres alléchantes...mais j'sentais le piège à con si c'est pour me retrouver contre un gars avec un chasseur lourd ou une frégate non merci j'tiens un minimum à ma vie.

Comme toute chose a un début tout a une fin...plus ça allait plus j'sentais que j'devais voir plus gros coté armement et malgré mes trifouillages le vaisseau avait ses limites... des années s'étaient écoulées et j'avais une vraie petite fortune à choquer la noblesse de cette vieille station miteuse de 40 CETI j'ai pu m'amuser avec d'autres vaisseaux entre temps, l'ASP scout, Le cobra 3e gen l'eagle et le vulture.

Mais il était temps de taper fort, ouais j'vous vois déjà vous étonner, un fer de lance oui oui vous entendez bien, un chasseur de luxe aux dimensions imposantes et à l'armement dévastateur. Bon oui entre nous ça coûte un rein mais bon sang que ça valait le coup...une chose à faire au moins une fois dans sa vie ! Bref la chasse reprenait, j'essayais un peu aussi de m'intéresser au monde environnant, pas juste d'être le loup attendant sa proie et j'ai su que c'était la guerre un peu partout et que pas mal de « missions de haute importance » étaient destinées à tous les pilotes aptes...avec des objectifs variés et des récompenses selon ce qu'on foutait...j'ai bien tenté de me tailler ma part mais déjà c'était dans des coins paumés et puis...une fois arrivé en général l'envie n'était plus trop la de faire mumuse à défoncer des pirates dégénérés, de nombreux voyages mais toujours je revenais à 40 CETI.

Les mois passèrent, le compteur de pirates abattus s'élevait, et j'en ai eu ma claque un beau jour, voyant la fortune amassée prendre poussière j'ai revendu le bijou pour m'offrir ce qui était pour moi un vieux rêve, un anaconda, preuve de longs mois à économiser, de sueurs à éponger en évitant la mort de justesse ou bien de sauts foirés nous propulsant en limite de carburant...ouais ça m'est arrivé comme vous hein,

Ce pur sang était à moi...pour une fois j'ai décidé de le baptiser le HOPE avait enfin un Commandant à son bord, et malgré la taille imposante du bestiau et qu'il soit considéré comme étant un petit croiseur j'ai réussi à le manoeuvrer, secondé par l'intelligence artificielle de bord, sauf que voilà arrivé vers mes 40 ans...seul à bord bah la discussion tourne vite en rond avec son tableau de bord, j'ai décidé de revenir à 40Ceti une fois de plus comme pour les narguer et j'raconte pas la gueule des pécores qui n'en revenaient pas de me voir en descendre...tandis que j'écumais les bars locaux et les diverses salles d'attente des entreprises du coin j'avais en tête de me trouver un second.

Pas mal de têtes ont défilées ce jour-la autant du petit jeune nerveux que du vétéran de guerre rabougris mais j'savais ce qu'il me fallait aussi étais-je assez impitoyable dans ma sélection.
Au final une femme d'environ mon âge a retenu mon attention, intelligente, débrouillarde avec un passé assez semblable au miens tant dans la galère que des débuts compliqués, on s'est longuement entretenus en privés, on s'est racontés nos conneries l'un l'autre et au final cela s'est conclu par une bonne poignée de main et un sourire entendu, nous étions partenaire.

Lorsqu'elle vit mon anaconda, nan mais j'vous vois venir avec vos pensées...c'pas de ça dont je parle idiots mon vaisseau bon sang ! Bref elle m'avait sortit d'un air blasée "bordel tu te traines dans ce veau ? Je m'attendais à un commandant pilotant un farragut moi...j'ai pas signé pour ça" en me décrochant un clin d'oeil complice tandis que je soupirais et montait à bord, après une laborieuse visite de l'immensité du vaisseau et de ses quartiers...j'vous vois venir et vous espérez ça hein ? Non.

Au final elle m'a sortit un truc du genre "c'bien beau mais tu vas me payer pour que j'reste assise à pas foutre grand chose ? J'vais pas m'en plaindre mais si t'avais une baie de chasseur ça pourrait être plus intéressant" et devinez quoi hein ? Bah j'ai encore perdu du fric.

Elle avait installé un système extrèmement bien foutu en trafiquant les chasseurs, un système de téléprésence et de guidage par tableau de copilotage...au final elle risquait pas sa peau et moi j'faisais des économies en évitant de remplacer une personne dont j'aurais du mal à trouver un équivalent...ouais rien que ça.

Elle était douée dans le pilotage et le dézinguage en règle... je m'y suis essayé également et c'est marrant...mais bon rien de mieux que de laisser ses tourelles gérer les crétins et de piloter son énorme paquebot qui vient pulvériser leur chasseur de merde...enfin quand j'arrive à leur foncer dedans.


Bref pour revenir à des temps plus...au présent, y'a eu pas mal de nouvelles sur des « thargoïdes » des histoires de sortie d'hyper-espace et de rencontre avec l'ambiance et tout...j'me suis dis que c'est des conneries mais on est allés voir près de Merope...jusqu'à ce qu'au bout d'un moment ça nous tombe sur la gueule...

J'sais pas quoi dire...j'me suis senti tel un déchet balancé dans l'espace. Le vaisseau était rendu vulnérable par ces machins, tout était coupé...on s'est fait...analyser ? Par ce truc un espèce d’artichaut géant puis il s'est barré dans le genre diva avant de disparaître dans ce qui ressemble à une faille spatiale...ni une ni deux on a mis les voiles.

Des mois plus tard des découvertes ont eu lieu sur des planètes bien précises, des vaisseaux thargoïdes écrasés...certains « vivant » encore...bon après tout on ne vit qu'une fois hein ? On y est allé on a même profité du SRV qui prenait la poussière et...la même sensation, nous ne sommes rien...absolument rien devant ces choses qui dépassent l'entendement...cela m'émerveille autant que ça m'horrifie, des rumeurs plus récentes ont fait états de « reliques » insérés dans ce qui semble être le « coeur » de ces vaisseaux ou bases...et que cela a révélé une carte de l'univers...je ne sais pas ce que ça signifie...tout ce que je sais c'est que nous sommes en guerre contre eux, des bataillons, des flottes entières de vaisseaux se font décimer ou rendues HS par ces trucs...j'sais plus quoi en penser.

Des messages abondent par le Galnet, un refuge...un espoir d'éviter l'extinction de l'humanité, Colonia un avant-poste fondé par l'initiative d'entreprises et de Commandants indépendants...peut-être un renouveau de l'humanité ? Pour ma part si ma vie doit prendre fin en me battant contre ces trucs ça sera le cas

C'était le Commandant Anderius Stunwell, j'espère et je prie pour que l'humanité ne s'éteigne pas
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper, Nemecta

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214121

  • DeimosReaper
  • Portrait de DeimosReaper
  • Hors Ligne
  • Vivre dans l'horreur, et mourir avec honneur.
  • Messages : 507
  • Remerciements reçus 713
05 juillet 3303 :

Oracle venait de tomber sur ce journal de bord diffusé depuis 40 Ceti. Un système très fréquenté par les Jotunheim Raiders. Il est allé voir Samantha, pour lui en parler. Il s'est dit que cela pourrait intéresser le commandant. Samantha, la chef des communications, a approuvé la décision de son officier, alors Oracle a transmit le journal à DeimosReaper.

"tiens, un voisin vétéran du commerce !"
"On l'a sûrement déjà croisé. On a peut être même enterré quelques pirates qui voulaient sa peau."
"Et un chasseur de prime, qui semble très prudent, bien."
"Il veut combattre une éventuelle menace alien ? Ça pourrait intéresser mon bras droit, Jurema."


Les Jotunheim Raiders ont un sous-groupe entièrement dédié aux recherches sur tout ce qui touche aux aliens. Il sera aussi employé dans d'éventuels conflits inter-espèces. La Division Sinmara, dirigée par le Protecteur Jurema.

DeimosReaper a laissé des consignes à l'intelligence Artificielle, Betty 2.5. Cet holo-lien devra être surveillé à la loupe.
Dernière édition: il y a 1 mois 1 semaine par DeimosReaper.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: vernaq, Jurema

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214245

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

7 Juillet 3303

Lancement de l'enregistrement audio

Nous sommes le 7 juillet, ici la copilote Jeyna à bord du Hope sous le commandement d'Anderius Stunwell, nous sommes toujours dans 40 Ceti et avant-hier je l'ai surpris à s'enregistrer sur le pont...j'ai pensé qu'il était temps que je couche tout ça sur une banque de donnée privée au cas ou.

*Elle marque un temps puis reprend*

Pour ma part je n'ai pas eu le privilège de naître sur terre, ma famille était depuis bien des générations devenue des colons voguant au grès des affaires, guerres et opportunités de stations en stations, j'ai vu le jour dans une station d'un système dont je ne me rappelle guère...j'en ai tellement vu défiler faut dire...

*Elle soupire un bref instant*

Mes parents étaient civils, le père bossait dans la sécurité tandis que ma mère s'évertuait à remplir ses délais en tant qu'assistance commerciale, autrement dit je les voyais pas souvent dans ce qui nous servait de maison...des sortes de studio cloisonnés à peine mieux que des soutes d'esclaves...mais bon on s'y faisait.

Mon éducation a été porté par des civils bénévoles de la station...vu que les planètes terraformées et colonies planétaires c'était pas trop à la mode encore et surtout dans ce coin paumé, nous avons tous appris ce qui était nécessaire afin de savoir survivre et paraître un tant soit peu civilisés dans ce monde.

*La combustion d'une cigarette se fait entendre puis l'expiration spécifique de fumée*

Des gamins voulaient être pilotes pour tuer les «méchants pirates » d'autres ingénieurs d'aérospatial, d'autres dans la sécurité ou l'aide d'urgence en tant qu'équipe de secours et tout le bordel... moi ce que je désirais c'était pouvoir faire ce que je désirais sans avoir à supporter les ordres de quiconque et vivre une vie tranquille.

Puis un jour...enfin si on peut appeler ça comme ça vu qu'il fait tout le temps nuit dans l'espace, une émeute a éclatée dans les quartiers résidentiels, mon père n'étant pas avec nous je savais qu'il avait été envoyé pour mater ces troubles, ma mère était déjà malade depuis bien des mois...on ne savait pas trop ce qu'elle avait mais elle n'était pas la seule touchée par ce truc...pas mal d'autres résidents, si bien que les rumeurs de quarantaine avaient été bon train.

*Elle reprend une latte*

Nous sommes sortis comme pas mal de monde afin de savoir de quoi il en retournait...nous avons traversé les couloirs comme l'on pouvait, la maladie de ma défunte mère l'empêchait de se mouvoir aussi bien qu'une personne saine, cela la rendait extrêmement vulnérable, puis nous avons vu la foule grossissante de civils se faisant entendre à grand coup de tambourinage contre les cloisons en hurlant contre la sécurité qui tentait de se dresser tel un mur afin de les confiner et les empêcher d'atteindre le pont administratif, la grogne était simple à comprendre, certains élus possédaient des quartiers résidentiels bien plus...comment dire ? Vivables que ce à quoi nous avions accès, que nos réserves de médicaments, de vivres étaient anormalement basses depuis quelque temps, sans compter les résidents de plus en plus malade au fil du temps et l'inaction qui régnait depuis ainsi que la mesure de quarantaine déclarée officiellement peu de temps après ces manifestations ce qui ne fit que renforcer l'effet de meute.

Des manifestants tentaient d'un coté de discuter « pacifiquement » en essayant de se faire comprendre de la sécurité tandis que d'autres tentaient de forcer le blocus armés de ce qu'ils avaient trouvés, des morceaux de cloison entre autre, tout ce qui pouvait représenter une arme.

Le chaos s'amplifia jusqu'à ce que la plus grosse masse de manifestant se jette d'un seul bloc sur la sécurité qui tenta tant bien que mal de riposter et les neutraliser de leur matraque électrique mais je savais que ça n'en finirait pas là...que les morts allaient pleuvoir, premièrement ils forceraient les quartiers de l'administration puis saboteraient les commandes de verrouillage afin d'accéder à l'armurerie de la sécurité et ça serait le bain de sang et l'anarchie.

*Elle souffla du nez d'agacement*

J'ai alors forcée ma pauvre mère en arrière, je ne voyais qu'une seule solution, la fuite, par chance je connaissais bien les couloirs et quelques raccourcis, étant gamin on a souvent tendance à désobéir à ses parents et profiter de leur absence afin de s'aventurer où il ne faut pas n'est-ce pas ?

*Un bref ricanement de sa part et une nouvelle bouffée de fumée*

Je l'ai entraînée à travers des tunnels de maintenance, me servant des cloisons ramollies par le manque d'entretien et de solidification afin de me facilier le passage à travers des conduits d'aération, ma mère suivant tant bien que mal, nous n'avions pas le choix le temps nous était compté et elle le savait bien.

Après les conduits, les couloirs et colonnes d'alimentation nous avons débouché dans un terminus d'aération des hangars, j'ai envoyé valser les grilles de diffusion puis sortit et aida ma génitrice à en sortir, devant nous se dressait une petite navette civile privée où figurait l'emblème de l'Empire, peu de temps après en tentant de nous en approcher, les portes du hangar s'ouvrir brièvement et un homme courait vers le vaisseau, un homme d'une apparence impeccable, une personne faisant tâche en cet endroit, il s'était arrêté en nous voyant et a hurlé à notre attention

«  Qu'essayez-vous donc de faire ? Me voler ma navette il n'en sera pas question ! Je vais quitter cette station sur le champ et. »

Il n'a pas eu le temps de finir...la porte du hangar s'était de nouveau ouverte et une rafale d'énergie l'avait atteint en pleine tête, les émeutiers en avaient après lui, je me précipitais vers la cloison du pont, oubliant ma mère et me contentant de suivre mon instinct de survie, les tirs fusaient de toute part, ma mère était tombée rapidement, je l'avais senti mais une fois la rampe déployée et moi montée, j'oubliais tout ce qui s'était passé et redoubla de concentration pour sceller la navette et me précipita au poste de pilotage afin de déguerpir...

*Elle marqua un plus long temps d'arrêt et s'alluma une autre clope*

Une adolescente dans un hauler...ça devait être drôle à voir...mais bon j'avais à peu près quelques bases de pilotage, à force d'harceler les mercenaires et chasseurs de primes jusqu'à aller les poursuivre à l'intérieur de leur vaisseaux...ça a payé ! J'ai foutu le générateur et tout le reste en fonctionnement et sans trop gros dommages j'ai pu m'enfuir de ce taudis, je riais tandis que les lasers de ces crétins rebondissaient contre les boucliers.

L'adrénaline procurée par tout les évènements arrivés et le fait d'être désormais...seule et libre à bord de ce que je qualifiais être mon propre vaisseau...c'était grisant, je connaissais à la louche les environs immédiat du système et quelques destinations « exotiques » ni une ni deux j'ai lancé mon premier bond FSD et j'ai bien faillit m'évanouir sous les sensations que ça procure sans compter la bonne surprise au bout du « tunnel » un astre !

I'étais paniquée et j'ai viré sec afin d'éviter de finir poussière cosmique. J'ai continué en ligne droite pendant un long moment...ne sachant pas trop où aller en fait...bon j'avoue jusqu'à ce que la navette soit presque à court de carburant...la balise de détresse s'est enclenchée arrivée à un certain stade de seuil critique de réservoir et les propulseurs se sont arrêtés, passant sur l'alimentation d'urgence afin de maintenir les systèmes de survie jusqu'à...ben jusqu'à ce que ça s'épuise, ma panique redoubla, l'adrénaline ne faisait plus trop effet et...bon j'en suis pas fière j'ai fini par tomber d'épuisement dans le siège.

Des coups contre la cloison m'ont fait revenir à moi, je me relevais fébrilement du sol glacé et frappait à mon tour contre

*Elle donna de bref coups contre la cloison à coté d'elle comme illustration*

Une voix d'homme m'a répondu alors,

«  nous avons intercepté votre signal, préparez-vous à l'appontage »

Sauf que...j'en savais rien de ces manœuvres j'ai donc sortit de ma petite voix.

*Elle prit une inspiration et tenta de s'imiter plus jeune de sa voix de quarantenaire fumeuse*

«  Je sais pas de quoi vous causez je suis seule ! »

L'gars devait bien se poser des questions...il m'expliquais tranquillement quoi faire, tentait de se montrer rassurant, me disant que j'allais m'en sortir et tout, puis bah j'faisais ce qu'il disait.

Les propulseurs et le réacteur FSD étaient au point mort, le vaisseau stabilisé et j'ai vu leur ASP par le cockpit décrire un demi-cercle autour de moi avant de sentir une violente secousse au niveau du sas d'accès, ils avaient établis une passerelle dépressurisée et comptaient aborder la navette.

J'ai alors ouvert le sas à leur demande, deux hommes armés ont surgit du sas en pointant leurs fusils laser sur moi avant de constater que j'étais réelement la seule âme à bord et les ont baissé, leur uniforme m'était inconnu, des tenues rouge ocre surmontée d'un symbole peu reluisant, tel un parasite s'implantant dans ce qui ressemblait à un crâne. J'étais pas rassurée mais l'un d'eux s'approcha de moi et m'a sortit d'un ton autoritaire

*Une fois de plus elle tenta de prendre une voix grave et virile*

« Tu vas venir avec nous gamine, j'sais pas d'où tu sors ni comment t'as réussi à subtiliser une navette impériale mais ça serait dommage de laisser une telle opportunité comme ça »

Je les ai alors suivis, empruntant la passerelle avant de me retrouver à bord de leur vaisseau, l'atmosphère sentait fort le tabac...pas n'importe lequel, le genre de tabac qui vous laisse une odeur âcre dans le nez, le genre détestable. Je n'ai pas trop eu le temps de dire quoi que ce soit l'un des gorilles m'a soulevée et installée dans un siège puis attachée de force, j'osais rien, l'autre me surveillant tandis que le premier s'installa au siège de copilote et échangea quelques brèves paroles avec ce qui semblait être leur chef, la passerelle se rétracta tout comme le sas puis le vaisseau fit un nouveau demi-tour et ils firent voler en éclat la navette avant d'engager le bond FSD.

*On l'entendit s'étirer et bâiller*

C'était la première partie de ce qui fut ma vie...je reprendrais l'enregistrement plus tard...et vous allez en avoir pour vos oreilles

C'était Jeyna à la prochaine
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214362

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

8 juillet 3303

Horaire du système 21h

*On entend un tintement de glaçons dans un verre*

Ici Jeyna, La journée a été rude pour la petite aparté on a profité d'être revenus dans 40 CETI pour jouer les anges gardiens avec des mineurs dans un site d'extraction, on s'est bien marrés...enfin le commandant et moi...les mineurs se faisaient dessus dès qu'un pirate pointaint le bout du nez de son vaisseau, ça a bastonné sévère et y'a eu pas mal de débris mais bon la paie est tombée et les clients ont été ravis.

Alors on reprend !

*Elle boit une bonne gorgée puis on entend un verre être posé contre une structure métallique*

J'étais donc « sauvée » par des pirates... j'me contentais d'essayer de me faire oublier tandis que le vaisseau exécutais ses bonds, on en a fait 14 exactement, j'sais pas pour quelle raison mais j'avais décidé de retenir cette information... puis par le cockpit je voyais qu'on approchais d'une station extrêmement peu éclairée sauf par quelques rares lampes d'un rouge cramoisi, leur repaire en somme.

Une fois arrimés à un pont d'embarcation l'un des gorilles se fit un plaisir à me lever brusquement et me pousser jusqu'à la porte en me dictant ses ordres, j'faisais la fille sage, répliquais pas et suivais les instructions à la lettre..on a donc traversé pas mal de couloirs..fin si on pouvait nommer ça comme ça, cette station semblait surtout être un assemblage grossier de morceaux de ferraille, panneaux de coque et autre...enfin vous voyez le genre.

Ça a duré des plombes...on croisait des gars loin d'être le genre sympathiques, des techniciens, des estropiés, des saoulards... un joyeux mélange, nous sommes arrivés dans ce qui semblait être le cœur de la station, une espèce de grande salle de réunion avec un bar fabriqué à la va-vite et des éclairages de chantier ainsi qu'une magnifique odeur d'urine, de sueur et de vomis...un vrai paradis.

Un grand gorille a passé une porte bancale ayant sûrement été la cible des débiles du coin trop éméchés, les autres gars semblaient soudainement regarder ailleurs en sa présence, j'en ai déduit que c'était leur chef, j'sais suis une putain de détective me félicitez pas !

«  Alors les lascards vous nous avez dégoté une femelle ? M'bon elle me paraît un peu très jeune...j'espère que c'est pas une mauvaise blague »

L'un des gorilles m'ayant si gentillement accompagné s'est avancé

«  Nan on a récupéré cette gamine à bord d'une navette impériale...au milieu de nulle part, elle allait bientôt y passer...si c'est elle qui l'a piquée elle est douée et on pensait que... »

Le gars a pas eu le temps d'aller au bout de son idée que l'alpha mâle lui a refait la façade d'un bon direct le laissant k.o, d'autres gars l'ont récupéré pour le dégager de là, leur chef reprit

«  Donc j'ordonne à trois abrutis d'aller piller des marchands afin qu'on ne crève pas sur ce putain de tas de merde dérivant et on me ramène une bouche à nourrir ? Une putain de gosse ! »
J'ai sentit un bond de haine envers ce gars et j'eus envie de lui dire ce que je pensais mais...j'me suis retenue juste à temps lorsqu'il m'a fixée

«  Bref c'toi qui a piloté cette soit-disant navette gamine ? »

j’acquiesçai et en guise de réponse il sourit..le genre de sourire qui fait froid dans le dos

«  T'as l'air de pas trop la ramener...et les gars ont pas rapporté comme quoi t'étais chiante, j'pensais te balancer avec l'autre con dans l'espace histoire qu'on ai plus à bouffer mais...on va peut-être pouvoir faire quelque chose de toi va savoir.. »

Il me détaillait d'un air malsain...comme si j'étais sa propriété

A partir de ce moment j'étais tolérée parmi eux, bien entendu étant la seule femme à bord de cette station avec une vingtaine d'hommes... forcément j'ai dû supporter les blagues douteuses et les gestes obscènes sans oublier ceux qui tentaient leur chance...ou même voulaient « forcer la main » sauf que manque de bol pour eux j'étais pas du genre à me laisser faire et ne pas savoir me défendre en plus d'être assez douée pour trouver toute sorte d'outils pour leur faire passer l'envie de se « taper une gamine »

Leur chef était au courant de leur comportement et de mes façons de leur faire savoir...il en riait et semblait m'apprécier pour ça, après pas mal de temps passé depuis mon arrivée à écouter ses sbires me raconter leur misérable existence, leur trophée et toutes ces inepties le cerveau de ce groupe me prit sous son aile et me mis à l'épreuve, j'appris à me perfectionner au combat tant avec des armes qu'au corps à corps ainsi que leur formation de vol et leur « petits trucs »

Au final j'appartenais à la bande... « Jeyna » j'étais devenue...oui car bien sûr c'pas mon vrai nom hein...d'toute manière mon vrai prénom et nom de famille n'est plus depuis la mort de mes parents.

*Elle soupira longuement*

Bref j'ai appris à connaître ce petit monde...plus le temps passait plus certains se faisaient démolir par « Atrak » le chef, certains s'étaient fait prendre, d'autres ont fuit et les plus chanceux ont été abattus une fois leur désertion connue et pour la petite anecdote j'ai pu enfin faire payer celui qui en voulait à mon cul, éparpillé façon champ d'astéroïde d'un missile

*Elle ricane *

J'ai rapidement pris la main dans les manœuvres d'interdiction et l'art et la manière de demander « poliment » les cargaisons...si une fois ça passe pas tire, si ça passe toujours pas...défonce le bouclier...et s'il essaie de fuir explose les propulseurs...après à toi de voir selon ton âme...soit il rentrera voir sa petite famille soit ça a été un vrai connard.

Alors j'vais pas dire que c'était très...exaltant et bon pour mon estime de m'adonner à ça mais c'était soit ça soit me faire balancer dans le vide...j'y ai donc pris goût.

Les mois passèrent puis quelques années...Atrak devenait encore plus brutal envers ses subordonnés et n'hésitait pas à recourir à la torture, un art dont il était un génie jusqu'à ce qu'il apprenne qu'un gars les avait balancés aux autorités d'un système voisin, l'gars a eu ce qu'il mérité, battu à mort jusqu'à ce qu'il ne reste rien de reconnaissable, le chef est alors rentré dans une colère noire et a commencé à exécuter les «indésirables » ceux qu'il pensait susceptibles de lui faire du tort ou de le balancer, il restait plus grande âme qui vive...juste deux autres gars, moi et le chef.
«  D'toute façon foutu pour foutu Jeyna on va s'tirer d'ici et les deux rescapés allez charger mon cobra avec toute la cargaison de vivres et d'armes et au pas de course ou je vous dégomme ! »

Autant dire que les deux gugusses n'ont jamais couru aussi vite de leur vie, tandis qu'il me pris par l'épaule et me sonda

«  Toi j'sais que j'peux te faire confiance Jeyna...on t'a sauvé la vie hein ? Pis t'es douée tu me ferais pas de tort...n'est-ce pas ? Alors tu vas vivre...j'vais faire en sorte que ça soit le cas et les deux autres cons ? Pfeuh il va leur arriver un incident t'vois ? » il sourit malsainement, je me forçais à sourire à mon tour pas rassurée et il me guida jusqu'à son cobra MK3 qui était en train d'être chargé par les deux rescapés.

« Voilà chef on a tout chargé...putain ça a été le chargement le plus rapide héhé...bon bah maintenant on va pouvoir se tirer ! »

Atrak hocha négativement la tête et leur brisa le cou d'un clin d'oeil avant qu'on monte à bord et qu'il se décroche violemment en arrachant un morceau du bras d'arrimage.

Nous étions deux fugitifs, en marge de l'univers à bord d'un vaisseau de contrebande remplit à mort de rations et armement illégaux...c'était quitte ou double,

*Elle se servit à nouveau et fit tinter ses glaçons*

Hé merde...pas vu l'heure...bref la suite une prochaine !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214376

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
// Petite aparté en attendant que la suite toute chaude arrive ! // [HRP time] J'espère que vous, lecteurs, appréciez et je tient à pointer un sujet me concernant. Je ne donne que peu voir pas de description, pourquoi cela ? car j'estime préférer que le lecteur soit en immersion et se fasse son propre film plutôt que d'imposer ma vision des choses, malgré que le scénario soit du coup linéaire et impose le déroulement des choses ( puis entre nous faire des récits à choix multiples de type " vous êtes le héros " prendrait pas mal de temps mais serait amusant ) je vous encourage vivement à laisser vos ressentis et à ne pas hésiter à y prendre part autant sur ce post qu'IG ( sachant qu'en ce moment je crèche à 40 Ceti bizarrement :p )

Je vous remercie !

Amicalement
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214382

  • Jurema
  • Portrait de Jurema
  • Hors Ligne
  • L'Arbre-Monde ne sera jamais abattu
  • Messages : 2265
  • Remerciements reçus 1761
Coucou :)

Ton rp est très bien ^^
Tu ne fait pas des gros blocs condensés, le texte est aéré pas des espaces, ce qui facilite la lecture.
Par contre, ce que tu pourrais faire, c'est ajouter la tête de Jeyna, qu'on sache à quoi elle ressemble ;)

Et si cela t'intéresse, hésite pas à venir voir comment ça se passe chez les Jotunheim Raider ;)
Comme tu peux le voir ici, on aime beaucoup le rp et on encourage tout nos membres à en écrire à participer au rp des autres afin d'écrire l'histoire non pas d'un commandant mais d'un groupe vivant ^^
Mais bon, on est un groupe naissant et donc, cet aspect que je viens de te décrire n'est pas encore très visible :/
Dernière édition: il y a 1 mois 1 semaine par Jurema.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 1 semaine #214397

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

9 juillet 3303

Heure du système 10h54

*Un semblant de fond de musique se fait entendre dans la cabine, un vieux morceau Terrien datant d'un âge révolu*
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


*On entend le sas s'ouvrir et des pas battant le rythme ainsi que des claquements de doigt rythmés*

Ici Jeyna aujourd'hui c'est repos ! alors autant mettre une bonne ambiance et tiens pourquoi pas ça..

*elle s'approche du terminal et presse une commande, instantanément sa trogne est capturée*

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]



Voilà comme ça les curieux verront qui est donc le copilote et héroïne de cette histoire héhé

*Elle se met à rire telle une gamine avant de reprendre son sérieux*

Bref nous restons amarrés à Pales Enterprise pour l'instant on repartira dès demain..on a fait assez de folie avec les pirates pour hier, il est temps de reprendre mon histoire.

*Elle s'assied*

Nous étions donc en fuite Atrak et moi, j'avais espoir en lui...après tout il semblait savoir ce qu'il faisait et avait largement plus d'expérience que moi n'est-ce pas ? j'en profitais pour piquer un somme bercée par les propulseurs et le ronronnement du FSD.

L'approche planétaire et les secousses m'ont tirée de ma léthargie, on approchait à vive allure d'une base planétaire d'une belle taille...

Nous étions sur LHS 3447 selon les instruments et on approchait de Leinster Survey le repaire du cartel le plus imposant de ce système anarchique...un paradis

Tandis qu'il faisait ses demandes d'appontage en glissant quelques mots de passe concernant ses identifiants, puis ricana en me décrochant un regard complice

" On est sortis d'affaire, on va être peinards ici ! "

J'me contentais de lui sourire légèrement, j'savais pas trop quoi en penser mais bon..

*Elle s'allume une clope, prend une latte et expire la fumée*

Le vaisseau se posait doucement sur la plate-forme désignée, il s'extirpa de son siège et souffla un bon coup, visiblement il était pas serein.

J'me levais du siège et m'empressa de le rejoindre tandis qu'il ouvrait le sas de sortir, à peine la porte ouverte je le vit s'effondrer au sol d'une seule traite, un tir de blaster vu les dégâts à sa trogne. Une femme surgit du sas et me barra la route

" Intéressant...j'étais pas au courant qu'il avait une gamine... "

Je lui adressait un sourire en coin

" J'suis pas sa fille, mais tu viens de descendre un gars qui aurait pu m'être utile "

*Elle rangea son arme et m'examina d'un rapide coup d'oeil avant d'hocher doucement la tête*

" T'as réussi à échapper à un carnage, pas mal de chasseurs de primes en ont après sa bande...malheureusement t'es pas connue des autorités donc on va considérer que t'étais une prisonnière "

*Un rapide coup d'oeil de sa part avant qu'elle me fasse signe de la suivre, ce que j'ai fait*

" On est sur un repaire de criminels...mais lorsqu'on a de bons contacts et qu'on sait graisser les bonnes pattes en tant que chasseur de primes on peut se fondre dans la masse t'vois "

J'hochais la tête, la mort de l'autre m'a pas tant affectée que ça...au final j'me sentais libérée d'une menace. Tandis qu'on parcourait les couloirs d'accès aux plate-formes de décollage c'était étrangement calme...bon à part les vaisseaux qui décollaient et le traffic incessant au-dessus de nos têtes, elle m'entraîna dans un dédale de passages menant jusqu'à un bar un poil mieux que ce que j'avais vu jusque la et on prit place dans un renfoncement à l'abri des oreilles indiscrètes.

On s'installait, elle fit signe au barman et il apporta quelques instants plus tard de quoi nous rafraichir le gosier et de quoi grignoter, une fois celui-ci repartit elle me fixa d'un air grave.

" Ton ancienne vie n'est plus, qui que tu sois, et j'veux pas savoir, j'veux pas être ta mère adoptive surtout vu mes activités, par contre j'peux te rendre service en t'apprenant des trucs le temps que j'reste sur ce caillou et te donner un coup de pouce afin de redémarrer ta vie à toi d'voir "

J'considérais son offre, embrassant du regard le bar et les clients qui étaient bien différents des déchets que j'avais fréquenté ces derniers temps...ils avaient l'air un peu plus....normaux ? civilisés ? je la fixais à mon tour.

" J'dis pas non pour savoir quelques trucs et j'ai déjà en tête ce que j'compte faire afin de pouvoir dégager de ce caillou et tailler ma voie "

Cette inconnue ricanait en m'entendant sortir ça, et m'avait gratifiée d'un regard bienveillant, pas le genre de l'autre débile

" T'as l'air d'avoir déjà tes idées...bien...en plus d'avoir pu supporter l'autre con qui valait un paquet et d'être restée indemne...tu sais t'adapter et t'as pas l'air conne j'espère pour toi que t'ira loin et que jamais j'te foutrais dans mon viseur "

J'levais mon verre remplis d'un truc inconnu mais je m'en foutais et j'trinquais avec elle avant d'le descendre d'un coup, l'alcool était assez amère mais agréable...

" J'espère que ça sera pas le cas pour toi non plus, j'ai déjà descendu des gars qui faisaient partit de sa bande "

Je vis ses sourcils de froncer légèrement

" Ils étaient en dissension ? "

J'hochais rapidement de la tête avant d'ajouter

" Des gars foutaient la merde, rapportaient pas grand chose ou désertaient...sans compter les balances et les détournement des réserves maigres qu'on avait, j'étais sa petite protégée en quelque sorte, les deux derniers qui auraient pu partir avec nous ont eu un accident... "

Un bref ricanement de sa part ainsi que des frottements de main en faisant tournoyer le liquide dans son verre

" les rats quittent le navire...pas étonnant vu la razia qu'il y a eu dès qu'un mouchard nous a informés...pas mal de chasseurs de primes voulaient se le faire, il représentait un beau paquet de crédits ce salaud et sa base était bien planquée, ses gars savaient brouiller les pistes "

Elle fouillait sa poche intérieure de combinaison et me tendit un bon paquet de crédits

" Avec ça p'tite t'as de quoi pouvoir te payer un sidewinder et te tirer de ce coin pourrit, j'te suggère de te rendre dans des lieux plus civilisés...Eravate par exemple, j'vais nous réserver une chambre dans un hotel du coin et on va causer pilotage et combat afin que j'te prépare "

Naturellement j'ai pris le fric et j'ai fait le compte 30.000 crédits...un beau paquet et j'suis assez large en gérant intelligemment

" Merci pour l'aide, on aura pas mal à causer ouais "

Une fois son verre fini on partait du coin, elle avait laissé de quoi payer le barman sur la table...on est civilisés quand même, puis on traversait à nouveau ces couloirs mornes jusqu'à un espèce de vieil entrepot retapé en hotel, elle conversa rapidement avec le gérant et on entra.

L'endroit était immense, et pas mal d'étages avaient été aménagés, la partie basse du hangar avait été transformé en "salle commune" des rampes permettaient de rejoindre l'étage des chambres...ça semblait pas si mal, on s'immisça parmi les gars du coin puis grimpa jusqu'à rejoindre la chambre désignée qu'elle ouvrit d'un passe récupéré plus tôt.

La chambre était en toute somme basique...deux lits quelques meubles, un coin hygiène et une grande vitre histoire d'avoir un brin de lumière, elle referma la porte derrière moi, tira une chaise et s'installa les pieds croisés sur la table en me dévisageant

" Installe toi gamine on a du pain sur la planche "

Je la rejoignit en prenant place et nous avons conversé pas mal de temps, des heures même, débattant des trajectoires d'interception, du type d'armement, des procédures d'interdiction et des spécifications des vaisseaux de combat, furtif, ou intercepteurs, tout en regardant des projections de simulation que l'on arrangeait nous même au grès de nos discussions, j'appris pas mal et elle avait une très bonne expérience mais j'étais pas en reste malgré mon jeune âge.

Elle nous a commandé de quoi remettre nos batteries pleines et l'on a pas arrêté de causer, elle m'a dévoilé quelques trucs et astuces des chasseurs de primes tandis que je lui parlais de la "vie" avec les pirates, leur méthode et tout ce qui pouvait lui être utile, j'sentais une certaine amitié avec cette femme et j'voulais pas qu'elle finisse mal, après tout je lui devais pas mal.

*Elle se servit un nouveau verre et la musique s'interrompa dès qu'on entendit des coups au sas, elle se leva*

" Commandant ? qu'est-ce que je peux pour vous ? "

" Jeyna vu que nous sommes en journée de repos j'ai pensé qu'on pourrait peut-être sortir un peu du vaisseau et profiter de la vie comme tout être humain ? histoire de prendre un peu d'éclairage artificiel et nous réapprovisionner "

" Une très bonne idée Commandant, permettez que je coupe l'enregistrement et j'arrive "

*On entendit Anderius soupirer*

" Je vois que je ne suis pas le seul à désirer laisser une trace vu ce qui nous attend...je ne vous en blâme pas je comprend tout à fait "

" C'était Jeyna, à la prochaine "

Fin de l'enregistrement
Dernière édition: il y a 1 mois 1 semaine par vernaq. Raison: lien d'image spoiler foiré
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 2 jours #214729

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

13 juillet 3303

Heure du système 7h25

*Une musique est présente en fond sonore*
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

*On l'entend prendre place face à la console de communication*

Good morning new-york ! comme disait la radio dans des temps anciens, j'sais que ça fait un petit moment que j'aurais dû reprendre l'enregistrement mais on avait besoin de ce break le Commandant et moi, on a pu en profiter pour "revivre" manger de la nourriture à peu près normale et pas synthéthique par exemple ou encore profiter de dormir dans de vrais lits pas juste des couchettes comme ce qu'on a à bord du vaisseau m'enfin vous n'êtes pas là encore pour m'entendre tergiverser sur le présent, tout du moins, pas encore.

C'était donc ma première nuit de calme...enfin calme tout est relatif dans un hangar retapé en hôtel mais bon je n'avais pas à me plaindre j'étais en sécurité, le lendemain à mon réveil elle n'était plus là, elle m'avait laissé une note afin de m'informer qu'elle était " partie acheter des trucs nécessaires pour nous deux et qu'elle ne devrait pas en avoir pour long " j'restais allongée en scrutant le plafond fait de blindage léger et j'écoutais l'activité externe d'une oreille distraite, j'cogitais sur la marche à suivre, ce que j'pouvais faire présentement car j'allais me retrouver seule, mais le sas s'ouvrit ce qui m'arracha à mes réflexions, elle était revenue avec une caisse imposante et lourde qu'elle posa sur la table. Elle m'a regardé avec un petit sourire avant de déclarer

" Enfin réveillée, visiblement t'es du matin déjà un bon point...enfin si c'est le matin héhé aller va te décrasser on a du travail à faire ! "

J'tirais un peu la gueule et me relevait mollement, puis j'partais me décrasser tandis qu'elle était affairée à poser ses trouvailles, une fois dans un état "potable" je revenais à elle et j'observais ce qu'elle nous avait ramené, ce qu'elle s'empressa de m'expliquer

" Je nous ai trouvé des armes avec des cartouches thermiques, une license de pilote tombée du cargo pour toi, un transpondeur arrangé et le contrat concernant ton sidewinder qui t'attend à deux hangars d'ici, ainsi qu'une liste des offres d'embauche en tant que mercenaire dans un système près d'ici qui est sûr "

J'restais toute conne bouche grande ouverte et elle se contentait de me dévisager

" C'pas que j'veux te dégager mais rester avec moi t'apportera rien de bon et j'veux pas savoir que tu t'es faite abattre par un connard de pirate, je t'ai filé mon coup de pouce maintenant à toi d'vivre "

J'étais un peu entre deux..contente de savoir que j'étais déjà libre en fait...d'un coté j'appréciais sa compagnie, je m'approchais d'elle et la prit dans mes bras et elle me repoussa vivement.

" J'suis pas ta mère ni ta grande soeur gamine, maintenant prend tout ça et va faire ta vie "

Je l'ai regardée froidement et j'ai lâché un "merci" assez sec, prenant la caisse et me préparant à quitter la chambre

" Quai 52, salut ! "

Elle m'a lâché avant que j'passe le sas et j'me dirigeais grâce aux indications des panneaux d'information disposés un peu partout vers le hangar où m'attendais mon ticket de sortie.

Durant le trajet j'ai croisé de tout, de l'homme louche au gars blasé, au mendiant, du pirate. Rien de bien plaisant ce qui fait que j'ai surtout accéléré le pas, une fois mon pass inséré dans l'appareil d'identification du sas du hangar la porte s'ouvrit me dévoilant le sidewinder qui m'attendait.

J'ai donc passé le sas externe, posé ma caisse dans la soute et pris tout le nécessaire, et me suis installé à ma place de pilote, coudes sur le tableau principal et regardant autour de moi, j'avais du mal à réaliser.

Puis j'suis revenue à moi, j'ai mis le réacteur en fonction et une fois que le vaisseau prit vie, j'ai quitté la station vers ce qui allait désormais être mon nouveau foyer, Eravate

C'était tout pour aujourd'hui la suite la prochaine fois, Jeyna terminé

Fin d'enregistrement
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 2 jours #214749

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée interne, enregistrement du réseau de surveillance

[ 14 juillet 3303 : 8h25 heure du système Sol ]

Localisation : pont de commandement

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


*Le sas s'ouvre, Jeyna se précipite à l'intérieur du pont*

Jeyna : Commandant que s'est-il passé ? j'ai sentit d'énormes secousses nous avons été attaqués ?

Anderius : Rassurez-vous j'ai juste pris "quelques" risques en utilisant une neutron mais ça en valait la peine

*Jeyna soupire puis approche du Commandant qui est au siège de pilote*

Jeyna : Une neutron vous êtes complètement taré ? c'est ça passe ou ça casse de jouer avec ces trucs la merde ! et vous espériez aller où grand génie ?

Anderius : Notre destination est atteinte depuis peu, et l'objet de ce voyage est juste devant nous

Jeyna : C'est juste une tellurique...franchement avoir pris autant de risques pour une planète, certes rare mais on est pas des explorateurs

Anderius : C'est pas n'importe laquelle...c'est LA tellurique qui a vu naître nos origines

*Jeyna croise les bras et baisse légèrement la tête*

Jeyna : Je...je suis désolée Commandant, mais pourquoi un tel retour ici ?

Anderius : Car d'aussi loin que nous allons, toujours nous finirons par nous rappeler d'où l'on vient, et sa beauté n'égalera pas toutes les découvertes que l'on fera, et même si la planète est désormais considérée comme protégée et qu'aucun pilote ne peut s'y poser sûrement pour des raisons de réorganisation d'écosystème vu ce que notre race lui a faite endurer depuis des décennies...

Jeyna : Comment ça Commandant ?

Anderius : Les progrès technologiques et l'expansion intra-système puis extra-solaire ont eu plusieurs buts, coloniser et pouvoir faire pérenniser l'espèce humaine, ça avait aussi pour tentative de laisser notre monde natal souffler...laisser des scientifiques tenter de réparer les dégâts que la surexploitation et la surpopulation ont causées, sans compter les guerres, nous y resterons quelques heures, j'ai besoin de faire une pause ensuite on repartira

Jeyna : Bien monsieur, je vais aller faire une vérification des systèmes au cas ou

*Jeyna quitte le pont tandis que le Commandant s'installe plus confortablement dans son siège et contemple le berceau de l'humanité*
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 1 mois 2 jours #214751

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée interne, enregistrement audio

[ 14 juillet 3303 : 9h00 heure du système Sol ]

*Le ronronnement des réacteurs, et des différents instruments dont le radar couvrent le fond sonore faiblement*

Anderius : Cela faisait très longtemps que je ne t'avais pas revue...je t'ai arpentée alors que je n'étais encore qu'un bambin...c'est dire si ça remonte. Une bonne trentaine d'années plus tard et me voilà te rendant visite, sauf que tu te refuses à moi et que jamais je ne pourrais sentir et voir les paysages que tu recèles, tu me condamnes à être un éternel vagabond de l'espace. Est-ce ton châtiment pour le destin qui m'a été imposé par mes géniteurs ? quoi qu'il en soit j'espère de mon vivant pouvoir revenir à toi et mourir sur ta surface, comme tant de nos prédécesseurs, cela serait te faire un affront que ne pas mourir sur ton sol à mon sens.

*On entend une bouteille cogner légèrement contre un terminal et un bouchon être dévissé*

A toi joyau de l'humanité, bon rétablissement et puisses-tu accueillir à nouveau un jour tes enfants.

[ Fin de l'enregistrement ]
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 4 semaines 1 jour #215039

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

17 juillet 3303 , heure à bord 22h25

*une porte de sas se ferme*

Ici Jeyna, l'état du Commandant ne s'arrange pas, la nuit du 14 juillet prise d'une fail nocturne je l'ai retrouvé inerte sur son siège de pilote avec le cadavre d'une bouteille d'un machin nommé whisky...

Le lendemain il est resté enfermé dans sa cabine toute la journée ce n'est que la journée suivante que je l'ai aperçu en sortant et qu'il avait vraiment une sale gueule...

*elle soupire*

Je peux comprendre qu'il veuille tenter de "décompresser" mais que vas-t-il arriver si ça devient une coutume ? Il se contente de rester à son poste et de être avare de paroles...je ne comprend pas.

Nous avons pas mal bougé, à cette heure nous sommes en escale non loin du système Frey j'ignore pourquoi...espérons qu'il sache ce qu'il fait...

Cela serait dommage que je sois obligée de mettre fin à ce partenariat on a pas mal baroudé et on s'est bien marré faut dire...tant qu'à être honnête je me suis prise d'affection pour ce grand solitaire et j'ai pas envie qu'il finisse en épave..

C'était Jeyna pour ce petit enregistrement, je veillerais à poursuivre mon histoire si le Commandant se porte mieux
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper

[RP] Unique entrée du journal de bord il y a 3 semaines 5 jours #215264

  • vernaq
  • Portrait de vernaq
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Anderius Stunwell [IG]
  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 27
Nouvelle entrée

20 juillet 3303 ; 9:06

Système Merope, planète 1C

Jeyna de retour, le Commandant a repris du poil de la bête et on a fait une sacrée distance, il est partit s'amuser à miner divers composants dont on commence à manquer du peu que j'ai pigé.

Me voilà donc seule à bord avec tout le temps de reprendre mon histoire hé bien allons-y

J'étais donc arrivée dans le système Eravate, mon scanner s'emballait et bipait comme pas possible, c'était un coin assez "hype" total pas mal de passages, j'ai mis un peu de temps à m'amuser comme une idiote à scanner quelques vaisseaux en hypernav' puis me suis lockée à la première station.

L'approche et l'atterrissage était tout aussi risqué vu le traffic incessant de tous les t7 et t9 mais j'y suis parvenue sans trop de frayeur, une fois au sol je suis sortie de mon appareil pour me frayer un chemin vers le bureau des compagnies.

La station en elle même était dans un bon état et la population très dense et autant différente de ce que j'avais vu jusque la, une fois arrivée je parcourais du regard chaque "bureau" représentant une compagnie et m'incluait finalement dans la file pour celle du réseau commercial.

L'atmosphère était lourde, la salle peinait à être ventilée comme il se devait et avec la masse de monde...j'vous laisse imaginer bref, ca a pris pas mal de temps jusqu'à ce que ce soit mon tour.

" Bonjour et bienvenue au Eravate network mademoiselle ? "

J'fixais le petit homme binoclard en costume qui m'acceuillait d'un sourire forcé, protocole oblige.

"Jeyna m'sieur merci de cet accueil "

L'gars s'installait et j'faisait de même, il prit son datapad

" Bien mademoiselle Jeyna, du peu d'informations que nous avons sur vous, vous possédez un sidewinder et c'est votre première apparition dans ce système, de plus votre casier judiciaire est vierge. Parfait "

Il me fixait d'un regard qui me foutait mal à l'aise mais je m'efforçait de rien laisser paraître

" J'ai diverses offres qui pourraient convenir à un jeune pilote comme vous, je les transfère à votre vaisseau et vous n'aurez qu'à choisir à bord.

Le contrat sera signé à l'acceptation, à savoir pour votre décharge que si vous échouez pour une quelconque raison nous vous feront savoir que nous ne tolérons pas l'échec et que vous devrez payer les frais comprenez-vous ? "

J'hochais la tête et il tapa dans ses mains d'un air ravis

" j'ajouterais même, que nous avons veillé à inclure une capsule de survie à bord, il serait dommage de perdre de la main d'oeuvre si elle se montre compétente, vous pouvez y aller ce sera tout. "

Je le remerciait et me leva rapidement afin de mettre le plus de distance entre lui et moi...j'étais donc une main d'oeuvre et non une personne...ça laisse songeur, je quittais le pôle des compagnies pour me diriger vers les commerces et préparer de quoi ravitailler mon nouveau chez moi, mon vaisseau.

Après avoir claqué une belle somme autant en bouffe que munitions à l'équipementier et nouveaux modules que je vais devoir apprendre à monter moi-même vu les tarifs pour qu'un autre s'en charge...je remontais à bord et me délestais de tout ce que j'avais pu emporter.

J'commençais mon premier repas à bord sur mon siège de pilotage en parcourant les offres de la compagnie, au dehors des ouvriers apportaient les pièces pour mon vaisseau sur des chariots anti-gravité.

Des offres de coursier vers des coins que je connaissais pas, des offres de transporteur de marchandises, de la chasse au pirate ou du minage, y'avait de quoi choisir...mais j'verrais ça plus tard, j'finissais mon repas puis ressortit du vaisseau, je remerçiais les ouvriers, et commença la lourde tâche d'apprendre à monter les modules, armes et autres sous-systèmes sur mon vaisseau en m'aidant du matériel de bord et des documentations trouvées sur le galnet.

Les heures défilaient, le vaisseau me résistait et était capricieux, j'consultais l'horloge de bord et j'avais passé déjà quatre heures dessus...je m'essuyais les mains pleines de liquide d'injection vu que je bidouillait le FSD sur ma combinaison toute neuve et scella le vaisseau, le hangar m'était réservé et il n'y avait que moi ou les autorités qui pouvait entrer, j'lisais quelques nouvelles sur Eravate avant de m'endormir sous le ronronnement du réacteur.

La prochaine journée c'est plus tard !
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper
Modérateurs: Sloanne, Moderateur 1, Moderateur 2, Moderateur 3, Moderateur 4
Temps de génération de la page : 0.423 secondes