Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : [RP] Chroniques d'un agent de la Fédération

[RP] Chroniques d'un agent de la Fédération il y a 4 semaines 5 heures #224672

  • Tornado_F5
  • Portrait de Tornado_F5
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 5
Numéro d'accréditation: Papa Juliette Tango Six Unité Neuf Cinq Neuf Deux Foxtrot

Date: samedi 7 octobre 3304
Position: Darlton Orbital, Phra Mool 1

Une mission particulière m'est attribué par un cadre fédéral. C'est encore une fois ce genre de mission sensible qui n'est confié qu'aux contractants, le gros de la force fédéral étant mobilisé face à la menace thargoïde, mais aussi parce que nous sommes les seuls à accepter ce genre de missions pour lesquels nos actes de bravoures méritent des médailles, mais où ce sont plutôt nos familles qui les reçoivent.

Je pars à la recherche d'un autre collègue fédéral, disparu depuis 10 mois, le Commandant Sybillac. Il n'a pas donné signe de vie depuis une mission dans le cadran M17, mais hier, sa balise de détresse sub-spatiale a été activée, dans la nébuleuse Oméga, à 6000al de la Nanomam. Le coordinateur m'ayant attribué la mission refuse de me donner accès à la mission du Commandant Sybillac, mais me martèle que les données de cette mission sont très importantes.
"- Et mon numéro d'accréditation, il est là pour faire joli peut-être ? m'entête-je
- Désolé, Commandant Tornado, mais votre niveau d'accréditation n'est pas assez élevé.
- Donnez-moi au moins quelque chose de tangible, un élément de mission pour orienter mes recherches ! Je suis pas orpailleur !
- Commandant, sauf votre respect, si la mission ne vous convient pas, nous avons d'autres agents sous la main ! s'énerve mon interlocuteur."
Refuser une mission spéciale, ça ne se fait pas dans la flotte fédérale, même si rares sont les spationefs Lakon aussi bien équipés que le mien. Je suis forcé d'accepter, n'obtenant que pour seul remerciement la promesse d'une bonne affectation à mon retour. meh...

Je pars dans l'heure en direction de cette nébuleuse Oméga, après en avoir étudié le tracé au mess autour d'un just de fruit. C'est une mission austère, sans point d'intérêt particulier, et compte-tenu de la durée de la mission et de l'éloignement de la zone de mission par rapport à la bulle, une découverte majeure semble peu probable. En plus de son fatra de détecteurs, l'Europe (ASP Explorer) sort tout juste de l'atelier de modifications dans l'optique de le faire aller plus loin et plus vite, et il est temps de mettre cette doctrine en pratique.
Date: dimanche 8 octobre 3304
Position: M17 Sector VP-0 D6-88 1

Mon ordinateur de bord indique une légère perte d'intégrité sur l'hyperpropulsion. Je ne m'en suis pas inquiété jusque là, mais c'est la troisième fois aujourd'hui que le système de sécurité interrompt mon saut quantique. Mon prochain saut étant un super-saut, je m'arrête ici quelques heures pour lancer une série de diagnostics, et rafistoler si besoin, à l'abri en orbite autour de ce monde encore en fusion.
Date: lundi 9 octobre 3304
Position: Oméga Sector RZ-E A12-0 1 A

C'est magnifique ! Je ne crois pas avoir jamais vu un ciel aussi coloré. C'est la première fois que mes missions m'emmènent au cœur d'une nébuleuse.
La balise de détresse du Commandant Sybillac a été repérée en orbite autour de cette lune. Malheureusement, à mon arrivée, je n'ai trouvé que les débris d'un vaisseau éventré par une explosion. L'examen de la carcasse a permis de déterminer que le réacteur principal a atteint son entropie maximale suite à un manque de carburant. Je ne m'explique cependant pas pourquoi le Commandant Sybillac n'a pas pris place à bord d'une nacelle de survie. Si on part du principe que le manque de carburant l'a empêché de rallier un système stellaire voisin, et que sa balise de détresse s'est déclenché il y a 3j lorsque l'intégrité de la coque a été compromise à cause de l'explosion, il a eu 9 mois pour mettre son c*l dans une nacelle de survie. D'ailleurs, il n'a pas l'air non-plus d'avoir envoyé quelconque message de détresse pour qu'on vienne le chercher...

"- Notes pour le journal de mission: la mission est terminée, le Commandant Sybilla est présumé mort jusqu'à l'analyse détaillée de sa balise à mon retour dans la bulle."

Position: Oméga Sector LC-V C2-15 1 A
Avant de rentrer, je prends le temps de faire un détour par le cœur de la nébuleuse, histoire de prendre du temps pour moi. Je veux aussi faire quelques réparations supplémentaires sur mon hyperpopulsion avant de faire le trajet retour, et je repère une petite lune riche des matériaux que je recherche. C'est ici aussi que j'envoie la mise à jour du statut de la mission par transmission sub-spatiale.
Date: mardi 10 octobre 3304
Position: Bleia Eohn AO-B C16-23 A

Nouveau message par liaison sub-spatiale: je reçois de nouveaux objectifs de combat à accomplir. A mon retour dans la bulle, je dois me présenter auprès du Commandant Ajcardiac pour l'effort de guerre. En attendant, je cartographie ce système et je ... Ah ! En voilà un système intéressant ! une lune à 1,06G avec des anneaux, et deux nouvelles Terre jumelles que je suis le premier à découvrir !
Impossible de dire combien de temps je suis resté dans ce système, à en explorer les planètes et les lunes, mais subitement je suis expulsé en espace conventionnel, et une alerte rouge clignote dans mon cockpit "Dysfonctionnement de l'hyperpropulsion". Dur rappel à la réalité ! mon rafistolage ne tient plus, il faut rentrer. Mais d'abord, nouvel arrêt sur cette petite lune, à la recherche de quelques minéraux précieux comme l'Yttrium, le temps que mon spationef lance une nouvelle série de diagnostics, suivie d'un redémarrage complet du système en différé. Ces diagnostics incluent quelques essais de propulseurs subluminiques en orbite basse, ce qui me laisse le temps d'observer le ciel, alors que je suis sur le chemin de la maison.
Les quelques réparations que j'ai effectué devraient tenir encore le temps de rentrer mais il faudra absolument faire réviser tout ça. J'altère ma course vers Scully Power Station, dans le système Ix, où je prendrais les commandes du Destinée (Corvette Fédérale), déployé à Capo contre les plans d'expansion de l'impératrice Arissa Lavigny-Duval.

*** connexion sub-spatiale interrompue ***
Dernière édition: il y a 3 semaines 5 jours par Tornado_F5.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Sieguette, Redfox, thunder17100, xia0d3ad

[RP] Chroniques d'un agent de la Fédération il y a 3 semaines 5 jours #224770

  • Tornado_F5
  • Portrait de Tornado_F5
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 5
Numéro d'accréditation: Papa Juliette Tango Six Unité Neuf Cinq Neuf Deux Foxtrot

Date: mercredi 25 octobre 3304
Position: Farseer Inc, Deciat 6 A

Rendez-vous était pris avec un nouveau commandant de la fédération des pilotes. Le coordinateur m'autorise à enregistrer cette activité comme une mission contractuelle fédérale. Le Commandant Guilfrid vient tout juste de terminer les modifications d'hyperpropulsion de son nouvel ASP Explorer, le Haruka, et il est temps pour lui de partir pour sa première aventure en dehors des secteurs connus de la voie lactée.

Pour son introduction aux missions lointaines, nous prenons la décision d'aller visiter la nébuleuse du pélican, à environ 1800al de Nanomam (je suis tombé amoureux des couleurs qu'elles renferment depuis ma dernière mission). Ce n'est pas une mission d'exploration à proprement parler, mais plutôt une mission de navigation et de reconnaissance. Je laisse le pilote de l'Haruka préparer et calculer notre itinéraire, et lui explique que je me calerai sur sa balise pour chaque saut. Dernier verre d'un cocktail particulièrement dégueulasse, et direction nos cockpits pour le démarrage du réacteur principal.

Position: Wredguia LI-B D13-123 B 6 A
Au cours de l'analyse de ce système, nous avons repéré quelques lunes gelée pour y faire halte, à peu près à mi-chemin de notre voyage. J'en profite pour initier mon collègue aux approches planétaires, ainsi qu'à la prospection et à la synthèse d'éléments (drones de réparation, additifs d'hyperpropulsion, etc). Alors que je sors en espace conventionnel à quelques kilomètres de la surface pour préparer notre pause, mes détecteurs repèrent un signal, ce qui n'est jamais anodin lorsqu'on est à 1400al de la bulle. Le terrain en-dessous est très escarpé, et difficile de repérer à vue de quoi il s'agit. Il va falloir conduire quelques kilomètres pour découvrir les restes d'un chasseur F63 Condor en pièces, et deux nacelles de survie. En regardant les signes vitaux des occupants, je me rends compte qu'ils sont très mal en point, et les ranimer sans équipement médical risquerait de les tuer. Impossible de savoir ce qui a conduit ce chasseur embarqué sur cette planète... De retour à mon vaisseau, j'envoie un message par liaison sub-spatiale au commandant Aymerix, de la Médicorp, pour l'informer de ma précieuse cargaison. Le système de survie du vaisseau devrait réussir à au moins éviter une dégradation des éléments vitaux de mes invités.

Le commandant Guilfrid n'a pas souhaité atterrir, ce qui est embêtant car sur ce genre de mission, avoir l'âme curieuse est un prérequis à la débrouillardise nécessaire à tout agent contractuel digne de ce nom, et la Fédération n'aime pas du tout les chouineuses. Comme disait un vieil adage de l'âge pré-spatial "qu'importe la destination, si le voyage est beau"... Enfin, on disait un truc comme ça dans l'ancien temps. Bref... Je décide de l'emmener sur une lune voisine un peu moins accidentée pour l’entraîner aux manœuvres en patrouille serrée.
Date: jeudi 26 octobre 3304
Position: Sadr Region Sector GR-V B2-2 AB 5

Une erreur de navigation du Commandant Guilfrid nous a fait légèrement dévier de notre trajectoire. Une erreur de planification sur la carte galactique semble à l'origine du ce problème. Nous ne débrieferons cela qu'à notre retour dans la bulle. Je tiens à ce que mon collègue reste dans les meilleures dispositions pour la suite de notre périple.

Je continue les entraînements de manœuvrabilité. Il progresse, du moment que quelqu'un lui met un gros coup de pied au c*l. Nous nous engouffrons en patrouille serrée dans une vallée, volant à près de 300m/s pendant plusieurs longues minutes à un peu plus d'une centaine de mètres du fond très irrégulier de la vallée. Je n'ai malheureusement pas le temps de pousser l'exercice plus loin, interrompu par la réception d'une transmission sub-spatiale en provenance d'un cadre fédéral. Je pose l'Europe sur un petit plateau rocheux où me rejoint l'Haruka, et coupe temporairement l'intercom.
"- Agent Tornado_F5, le coordinateur vous envoie de nouveaux objectifs de missions. C'est une mission non-prioritaire de reconnaissance dont vous êtes autorisés à partager les détails avec la Recrue Guilfrid. L'objectif se situe dans la nébuleuse du papillon à environ 300al de votre position. Présence de forces hostiles probable."
Espèce d'e****iré ! Je comprends mieux pourquoi le coordinateur a accepté que ce voyage soit considéré comme mission fédérale. On réglera ça au bar à mon retour !
Je rebranche l'intercom
"- Bon, il semblerait que nous allions devoir faire un détour ! annonce-je d'emblée
- Ah ? On va où ? interroge la voix du pilote voisin
- Direction la nébuleuse du papillon, je reprends la navigation, tu vas te caler sur ma balise. Je dois aller faire une reconnaissance à 2 sauts de puce de notre position.
- C'est fait; Je te suis." me répond-il

Position: Sadr Region Sector GW-W C1-22 1
A notre arrivée, nous découvrons une balise de navigation, ainsi qu'une base logistique creusée à même la ceinture d'astéroïde d'une géante gazeuse. Je demande à la Recrue d'un jour de sortir en espace conventionnel et d'opérer à puissance minimale dans la ceinture d'astéroïde pour ne pas se faire repérer, car aucun de nous deux n'est équipé pour un combat, et l'informe que je couperai l'intercom. Bon, alors, vu la vitesse à laquelle je me suis fait grillé à bord de cette station, si un de mes supérieurs a un jour l'idée de me faire agent secret, je lui casserai tout simplement la g***le. Ma survie là-bas ne tient qu'à mon pilotage, aidé d'une propulsion subluminique ingénié: une mise à feu de la post-combustion bien placée à travers le sas à 445m/s, et une course poursuite de quelques minutes à travers un champs d'astéroïdes denses me permettent de distancer mes adversaires.
À environ 170km de la station, je décide passer en mode furtif pendant que mon radar reste vierge de tout écho, et de réduire ma signature énergétique au minimum pendant un court instant pour perdre mes éventuels poursuivants encore tenaces. Tout en surveillant méticuleusement mon radar, j'envoie la mise à jour du statut de la mission par liaison sub-spatiale

"- Notes pour le journal de mission: la reconnaissance du système révèle la présence d'une base logistique de contrebande ainsi que la présence de deux groupes pirates à l'abri du contrôle de la fédération des pilotes."

Je réactive l'intercom, et transmets manuellement au Commandant Guilfrid les coordonnées du système suivant. Alors que nous quittons l'ombre de la géante gazeuse, nos balises se resynchronisent, signifiant qu'aucun de nous deux n'a été compromis. Je garde la navigation et guide mon acolyte néophyte jusqu'à la nébuleuse du pélican initialement prévue, tout en lui racontant ma fuite éperdue digne d'un space-opéra.
"- Mission accomplie, quoi, en fait." me rétorque-t-il. Je l'aime bien, ce petit gars !

Position: North America Sector TZ-0 B6-4 2 A
La nébuleuse du papillon dégage une couleur rouge sang que je trouve bien moins élégante que les magnifiques couleurs de la nébuleuse oméga. Tout en terminant la cartographie de ce système, je dirige mon collègue vers une lune riche en matériaux dont j'ai besoinn histoire de récupérer quelques élements: du phosphore et du souffre pour mon VRS, et du fer et du nickel pour mon spationef.
Date: vendredi 27 octobre 3304
Position: Plaa Eurk NX-A C27-21 3

Nous sommes déjà à mi-chemin du trajet retour. La nébuleuse n'étant pas très loin de la bulle, nous n'avions qu'une trentaine de sauts quantiques à effectuer. En arrivant dans ce système, nos scanners indiquent la présence d'activité volcanique à la surface d'un des mondes rocheux, et je m'accorde une pause dans la navigation pour aller voir ça de plus près, talonné par mon ailier.

Difficile de dire combien de temps nous avons passé à la surface de ce caillou à la recherche de cette supposée activité volcanique, mais ça devait faire un très long moment pour qu'on soit soudainement pris par l'éclipse... Il est plus que temps de reprendre la route. A la base, ce que nous cherchions, c'est les fumerolles pleines de magma que j'ai détecté lors du scan, car ces fumerolles contiennent des cristaux très précieux, mais mon détecteur ne semble pas pouvoir les localiser dans notre périmètre, et notre roadtrip a déjà duré trop longtemps. Dommage ! On sera bredouille cette fois-ci. non-loin du cratère où nous avions laissé les vaisseaux, je découvre une balise qui vu son état, est là depuis longtemps, et que nous n'avons pas remarqué lors de notre premier passage. Sa banque de données étant trop endommagées, impossible d'en tirer des infos viables, mais si je devais deviner, je dirais que c'est une contrebande de foutus esclaves impériaux. Les pilotes de l'Empire sont une gangrène pour toute la voie lactée !
Mon hyperpropulsion charge une énième fois, synchronisé sur la balise du Commandant Guilfrid. Je ne serais parti que deux jours, mais ça va me faire bizarre de retrouver la civilisation. Je suis pris en étau entre le sentiment d'être parti trop longtemps, et le sentiment que rien n'aura changé. M***e, je suis en train de me transformer en vieux c*n. Vivement le retour aux objectifs militaires à bord du Destinée pour casser quelques tronches ! C'est bon pour ce que j'ai, il paraît.

*** connexion sub-spatiale interrompue ***
Dernière édition: il y a 3 semaines 5 jours par Tornado_F5.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: xia0d3ad

[RP] Chroniques d'un agent de la Fédération il y a 3 semaines 3 jours #225024

  • Tornado_F5
  • Portrait de Tornado_F5
  • Hors Ligne
  • Bleu
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 5
Numéro d'accréditation: Papa Juliette Tango Six Unité Neuf Cinq Neuf Deux Foxtrot

Date: dimanche 29 octobre 3304
Position: Mars High, Sol
Mon ordre de mission n'est pas encore arrivé. Je dois retrouver le coordinateur de missions à bord du FNS Stalker dans une heure. Avant de le rejoindre à bord, je prends le temps de m'imprégner de l'ambiance du bar de la station Mars High. J'aime cet endroit ! Dans le genre BCBG, on fait pas mieux; Les officiers en uniforme viennent s'y raconter leurs histoires héroïques dans l'espoir que leur nom traverse les générations, et probablement aussi pour perpétuer leur patrimoine génétique, si vous voyez ce que je veux dire. Pour ceux qui auraient un doute, je tourne au jus de fruit - c'est mon côté sensible. Mais bon, c'est pas tout ça, mais va falloir y aller.

Mon entrevue avec le coordinateur n'a pas duré longtemps. Je suis déployé sur une mission militaire dans le système Ostyat, en soutien tactique. Je serai rejoint par le Commandant Drazyor d'ici peu, le temps qu'il termine d'ingénier son spationef. Ce n'est pas une mission en sous-marin, mais les échauffourées entre forces impériales, flotte de défense du système, et agents fédéraux peuvent être très intenses.

Position: Rucker Enterprise, Ostyat
Je ne suis pas le bienvenue dans ce système. Je sors en espace conventionnel à proximité de ce spatioport et décide de m'y amarrer pour choper des infos. Fort heureusement, le Destinée est un spationef ayant une capacité dissuasive importante, et cette sécurité très éphémère ne me donne le temps que pour rapidement recharger avant de débuter le travail. Mieux vaut ne pas traîner !
Je me mets au travail sans attendre l'arrivée du Commandant Drazyor. Les objectifs sont simples: détruire systématiquement la ligne de ravitaillement de l'Empire. Traduis en termes clairs pour les fous de la gâchette, ça veut dire abattre tous les vaisseaux de transport de l'Empire, et détruire leurs cargaisons. Par chance, beaucoup de pilotes sortent en espace conventionnel proche de la balise de navigation afin de télécharger les données du systèmes, et c'est là que je trouve ma première cible: un Hauler.
Après un bref scan, la cible est acquise: je fais feu ! La puissance militaire de la Corvette est telle qu'elle ne laisse quasiment aucune chance aux pilotes mal préparés à sa rencontre. C'est pourtant pas moi qui vais jeter la pierre. De ce côté -là, les ravitaillements de la Fédération ne font guère mieux... Les plus mauvais de l'académie de la fédération des Pilotes à Eranin qui veulent absolument un cockpit finissent sur ce genre de boulot, souvent payés au lance-pierre. J’enchaîne quelques cibles, en abattant méthodiquement et systématiquement le transporteur et toute son escorte.

Il va de soi que ce genre de bordel attire très rapidement la flottille de sécurité du système, "les flics", comme aiment à en plaisanter certains sous-officiers et/ou agents contractuels, et autant vous dire que vu l'Anaconda survitaminé qu'ils m'ont collé au c*l, j'ai dû faire entendre le feu d'artifice au moins jusqu'à Achenar, ha ha ha ! Je garde la tête froide et priorise les actions clés de mon repli, en dérivant l'énergie vers l'hyperpropulsion. Mon adversaire s'énerve et commence à me vider ses accélérateurs de plasma dans la gu**le, je désactive l'assistance au vol pour tenter d'esquiver grossièrement ses tirs en faisant dériver mon vaisseau de bord en bord; lorsque le moment viendra, la post combustion me permettra de redresser immédiatement ma trajectoire et d’accélérer en hyperespace vers ma destination..... MAINTENANT !
Date: mardi 31 octobre 3304
Position: Ostyat A 4
Je suis enfin rejoint par le Commandant Drazyor, et nous décidons de nous diriger vers une zone de guerre voisine où les cibles sont plus abondantes et les autorités bien moins regardantes. Le pilote de ce Vulture étant expérimenté, je décide de lui laisser la navigation pour mon concentrer sur mes cibles. Je joue les charognards derrière mon collègue et tente d'analyser le chaos que l'on découvre à notre sortie en espace conventionnel.
Les tirs fusent de tous les coins. La tête de patrouille se faufile entre les tirs pendant que mes canons déchiquettent les coques ennemies. On se croirait dans un de ces vieux films de space-opéra bidons du 2ème millénaire genre "Star Wars", surtout qu'à chaque explosion, c'est comme si l'intercom lui-même se désintégrait à cause des cris de joie provoqués par mon interlocuteur. Juste devant nous viennent de sortir en espace conventionnel un Imperial Cutter et son escorte composée de deux Imperial Eagle. Je donne l'info sur l'intercom et commence à engager l'escadrille, d'abord les deux chasseurs, qui d'ailleurs n'offriront pas une résistance très acharnée. J'ai toujours su que les pilotes de l'Empire manquaient de co****es ! Passons au hors d'oeuvre, maintenant. Suivi par plusieurs autres pilotes, nous engageons cet enfant de p****n impériale ayant le titre de Duc.

Face au maelstrom de lasers, l'Imperial Cutter souffre d'avaries en cascade. Ses systèmes critiques surchauffent, avant qu'une série d'explosions secondaires au niveau de son réacteur principal ne compromettent la coque et coupent l'alimentation des propulseurs. Sa signature thermique disparaît de mon radar, mais ce n'est qu'un détail pour l'un des vaisseaux autour, un Viper, qui, dans un éclair de clairvoyance, balance une paire de missiles à travers les évents restés ouverts. Une puissante explosion achève le spationef ennemi, faisant valdinguer des morceaux de navire impérial sur des kilomètres à la ronde.
La relève arrive, et trois Commandants de la Fédération engagent la flottille ennemie à leur arrivée en espace conventionnel. Je dérive la puissance vers la propulsion et prends la direction du système LPM 229, où je prends le temps de recharger et de pi**er, avant de retourner au combat répandre la paix et la démocratie pour contrer les plans de l'Impératrice Arissa Lavigny-Duval.

*** connexion sub-spatiale interrompue ***
Dernière édition: il y a 3 semaines 3 jours par Tornado_F5.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Modérateurs: Moderateur 1, Moderateur 2, Moderateur 3, Moderateur 4
Temps de génération de la page : 0.087 secondes