Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Seuls comptent les actes

Seuls comptent les actes il y a 4 mois 3 semaines #207713

  • Joker2604
  • Portrait de Joker2604
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Messages : 128
  • Remerciements reçus 109
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

PROLOGUE : Encore une belle journée…

-Réveilles toi malheureux! Tu as vue l'heure qu'il est?

À peine eus-je le temps d'ouvrir les yeux que ma mère alluma la lumière de la pièce. Alors que j'émergeais difficilement de mon sommeil, je m'assit sur le coin du lit et observa ma chambre.
Banale: poster de pin-up assise sur l'aile d'un FAS, bureau, fenêtre donnant sur l'extérieur de la station par laquelle on pouvait par moment apercevoir la planète autour de laquelle j'orbitais, moi et tout les autres.

Je me lève, ramasse mon commlink portatif, l'allume:- Bonjour Benjamin. Vous avez un nouveau message de Aurore.
-*J'lui répondrais plus tard*

J’enfile ma combinaison, me dirige vers la cuisine je prend un morceau de pain et me dirige vers la porte de notre habitation. Là, m'attendais Aurore, appuyée contre le mur a gauche de la porte. Elle était mignonne, sa tenue faisait ressortir les formes harmonieuses de son corps. Son visage était fin, les yeux d'un bleu clair et les cheveux toujours décoiffés. Je ne me rappelle pas l'avoir vue coiffée depuis que je la connais, enfin…
-Le réveil a été dur hein ?
-un peu...
répondis-je en baillant.

On commença à marcher en direction de l'académie de pilotage, j'y suivais une formation pour apprendre à piloter des vaisseaux spatiaux. Même si je n'ai jamais vue de près un quelconque vaisseau, on m'a appris ici les rudiments du pilotages, tactiques de combats en escadrille, minages sur les différents astéroïdes…
J'entre dans la salle accompagné de ma camarade, les regards se tournent vers moi.
-Encore en retard Monsieur Rémy, bravo! me toisa l’ancien officier fédéral qui tenait lieu de prof.

La fin des cours, je rentre chez moi, toujours accompagné de la charmante jeune femme qu'est devenue Aurore. On arriva devant ma porte au cours d'un débat : elle me vantait les qualités du plasma alors je défendais corps et âme les mérites des canons. Je mis un terme au débat prétextant que ma mère m’attendais.

Une fois rentré chez moi, je dépose mes affaires dans un coin et me pose sur le canapé. Ma mère s'approche de moi et en me souriant, me tend une sorte de clef. Joyeux anniversaire!
C'est vrai, j’entamais aujourd'hui ma 18 eme année. Je pris les clefs les fixa longuement. J'avais déjà vue ces clefs en cours.
Ton père voulait que je te donne ceci le jour de tes 18 ans. Mon père… Un explorateur selon ma mère, je ne l’ai jamais vue. Ma mère m’affirmait qu'il travaillait pour les plus grands cartographes, qu'il était a l'autre bout de la galaxie. Elle m'emmenât vers un hangar, situé sous les pad de décollage, ça me revient, ces clefs, c'était les clefs d'un Sidewinder.

Je vis l’engin, mon cœur était en train de s'emballer, le premier mot qui me vint à l'esprit fut… Épave. Ce vaisseau était une antiquité, la peinture ou devrais-je dire les résidus de peinture couvrait à peine la carrosserie. Je m’approcha du vaisseau, posa ma main sur la carlingue. Il est magnifique !

Ma mère laissa s’écouler une larme.

FIN DU PROLOGUE
Dernière édition: il y a 4 mois 3 semaines par Joker2604.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Sieguette, Jurema, DeimosReaper, Genjar Ilat, Valarios, Le Roi Zombie

Seuls comptent les actes il y a 2 mois 2 jours #215411

  • Joker2604
  • Portrait de Joker2604
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Messages : 128
  • Remerciements reçus 109
Le don d'une mère


J'étais encore ébahi devant ce vaisseau, mon vaisseau. Je connaissais déjà tout sur cet engin, enfin théoriquement. On nous a appris les rudiments de mécanique à l'académie l, réparation, montage, démontage des pièces, entretien… et vue que les sidi ne coûte pas si cher que ça, enfin pour la fédération, on a beaucoup travaillé avec des pièces de ce vaisseau.
Je fit le tour du vaisseau, il avait l'air d'en avoir vu de toutes les couleurs même si d'apparence, ce Sidewinder semblait robuste.
-Je te laisse faire le tour je doit rentrer.


J’ouvris le haillon arrière de mon tout nouveau jouet. Le haillon s'ouvrit avec lenteurs accompagné d'un grincement strident de vieux métal frotté. Je pousse l'interrupteur, met en route le générateur du vaisseau. Les lumières s'allument sur un intérieur dans un parfait état, tout l'inverse de la carlingue. A gauche, ce trouvait un minibar accompagné d'un meuble que je n'avais jamais vu : une boite d'à peu près 1m de haut, les bords arrondie et le dessus en arc de cercle. Les contours était colorés et on pouvait voir une vitre donnant sur des cercles noir posés a la verticale. Sous cette vitre, une petite tablette composée de boutons comportant des numéros a côté de petites étiquettes rendues illisible. Une antiquité. J'appuya sur un des boutons. Là, un des cercles noir se poussa et passa a l'horizontale, une sorte de crochet se posa dessus et une musique en sortit. Une sorte de vieux rock terrien, de la musique d'avant quoi...

A droite se trouvais un établi. Quelques outils accroché au dessus, basique.

Enfin, en face de moi se dressait le cockpit, j'en avais déjà vue dans mes cours en simulateur. J'ouvris le compartiment en dessous du tableau central de façon instinctive, comme si j'avais été guidé par quelque chose, je ne savais pas qu'il y avait un compartiment ici.
Un petite lumière s'alluma sur une lettre, une photo et un objet qui m'étais inconnu.

Je pris la lettre, l'ouvris et me essaya de la lire. Impossible. La lettre comprenait une suite incompréhensible de chiffre et de lettre semblant êtres disposé de façon aléatoire.

Je pris ensuite la photo dans les mains, prise avec un appareil terrien, ces photos ne sont pas d'aussi bonne qualité que les représentation holographiques de notre temps mais je put y distinguer un homme, l'air heureux et insouciant. Je ne sait pas ce que je devais ressentir a ce moment, pourquoi tout ça était la mais au fond de moi, je n'ai eu qu'un seul sentiment, c'était un sentiment de doute profond. Après tout, je ne connaissais pas mon père, je me connais difficilement moi et les autres... n'en parlons pas.

Le dernier objet de cette pseudo capsule temporelle était très intriguant. Il était fais de 2 branche en acier inoxydable tenue par deux vis. Je le pris par une branche et là balança l'une des branche ainsi qu'une lame qui était dissimulé entre les deux branche. Cet outils ressemblait à un couteau antique, qui devait surement daté de l'an 2000.


Je rangeas le couteau et les deux autres document dans la poche de ma combinaison, sortit du vaisseau et me dirigeas au bureau administratif de la station afin d'aller enregistrer ce bébé a mon nom.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper, Genjar Ilat, Valarios

Seuls comptent les actes il y a 1 mois 5 jours #217358

  • Joker2604
  • Portrait de Joker2604
  • Hors Ligne
  • Compétent
  • Messages : 128
  • Remerciements reçus 109
Le début de la faim.


Formulaire d'enregistrement à la fédération des pilotes:

Nom: Rémy.
Prénom: Benjamin.
Nom de commandant désiré: Joker.
Date de naissance: 26/04/3283.
Vaisseau: Sidewinder.
Nom du vaisseau: Juliette.
Permis de pilotage: Validé.

Après avoir remplis toute la paperasse que les fédéraux avaient besoin, je suis propriétaire d'un vaisseau, Commandant plus précisément, le commandant Joker.
Pourquoi Joker? Je me suis aussi posé la question quand on me l'a sortit la première fois, sur les bancs de l'académie. On m'avait répondu: "-Bah, tu te sors toujours des situation les plus compliquées et les plus foireuses, t'es le Joker qu'on attend tous quand on joue au Ramm's." Je trouve que ça sonne bien, et puis au moins ça remplace mon prénom issue d'un religion terrienne vieille de plus de 3000 ans...

Je retourne dans le hangar, regarde le vaisseau: "-Alors Juliette, prête pour une sortie?"

Je monte dans le vaisseau, m'installe au poste de pilotage, demande l'autorisation à la station de décoller puis commence a m'approcher doucement du sas. Avec un excès de prudence, je passe la boite au lettre. Combien d'accrochage j'ai vue à causes de mauvais pilotes qui ne savent pas contrôler leurs vaisseau.
Étonnement, je me démerde plutôt bien au commande de ce vaisseau.

Un fois a l’extérieur de la station, je me mis a admirer le paysage qui se dressait devant moi. Magnifique, la voie lactée, la planète autour de laquelle la station était mise en orbite, les chasseurs fédéraux faisant leur patrouille autour de la station tout en scannant les vaisseau qui arrivaient.
Je suis resté ébahie une bonne dixaine de minute devant ce tableau magnifique.

*Bon maintenant, on vas passer aux choses sérieuses*

Je me mit a pousser la manette de gaz, activant le boost pour aller plus vite. J'étais a la recherche de sensations, et, à mon poste de pilotage, je prennais un pied pas possible.

Soudain, j'entendis un bruit sourd, accompagné d'une sorte d'orage spatial à 50 metre devant moi, puis une sorte d'explosion, je perds l'équilibre, tombe contre l'établi et perds connaissance.
Je me réveille, les outils étalés sur le sol, le vaisseau immobile. Passe ma main sur mon crâne, je saigne... Je mis 2 bonnes minutes à sortir du cirage. Je me réinstalle au poste de pilotage,l'horloge m'indique que je suis resté dans les vappes plus de 40 minutes, et là, quelque chose me gênait, l'étoile etait face à moi, mais une intense lumière provenait de l'arrière du vaisseau.
Je pris les commande, dirigea mon vaisseau vers la source de cette étrange lumière et la... je ne compris pas tout de suite ce que je vis, des débris volaient de partout, une sorte de structure géante métalique s'embrasait dans l'obscurité angoissante de l'espace.
*Mais putain de merde! C'EST LA STATION!* Ma station brûlait devant moi.

Le cerveau encore engourdi à cause de ma chute, je resta immobile devant ce sinistre bal de débris dansant aux millieux de flammes, d'explosions. Ce n'est qu'après d'interminables secondes que je compris. Ma mère, tout ceux que je connaissais, mes amis...
Une larme chaude coulat le long de ma joue. Je brûlais d'envie de retourner vers la station, voir si il y a des survivant, quelqu'un capable de m'expliquer ce qui s'est passé. Mais j'entendis une voix en moi, elle me disait de fuir, de m'en aller, de m'éloigner du danger. Cette voix s'appelait lâchetée.

Animé par un mélanges de sentiments que je ne pouvais pas nommés, je regarde dans mon panneau de navigation le système aggricole le plus proche. Je lance le saut vers ce système, me dock à la première station que je vis. J'étais encore sous le choc de ce que j'avais vue. D'un pas instinctif, je me rendis au bar, et, les mains tremblante, commanda ce qu'ils avaients de plus fort.

Trou noir.
Dernière édition: il y a 1 mois 5 jours par Joker2604.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jurema, DeimosReaper
Modérateurs: DeimosReaper, Moderateur 1, Moderateur 2, Moderateur 3, Moderateur 4, Jurema
Temps de génération de la page : 0.315 secondes