Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Sneaky & Luxury Trips vous présente ses brochures

Sneaky & Luxury Trips vous présente ses brochures il y a 2 mois 1 jour #220435

  • Snarkk
  • Portrait de Snarkk
  • Hors Ligne
  • Novice
  • Messages : 79
  • Remerciements reçus 127
Avant toute chose je dois brièvement me présenter.

Les pilotes qui tournent aux alentours de Jitabos me connaissent sous le nom du commandant Snarkk, mais la plupart des loubards de la bulle me connaissent comme le Président-Directeur-Général-Perpétuel de la florissante entreprise qu'est Sneaky & Luxury Trips. Notre croissance est exceptionnelle, puisque nous possédons déjà un employé à mi-temps (Richard, je vous le présenterai à l'occasion) pour gérer les demandes. Mes clients attendent l'excellence. Je leur apporte rarement, mais globalement notre taux de satisfaction est plutôt positif, particulièrement lorsqu'on enlève les variables "a préféré fuir en capsule plutôt que rester une seconde de plus" et "décédé sous les coups du commandant".

Notre principal atout est notre réputation, garantie par l'absolue discrétion de notre transport et de l'arrivée à destination. Si l'on exclut les précédentes variables, aucun crimin... client n'a eu à souffrir de désagréments après avoir opté pour Sneaky & Luxury Trips.

Alors, si l'un de vos proches vient de commettre un crime affreux, n'hésitez pas une seconde ! Nous organiserons une exfiltration vers le système de son choix dans des conditions princières.

En attendant, je viendrai de temps en temps déposer ici des brochures pour que vous puissiez juger par vous même de la qualité de nos transports lointains, y compris quand ceux-ci sont légaux.
==Space Camel==
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Verthel

Sneaky & Luxury Trips vous présente ses brochures il y a 2 mois 1 jour #220436

  • Snarkk
  • Portrait de Snarkk
  • Hors Ligne
  • Novice
  • Messages : 79
  • Remerciements reçus 127
=Road to HR 6164=

Avant de vous narrer mes aventures, je dois vous raconter deux ou trois petites choses.

Je suis un travailleur social. Mon rôle est noble au sein de toute la diversité de métiers dans la galaxie. Il y a des pirates, des contrebandiers, des assassins, des voleurs, des espions, des mercenaires. Des gens bien aussi, je crois. Et puis il y a les travailleurs sociaux.

Je dis ça parce que je me suis spécialisé dans la réinsertion d'invidus en délicatesse avec la société. Depuis des millénaires l'humanité cherche des moyens pour dévier les tendances criminelles. Alors moi je me suis dit : « Bingo ! Je vais convoyer des types sans scrupules dans de merveilleuses destinations touristiques, afin de leur ouvrir les yeux sur la beauté du monde contre quelques millions de crédit ». Bref, vous le voyez, je n'irai pas jusqu'à dire que je suis un saint, mais j'y travaille.

J'y ai même beaucoup travaillé. Tellement que je me suis fait un nom dans le domaine, ce qui m'a fatalement entrainé vers une discussion assez animée avec les forces de l'ordre locales. Celles-ci étant désespérément conservatrices, je n'ai pu que constater mon échec à leur faire comprendre que mon entreprise de transport de criminel était à but purement social. J'ai donc décidé de mettre les voiles au plus vite et de revenir lorsque les mentalités auraient enfin évolué.

J'ai donc du me reconvertir dans des petits boulots beaucoup moins avouables. C'est à dire qu'ils étaient légaux. Pour mon plus grand malheur, j'ai pris une exploratrice à bord.

Vous pouvez me dire ce que vous voulez sur les assassins de la pire espèce, eux au moins savent bien se tenir à bord d'un vaisseau et ne viennent pas vous enquiquiner pour un oui ou non. Cette jeune pimbêche s'extasiait sur chaque planète qu'elle rencontrait, ce qui fait que même lorsque j'étais en admiration devant un astre, j'étais obligé de faire la moue pour ne pas contenter cette petite peste.

Vous constaterez que j'en parle en termes peu amènes. Il faut savoir qu'une fois arrivé à destination, le colis – enfin, la cliente – a souhaité atterrir sur la planète en question. Avec une gravité à 3G. Ce n'est pas forcément l'horreur, mais lorsque vous avez navigué entre une étoile à neutrons et deux trous noirs dix minutes avant, il se peut que votre concentration soit lé-gè-re-ment diminuée. Quoiqu'il en soit, il s'est avéré que cette exploratrice était une petite nature qui a préféré s'expulser dans l'espace suite à ce prévisible accident plutôt que d'affronter le retour avec un vaisseau disposant d'une intégrité... disons, faible.

Quoiqu'il en soit, elle a laissé dans la kitchenette de l'ASP (ne rigolez pas) les holo-tirages de notre court voyage, je vous les laisse, libre à vous de les transformer en carte postale à vendre à la sauvette dans une station à Colonia.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


l étoile principale dHR 6164... et un premier petit coquin qui se cache dans l'image [ Cliquer pour agrandir ]

Ce site touristique s'appelle La vue... on comprend aisément pourquoi [ Cliquer pour agrandir ]
==Space Camel==
Dernière édition: il y a 2 mois 1 jour par Snarkk.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Verthel, Mist0, Sieguette

Sneaky & Luxury Trips vous présente ses brochures il y a 2 mois 1 jour #220455

  • Snarkk
  • Portrait de Snarkk
  • Hors Ligne
  • Novice
  • Messages : 79
  • Remerciements reçus 127
= Road to V380 Orionis =

Si mon dernier voyage a entraîné quelques frais et pertes, il m'a surtout été très profitable en terme de revente de données. J'ai même pu passer de nouveau quelques temps dans la bulle, je n'ai eu qu'à fluidifier mes relations sociales avec quelques ténors de la justice, par le biais de transactions financières que je ne suis pas censé évoquer.

Quoiqu'il en soit, je m'étais assez refait la cerise pour rechercher une mission qui ne soit pas totalement et irrévocablement légale. Ce sont les pires.

Il doit y avoir un agent galactique diabolique à l'écoute de ce genre de pensées, qui dispatche ensuite chaque pêcheur dans mon genre vers une nouvelle occasion de pêcher. Ou alors, j'ai mon propre Diable de l'espace qui veille sur moi. Vous vous fichez de moi, mais si vous saviez le nombre de pilotes qui par superstition totale ménagent une fausse place dans leur vaisseau pour ce qu'ils appellent leur « copilote gardien »... c'en est terrifiant.

Victor est venu à me rencontre. Tout de suite, j'ai su que le courant allait passer entre nous : il avait l'air retors et les manières sournoises. Sans parler de sa gueule, qui inspirait autant confiance qu'un policier perpétrant une analyse de vaisseau avec des multicanons braqués sur vous.

Victor était sur le point de passer une thèse en planètologie primitive. Oui, il paraît que ça s'étudie. Malheureusement, il lui manquait un certain nombre de données pour la valider et charge à nous d'aller les récupérer. Ca, c'est la première salade qu'il m'a vendue et que j'ai fait mine de gober. Plus tard il s'est ouvert à moi et m'a raconté la version moins glorieuse, mais beaucoup plus rigolote.

Victor, thésard de son état, avait suivi son tuteur de stage jusqu'à V380 Orionis pour effectuer des prélèvements d'une importance capitale. Important pour des universitaires, pas pour le commun des mortels. Les données s'étaient révélées fantastiques et promettaient une brillante fin de carrière au professeur, et éventuellement un bon début pour Victor.

Hélas, peu après cette découverte, son brillant mentor fut atteint d'une crise de démence fulgurante qui l'amena à sortir à la surface d'une planète insupportable tout en ayant préalablement brisé la verrière de son casque. Ce comportement fut mis sur le compte du grand âge du monsieur ; et le pilote dut repartir, maugréant à l'idée de perdre une bonne partie de sa prime.

Sauf que Victor, tout à l'émotion de son probable premier assassinat, avait complètement oublié de récupérer un jeu de données extrêmement précieuse sur les lieux du crime. Il me payait donc pour qu'on puisse retourner sur ses traces. Ca me convenait tout à fait.

Ce voyage fut profitable à bien des égards, puisqu'il m'a permis d'agrandir ma bibliothèque de planètes terraformables. Précieux catalogue que j'espère vendre au compte goutte un de ces jours, une fois que se seront raréfiées les sources d'information. L'un des systèmes les plus profitables, qui valait bien dans les trois millions de crédits au moins à lui tout seul, était HIP 22782.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Je suis très vite arrivé à un croisement. Je pris alors la décision de faire un petit tour par la nébuleuse Witch Head (après tout, on y passe pas tous les jours) avant de prévenir mon passager.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Petit arrêt dans une station astéroïde qui me permet de prendre un gros plan de la nébuleuse, vue d'un système à la lisière.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Néanmoins mon infortuné camarade de vol me presse de reprendre la route, ce que je peux comprendre. Nous avons donc rapidement repris notre vol en direction d'Orion.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]


Une fois arrivé dans V380 Orionis, j'ai vite senti que ce système n'était pas comme les autres. Je peux vous dire que d'ici quelques siècles, quand la bulle humaine aura entamé sa reptation, un bras de civilisation passera par ici et le système sera probablement intégré et remodelé... mais à l'heure actuelle, il est juste à couper le souffle.

Nous avons atterri sur la planète du crime (qui était à faible gravité cette fois, merci). J'ai hésité quelques secondes à saboter le casque de Victor pour qu'il meure en tentant de récupérer les données, mais je me suis dit qu'il s'était déjà donné beaucoup de mal en assassinant son mentor et qu'il ne fallait pas tuer une carrière pareille dans l'oeuf. C'est le genre de personnes qui aurait surement besoin des services de mon entreprise à l'avenir.

Et puis avec un Ciel de feu pareil, même le plus fieffé salopard peut oublier un instant sa nature complètement dévoyée.

attention, zone touristique [ Cliquer pour agrandir ]


Nous sommes donc repartis en direction de la bulle... lui heureux d'avoir récupéré ses données, à défaut de sa conscience. Moi satisfait d'avoir gagné un client sur le long terme et m'en être mis plein les yeux. Et surtout, plein les poches.

Enfin, ma petite préférée pour terminer :

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
==Space Camel==
Dernière édition: il y a 2 mois 1 jour par Snarkk.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Verthel, Sieguette
Modérateurs: Moderateur 1, Moderateur 2, Moderateur 3, Moderateur 4
Temps de génération de la page : 0.191 secondes